Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Bayonville - en village
    Référence documentaire :
    p.157 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. p.13 Argonne : l'église de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée de Verpel. L'automobilisme ardennais
  • Ensemble de quatre bas-reliefs : Les Evangélistes
    Ensemble de quatre bas-reliefs : Les Evangélistes Bayonville - en village
    Référence documentaire :
    p.157 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. p.13 Argonne : l'église de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée de Verpel. L'automobilisme ardennais . Conférence donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire , entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11
    Représentations :
    Au nord : l'ange (saint Matthieu) ; le lion (saint Marc). Au sud : l'aigle (saint Jean) ; le
    Emplacement dans l'édifice :
    sous le porche
    Illustration :
    Bas-reliefs nord : l'ange (saint Mattieu) ; le lion (saint Marc) IVR21_20130840834NUC2A Bas-relief au sud : l'aigle (saint Jean) ; le taureau (saint Luc) IVR21_20130840835NUC2A Le taureau : saint Luc IVR21_20130840837NUC2A Le lion : saint Marc IVR21_20130840839NUC2A Vue de détail : le lion IVR21_20130840840NUC2A Vue de détail : le taureau IVR21_20130840841NUC2A
  • Ensemble de 8 verrières abstraites (baies 0 à 8)
    Ensemble de 8 verrières abstraites (baies 0 à 8) La Besace - en village
    Référence documentaire :
    p. 164 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois p. 12 Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves : La Besace, Stonne. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1959, n°124 MANCEAU, Henri. Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire, entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11 octobre 2004 à
    États conservations :
    Les vitraux ont été restaurés en 2003-2004 par le maître-verrier Pascal Jérôme de Verre et Lumière
  • Sucrerie Frère et Cie, puis Sucrerie d'Attigny-Vouziers, puis Beghin-Say
    Sucrerie Frère et Cie, puis Sucrerie d'Attigny-Vouziers, puis Beghin-Say Attigny - 31 rue Eugène-Frère - en ville - Cadastre : 1963 AB 30, 47, 248, 253, 273, 291, 292
    Historique :
    manufacture, sous le nom de Société Frère et Cie. Il fondera une seconde sucrerie à Vouziers dès 1868. A sa pour la production de flegmes. La sucrerie est à nouveau touchée par la guerre en 1940 (toitures). Le retour à la paix est l´occasion d´un nouvel accroissement d´activité par le moyen d´une plus grande mécanisation notamment de la manutention, et le raccordement à la voie ferrée. La cheminée, qui datait du 19e
    Référence documentaire :
    4 p. La sucrerie d'Attigny (tour d'horizon de son existence. In Le Petit Givryard, Bulletin annuel p. 145 La reconstitution des Régions dévastées. In Le Monde Illustré, t.8, Paris 20 août 1922. p. 110-111 GERIN, François, LAMBERT, Jacques. Il y a cent ans dans les Ardennes. Ed. Terres
    Description :
    ou en tuile mécanique. De l´autre côté de la rue les anciens entrepôts bordant le canal présentent
    Illustration :
    Vue générale d'Attigny vers le milieu du 20e siècle. La sucrerie est en arrière plan à gauche et l'entrepôt de stockage vers le canal de l'autre côté de la rue IVR21_20090802067NUCA Vue générale vers le milieu du 20e siècle. A gauche la maison patronale, et en arrière plan à Arrière plan : anciens entrepôts bordant le canal vus de la rue E. Frère IVR21_20090802081NUCA
  • Peinture monumentale : Annonciation ; Visitation ; Nativité ; Présentation au Temple ; Crucifixion ; Vierge à l'Enfant ; les Evangélistes
    Peinture monumentale : Annonciation ; Visitation ; Nativité ; Présentation au Temple ; Crucifixion ; Vierge à l'Enfant ; les Evangélistes Stonne - en village
    Référence documentaire :
    p. 170 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois p. 15-17 Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves : La Besace, Stonne. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1959, n°124 MANCEAU, Henri. Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves La neuve église de Stonne est sur le point d'être achevée. L'Ardennais, 18 février 1959 MANCEAU , Henri. La neuve église de Stonne est sur le point d'être achevée. L'Ardennais, 18 février 1959. , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire, entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11 octobre 2004 à
    Illustration :
    Crucifixion : vue rapprochée sur le Christ en croix. IVR21_20130860900NUCA
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Bayonville - en village - Cadastre : 1996 AB 40
    Historique :
    Le clocher de l'église Notre-Dame a été construit en 1863 dans le style du début du 16e siècle par l'architecte Reimbeau de Reims. Le reste de l'édifice devait datait du 16e siècle comme l'indique une immobilière des églises et édifices religieux sinistrés des Ardennes (SCRIEERS), dans le cadre de la reconstruction suite à la Seconde Guerre mondiale. Le permis de construire fut accordé le 9 août 1955. La nouvelle église fut consacrée le 18 novembre 1960. Les vitraux ont été réalisés par Robert Savary (maître
