Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 181 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Livre : Ordre pour les inhumations
    Livre : Ordre pour les inhumations Saint-Loup-Terrier - - en écart
    Titre courant :
    Livre : Ordre pour les inhumations
  • Tableau : Sainte Claire chassant les Sarrazins
    Tableau : Sainte Claire chassant les Sarrazins Herpy-l'Arlésienne - en village
    Historique :
    Tableau représentant saint Claire chassant les sarrasins, exécuté par le peintre Jacques Wilbault
    Représentations :
    sainte Claire repoussant les Sarrasins Tableau représentant sainte Claire repoussant les Sarrasins.
    Titre courant :
    Tableau : Sainte Claire chassant les Sarrazins
    Illustration :
    Tableau : sainte Claire chassant les Sarrazins, huile sur toile, après restauration. 1988. 1 Tableau : sainte Claire chassant les Sarrazins, huile sur toile, avant restauration. 1987. 1
  • Les tanneries de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
    Les tanneries de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
    Historique :
    Sur les 15 tanneries repérées, 3 seulement ont été retenues pour étude. En effet, cette activité souvent modeste a rarement laissé un bâti notable ; les installations citées dans la documentation principalement urbain, car lié, tout comme les savonneries par exemple, à l'activité des abattoirs ; lesquels en toute logique sont implantés dans les principaux centres de peuplement. La tannerie de Buzancy quant à siècle, à Rethel et Charleville-Mézières. Les dernières tanneries ardennaises semblent avoir cessé toute
    Description :
    Les rares exemples conservés sont bâtis pour l'essentiel en moellon calcaire et en brique, et
    Titre courant :
    Les tanneries de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
    Annexe :
    . Charleville-Mézières, Tannerie : Arch. Nat., F12 650, mémoire sur les fabriques de la Champagne et de la . Rethel, Tannerie : Arch. Nat., F12 650, mémoire sur les fabriques de la Champagne et de la Picardie par à tan de Moulnier-Mangin, 1852 ; nouvelle réglementation concernant les eaux du ruisseau : Moulnier
  • Les usines liées à l'exploitation et à l'utilisation de l'argile de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
    Les usines liées à l'exploitation et à l'utilisation de l'argile de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
    Historique :
    profite de la mise à nu des niveaux d'exploitation des percées des vallées. Nombreux sont les sites dont , Attigny, Givry, Sault-lès-Rethel, Château-Porcien installés sur les bords de l'Aisne canalisée ; mais aussi chemin de fer : qui dessert notamment les sites de Blanchefosse-et-Bay, Hierges, Sachy, Remilly (Attigny). Toujours situés en rase campagne, à proximité des lieux d'extraction, les sites sont actuellement abandonnés ; cet éloignement des agglomérations rend leur reconversion difficile. Les derniers établissement scolaire. Les plus anciens d'entre eux pourraient dater de la fin du 18e siècle, mais le bâtiment
    Description :
    Des briqueteries et tuileries seuls subsistent les fours (fréquemment de type Hoffmann), dont la masse imposante défie l'érosion du temps, ainsi que parfois les cheminées ; mais les séchoirs et Gambier (milieu 19e siècle) est élevé en brique sur 3 niveaux. Les machines à broyer la terre étaient en
    Titre courant :
    Les usines liées à l'exploitation et à l'utilisation de l'argile de l'Inventaire du patrimoine
    Annexe :
    rien. Plus de souvenir. Auvillers-les-Forges, La Briqueterie, Ancienne briqueterie : Repérage sur vue de bois et les logements ouvriers en brique. Le Chesne, Tuilerie : Petite structure en brique , La Briqueterie, Briqueterie : L'activité s'est arrêtée peu après la Seconde Guerre mondiale. Les . Givet, Les Coutures, 27 boulevard Faidherbe, Briqueterie Jamet : M. Bassaug ; M. Bertrand ; M. Jamet . Les numéros du boulevard s'arrêtent au n°21 ... Giver, 3, 5 rue Jules-Gilbert, Nouvelle Faïencerie de . Givry, Les Falaises, Briqueterie du canal de Givry : Visible sur carte en 1920 (Basias). Plus rien ferme moderne. Ne reste rien des bâtiments anciens. Hierges, Les Rouges-Terres, Tuilerie et usine de sont-ce vraiment les bâtiments qui ont donné le nom au lieu-dit. Quatre-Champs, La Tuilerie, Tuilerie bois, une maison de maître. Semble important mais difficile distinguer les bâtiments de la briqueterie de ceux de la ferme ? Sault-lès-Rethel, Briqueterie Hachon et Fils : Arch. Nat., F12 9429, le fonds
    Illustration :
    Auvillers-les-Forges, La Briqueterie, Ancienne briqueterie, vue générale. IVR21_20090805672NUCA
  • Confessionnal
    Confessionnal Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Historique :
    Confessionnal provenant de l'ancienne église. On l'attribue, au confessionnal subsistant, sur les
    Description :
    Confessionnal à trois compartiments. Les loges des pénitents ne sont pas closes. La loge du prêtre
  • Moulin à farine dit moulin Arlot, actuellement maison
    Moulin à farine dit moulin Arlot, actuellement maison Asfeld - 6 rue du Moulin - en village - Cadastre : 1957 AB 9 à 12, 15, 17, 380 à 382
    Historique :
    (aussi appelé ruisseau de Vieux-lès-Asfeld) prenant son eau dans l´Aisne ; les travaux ont été réalisés huile y sont construits en 1671. Les procès verbaux du 18e siècle évoquent la présence d´un réservoir aménagé en amont, maintenu par une digue ; les bâtiments sont en deux corps séparés, partie en craie et . Laissé à l´abandon après la Seconde Guerre mondiale, il est aujourd´hui réhabilité en maison. Les deux soubassement antérieur ; les poteaux intérieurs en fonte semblent de même époque.
