Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Martin de Warmeriville
    Église paroissiale Saint-Martin de Warmeriville Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC 01 172
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'église actuelle remplace un édifice construit au 12e et 13e siècle, détruit au cours de la église de style néo-roman, en collaboration avec Lacote-Wary, qui signe les décors du chœur.
    Référence documentaire :
    AD Marne. G 258. Doyenné de Lavannes : Bazancourt et Pomacle annexe. (1765-1791) Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série G : G 258. Doyenné de Lavannes : paroisse de Bazancourt AD Marne. 2 G 1641. Réparations de l'église. (1649-1751) AD Marne. Série G : 2 G 1641. Réparations de l'église. (1649-1751). AD Marne. 2 O 5140. Dossier de travaux. Église de Warmeriville. (1862-1932) AD Marne. Série O : 2 O Plan et élévation de l'église de Warmeriville telle qu'elle étoit avant l'incendie de la flèche . Auteur inconnu, vers 1750 (AD Marne. 2 G 1641/53) Plan et élévation de l'église de Warmeriville telle qu'elle étoit avant l'incendie de la flèche / Auteur inconnu. [s.d.]. 1 dessin : encre, lavis. 1 repro Plan de l'église de Warmeriville. Avant 1863. (BM Reims Carnegie. BMR 74-432) Plan de l'église de Ensemble de plans pour le 2e projet de la nouvelle église. R. Berger et V. Huet, 1925 (AD Marne. 2
    Représentations :
    les attributs de saint Martin : la mitre avec fanions et la crosse. Enfin, le portail occidental est Le décor sculpté de l'église est localisé sur les façades extérieures : arc et archivolte de l'entrée occidentale, face ouest du clocher et dernier niveau sur les 4 faces, tympan de l'accès latéral sud. Le parement de l'église en appareil irrégulier constitue en lui-même un décor, en alternant avec une assise régulière sous et entre les ouvertures (façades nord et sud). Un jeu plus complexe de parement est réalisé au dernier niveau du clocher, réalisant un damier de surfaces planes et brutes. Sous horizontal. Au-dessus de l'entré sud, le tympan sculpté porte le nom du vocable en archivolte, et représente dessous un drap plissé. À l'intérieur, les piles de la nef sont coiffées de chapiteau à corbeille, au décor simple de bandes. Les murs de l'abside du chœur sont revêtus de plaques de marbre de travertin jaune. Aujourd'hui, les murs de la nef peints en blanc cachent sans doute un décor peint, à l'image de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est un édifice de plan allongé. Un clocher porche surplombe la façade occidentale, créant un vestibule à l'entrée de la nef. Le vaisseau central de celle-ci, à deux niveaux d'élévation et profond de 5 travées, s'ouvre au nord et au sud par de grandes arcades en plein-cintre sur des collatéraux . De part et d'autre du vestibule, se trouve la chapelle des fonts au sud, l'accès à la chaufferie, à semi-circulaire, flanqué de part et d'autre de deux annexes : la sacristie au sud, un débarras au nord . La nef est voûtée en berceau à lunettes sans arc doubleau, et l'abside en cul-de-four.