    Référence documentaire :
    p. 157 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois pp. 11-14 Argonne : l'église de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée de Verpel. L'automobilisme ardennais p. 17 Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves : La Besace, Stonne. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1959, n°124 MANCEAU, Henri. Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire, entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11 octobre 2004 à
    Description :
    L'église Notre-Dame est implantée dans le village, dans sa périphérie sud suite à la reconstruction quasi complète de celui-ci après la Seconde Guerre mondiale. Le choeur est dirigé vers le sud-ouest permettant l'accès à la tribune qui surmonte le porche. Le choeur est situé dans le prolongement de la nef sans rupture structurelle. Contre le mur du chevet plat est adossé le clocher. L'ensemble de l'édifice est bâti en pierre de taille de calcaire : le clocher en moyen et grand appareil et le reste de dressées. Le sol est couvert de tomettes de couleur rouge. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de baies rectangulaires assez étroites qui montent de pied et le clocher trois niveaux : ancien vestibule ardoise. Le clocher est couvert par un toit en double bâtière avec une courte flèche carrée au centre et le reste de l'édifice par un toit à longs pans.
    Illustration :
    Le clocher vu depuis le nord IVR21_20130863604NUC2A Vue depuis l'est. Le clocher érigé en 1863 est le seul vestige des bombardements de 1940 Le lierre envahissant le côté nord du clocher IVR21_20130863606NUC2A Le flanc nord IVR21_20130863607NUC2A Le flanc sud IVR21_20130863608NUC2A Le parvis, en dalles irrégulières de béton IVR21_20130863609NUC2A Vue sur la nef depuis l'entrée, vers le choeur IVR21_20130863612NUC2A Vue sur la nef depuis le choeur IVR21_20130863616NUC2A Vue sur la toiture de la nef depuis le clocher IVR21_20130863619NUC2A Ouverture pour le passage des cloches, échelle de meunier pour y accéder IVR21_20130863620NUC2A
  • Statue (figure colossale) : Vierge à l'Enfant
    Statue (figure colossale) : Vierge à l'Enfant Bayonville - en village
    Historique :
    l'auteur des quatre panneaux figurant les Evangélistes situés sous le porche de l'église de Bayonville
    Référence documentaire :
    p.157 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. p. 12 et p. 14 Argonne : l'église de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église de Bayonville, le château de Landreville Chennery, l'église fortifiée de Verpel. L'automobilisme p.17 Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves : La Besace, Stonne. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1959, n°124 MANCEAU, Henri. Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves . Conférence donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire , entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11
    Description :
    . La surface a été frottée de rouille, pour un effet de patine. Le revers est sculpté. La statue est
    Illustration :
    Le visage de la Vierge IVR21_20130840825NUC2A Le visage de la Vierge, de trois-quart IVR21_20130840827NUC2A Le visage de l'Enfant IVR21_20130840831NUC2A
  • Ensemble de 20 baies à personnages, verrières historiées et verrières allégoriques (baies 0 à 6, 8, 10, 14, 16 ; baie occidentale, baies en parties hautes)
    Ensemble de 20 baies à personnages, verrières historiées et verrières allégoriques (baies 0 à 6, 8, 10, 14, 16 ; baie occidentale, baies en parties hautes) La Neuville-en-Tourne-à-Fuy - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur inscription concernant le lieu d'exécution VOUS / DE VOS BIENFAITS DE / NOS PIEUX AMIS ; (lancette B) : PIERRE-JEAN-MIE-GENEVIEVE / FRANCOIS ET LEURS / PARENTS A-G 1927. Baie 5 : SI. TV. SAVAIS. LE. DON. DE. DIEV. Baie 6 : JE. SVIS. LA. SERVANTE . DV SEIGNEVR. Baie 8 : ET LE VERBE S'EST FAIT CHAIR ; lancette C : At. Jacques Simon REIMS 1926. Baie
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne La Besace - en village - Cadastre : 1996 ZX 19
    Historique :
    Le chœur et l’avant-chœur de l'église Saint-Étienne datent des années 1220. Des chapiteaux reconstruire à neuf la nef et le clocher. Les marchés et travaux furent encadrés par la Société Coopérative de reconstruction ont été réalisés à partir de 1953 suivant des devis et plans datés de 1950 par le cabinet Scherrer de Sedan. Le clocher qui se trouvait posé sur la travée d’avant-chœur fut déplacé sur le flanc sud de la nef et la sacristie accolée au flanc sud du chœur fut transférée du côté nord ; le chœur fut consolidé. Le gros-œuvre dut être terminé en 1956 car on fournissait alors une horloge et des verrières . L'ancienne église avait été entièrement brûlée en 1657 en même temps que le village.
