Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Martin de Lagery
    Église paroissiale Saint-Martin de Lagery Lagery - en village - Cadastre : 2014 AA 48
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La partie la plus ancienne de l'église est localisée dans les fondations de la tour du clocher , remontant au 12e siècle. La nef quant à elle présente des tailloirs de la fin du 12e siècle et un portail de la nef. La construction de la sacristie est peut-être contemporaine de cette reconstruction. Les dégâts de la guerre sont minimes : les couvertures et vitraux sont soufflés, dallage endommagé. Bernard Haubold est chargé de la direction des travaux entre 1922 et 1932. Au cours de cette période, en 1931 la du mur de séparation de la sacristie. En 1943 les vitraux sont de nouveaux détruits et remplacés sous la direction de Haubold. Depuis la tempête de 1990, l'église souffre des intempéries.
    Référence documentaire :
    p. 121-142 RAVAUX. L'église Saint-Martin de Lagery. 1984 RAVAUX, Jean-Pierre. L'église Saint-Martin . (1919-1984). Archives départementales de la Marne, Reims. Série W : 1338 W 6. Monuments historiques MAP. 0081/051/78/147. Restauration de l'église de Lagéry. 1922-1968 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/051/78/147. Restauration d'édifice de la Marne : Lagery, église : correspondance, dommages de guerre, éclairage électrique. 1922-1968. MAP. 1993/007/0066. J.P. Jouve. Rapport de tournée églises district de Ville-en- Tardenois. (1990 ) Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/00066. Restauration sur les édifices du département de la Marne (51) : Rapport de tournée de l'ACMH J.P. Jouve relatif aux églises du district de Ville UDAP, Marne. Dossiers des communes avec édifice protégé : éléments administratifs et suivis de travaux anciens. (1956-2015) Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    personnages bibliques ou de la vie sainte. Le portail occidental présente une archivolte sculptée d'une frise de rinceaux et de pignons de pin . La voussure médiane est une frise de feuilles d'acanthe réunies par deux qui s'affrontent. Les chapiteaux sont également ornés de feuilles d'acanthes. Les chapiteaux de l'arc triomphal sont décorés de . Une tête de cerf est également représenté. Les chapiteaux du transept et du chœur sont décorés de feuilles en crochets. Des vestiges de décors peints sont visibles dans l'ensemble de l'église : dans le
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L’édifice de plan allongé est couvert d’un toit à longs pans à pignon couvert pour la nef sacristie. Le clocher est couvert d’une flèche carrée revêtue d’ardoise, alors que l’ensemble de l’édifice lattis plâtre. Le vaisseau central est à deux niveaux d'élévation de grandes arcades en arc brisés surmontées de baies en plein-cintre. Le transept et le chœur sont voûté d'ogives en arc brisé. Le chœur est . Seule la base du clocher est voûté d'arêtes. L’édifice est construit en pierre de taille pour la partie haute du vaisseau central de la nef, le bras nord du transept, le massif oriental et le clocher.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Lagery
    Vocables :
    Saint-Martin
    Texte libre :
    lisses. Extérieur : rinceau de pommes de pin stylisées. Intérieur : frise de feuilles d'acanthe affrontées. Les voussures retombent sur 3 colonnes à chapiteaux de feuilles d’acanthe affrontées, baguées. Le cintre. Pierre de taille sur le vaisseau central et les des collatéraux, partiellement restaurées en nord Le mur du collatéral, en moellons, est aveugle. La partie haute du vaisseau central, en pierre de taille, est éclairé de 4 baies plein cintre. Le collatéral nord se termine sur une petite chapelle nord par une noue amortissant l’appentis du collatéral. Bras nord du transept Il est étayé par de puissants verrière géométrique protégée par un grillage .Construction en pierre de taille. Les combles sont éclairés , construit en pierre de taille, est couvert d’un appentis tourné vers l’est. Une autre baie l’éclaire sur la s’observe également dans l’église de Pévy et plus modestement à Mont-sur-Courville. Le mur du chœur est en pierre de taille. Probablement un aménagement du 13e siècle. Les combles sont éclairés par une baie