    Hydrographies :
    ruisseau de Vieux-lès-Asfeld
    Référence documentaire :
    p. 1 à 8 Les moulins à eau d'Asfeld : XVIe-XIXe siècles (1ère partie) MARBY, Jean-Pierre. Les p. 44 à 52 MARBY, Jean-Pierre. Les moulins à eau d'Asfeld : XVIe-XIXe siècles (2e partie). In
    Description :
    (ouest) ; ses encadrements de fenêtres sont en bois et les linteaux délardés. Le toit à pans et croupe . La partie centrale enfin est plus haute, elle accueillait les installations de meunerie, dont la roue (aujourd´hui disparue). Elle est bâtie en brique avec chaînages en pierre. Les bâtiments des annexes
  • Armoire style Louis XV
    Armoire style Louis XV Les Riceys - en village
    Historique :
    Les garnitures et les serrures sont récentes.
    Canton :
    Riceys (Les)
    Localisation :
    Les Riceys - en village
    Origine :
    lieu de provenance France, Champagne-Ardenne, Riceys Les, Ricey-Haut, église Saint-Vincent
  • Lambris de couvrement ; plaque commémorative (obituaire)
    Lambris de couvrement ; plaque commémorative (obituaire) Villers-Semeuse - place de l' Eglise - en ville
    Référence documentaire :
    pp.165 et 167 Les églises anciennes des Ardennes, 1969 COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des
    Description :
    inscription peinte en lettres rouge et noires sur fond blanc, d'un chasublier et d'un confessionnal. Les de loges à portes cintrées dont l'une est totalement ouverte (occultation par des rideaux).
    Dimension :
    h = 288, 5 ; la = 470. Largeur donnée pour les grands côtés. Largeur des petits côtés : la = 420
  • Église paroissiale Saint-Sébastien
    Église paroissiale Saint-Sébastien Crésantignes - en village
    Canton :
    Riceys (Les)
    États conservations :
    inégal suivant les parties
  • Château de la Cordelière
    Château de la Cordelière Chaource - Golf de Troyes La Cordelière - - en écart
    Historique :
    chapelle de style néo-gothique dont les fenêtres sont copiées sur celles de l'église de Chaource et la , les Etablissements Frères Bourgeois avant d'être racheté par la Société Civile Immobilière SIDASAC en
    Canton :
    Riceys (Les)
  • Ciboire
    Ciboire Pargues - en village
    Canton :
    Riceys (Les)
  • Autel (latéral nord) ; retable ; tabernacle
    Autel (latéral nord) ; retable ; tabernacle Pargues - en village
    Canton :
    Riceys (Les)
  • Tableau d'autel : Saint Nicolas
    Tableau d'autel : Saint Nicolas Ville-Dommange - - en village - Cadastre : 2014 AB 213
    Historique :
    Les retables des autels secondaires de Saint-Lié et de Saint-Nicolas sont posés en 1779, pour la somme de 1403 livres ; les deux tableaux ont coûté 230 livres. À l'autel de Saint-Nicolas, le tableau
    Matériaux :
    toile support en 2 lés peinture à l'huile
    Représentations :
    saint Nicolas et les trois clercs au saloir en pied de trois-quarts les trois petits clercs.