    Localisation :
    Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC 01 172
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Warmeriville
    Vocables :
    Saint-Martin
    Texte libre :
    l’Académie de Reims, vol. 146, 1931-1932). L’église est placée sous le vocable de Saint-Martin dès sa Place de l'église, est marqué par un tympan sculpté représentant les attributs de saint Martin dans une , l'autre à saint Martin mais également à saint Druon (Cousin-Henrat, op. cit.). Les sources fournissent peu menace ruine, notamment la chapelle Saint-Martin-Saint-Druon, située dans le bras sud du transept, dont les travaux sont financés en 1674 par des religieux de Saint-Thierry (AD Marne. G 252). En 1683, la , la modeste église souffre, comme les églises de Saint-Étienne-sur-Suippe, Selles et Saint-Masmes, du Présentation historique La construction de l’église primitive détruite pendant la première guerre et reconstruit au 19e siècle. Bâti en forme de croix latine en pierre et craie, l’édifice comprend une nef, deux bas-côtés, un transept surmonté d’une tour de croisée et une abside à 5 pans (Travaux de création, d’après le pouillé de 1316 (Cousin-Henrat. Études historiques sur Warmeriville et ses dépendances
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Plan et élévation de l'église de Warmeriville avant l'incendie de la flèche. Auteur inconnu, vers Plan de l'église de Warmeriville. Avant 1863. IVR21_20165115863NUC L'église de Warmeriville. Abbé Chevallier, 19e. IVR21_20165115861NUC Vue de la façade occidentale. Abbé Chevallier, 19e. IVR21_20165115862NUC Chapiteaux dans le choeur de l'église. Abbé Chevallier, 19e. IVR21_19955100611X Grilfes au 1er pilier du choeur près de la nef. Abbé Chevallier, 19e. IVR21_19955100606X Église : vestiges de guerre, abri. Léon Doucet, s. d. IVR21_20165115864NUC Église : vestiges de guerre, abri. Léon Doucet, s. d. IVR21_20165115865NUC Église : vestiges de guerre, abri. Léon Doucet, s. d. IVR21_20165115866NUC Détail du tympan du portail de la façade sud. IVR21_20165115868NUCA
  • Église paroissiale Saint-Martin de Pargny-lès-Reims
    Église paroissiale Saint-Martin de Pargny-lès-Reims Pargny-lès-Reims - en village - Cadastre : 2014 AB 39
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'église présente plusieurs époques de construction et de modifications, s'échelonnant entre . D'après le procès-verbal de visite du 16 octobre 1726, une chapelle s'élevait au nord de la tour du de bois. Cette chapelle est décrite à la fin du 18e siècle comme étant en très mauvais état et les fenêtres de la nef trop petites (AD Marne G 255). Ce n'est qu'en 1851 que sont entrepris de gros travaux de restauration et de réparation par l'architecte Edouard Thiérot (AD Marne 2 O 3074). Ces travaux concernent la destruction de la chapelle et la reconstruction du portail occidental menaçant ruine et l'élargissement de la nef avec reprise des anciens matériaux. A cette occasion un nouvel accès est percé côté sud de la nef , les fenêtres redimensionnées et agrandies dans une pierre jaune. Un mur de raccordement entre le l'imposte moulurée de l'ancienne chapelle. Les travaux s'achèvent en 1865. Au cours de la première guerre état maintes fois constaté. Un projet de restauration est dressé par les architectes Gras, Guiard
    Référence documentaire :
    -Reims. Église paroissiale Saint-Martin. Extérieur, ensemble vu du sud ouest, état le 15 août 1936 - Église. Restauration (1851) ; restauration du clocher et construction d’un porche (1891) ; réparation de départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Dossiers d'études et travaux sur édifices État de l'église de Pargny-lès-Reims. 1929 (BM Carnegie. Reims. BMR 73-475-CXXI-3484) État de l'église de Pargny-lès-Reims / [s.n.] 1929. Coopérative de reconstruction d'églises de l'arrondissement de Environs de Reims. Pargny-lès-Reims. L'Église, carte postale (BM Carnegie, Reims. BMR 59-266 ) Environs de Reims. Pargny-lès-Reims. L'Église / Collection G. Dubois, Reims. [s.d.] 1 impr. photoméc côté sud-ouest / Philippe Des Forts. 1916. 1 photogr. nég. : support verre : n. et b. (Médiathèque de . 1922. 2 photogr. nég. : support verre : n. et b. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine / Henri Deneux. 15 août 1936. 1 photogr. nég. : n. et b. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église de Pragny-lès-Reims est un édifice de dimensions modestes inscrite dans un plan allongé comprenant une nef plafonnée de trois travées avec tribune, un avant-chœur surmonté de la tour-clocher de l'élévation nord de la nef, une tour d'escalier de plan carré s'élève sur le côté nord du chevet. L'avant sont revêtues de tuiles plates. La construction est en moellon de calcaire, la pierre de taille est réservée aux encadrements d'ouvertures et les contreforts. Le premier niveau de la tour-clocher est percé dans les angles de meurtrières, à des fins d'observation et défensives.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Pargny-lès-Reims