    Référence documentaire :
    p. 164 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois pp. 9-12 Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves : La Besace, Stonne. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1959, n°124 MANCEAU, Henri. Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire, entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11 octobre 2004 à
    Description :
    vaisseau unique est suivie par une travée d'avant-choeur (qui supportait le clocher) et par le choeur à travée droite. Le clocher à demi-hors-oeuvre est adossé au mur sud de la nef et l'escalier en vis est ménagé en son sein. La façade principale et le flanc sud de la nef sont protégés par un porche en béton soutenu par des colonnes. Deux faces du clocher et la sacristie sont élevées en pierre de taille de Dom-le béton armé banché. Le porche et le mur sud de la nef sont édifiés en pan de béton armé tandis que les deux autres faces de la nef sont en maçonnerie enduite. Le choeur et l'avant-choeur présentent de la pierre de taille de type Dom-le-Mesnil en différentes hauteurs d'assise. Le sol est couvert de plaques pan de béton armé. Le choeur et l'avant-choeur sont voûtés d'ogives et la nef est couverte par la charpente en béton armé apparente. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise excepté le clocher qui est couvert de zinc. La nef et le choeur sont couverts par un toit à longs pans terminé par une
    Illustration :
    L'Eglise et le Cimetière IVR21_20130854100NUC1A Vue générale depuis le sud-ouest IVR21_20130864759NUC2A Le clocher IVR21_20130864760NUC2A Vue générale depuis le sud-ouest, côté entrée du cimetière IVR21_20130864761NUC2A Le flanc nord: on distingue l'arc de l'ancien bras du transept, qui était peu saillant. A gauche Le chevet IVR21_20130864763NUC2A Vue depuis le chevet, avec vue sur la tour du clocher, coté sud IVR21_20130864764NUC2A Le chevet IVR21_20130864765NUC2A Vue sous le porche occidental, qui forme un L dans l'angle sud6ouest IVR21_20130864768NUC2A Le choeur IVR21_20130864783NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Jean
    Église paroissiale Saint-Jean Sommauthe - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1996 B 142
    Contributeur :
    Griot François
    Référence documentaire :
    p. 170 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois pp. 268-269 Le prieuré de Notre-Dame de Saint-Masmes près Buzancy (suite et fin). Almanach Matot -Braine, année 1925 LAPIERRE, A. Le prieuré de Notre-Dame de Saint-Masmes près Buzancy (suite et fin p. 18 Le bourg de Buzancy : son église, ses maisons bourgeoises, la chapelle de Masme . L'automobilisme ardennais, mars-avril 1959, n°125 MANCEAU, Henri. Le bourg de Buzancy : son église, ses maisons , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987.
