Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 145 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Usine à gaz
    Usine à gaz Langres - la Collinière - en écart - Cadastre : 1980 AE 120
    Historique :
    Usine autorisée en 1872 pour M. Kieffer ; en 1893, ce dernier dirige toujours l'usine. Cessation
    Référence documentaire :
    Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Gaz d'éclairage (usine à). 1846-1910 [1890] AD Haute-Marne : 145M 32. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Gaz d'éclairage (usine à
    Dénominations :
    usine à gaz
    Description :
    En 2013, des vestiges de murs sur la route de Paris et à l'angle de la rue du Souvenir Français
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Titre courant :
    Usine à gaz
    Illustration :
    Vestige de mur à l'ouest sur le mur d'enceinte IVR21_20145201521NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Burettes et plateau à burettes
    Burettes et plateau à burettes Marlemont - en village
    Inscriptions & marques :
    ITranscription de l'inscription gravée au dos : Souvenir du mois de Marie 1869 offert à M. l'abbé
    Dénominations :
    plateau à burettes
    Description :
    Plateau à burettes en métal argenté à décor filigrané et incrusté de pierres semi-précieuses
    Titre courant :
    Burettes et plateau à burettes
  • Usine à gaz dite La Chaumontaise, puis S.A. des Usines à Gaz du Nord et de l'Est, actuellement bureaux ERDF-GRDF et habitations
    Usine à gaz dite La Chaumontaise, puis S.A. des Usines à Gaz du Nord et de l'Est, actuellement bureaux ERDF-GRDF et habitations Chaumont - 14 rue Bartholdi - en ville - Cadastre : 1980 AB 131 à 134
    Historique :
    Usine à gaz construite vers 1863 ; propriétaire M. Jumelin. Apport des bâtiments à la S.A. des Usines à Gaz du Nord et de l'Est en 1879. Cessation d'activité dans la seconde moitié du 20e siècle. Site transformée en immeuble. Une plaque commémorative (à la mémoire des victimes de 1944), apposée au mur de Chaumont. Un monument commémoratif de l'installation du gaz de ville à Chaumont est visible square Philippe
    Référence documentaire :
    Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Gaz d'éclairage (usine à). 1846-1910 [1890] AD Haute-Marne : 145M 32. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Gaz d'éclairage (usine à
    Dénominations :
    usine à gaz
    Description :
    patronal (E) à un étage carré. En 2013, le bureau (B), l'atelier de fabrication (C) et le hangar (D ) n'existent plus ; le bâtiment A, constitué de bureaux, apparaît pourvu d'une extension vers l'est. Un
    Localisation :
    Chaumont - 14 rue Bartholdi - en ville - Cadastre : 1980 AB 131 à 134
    Titre courant :
    Usine à gaz dite La Chaumontaise, puis S.A. des Usines à Gaz du Nord et de l'Est, actuellement
    Appellations :
    dite usine à gaz La Chaumontaise, puis S.A. des Usines à Gaz du Nord et de l'Est
    Destinations :
    immeuble à logements
    Illustration :
    Chaumont. - Usine à Gaz / Julien et Morel édit., [1er quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin à foulon, moulin à huile, puis haut fourneau Mayence, Presles et Cie, puis fonderie S.A.R.L. Bouchenot et Cie
    Moulin à foulon, moulin à huile, puis haut fourneau Mayence, Presles et Cie, puis fonderie S.A.R.L. Bouchenot et Cie Vaux-sur-Blaise - isolé - Cadastre : 1850 A 76 à 80 1986 A 130, 181, 723, 743 à 749, 774, 775
    Historique :
    hangar (M) soit devenu propriété communale (?). Installation de souffleries et d'appareils à vapeur plus Haut fourneau autorisé en 1833 à côté d'un moulin à foulon signalé au 18e siècle et augmenté d'un moulin à huile vers 1822. En 1839, l'usine produit 800 tonnes de fonte nécessitant 2000 tonnes de minerai dans l'Aube, vend les bâtiments à la famille Bouchenot ; la fonderie semble avoir été remaniée en 1922 et Cie en 1927. En 2013 (complément d'enquête), le site apparaît en activité (ensemble A, B et C puissants que les précédents en 1866 ; en 1880, présence d'une roue hydraulique de 20 CV, des pistons à vent des hauts fourneaux, d'une machine à vapeur neuve de 60 CV ; vers 1900, présence d'une dynamo dans le