    Illustration :
    Plan masse, exrtrait du cadastre de 1838, section B2. IVR21_20175102403NUCA Arc triomphal et poutre de gloire, années 1930. IVR21_20175102412NUC Vue de la nef vers le choeur, années 1930. IVR21_20175102413NUC Vue de la nef vers l'est. IVR21_20175102425NUCA Vue intérieure de l'élévation nord. IVR21_20175102426NUCA Vue intérieure de l'élévation sud. IVR21_20175102427NUCA Vue de la nef vers l'ouest. IVR21_20175102428NUCA Arc triomphal et poutre de gloire. IVR21_20175102429NUCA Chapiteaux du piédroit sud de l'arc triomphal. IVR21_20175102430NUCA Chapiteaux du piédroit nord de l'arc triomphal. IVR21_20175102431NUCA
  • Ensemble de 4 verrières tableaux (baies 11 à 14) : saint Walfroy ; saint Roger d'Elan ; baptême de Clovis ; saint Martin
    Ensemble de 4 verrières tableaux (baies 11 à 14) : saint Walfroy ; saint Roger d'Elan ; baptême de Clovis ; saint Martin Wadelincourt - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Inscriptions & marques :
    d'après la maquette de 1955 conservée à la mairie. Inscription (baie 14) : SAINT MARTIN. Inscription (baie 11) : SAINT WALFROID. Inscription (baie 12) : SAINT ROGER D'ELAN. Inscription (baie 13) : SAINT REMI // BRUNO PIGEON Maître-verrier REIMS / Le panneau a été réalisé en juin 2002
    Historique :
    Les anciens vitraux ont été entièrement détruits au cours de la Première Guerre mondiale. Ils ont été remplacés par du verre cathédrale jusqu'en 1955. En 1954, il est décidé de les remplacer. Après panneau inférieur droit (B1) de la baie 13 a été réalisé en 2002 par le verrier rémois Bruno Pigeon. Il
    Référence documentaire :
    p. 6-7 Notre-Dame de Wadelincourt. Bulletin municipal de Wadelincourt : septembre 2010 Notre-Dame de Wadelincourt. Bulletin municipal de Wadelincourt : septembre 2010. 16 p.
    Représentations :
    saint Martin Baie 11 : saint Walfroid. Baie 12 : saint Roger d'Elan. Baie 13 : Baptême de Clovis. Baie 14  : saint Martin. saint Walfroy saint Roger baptême de Clovis
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    panneaux de hauteur inégale. Jour de réseau à mouchettes et écoinçons. Vitrerie à verre coloré et peint
    Titre courant :
    Ensemble de 4 verrières tableaux (baies 11 à 14) : saint Walfroy ; saint Roger d'Elan ; baptême de Clovis ; saint Martin
    États conservations :
    grillage de protection
    Illustration :
    Vue générale de la baie 14 : saint Martin IVR21_20130810604NUC2A Vue générale de la baie 11 : saint Walfroid IVR21_20130810600NUC2A Vue générale de la baie 12 : saint Roger d'Elan IVR21_20130810601NUC2A Vue générale de la baie 13 : Baptême de Clovis IVR21_20130810602NUC2A Détail de la baie 13 : signature IVR21_20130810603NUC2A
    Structures :
    jour de réseau
  • Ensemble de 4 verrières à personnage : Saint Michel, Saint Jean-Baptiste de la Salle, Saint Martin, Saint Jean-Baptiste (baies 9 à 18)
    Ensemble de 4 verrières à personnage : Saint Michel, Saint Jean-Baptiste de la Salle, Saint Martin, Saint Jean-Baptiste (baies 9 à 18) Boult-sur-Suippe - en village - Cadastre : 2014 AH01 256
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Inscriptions & marques :
    : SIGNUM FIDEI / FRERES / ECOLES / CHRETIENNES / ST JEAN BAPTISTE DE LA SALLE Baie 13 : ST MARTIN / JS REIMS / 1966 Baie 15 : ST JEAN BAPTISTE Baie 18 : SAINT / BLAISE / DON DE M ET MME ALEBOSSU / JACQUES
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    l'atelier de Reims. La maquette représentant Saint Michel est soumise en 1948. La repose survient entre 1959 Les verrières des bas-côtés ont été déposées au mois de juin 1941 pour être "réparées" (sic) à
    Représentations :
    Baie 9 : Saint Michel Baie 11 : Saint Jean-Baptiste de la Salle Baie 13 : Saint Martin Baie 15 saint Michel de face en pied cycle thématique saint Jean-Baptiste de la Salle saint Martin saint Jean-Baptiste saint Blaise : Saint Jean-Baptiste Baie 18 : Saint Blaise
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'ensemble des verrières se situe dans le bas-côté nord à l'exception de la baie 18 située dans le