  • Tableau : Ecce Homo, Agnus Dei, saint Jean-Baptiste, Christ, saint Pierre, saint André ; cadre
    Tableau : Ecce Homo, Agnus Dei, saint Jean-Baptiste, Christ, saint Pierre, saint André ; cadre Saint-André-les-Vergers - en village
    Canton :
    Saint-André-les-Vergers
    Localisation :
    Saint-André-les-Vergers - en village
  • Maître-autel ; tabernacle ; gradin d'autel ; degré d'autel
    Maître-autel ; tabernacle ; gradin d'autel ; degré d'autel Saint-André-les-Vergers - en village
    Canton :
    Saint-André-les-Vergers
    Localisation :
    Saint-André-les-Vergers - en village
  • Église paroissiale Saint-Thibaut
    Église paroissiale Saint-Thibaut Clefmont - en village
    Historique :
    que pour les prieurés de Vignory et Serqueux) par un long procès qui se termina en 1129 par (certainement d'arêtes) en engageant des colonnes dans les piliers de la fin du 11e. Plus tard dans ce même siècle des voûtes d'ogives furent montées sur les trois premières travées de la nef et les deux dernières du 15e siècle car sa clé de voûte porte les armes de Pierre d'Aigremont et de Raoline de Choiseul
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Représentations :
    vie de Saint-Thibaut sur le portail. Les chapiteaux de la nef sont ornés de crochets et l'un présente
    Description :
    . Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique. La chapelle funéraire de la famille sous les troisième et quatrième travées et deux clés de voûtes armoiriées). Le choeur à deux travées
  • Etablissement de vins de champagne Alfred de Montebello, puis Société Générale de Champagne, actuellement lieu de réception privé
    Etablissement de vins de champagne Alfred de Montebello, puis Société Générale de Champagne, actuellement lieu de réception privé Mareuil-sur-Ay - 1, 3, 10 rue Carnot 8 rue Corbier - en village - Cadastre : 1980 E 595, 596
    Historique :
    pour Jean-Baptiste-Thomas de Domangeville, de 1771 à 1774, sur les plans de l'architecte parisien Jean Chayoux, fils d'un négociant en vins d'Epernay, s'en porte acquéreur et modernise les installations ; il
    Précisions sur la protection :
    Le corps de logis 18e siècle en totalité, le parc avec ses aménagements y compris les souterrains et la glacière, la clôture avec sa grille, les façades et les toitures des deux grands bâtiments des , ainsi que les deux potagers avec leur enceinte et leur orangerie (cad. F 1823 - château et communs, 1822
    Description :
    comble pour les ailes. Le corps principal de sept travées comporte un avant-corps central de trois utilisée dans les chaînages et pour les encadrements de baies. De vastes bâtiments dessinant un plan en U élevée en craie ; les encadrements de baies sont en pierre calcaire. Cette tour porte l'inscription
    Annexe :
    , le domaine de Mareuil-sur-Ay, château, dépendances et vignes, fut acquis par les fils du Maréchal Lannes en 1830. Celui-ci n´y mit jamais les pieds, malheureusement pour nous et pour lui, puisqu´il est ans. Il se couvrit de gloire en Italie sous les ordres du Général Bonaparte, puis il remporte une Maréchal d´Empire. Vainqueur à Ulm, Austerlitz, Iéna, Dantzig, un boulet perdu lui enlève les deux jambes superficie de terres de cultures et plus de 100 hectares de vignes situés à Mareuil-sur-Ay dans les plus original, raconte qu´en 1889 il y avait un port à construire en Chine : Port Arthur. Les anglais chargés du travail y renoncèrent et des constructeurs allemands pressentis par les autorités chinoises firent de même . Autre date importante, 1896, année de la visite du Tsar Nicolas II en France. Là encore les relations château de Mareuil-sur-Ay le 23 mai 1896. Détail pittoresque, c´est pour ce dîner que les Montebello de champagne venu assister à la vente sans avoir les moyens d´enchérir. Il faut ajouter que René
    Illustration :
    Tour accueillant les bureaux au rez-de-chaussée et des salons d'accueil dans les étages
  • Abbaye de Morimond (ruines)
    Abbaye de Morimond (ruines) Parnoy-en-Bassigny - Fresnoy-en-Bassigny - isolé
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
  • Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul
    Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul Isle-Aumont - en village - Cadastre : A 124 A 125
    Historique :
    succédèrent, au 5e siècle, une abbaye et un cimetière mérovingiens détruits au 9e siècle par les normands bénédictin fondé par Robert de Molesme (les moines y restèrent jusqu'en 1579), et dont les murs ont été rectangulaire. Inscriptions sur les poutres dans le clocher : FAIT PAR LES SOINGES DE PIERRE FOUVENEL
    Précisions sur la protection :
    Eglise et les terrains des nécropoles qui l'entourent (cad. A 124, 125) : classement par arrêté du
  • Tableau : Présentation au Temple
    Tableau : Présentation au Temple Rethel - place Hourtoule - en ville
    Matériaux :
    toile support en plusieurs lés peinture à l'huile
    Description :
    Tableau peint à l'huile sur toile en plusieurs lés. Cadre mouluré en bois peint doré.
    États conservations :
    Tableau restauré en 1984 par l'atelier ARCOA. Traces des lés visibles : écaillage sur les raccords
1 2 3 4 10 Suivant