    Dénominations :
    moulin à foulon moulin à huile
    Localisation :
    Vaux-sur-Blaise - isolé - Cadastre : 1850 A 76 à 80 1986 A 130, 181, 723, 743 à 749, 774, 775
    Titre courant :
    Moulin à foulon, moulin à huile, puis haut fourneau Mayence, Presles et Cie, puis fonderie S.A.R.L
    Illustration :
    Plan et coupe d'un four à puddler. 1 plan : en noir (AD Haute-Marne : 130S 224) IVR21_19895201567X Vaux-sur-Blaise (Hte-Marne) - Intérieur de l'Usine / Edition Gigant ; M. Leblanc photographe, [1er Atelier de fabrication (moulin à huile) IVR21_20145201679NUCA Angle intérieur nord, logement patronal, ateliers de fabrication (moulin à foulon et moulin à huile
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin à blé, haut fourneau, puis fonderie dite S.A. B. et J. Viry
    Moulin à blé, haut fourneau, puis fonderie dite S.A. B. et J. Viry Allichamps - rue du Fourneau - en village - Cadastre : 1850 B 520 à 522 1982 B 165, 185, 196, 221, 451 à 464, 468, 495, 520, C 238, 241, 243, 244, 249 à 251
    Historique :
    Haut fourneau situé vis à vis d'un moulin à blé et appartenant au duc d'Orléans en 1772, affermé à Challes des Etangs et qui produit alors 250 tonnes de fonte. Acquisition par Bourlon, maître de forges à fourneau équipé à l'air chaud vers 1855 ; ajout d'un cubilot vers 1865, date à laquelle le haut fourneau deux moteurs à vapeur et de deux roues hydrauliques en 1893. 1818 : 7 ouvriers internes, 10 minerons
    Dénominations :
    moulin à blé
    Description :
    Logements d'ouvriers (K et M) en rez-de-chaussée, un étage de comble ; logements d'ouvriers (N) en cintrés ; salle des machines (F) en rez-de-chaussée, destiné à un moteur électrique. En 2013, les fenêtres
    Localisation :
    Allichamps - rue du Fourneau - en village - Cadastre : 1850 B 520 à 522 1982 B 165, 185, 196, 221 , 451 à 464, 468, 495, 520, C 238, 241, 243, 244, 249 à 251
    Titre courant :
    Moulin à blé, haut fourneau, puis fonderie dite S.A. B. et J. Viry
    Illustration :
    Allichamps (H.-M.) - Le Moulin / S.H. et Cie éditeur, [1er quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc Cour, ancienne halle à charbon transformée et hangar, façade sud IVR21_20145201687NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Usine de papeterie Ferrand-Lamotte, puis Louis Thibault, puis S.A. des papeteries de Champagne, puis S.A. des papeteries Bolloré, puis usine de pâte à papier Bolloré technologies
    Usine de papeterie Ferrand-Lamotte, puis Louis Thibault, puis S.A. des papeteries de Champagne, puis S.A. des papeteries Bolloré, puis usine de pâte à papier Bolloré technologies Troyes - 4 rue de la Providence impasse de la Papeterie - en ville - Cadastre : 1838 C 1461 à 1469 1983 AO 32, CM 98, 99
    Historique :
    A l'emplacement d'un moulin à papier mentionné dès 1340, mais dont il ne subsiste rien, Claude 1890, puis est exploité sous la raison sociale S.A. des papeteries de Champagne à partir de 1900 environ. L'énergie électrique est fournie par le moulin de Pétal, appartenant à la même société, au début du 20e siècle ; en 1915, la S.A. des papeteries de Champagne fournit du papier à cigarettes à l'Etat . A la suite de la Première Guerre mondiale, de nouveaux bâtiments sont construits, notamment une usine de pâte à papier. En 2013 (complément d'enquête), le site se trouve désaffecté. La majeure partie
    Référence documentaire :
    Demande de réglementation des usines à Troyes. 1912 AM Troyes : O 2088. Demande de réglementation des usines à Troyes. 1912. Demande de réglementation des usines à Troyes. 1912-1921 AM Troyes : O 2089. Demande de réglementation des usines à Troyes. 1912-1921.