    Titre courant :
    Ensemble de 4 verrières à personnage : Saint Michel, Saint Jean-Baptiste de la Salle, Saint Martin , Saint Jean-Baptiste (baies 9 à 18)
    Appellations :
    saint Jean-Baptiste de la Salle saint Martin saint Michel saint Jean-Baptiste
    Illustration :
    Saint Michel : maquette de Jacques Simon, 1948. IVR21_20165124592NUCA Baie 11 : Saint Jean-Baptiste de la Salle. IVR21_20165115511NUCA Baie 13 : Saint Martin. IVR21_20165115510NUCA Plan des verrières de l'église de Boult-sur-Suippe. IVR21_20165115506NUDA Baie 9 : Saint Michel. IVR21_20165115512NUCA Baie 15 : Saint Jean-Baptiste. IVR21_20165115509NUCA Baie 18 : Saint Blaise. IVR21_20165115515NUCA
  • Ensemble de 8 verrières allégoriques et verrières à personnages (baies 1 à 8) : Symboles eucharistiques ; Saint Martin ; Saint Donat
    Ensemble de 8 verrières allégoriques et verrières à personnages (baies 1 à 8) : Symboles eucharistiques ; Saint Martin ; Saint Donat Linay - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Ensemble de 8 verrières réalisé en 1958 par l'atelier G. Gross, de Nancy.
    Représentations :
    saint Martin allégorique (ancre, poissons, pains). Baie 3 : saint Martin. Baie 4 : saint Donat. Baie 5 : verrière allégorique (clés de saint Pierre). Baie 6 : verrière allégorique (colombe du Saint-Esprit, eau du baptême saint Donat
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de 8 verrières. Deux baies à deux lancettes (baies du choeur) polylobées avec ajour
    Titre courant :
    eucharistiques ; Saint Martin ; Saint Donat Ensemble de 8 verrières allégoriques et verrières à personnages (baies 1 à 8) : Symboles
    États conservations :
    grillage de protection
    Illustration :
    Baie 3 : saint Martin IVR21_20130848723NUC2A Baie 5 : verrière allégorique (clés de saint Pierre) IVR21_20130848726NUC2A Baie 4 : saint Donat IVR21_20130848724NUC2A Baie 6 : verrière allégorique (clombe du Saint-Esprit, eau du baptême) IVR21_20130848727NUC2A
    Structures :
    jour de réseau
  • Ensemble des verrières historiées et abstraites (baie 1 ; baie occidentale) : Charité de saint Martin et scènes de la vie du saint ; Vierge à l'Enfant
    Ensemble des verrières historiées et abstraites (baie 1 ; baie occidentale) : Charité de saint Martin et scènes de la vie du saint ; Vierge à l'Enfant Villy - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Représentations :
    charité de saint Martin Baie occidentale : Charité de saint Martin et quatre scènes de sa vie. Panneaux géométriques
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrières constituées de 23 panneaux pour chaque scène figurée et 36 panneaux pour les longues
    Titre courant :
    Martin et scènes de la vie du saint ; Vierge à l'Enfant Ensemble des verrières historiées et abstraites (baie 1 ; baie occidentale) : Charité de saint
    États conservations :
    Pas de grillage de protection. Baie occidentale : trou dans le registre inférieur, au centre. Baie 1 : trou et verre brisé dans le vêtement de la Vierge.
    Illustration :
    Baie occidentale, côté sud : Charité de saint Martin et quatre scènes de sa vie Baie occidentale, vue générale : Charité de saint Martin et scènes de sa vie à gauche, verrière
  • Bas-relief : Saint Martin
    Bas-relief : Saint Martin Charleville-Mézières - Etion - place d' Etion - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Référence documentaire :
    p. 3 Saint Martin et l'art moderne. Etudes ardennaises, 1961, n°27 ROBINET, René. Saint Martin et p. 47-48 Charleville-Mézières (Charleville, Etion, Mézières, Mohon, Montcy-Saint-Pierre -Saint-Pierre). Charleville-Mézières : impr. P. Anciaux & Cie, 1967. 76 p.
    Représentations :
    charité de saint Martin A gauche, saint Martin en évêque en pied ; en haut à droite la charité de saint Martin ; en bas à saint Martin: évêque
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Bas-relief : Saint Martin
    États conservations :
    Présence de lichen.
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Nanteuil-sur-Aisne - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le titre : numérotation en chiffre romain de chaque station.