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Extrait du plan-masse de 1838, section B4. IVR21_20175103116NUCA Elévation de la tour, côté nord. IVR21_20175102679NUCA Chevet à fond plat, détail de la baie. IVR21_20175102681NUCA
  • Église paroissiale Saint-Maurice
    Église paroissiale Saint-Maurice Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne (c) Ville de Reims
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La légende fait remonter la fondation de l'église Saint-Maurice à saint Martin de Tours lui-même , lors d'un de ses passages dans la ville vers 385. Dans son testament au 6e siècle, saint Remi lègue deux sols à l'église de Saint-Maurice. Vers 1120 l'archevêque Rodolphe fonde à proximité de l'église un prieuré pour les moines de Marmoutiers, forçant la cohabitation de ces derniers avec la paroisse : le collatéral nord et la nef sont à l'usage de la paroisse, le collatéral sud est à celui du prieuré. Les moines de Marmoutiers sont à l'origine de la chapelle sud en 1546. En 1615, les Jésuites ouvrent un collège cohabitation difficile se maintient jusqu'en 1761 avec la suppression de l'ordre des Jésuites en France . L'église est saisie lors de la Révolution, dépouillée et transformée en caserne, en magasin à foin puis en chargé à partir de 1867 de reconstruire la nef ainsi que la façade occidentale et son clocher heures. L'origine criminelle de cet incendie n'est pas encore élucidée. Les travaux de restitution
    Référence documentaire :
    AD Marne, Reims. 2 O 3523. Église Saint-Maurice (1817-1939) Archives Départementales de la Marne AMC Reims. FM2M8. Église Saint-Maurice. Réparation des combles de la chapelle à droite de l’église communautaires de Reims. FM2M8. Église Saint-Maurice. Réparation des combles de la chapelle à droite de l’église Brunette (1866-1868) Archives municipales et communautaires de Reims. FM2M9. Église Saint-Maurice Archives Evêché, Reims. DF. Boîte de photographies : l'incendie de l'église Saint-Maurice à Reims Plan général et détaillé de la seigneurie et mairie du prieuré de Saint-Maurice [...] / Pierre du prieuré de Saint-Maurice en la ville de Reims et appartenant au Collège des Bons Enfants de Plan, élévations et coupes de la reconstruction de l'église Saint-Maurice, validés par le préfet de l'église Saint-Maurice, validés par le préfet] / Narcisse Brunette. [1:100 ; 1:200]. Juillet [Façade et clocher de l'église Saint-Maurice de Reims] / Charles Givelet. 1846 (BMR. XXV-I-f-1
    Représentations :
    tiers de leur hauteur, flanquée de niches abritant les statues de saint Maurice et de saint Martin de saint Martin saint Maurice légèrement saillante avec un bossage au rez-de-chaussée et un portail surmonté d'un fronton cintré supporté par des colonnes corinthiennes. À l'étage, la baie est encadrée de pilastres cannelés sur les deux
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    un chevet plat flanqué de deux chapelles latérales, l'une de plan carré, l'autre de plan polygonal (au sud). La sacristie s'élève à l'est du chevet, en une vaste salle de double hauteur. Contre le bas -côté sud est accolée l'actuelle École Centrale de Reims, autrefois collège de Jésuites. L'imposant massif occidental supportait une tour de clocher. L'ensemble de l'édifice est couvert de voûtes à pierre de taille. Les baies sont occupées par des vitraux blanc ou figurés pour ceux ayant survécus aux dégâts de la guerre.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Maurice
    Vocables :
    Saint-Maurice
    Illustration :
    Plan du prieuré de Saint-Maurice en 1756. IVR21_20175107440NUCA Vue de l'église depuis la place, 1846. IVR21_20175110252NUC Chevet de l'église, fin 19e siècle. IVR21_20175110253NUC Élévation nord de la nef. IVR21_20175110260NUCA Élévation nord de la sacristie. IVR21_20175110261NUCA Vaisseau central de la nef en direction de l'entrée. IVR21_20175110269NUCA Vue de l'extrados des voûtes de la nef, avec charpente métallique. IVR21_20175110275NUCA Bas-côté nord de la nef, en direction de l'est. IVR21_20175110272NUCA Bas-côté nord de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20175110276NUCA Bas-côté sud de la nef, en direction de l'est. IVR21_20175110277NUCA
1