    Dénominations :
    usine de pâte à papier
    Énergies :
    produite à distance
    Description :
    Usine construite de part et d'autre d'un bras de la Seine. Salle des machines à un étage carré élevée en béton armé hourdé de briques. Entrepôts industriels situés à l'est de l'usine élevés en pans de briques ; atelier de fabrication séparé de ce dernier par rapport à l'entrée de l'usine en parpaings de  ; leur porte d'entrée est surmontée d'un fronton cintré et leur toit à longs pans avec croupe est en
    Localisation :
    Troyes - 4 rue de la Providence impasse de la Papeterie - en ville - Cadastre : 1838 C 1461 à 1469
    Titre courant :
    , puis S.A. des papeteries Bolloré, puis usine de pâte à papier Bolloré technologies
    Appellations :
    , puis S.A. des papeteries Bolloré, puis usine de pâte à papier Bolloré technologies
    Illustration :
    Conciergerie (M) vue depuis l'ouest IVR21_19981000374Z
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Bac à traille de La Noue
    Bac à traille de La Noue Saint-Dizier - en ville - Cadastre : 2012 CT 404 2012 BN 238
    Historique :
    de La Noue a été établi en 1809 pour le compte de l'administration et le chemin fut placé, du ans après, par M. Paymal. Ce bac était mis en adjudication par l'Etat. Le 3 février 1853, un rapport de l'ingénieur ordinaire est établi sur la réclamation de Paymal-Molandre tendant à être mis en fermier Paymal-Molandre et le nouveau fermier Guinet. Il est fait mention des droits à percevoir sur le passe cheval du passage d'eau établi à la traverse de Marne à Chateau-Renard. Ce bac a été supprimé le
    Précision dénomination :
    bac à traille
    Description :
    D'après les descriptions il s'agissait d'un bac à traille qui se composait d'un bateau de 8,54 m et corde de 90 mètres de long servant à diriger le bac pendant la manoeuvre, un treuil situé sur la rive droite, d'un pieu d'amarre situé sur la rive gauche. Il ne subsiste aucune structure du bac à traille de
    Titre courant :
    Bac à traille de La Noue
    Annexe :
    passage. En 1819, ce chemin fut reporté dans la même propriété, à 150 m environ au dessus de sa position 0,15 de circonférence. Sur la rive droite, il a (mite) un point d'abordage de 2,30 m sur 0,25, garni de  : 25 octobre 1832, Copies de lettres expédiées par le Conseil municipal de St-Dizier : Le Maire à M proposant de soumettre à l'approbation du ministre des finances l'arrêté du 8 août 1811 et qu'il lui est lui a coûté l'ancienne nacelle de Chateau-Renard, par Claude François Piat, son fermier ; cette nacelle est établie derrière le faubourg de la Noue à Saint-Dizier et sert au passage de la Marne. Il veuve Roussel, née Paymal. Ce bac a été établi en 1809 pour le compte de l'administration et le chemin fut placé, du consentement de la ville de Saint-Dizier dans une propriété à elle appartenant ; cette du bac de Chateau-Renard. Ils demandent un ajout au cahier des charges sur la liberté de s'abonner à -Molandre tendant à être mis en possession du matériel du passage d'eau de Chateau-Renard.   -9 mai 1855
  • Haut fourneau, affinerie, puis scierie, puis garage de réparation automobile, actuellement habitations, gîtes
    Haut fourneau, affinerie, puis scierie, puis garage de réparation automobile, actuellement habitations, gîtes Arc-en-Barrois - R.D. 259 - isolé - Cadastre : 1818 D 278 à 281 1980 D 737 à 741
    Historique :
    tonnes de charbon de bois, 1847 : feux de forge à soufflage ordinaire ; 3 machines à vapeur se succèdent depuis la création de la scierie ; la troisième, de 1896, toujours en place en 1989 (cf annexes), a été
    Éléments remarquables :
    machine à vapeur
    Énergies :
    machine à vapeur à piston
    Description :
    . En 2013, hormis la partie réservée à l'ancien garage (atelier de fabrication A), l'ensemble des bâtiments a été restauré. Les quatre hauteurs supérieures de la cheminée-tuyau sont déposées en bordure de R.D. 6, en vis-à-vis du bureau du garage.