    Historique :
    Chemin de croix réalisé par M. Chevallier des Faïenceries de Longwy en 1953. Il a été fabriqué en
    Référence documentaire :
    de Tourisme du Pays Rethélois Nanteuil-sur-Aisne : église Saint-Martin. Visite du 21 août 2011 p. 2 Nanteuil-sur-Aisne : église Saint-Martin. Visite du 21 août 2011. Dépliant édité par l'Office . Dépliant édité par l'Office de Tourisme du Pays Rethélois, 4 p.
    Dénominations :
    chemin de croix
    Description :
    une scène de la Passion.
    Titre courant :
    Chemin de croix
    Dimension :
    Dimensions de la croix : = 45 ; la = 40. Dimensions du médaillon : d = 33.
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Villy - en village - Cadastre : 1994 AE 199
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'église Saint-Martin a été détruite avec le village le 18 mai 1940 à cause des combats entre le abbayes d´Orval et de Saint-Hubert mais, en 1181, Orval acquit l´ensemble des droits. L'église dépendait aux 17e et 18e avec l´aide de l´abbaye d´Orval : on y lisait les dates de 1631 à l´extérieur et de 1700 et 1701 à l´intérieur. Elle possédait une cloche fondue en 1770 aux frais de la communauté et donc du diocèse de Trêves.
    Référence documentaire :
    p. 106 Les paroisses du doyenné de Carignan, d´après un registre de visite de 1570 . Revue historique ardennaise , 1896, tome III NOEL, Albert Dom. Les paroisses du doyenné de Carignan, d´après un registre de visite de 1570 . Revue historique ardennaise , 1896, tome III.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille pan de béton armé
    Description :
    L'église Saint-Martin est implantée au cœur du village et est orientée au nord-est. Elle présente l'angle droit duquel est campé le clocher. La sacristie occupe le rez-de-chaussée du clocher. L'édifice est élevé en pan de béton armé avec remplissage de pierre de taille calcaire de type Euville à bossage rustique. Les murs intérieurs sont enduits et le sol est couvert de dalles de calcaire. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de larges baies occupant tout le périmètre des murs latéraux et de la façade principale. Le volume intérieur est couvert de lambris. L'ensemble des couvertures de l'édifice
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin
    Vocables :
    Saint-Martin
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Le mur nord de la nef IVR21_20130864446NUC2A Le mur sud de la nef IVR21_20130864448NUC2A
  • Ensemble des verrières figurées et décoratives de l'église : Chemin de croix ; sainte Agnès, saint Fiacre, saint Nicolas, saint Léon, saint André, saint Éloi, Vierge
    Ensemble des verrières figurées et décoratives de l'église : Chemin de croix ; sainte Agnès, saint Fiacre, saint Nicolas, saint Léon, saint André, saint Éloi, Vierge Fontaine-les-Grès - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Date et signature (en façade à gauche de l'entrée) : Vignes 55-56. Armoiries des bonnetiers (en façade à gauche de l'entrée) : cinq nefs d’argent aux bannières de France, une étoile d’or à cinq pointe
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de l'Aube département de l'Aube
    Historique :
    L’ensemble de vitraux ornant l’église a été conçu et posé au moment de la construction de l'édifice singulier, l'architecte de l'église, Michel Marot, a opté pour l’emploi d’un matériau industriel, le verre ondulé armé, produit par Saint-Gobain et habituellement utilisé pour les toitures des usines. D’un point de vue esthétique, l’objectif recherché par Michel Marot était de retrouver l’atmosphère créée par définie par André Doré, le commanditaire et premier propriétaire de l'église, en collaboration avec le
    Référence documentaire :
    Les vitraux de l’église Sainte-Agnès de Fontaine-les-Grès (Aube). La Vie en Champagne, numéro l’église Sainte-Agnès de Fontaine-les-Grès (Aube). La Vie en Champagne, numéro spécial Archives et vitrail DAVID, V. Fontaine-les-Grès, église Sainte-Agnès. In Vitrail, peinture de lumière, 2006 DAVID , Véronique. Fontaine-les-Grès, église Sainte-Agnès. In Callias Bey, Martine ; David, Véronique ; Hérold Art sacré et modernisme. L’église Sainte-Agnès de Fontaine-les-Grès. Le Jardin des arts, n° 27 , janvier 1957 CARTIER, Jean-Albert. Art sacré et modernisme. L’église Sainte-Agnès de Fontaine-les-Grès L’église Sainte-Agnès de Fontaine-les-Grès. La Vie en Champagne, n°36, juin 1956 M. S., G.T . L’église Sainte-Agnès de Fontaine-les-Grès. La Vie en Champagne, n°36, juin 1956, sans pagination. CITE DU VITRAIL. Fiche pédagogique : Eglise de Fontaine-les-Grès. [en ligne], 2014 SERVICE DES PUBLICS DE LA CITE DU VITRAIL. Fiche pédagogique : Eglise de Fontaine-les-Grès. [en ligne]. Troyes : Cité