    Description :
    en assises réglées avec chaîne en pierre de taille et la façade occidentale avec le clocher sont en pierre de taille calcaire en moyen et grand appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites ; le  ; à l'étage, le clocher présente des angles abattus. Les vaisseaux de la nef sont couverts de berceau ). La nef et le choeur sont couverts de toits à longs pans, la sacristie par un toit en appentis et le
    Illustration :
    Vue intérieure : vers le choeur IVR21_20130860033NUC2A Depuis le choeur IVR21_20130860034NUC2A Dans le beffroi IVR21_20130860106NUC2A
  • Chapelle de l'école, collège, lycée Saint-Bernard
    Chapelle de l'école, collège, lycée Saint-Bernard Troyes - 8 rue du Palais de Justice - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Saint-François-de-Sales. Le choeur accueille un décor peint réalisé par Dom Angelico Surchamp et cinq consécration de l'autel a lieu le 4 février 1967 par Mgr Julien Le Couëdic, évêque de Troyes. Elle est dédiée à verrières abstraites courant sur le mur nord de la nef, créées par Monique Brix, peintre-verrier de
  • Ensemble de 7 verrières abstraites : Les cinq plaies du Christ
    Ensemble de 7 verrières abstraites : Les cinq plaies du Christ Allibaudières - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Ensemble homogène de 7 verrières abstraites sur le thème des Cinq plaies du Christ, vocable de l'édifice, conçues par l'atelier du maître-verrier François Chapuis sur des cartons du peintre André Ripeau Renaissance des Clochers". Un marché fut conclu en 1958 pour la somme de 1.080.450 francs. Le procès-verbal de réception des vitraux est signé le 11 septembre de la même année. Cet ambitieux programme s'intègre
    Représentations :
    présente les quatre clous, un cœur, la lance qui transperça le flanc de Jésus.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Chapuis François
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Montgon - en village - Cadastre : 1991 AC 126
    Historique :
    pignon d´entrée est l’œuvre de Guy Chabrol. Après le meurtre de sa femme en 1579, François de Wignacourt terminés en octobre 1957 ; la nouvelle église fut inaugurée le 19 avril 1959. L'immense verrière formant le
    Description :
    . Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur ne forment qu'un seul vaisseau qui se termine par un chevet plat. Des annexes et la sacristie sont adossées aux flancs est et sud du choeur. Le clocher élancé murs sont élevés en moellon de pierre de Dom-le-Mesnil avec chaîne en pierre de taille de même nature et le clocher est entièrement construit en béton armé. La façade occidentale est élevée en pan de façade. Le sol est couvert de dalles de schiste. Excepté la grande verrière ouest, la nef est aveugle et le choeur est éclairé par une grande baie qui occupe la moitié de la surface de son mur nord. Les
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud-est IVR21_20130868339NUC2A Vue générale depuis le nord-est IVR21_20130868341NUC2A Vue générale depuis le sud-ouest IVR21_20130868343NUC2A Nef depuis le choeur IVR21_20130868350NUC2A
  • Moulin à farine, actuellement maison
    Moulin à farine, actuellement maison Le Châtelet-sur-Sormonne - Le Moulin - R.D. 122 - en écart - Cadastre : 2009 AB 198, 199
    Historique :
    Un moulin à farine est mentionné en 1657 comme étant propriété de François de Hénin pour trois -quarts, le dernier quart appartenant aux héritiers des Arras d´Haudrecy. Une centrale hydroélectrique est aérienne jusqu´à la fin de leur activité en 1971. Le moulin acheté en 1976 par la famille Lefort
    Description :
    Le moulin s´élève sur deux étages carrés, en moellon calcaire à l´exception de la façade principale en brique, avec chaînage et encadrements en pierre de taille calcaire. Le logement du meunier est attenant, réparti sur trois pièces en rez-de-chaussée et un étage. La charpente est en bois apparente, le couverture est en ardoise. Côté cour se trouve le bâtiment de stockage en retour d´angle servant actuellement de grange. Il servit autrefois d´écurie et garde les vestiges d´un four à pain. Le bâtiment d´eau
    Localisation :
    Le Châtelet-sur-Sormonne - Le Moulin - R.D. 122 - en écart - Cadastre : 2009 AB 198, 199
    Illustration :
    Vue aérienne depuis le sud. IVR21_20090807878NUCA Vue aérienne depuis le sud-est. IVR21_20090807879NUCA Vue aérienne depuis le nord. IVR21_20090807880NUCA Vue aérienne éloignée depuis le nord-nord-ouest. IVR21_20090807881NUCA Vue aérienne depuis le nord-ouest. IVR21_20090807882NUCA Vue aérienne éloignée depuis le sud-sud-ouest. IVR21_20090807883NUCA Vue aérienne depuis le sud-sud-est. IVR21_20090807884NUCA Façade donnant sur la route : la grange et le logement du meunier. IVR21_20090800017NUCA La digue et le barrage. IVR21_20090800024NUCA Le premier étage. IVR21_20090800032NUCA
  • Polierie Camion Daux père et fils, puis usine de quincaillerie Camion frères, puis LARA, puis fonderie Bernard Huet, actuellement D2I