    Localisation :
    Arc-en-Barrois - R.D. 259 - isolé - Cadastre : 1818 D 278 à 281 1980 D 737 à 741
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Annexe :
     : -Constructeur : ORLY et GRANDEMANGE à Paris. -Puissance 80 CV. Diamètre du volant : 3,50 m. Poids du volant La machine à vapeur de l'ancienne scierie d'Arc en Barrois. In Historique de l'invention de la machine à vapeur. Syndicat d'initiative d'Arc-en-Barrois, 1982 : Caractéristiques principales de la machine Date d'installation : 1896. Puissance : 80 C.V. Diamètre du volant ; 3,5 m. Poids du volant ; 3,2 tonnes. Course du piston ; 0,70 m. Diamètre intérieur du cylindre : 0,475 m. Vitesse de rotation ; 30 t . / mn. Timbre de la chaudière ; 7 kgs / cm2. Date d'arrêt : 1963. La machine à vapeur de l'ancienne scierie d'Arc-en-Barrois La scierie d'Arc-en-Barrois, située à la jonction des routes conduisant à Giey -sur-Aujon et à Montrot, a été installée en 1858 à l'emplacement de l'ancienne forge, et a fonctionné pendant plus d'un siècle, puisque son activité n'a cessé qu'en 1963. D'abord animée par une petite machine à vapeur de 12 C.V., remplacée, en 1878, par une autre de 20 C.V., c'est en 1896 que fût installée
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Usine de préparation de produit minéral Les Vernis Boizet, actuellement Le moulin à couleurs
    Usine de préparation de produit minéral Les Vernis Boizet, actuellement Le moulin à couleurs Écordal - Bonne Fontaine - en écart - Cadastre : 2009 0A 74 à 76, 622
    Historique :
    installent leur usine à Ecordal et commencent la fabrication de pigments naturels, très utilisés pour les vernis, provenant de carrières locales. L´usine fonctionne alors avec une roue à aubes installée sur un Jean Boizet en 1992, la société est achetée par l´entreprise Le Moulin à couleurs. Elle produit
    Observation :
    M Courtois ; réglementation du moulin à couleurs ; copie de rapports, 1865-67. Fabricants de Deux broyeurs à terre construits vers 1950 sont toujours en fonctionnement. Moulin à coprolithes de couleurs : ecordal, 1, 7 ouv, très bon. Rapports relatifs à plainte de Boizet, propriétaire du Moulin de la Bonne Fontaine, contre Rosier-David, propriétaire du lavoir à phosphates du Moulin du Petit Ban, 1901 . Moulin sur ruisseau de Foivre, rapports relatifs à demande pour réparer le déversoir par Picart , directeur, 1886 ; copies de rapports et d´approbation relatifs à demande de Thilly pour réparer le déversoir
    Référence documentaire :
    COISTIA, Michel. Les moulins à couleurs des Ardennes.Terres Ardennaises, 1991, 80 pages.