    Représentations :
    croix de Saint-André , vocable de l’ancienne église ; saint Eloi avec l'enclume et la tenaille, saint Fiacre avec l'arbuste et la d’André Doré ; les symboles des saints patrons d'André Doré, de son épouse Léonie et de leur fille décédée , Agnès : croix de saint André, tiare et clés de saint Léon et sainte Agnès avec la toison de l’agneau stylisée en fond de mailles. Dans la sacristie est peint saint Gobain, du nom de l’entreprise qui a rendu chemin de croix saint Nicolas saint Eloi saint Fiacre saint André
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    l’édifice. Elles sont formées de cent-cinquante plaques de 100 x 80 cm réalisées en verre ondulé armé : le apparaissent sous la forme de traits stylisés.
    Titre courant :
    Ensemble des verrières figurées et décoratives de l'église : Chemin de croix ; sainte Agnès, saint Fiacre, saint Nicolas, saint Léon, saint André, saint Éloi, Vierge
    États conservations :
    Si de manière générale l’état de conservation des verrières est plutôt satisfaisant (quelques casses), l'entretien de ces supports particuliers commence à poser question à la mairie propriétaire.
    Illustration :
    Vue partielle de la sacristie : saint Gobain IVR21_20161004667NUC2A Vue extérieure de la sacristie : saint Gobain IVR21_20161005309NUC2A Vue partielle : sainte Agnès IVR21_20161004652NUC2A Vue extérieure : sainte Agnès IVR21_20161005308NUC2A Vue partielle : saint Fiacre IVR21_20161004653NUC2A Vue partielle : saint Nicolas IVR21_20161004654NUC2A Vue partielle : saint Léon IVR21_20161004655NUC2A Vue partielle : saint André IVR21_20161004656NUC2A Vue partielle : saint Eloi IVR21_20161004658NUC2A
  • Haut fourneau, fonderie (fonderie d'ornement) Barbezat et Cie, puis S.A. des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de Mécanique
    Haut fourneau, fonderie (fonderie d'ornement) Barbezat et Cie, puis S.A. des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de Mécanique Osne-le-Val - Val-d'Osne - isolé - Cadastre : 1846 A 2623 à 2654 1988 AB 14, 20, 26, 30, 32 à 89, 95
    Historique :
    Jean-Pierre Victor André, régisseur des forges de Brousseval (IA52070417) et de Thonnance-lès ciselerie râperie (atelier de modelage 7) avec cadran solaire porte la date de 1844. Gustave Barbezat alors agrandi : démolition et reconstruction de logements d'ouvriers vers 1859, nouvel atelier édifié en grand prix de l'Exposition universelle de Paris. En 1931, l'établissement du Val d'Osne est racheté par la société Durenne de Sommevoire ; la raison sociale devient Société anonyme des établissements métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne (devenue G.H.M., Générale d'Hydraulique et de Mécanique, en 1971 . Production en 1837 : 900 tonnes de fonte ; spécialité depuis la création : fonte d'ornement ; en 1841 autorisation d'installer deux machines à vapeur ; cinq Wilkinson mentionnés en 1860 ; ateliers d'ajustage, de moulage et moulin à noir et à sable actionnés en 1895 par trois roues à augets de 2,50 m de diamètre. 1839  : 70 hommes et 25 enfants, 1849 : 169 personnes, 1883 : 253 personnes. Création d'une caisse de
    Hydrographies :
    dérivation du ruisseau de l' Osne
    Parties constituantes non étudiées :
    pièce de stockage du combustible atelier de fabrication logement de contremaître
    Référence documentaire :
    Vol. 1583, art. 17 Archives du Service des hypothèques de Saint-Dizier Archives du Service des hypothèques de Saint-Dizier. Vol. 1583, art. 17. Lettres, des Sciences, des Arts, de l'Agriculture et de l'Industrie de Saint-Dizier, t. XIII, années 1911 Société des Lettres, des Sciences, des Arts, de l'Agriculture et de l'Industrie de Saint-Dizier, t. XIII Rapports des inspecteurs sur la loi de 1841. Ille-et-Vilaine à Mayenne. 1841-1866 AN : F12 4711 . Rapports des inspecteurs sur la loi de 1841. Ille-et-Vilaine à Mayenne. 1841-1866. Statistique sommaire des industries principales. Salaires des ouvriers de la grande industrie AD Haute-Marne : 167M 17. Statistique sommaire des industries principales. Salaires des ouvriers de la Rapports sur la situation industrielle et commerciale de l'arrondissement de Wassy. 1831-1886 AD Haute-Marne : 269M 2. Rapports sur la situation industrielle et commerciale de l'arrondissement de Wassy
    Éléments remarquables :
    machine de production
    Murs :
    pan de fer parpaing de béton
    Description :
    Atelier (n° 1) en rez-de-chaussée ; logements d'ouvriers (n° 25 et 26) à 3 étages carrés. Plusieurs ensembles de construction sont trouvés rasés en 2013 (complément d'enquête).