    Polierie Camion Daux père et fils, puis usine de quincaillerie Camion frères, puis LARA, puis fonderie Bernard Huet, actuellement D2I Vivier-au-Court - 19, 30 rue Jules-Fuzelier rue de l'Union - en village - Cadastre : 2008 AH 21- 26 AE 281 à 283, 294 à 296, 298 à 302, 538 à 540, 678, 682 à 683
    Historique :
    C'est en 1820 que Pierre Louis Camion-Richard achète le moulin à farine de Moraimont (lieu-dit de et, dans le même temps, son propriétaire fait édifier une seconde polierie 300m plus haut à Camion et la polierie de Thumécourt (IA08000629) est vendue en 1852, après le décès de Camion-Richard, à François Moranvillé. Moraimont est ensuite rapidement gérée par les deux autres fils de B. Camion-Daux la Grande Boutique, qui regroupe la forge, les limeurs, les bureaux et des logements ; c'est le plus -Marée et Charles Camion-Chardin reprennent l'usine et prolongent vers l'est le bâtiment de forge initial par un grand bâtiment construit dans le même style dont la partie centrale comportait un portail au -dessus duquel s'élevait un lanternon rappelant le Dijonval. En 1872 a lieu une importante extension (fonderie notamment) des bâtiments vers le nord. Charles Camion fait élever son château en 1879, le château Guerre mondiale puis redémarre en 1919. En 1925, Roger Camion, le fils de Georges, et son cousin E
    Observation :
    Site emblématique du bassin Vivier-Vrigne. Chaque époque a laissé son empreinte dans le bâti : la encore présent et le magasin construit en 1933 est remarquable par son architecture, sa conception
    Hydrographies :
    le Moraimont
    Référence documentaire :
    CART (?), Michel. Le passé industriel des Ardennes des origines à 1914. Exposition Archives
    Description :
    ). L'atelier de 1880 construit au milieu de l'usine est bâti sur le même principe. Toutes les parties nord ont . Les ateliers et magasins sud construits dans les années 1930 sont en béton armé ; le magasin est à
    Illustration :
    Usines Moraimont de Vivier-au-Court, catalogue commercial représentant l'usine depuis le nord. 1872 Vue aérienne des usines Camion et Bernard-Huet de Vivier-au-Court depuis le sud. 1935. 2 photogr Vue aérienne des usines Camion et Bernard-Huet de Vivier-au-Court depuis le sud-est. 1935. 2 Vue aérienne depuis le nord-est. IVR21_20090807125NUCA Vue aérienne depuis le nord. IVR21_20090807126NUCA Vue aérienne depuis le nord. IVR21_20090807127NUCA Vue aérienne rapprochée depuis le sud-ouest. IVR21_20090807129NUCA Vue aérienne depuis le sud. IVR21_20090807132NUCA Vue aérienne très rapprochée depuis le sud. IVR21_20090807130NUCA Le bâtiment élevé en 1933 côté rue Fuzelier en 1987. IVR21_19870801141Z
  • Eglise paroissiale Saint-Martin
    Eglise paroissiale Saint-Martin Tannay - Place des 93e GRDI et 16e BCP - en village - Cadastre : 1998 AC 123
    Historique :
    L'église Saint-Martin est un édifice très homogène érigé vers 1530 dans le style gothique rampants des pignons). Dès l'origine l'édifice a été fortifié par le biais d'arquebusières et d'échauguettes au bras du transept. L'édifice fut très gravement touché après le 10 mai 1940 par de nombreux bombardements aériens : les toitures n'existaient plus, le clocher a été entièrement détruit et les autres de 1957 et, le 22 avril 1959, on posait la première pierre du clocher ; le 16 mars 1967 la restauration se termina par la pose du coq sur le clocher. Au Moyen Age, Tannay était la possession de l'abbaye première mention historique de ce domaine (Tannay et Pont-Bar) intervient dans le polyptyque de Saint-Remi
    Référence documentaire :
    , Francois, et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. pp. 170-172 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN
    Description :
    -oeuvre de l'escalier en vis. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est implantée dans l'angle formé par le bras nord du transept et le choeur. Les murs sont élevés en pierre de taille calcaire en moyen appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le sol ardoise. La nef et le transept sont couverts par des toits à longs pans (transversaux pour les travées des un toit polygonal, les échauguettes par des flèches carrées, l'abside par une croupe polygonale et le
    Illustration :
    [Intérieur vers le sud-est] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 photogr. neg. : gélatino-bromure [Intérieur, vue diagonale vers le sud-ouest] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 photogr. neg [Le choeur] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 photogr. neg. : gélatino-bromure, support Vue générale depuis le sud-ouest IVR21_20130868895NUC2A Arquebusière double sur le mur ouest du bras sud du transept IVR21_20130868899NUC2A Vue générale depuis le sud-est IVR21_20130868902NUC2A Vue sur le choeur depuis le sud-est IVR21_20130868903NUC2A Vue générale depuis le nord IVR21_20130868905NUC2A Nef et transept depuis le choeur IVR21_20130868917NUC2A
1