    Précision dénomination :
    moulin à couleurs
    Description :
    Le site est desservi par une voie privée. Les bureaux ouvrent le site centré sur une cour carrée. A ´atelier de conditionnement avec murs à essentage de tôle. Le logement patronal situé à proximité du site est un édifice en pierre de taille calcaire et enduit, sur un étage carré, à tourelle et couvert d´un
    Localisation :
    Écordal - Bonne Fontaine - en écart - Cadastre : 2009 0A 74 à 76, 622
    Titre courant :
    Usine de préparation de produit minéral Les Vernis Boizet, actuellement Le moulin à couleurs
    Appellations :
    Les Vernis Boizet, actuellement Le moulin à couleurs
    Illustration :
    Depuis l'entrée, bâtiment des broyeurs (à gauche), de stockage (en face à gauche), d'un autre broyeur (en face à droite) et de stockage des produits finis (à droite) IVR21_20090804465NUCA Bâtiment du calcinateur (à gauche) et celui du stockage des terres IVR21_20090804466NUCA Bâtiment de stockage des produits finis (à gauche) et de stockage secondaire (à droite Bâtiment d'un broyeur (au centre), du calcinateur (au centre à droite), du stockage des terres (à droite, caché) et du stockage des produits finis (à droite) IVR21_20090804468NUCA Broyeurs (broyeur des années 50 à l'arrière-plan à droite) IVR21_20090804475NUCA Bâtiment abritant les bureaux (à gauche) et bâtiment en bois qui abritaient auparavant le
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ensemble de 3 verrières à personnage (baies n° 5, 6 et 17)
    Ensemble de 3 verrières à personnage (baies n° 5, 6 et 17) Reims - 148 avenue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 2016 CV 1185
    Inscriptions & marques :
    REGARDE LE / JEUNE HOMME / L'AIMA ET / L'APPELA A / LUI. S(AIN)T MARC X-21 ; signature et date : M(ADA)ME ET M(ESDEMOISE)LLES / DE TROEYER / REIMS 1946 ; dédicace : A LA MEMOIRE DE / GUY GONDRY 1920-1938 Baie n° 5 : signature : V(EU)VE & M(ESDEMOISE)LLES DE TROEYER ; donateur : OFFERT PAR LES DAMES ET ; baie n° 17 : iconographie : SAINT / JEAN BOSCO ; donateurs : DON DE M(ONSIEU)R ET M(ADA)ME NICOLAS CUSIMAMO ; signature et date : M(ADA)ME ET M(ESDEMOISE)LLES / DE TROEYER / REIMS 1945.
    Historique :
    ont été peu à peu remplacées. Celles-ci sont l'œuvre de l'atelier De Troeyer à Reims entre 1945 et
    Précision dénomination :
    verrière à personnage
    Titre courant :
    Ensemble de 3 verrières à personnage (baies n° 5, 6 et 17)
  • Ensemble de 2 verrières à personnages (baies 2, 3) : Saint Augustin ; Sainte Félicité
    Ensemble de 2 verrières à personnages (baies 2, 3) : Saint Augustin ; Sainte Félicité Maffrécourt - - en village
    Inscriptions & marques :
    Baie 3 : HOMMAGE RECONNAISSANT DE M. ET MME. AUG.TE GALICHET-CAQUOT. ; OL. DURIEUX / A REIMS, 1875.
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Description :
    Ensemble de deux baies libre en arc brisé, verrières à personnages.