    Titre courant :
    d'Hydraulique et de Mécanique
    Appellations :
    , puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de
    Annexe :
    prieuré de Madame Pioult, veuve de Martin. La chapelle, le couvent, les cellules et le réfectoire d'ornement - statues, motifs divers tels que grilles de station de métro, vasques pour jardins. Elle a Cartier (hauteur 2,60 m) pour Saint-Malo -Monument Marguerite d'Anjou (hauteur 3,20 m) Ville d'Angers -Monument Vasques de Londres (Fontaine géante) -Monument statues de Cascades du Trocadéro à Paris -Monument Vierge de Rome pour la République du Chili (hauteur 12 m). Cette activité a complètement disparu mais l'usine a gardé ce noyau de main-d'oeuvre très experte en fonderie et que l'on retrouve principalement à l'échelon Maitrise. De ce fait, l'usine a pu entreprendre des fabrications réputées difficiles, telles que les pièces pour l'automobile, les corps de pompes à volute de toute taille et les carcasses de moteurs locale, produit 220 T de fonte brute et 130 T de fonte hydraulique sous forme d'appareils. Sa situation géographique est excellente, puisque située dans une vallée très industrielle, la vallée de la Marne. Ce type
    Illustration :
    Plan de site, état en 2013 IVR21_20145202192NUDA Plan de site, état en 1989 IVR21_20145202375NUDA Plan de l'usine. 18[?]5. 1 plan : en noir (AD Haute-Marne : 130S 163) IVR21_19895201669X Usine du Val d'Osne. Plan de situation. 1 plan : en noir (Collection particulière : Etilam-Gravigny des Mines, Paris). Extr. de : Mémoire n° 916 / Curières de Castelnau, 1872 IVR21_19965200040X [Plan de situation]. 1 plan : en noir IVR21_19905200045P Logement de contremaître et d'ouvrier, vue nord-ouest IVR21_20145202062NUCA Rue principale de l'usine, bureaux et magasins IVR21_20145202063NUCA Entrée de l'usine, vue depuis le nord-ouest IVR21_19925200003X Entrée de l'usine, vue depuis le nord-ouest. Chapelle au premier plan et logements d'ouvriers
  • Eglise paroissiale Saint-Martin
    Eglise paroissiale Saint-Martin Tannay - Place des 93e GRDI et 16e BCP - en village - Cadastre : 1998 AC 123
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'église Saint-Martin est un édifice très homogène érigé vers 1530 dans le style gothique Saint-Remi de Reims : cette possession doit remonter aux grandes donations de Clovis à saint Rémi. La première mention historique de ce domaine (Tannay et Pont-Bar) intervient dans le polyptyque de Saint-Remi flamboyant mais avec quelques éléments du vocabulaire Renaissance (clé de voûte pendante du chœur, forme des d'échauguettes au bras du transept. L'édifice fut très gravement touché après le 10 mai 1940 par de nombreux parties étaient en très mauvais état. Faute de crédits suffisants la restauration n'intervint qu'à partir de 1957 et, le 22 avril 1959, on posait la première pierre du clocher ; le 16 mars 1967 la restauration se termina par la pose du coq sur le clocher. Au Moyen Age, Tannay était la possession de l'abbaye , au début du 9e siècle. Sur un mur du bras sud du transept est présente la dédicace de la première
    Référence documentaire :
    pp. 3-4 Les inscriptions commémoratives de la construction d´églises dans la région rémoise et ardennaise, Xe-XVIIe siècles. Caen : 1899 JADART, Henri, DEMAISON, Louis. Les inscriptions commémoratives de p. 40 Charleville-Mézières (Charleville, Etion, Mézières, Mohon, Montcy-Saint-Pierre). Charleville -Mézières, 1967 MANCEAU, Henri. Charleville-Mézières (Charleville, Etion, Mézières, Mohon, Montcy-Saint . Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p. pp. 5 ;14 Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983 , n°46 MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons pp. 170-172 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN , Francois, et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. , 1991, Fac-similé de l´édition de 1855 HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique
    Représentations :
    Vitrail géométrique. Gargouilles en forme de chiens ou de lions au transept ; bustes masculins et feuilles de choux frisé au portail occidental. Blason sans armoiries (effacées à une pile du côté nord de
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église Saint-Martin est implantée au centre du village et est légèrement orientée au nord-est . C'est une église-halle à plan en croix latine. La courte nef à trois vaisseaux de deux travées est précédée par une puissante tour de clocher au mur sud de laquelle est adossée la tourelle polygonale hors -oeuvre de l'escalier en vis. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La en pierre de taille calcaire en moyen appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le sol de la nef et du transept est couvert de tomettes et celui du choeur de carreaux d'ardoise. Les murs sont percés de baies à remplage plus ou moins développées. La façade occidentale du clocher comporte un de lunette) sont ménagées au bras des murs et deux échauguettes sont implantées dans les angles est des bras du transept. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. La couverture de l'édifice est en