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières à personnages (baies 2, 3) : Saint Augustin ; Sainte Félicité
  • Verrière à personnages (bas-côté nord du chœur) : Saint Savinien et saint Charles Borromée
    Verrière à personnages (bas-côté nord du chœur) : Saint Savinien et saint Charles Borromée Les Riceys - Ricey-Bas - en village
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    ornement à forme architecturale ornement à forme végétale
    Description :
    écoinçons en complément. Panneaux rectangulaires figurés dans les lancettes centrales. Vitrerie à losanges
    Titre courant :
    Verrière à personnages (bas-côté nord du chœur) : Saint Savinien et saint Charles Borromée
    Annexe :
    – Plusieurs autres vitraux ou verrières. M. le curé déclare que la verrière de la chapelle sainte Anne est revendiquée par Mme veuve Pâquet, aux Riceys. M. le curé déclare encore que Mme de Taisne, déjà nommée
    Structures :
    verrière à losanges
  • Verrière à personnages et héraldique (chapelle latérale sud du chœur) : Écus armoriés ; Saint Paul
    Verrière à personnages et héraldique (chapelle latérale sud du chœur) : Écus armoriés ; Saint Paul Les Riceys - Ricey-Bas - en village
    Historique :
    centrale, partie d'un vitrail de 1870 dédié à saint Paul et donné par M. Beau, fabricien. Vitrerie géométrique du 20e siècle en complément. [Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à jour
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    ornementation : en bordure ornement à forme végétale ornement à forme architecturale ornement à forme géométrique
    Description :
    rectangulaire dans la lancette centrale. Vitrerie à losanges en complément. Verres gravés dans les armoiries du
    Titre courant :
    Verrière à personnages et héraldique (chapelle latérale sud du chœur) : Écus armoriés ; Saint Paul
    Structures :
    verrière à losanges
  • Ensemble de 5 verrières figurées et historiées (baies 0 à 4) : Calvaire ; Vierge ; saint Nicolas
    Ensemble de 5 verrières figurées et historiées (baies 0 à 4) : Calvaire ; Vierge ; saint Nicolas Inaumont - en village
    Inscriptions & marques :
     : DONNE PAR M. L'ABBE KNOPS. Baie 4 : DONNE PAR M. PHILIPOT-PHILIPOT.
    Titre courant :
    Ensemble de 5 verrières figurées et historiées (baies 0 à 4) : Calvaire ; Vierge ; saint Nicolas
  • salle d'asile puis école maternelle; actuellement maison de la culture
    salle d'asile puis école maternelle; actuellement maison de la culture Fumay - le Centre ancien - 103 rue des Fusillés - en ville - Cadastre : 1970 AC 189, 192
    Historique :
    portes en 1955, suite à la construction de locaux plus adapté, pour devenir une ""maison des sociétés
    Escaliers :
    escalier tournant à retours avec jour
    Description :
    principale de l'édifice qui comprend, à l'origine, les salles de classe. Cette section, à un étage, présente , présente une couverture à longs pans et à croupe.
    Auteur :
    [architecte] Marion M.
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Verrière à personnages (bas-côté sud) : Saint Pierre ; Saint Paul ; Sainte Reine
    Verrière à personnages (bas-côté sud) : Saint Pierre ; Saint Paul ; Sainte Reine Isle-Aumont - en village
    Inscriptions & marques :
    concernant l'auteur : L, Vincent. / Peintre, sur, verre / à Troyes 1874.
    Historique :
    Grande verrière à personnages représentant saint Pierre, saint Paul (saints patrons de la paroisse
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    ornement à forme architecturale Lancette gauche (a) : saint Pierre. Lancette centrale (b) : saint Paul. Lancette droite (c ) : sainte Reine. Chaque figure est représentée en pied dans des niches architecturées à pinacles, sur un
    Description :
    Baie en arc brisé. Verrière à personnages composée de 18 panneaux d'inégales dimensions. La
    Titre courant :
    Verrière à personnages (bas-côté sud) : Saint Pierre ; Saint Paul ; Sainte Reine
    Annexe :
    , la rose et le chiffre A. M. ; la,verrière de la fenêtre de gauche est consacrée à la naissance de la Statistique monumentale de l'Aube, tome 1, pp. 397-400. p. 397 : « La fenêtre à droite représente, en deux sujets, les Apôtres réunis au tombeau de la Vierge et assistant à son Assomption. La modernes ont été posées en 1874 par M. Vincent Feste. L’une représente l’atelier de la sainte Famille
  • Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Les prophètes ; Les Évangélistes
    Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Les prophètes ; Les Évangélistes Lusigny-sur-Barse - en village
    Historique :
    et Isaïe à la baie 1 (1865), et les Évangélistes pour la baie 2 (1864). Elles ont été réalisées par
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    armoriés dans les têtes de lancettes. Mouchettes rouges à phylactères. Semis de petits quadrilobes sur fond
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Les prophètes ; Les Évangélistes
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
  • Verrière hagiographique (bas-côté sud) : Remise des clefs à saint Pierre
    Verrière hagiographique (bas-côté sud) : Remise des clefs à saint Pierre en village
    Représentations :
    Remise des clés à saint Pierre Scène représentée sous une arcade à deux colonnes avec soubassement.