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Martin
    Annexe :
    Inscription sur la face intérieur du mur du bras nord du transept (pierre de consécration de l
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    [L'église en ruines après les combats de 1940] IVR21_20130854447NUC1A [L'église en ruines après les combats de 1940] IVR21_20130854451NUC1A [L'église en ruines après les combats de 1940] IVR21_20130854448NUC1A [L'église en ruines après les combats de 1940] IVR21_20130854449NUC1A [L'église en ruines après les combats de 1940] IVR21_20130854450NUC1A pellicule, n. et b. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : AP69P00718) IVR21_20130839643P verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026502 verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026499 verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026501 verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026500
  • Église paroissiale Saint-Sixte
    Église paroissiale Saint-Sixte Fromy - en village - Cadastre : 1985 AD 77
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    mais le nouvel édifice fut béni le 12 juillet 1959 sous le vocable de Saint-Sixte. Un oculus annexe ou chapelle de secours de Margut et la paroisse de Margut était soumise à l´abbaye de Saint-Hubert. L'église Saint-Pierre fut bombardée le 10 mai 1940. Elle n'était toujours pas reconstruite en 1947
    Référence documentaire :
    pp. 291 ; 295 ; 297-299 ; 360-361 HAMON abbé. Recherches historiques sur Margut, Fromy et Saint Walfroy. Travaux de l´Académie de Reims, année 1874-1875, tome 57. p. 108 Les paroisses du doyenné de Carignan, d´après un registre de visite de 1570 . Revue historique ardennaise , 1896, tome III NOEL, Albert Dom. Les paroisses du doyenné de Carignan, d´après un registre de visite de 1570 . Revue historique ardennaise , 1896, tome III. p. 242 De Sedan à Orval. Promenade cycliste. Almanach Matot-Braine, année 1912 BIGUET, E. De pp. 15-16 Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : le pays de Carignan pierres ardennaises : le pays de Carignan. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1955, n°105. -Monclin, Sury, Taillette. Revue Historique ardennaise, 1982, tome XVII ILLAIRE, Martine (dir
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église Saint-Sixte est implantée dans la périphérie est du village, à proximité du cimetière séparation structurelle si ce n'est quelques marches d'accès au chœur. Le flanc gauche est accosté de la sacristie et de la chapelle des fonts baptismaux. Le clocher est campé au-dessus de la façade principale et avec chaîne en pierre de taille. Les murs intérieurs sont enduits et le sol est carrelé. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de baies rectangulaires ménagées dans la partie haute des murs latéraux . La nef et le chœur sont couverts d'un lambris sur un pan incliné. L'ensemble des couvertures de
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Sixte
    Vocables :
    Saint-Sixte
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Vestiges de l'ancienne église encastrés dans le mur ouest : probableoculus d'armoire eucharistique Intérieur de la chapelle des fonts, à droite le confessionnal IVR21_20130864122NUC2A La voûte lambrisée de la nef IVR21_20130864124NUC2A Le dallage, en petits carreaux de ciment peint IVR21_20130864125NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Raillicourt - rue de Eglise - en village - Cadastre : 1991 AE 56
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    La nef (d'après son portail remanié), la croisée du transept (présence de chapiteaux à crochets) et reconstruits en 1565 (date portée à la baie sud) avec des éléments de fortification : bretèche, canonnières à la française (bouchée) au bras sud. La nef a été très remaniée au 18e siècle (percement de baies à remplage dont celle au nord est datée de 1738) : construction de deux chapelles encadrant la partie terminale, de la tourelle d'escalier, projet de campagne de voûtement où seule la voûte sous le clocher fut 1877 sous la conduite de l'architecte Daumal. Touchée lors des deux conflits mondiaux, elle fut
    Référence documentaire :
    p. 188 Excursions épigraphiques ardennaises. De Vendresse à Launois. Almanach Matot-Braine, année 1909 BAUDON, Albert. Excursions épigraphiques ardennaises. De Vendresse à Launois. Almanach Matot . Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.
    Précisions sur la protection :
    Eglise de Raillicourt : inscription par arrêté du 11 octobre 1930.
    Représentations :
    Chapiteaux du transept décorés : deux sont en décor stuqué représentant une feuille de chêne avec
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église Saint-Martin est implantée en partie ouest du village. Elle présente un plan en croix  ; la sacristie est située dans l'angle du bras sud du transept et du chœur. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la dernière travée de la nef. L'édifice est bâti en pierre de taille pierre de taille. Le sol est couvert de carreaux de ciment de couleur et de carreaux à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef et des bras du transept sont percés de baies à remplage et ceux du chœur de baies étroites en arc brisé (celle à l'est a été transformée en oculus). Les parties orientales et la dernière travée de la nef et ses chapelles sont voûtées d'ogives tandis que les deux premières travées de la nef sont plafonnées. La façade occidentale présente un portail à linteau en forme de fronton triangulaire supporté par deux coussinets, surmonté par un vaste oculus. L'ensemble des couvertures de l'édifice. La nef et les bras du transept sont couverts de toits à
    Localisation :
    Raillicourt - rue de Eglise - en village - Cadastre : 1991 AE 56
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Eglise de Raillicourt. Plan IVR21_20130853102NUC2A Eglise de Raillicourt. Coupe du transept IVR21_20130853103NUC2A Eglise de Raillicourt. Elévation du transept IVR21_20130853104NUC2A Croquis du plan de l'église IVR21_20130853105NUC2A Fenestrage daté du côté nord de la nef (image MAP) IVR21_20130842883X Plan de masse de l'édifice IVR21_20130854586NUD Côté nord de la nef IVR21_20130862292NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Charleville-Mézières - Etion - place d' Etion - en ville - Cadastre : 2013 EI 371
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'ancienne église fut détruite par les combats du 15 mai 1940. La pose de la première pierre (des carrières de Fépin) du nouvel édifice intervint le 8 avril 1956 sous la conduite des architectes Despas et Gouas. Sur la façade, grande sculpture en pierre d´Euville de Paul Bialais. D´abord dépendance de Tournes, l'église fut unie ensuite à la paroisse de Warcq. Etion est cité dans charte de fondation de l ´abbaye de Sept-Fontaines en 1136.
    Référence documentaire :
    -Saint-Georges, Margny, Singy-Montlibert, Toges. Revue historique ardennaise , année 1979 COLLIN, Hubert , Etrepigny, La Ferté-sous-Chiers, La Francheville, Gespunsart, Gruyères, Gué-d´Hossus, Landres-Saint-Georges , 1991, Fac-similé de l´édition de 1855 HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    L'église Saint-Martin est implantée sur une hauteur (la bosse d'Etion) dominant la ville et elle vaisseau sans rupture structurelle et se termine par un chevet plat. La première partie de la nef est moellon d'arkose d'Haybes des carrières de Fépin sur une structure en béton armé. Le sol est couvert de lambris qui suivent les deux pans de la toiture. La couverture est en ardoise. La nef et le choeur sont
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin
    Vocables :
    Saint-Martin
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Intérieur de l'Eglise IVR21_20130854185NUC1A
1