    Titre courant :
    Verrière hagiographique (bas-côté sud) : Remise des clefs à saint Pierre
    Annexe :
    verrières représentent 1/ St Roch, 2/ Apparition du Christ à Ste Madeleine après la Résurrection, 3/ le Temple ; 3/ Jésus au Temple à l'âge de 12 ans au milieu des docteurs ; 4/ Tradition des clefs à St Pierre préfet au sous-préfet on apprend que le curé de Ramerupt a adressé le 27 octobre 1861 une demande « à l'effet d'obtenir un secours pour aider cette commune à établir une verrière dans son église. A cette demande est jointe une souscription volontaire des habitants s'élevant à 1233,50 francs et il résulte de la lettre de M. le curé que la fabrique pourrait, dans une certaine mesure, concourir au paiement de la dépense qu'il évalue à 2000 francs environ ». (Pas de suites dans le dossier). . Courrier du 3 avril 1953 : le démontage se fera le 7 avril. Marché de gré à gré signé le 25 mars 1953
  • Ensemble des verrières figurées et ornementales du chœur, du bas-côté nord, de la façade occidentale, des fenêtres hautes de la nef (baies n° 1 et 2, 3 à 17, 19 et 24, 101 à 117)
    Ensemble des verrières figurées et ornementales du chœur, du bas-côté nord, de la façade occidentale, des fenêtres hautes de la nef (baies n° 1 et 2, 3 à 17, 19 et 24, 101 à 117) Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Inscriptions & marques :
    CHARBONNEAUX. Baie n° 13 : DON DE / M(ONSIEU)R BARBIER LARATTE. Baie n° 15 : DONNE PAR LA FAMILLE / GERARD LARATTE. Baie n° 17 : DONNE PAR M(ADA)ME / TOURNEUR-CHOISY. Baie n° 24 : DONNE PAR G(USTA)VE BOURGEOIS
    Référence documentaire :
    Essais historiques sur l'église & la paroisse de Saint-Maurice de Reims LACATTE-JOLTROIS, M. Essais
    Précision dénomination :
    verrière à personnage
    Représentations :
    ornement à forme végétale Justes à gauche, les Damnés à droite. Baie n° 5 : panneau central : Vierge rédemptrice sauvant les âmes l'Agneau mystique, entouré à droite de Noé et le roi David, à gauche de sainte Barbe et saint Jean-Baptiste Jean l'Évangéliste, entouré de divers symboles liés à son écriture : le candélabre au 7 chandelles
    Description :
    Baies du chœur : trois lancettes rectangulaires surmontée d'un tympan à 7 ajours ; baies du côté sud et fenêtres hautes de la nef : trois lancettes rectangulaires surmontée d'un tympan à 5 ajours
    Titre courant :
    occidentale, des fenêtres hautes de la nef (baies n° 1 et 2, 3 à 17, 19 et 24, 101 à 117)
  • lavoir de la rue des Champignons
    lavoir de la rue des Champignons Saint-Thibault - rue des Champignons - en village
    Description :
    remplacé par de la tôle. Soubassement et bassin en béton. Toit à longs pans couvert de tuiles plates.
    Dimension :
    la 4.0 m 50 l 6.0 m
    Couvertures :
    toit à longs pans
1 2 3 4 8 Suivant