Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière historiée (nef, côté sud) : Les Sibylles
    Verrière historiée (nef, côté sud) : Les Sibylles Ervy-le-Châtel - rue Saint-Pierre - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire peint sur l'oeuvre Inscription concernant le commanditaire et la date au soubassement de la lancette gauche
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière datée de 1515, don de Guillaume Hutin, procureur du roi à Ervy-le-Châtel, et de sa femme Madeleine de Torves ; le tympan (Jugement dernier) et le panneau inférieur de la lancette centrale (Sibylle créée vers 1450, sauf pour le Calvaire dont le carton réduit a également été utilisé à Saint-Etienne -sous-Barbuise (10), Herbisse (10) et Saint-Pouange (10). [Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e
    Représentations :
    le Christ, la sibylle d'Agrippa annonce la Flagellation. Lancette droite, de bas en haut : Madeleine que la Vierge nourrira l'Enfant, la sibylle de Delphes prophétise le Couronnement d'épines, la sibylle de Phrygie prophétise la Résurrection. Tympan : le Jugement dernier (au centre Dieu le Père et le Christ, la Vierge et saint Jean, à droite et à gauche, la sibylle tenant la balance et le roi David prophétisant le Jugement dernier). Description : les scènes sont composées de façon identique : le sujet de la main un large rouleau déployé portant le texte de sa prophétie, tandis qu'à droite, dans une tourelle apparaît, en haut un Prophète, et en bas, le symbole d'un Evangéliste, tous deux portant des phylactères.
    Description :
    latérales et 6 registres pour la lancette centrale. Verres gravés dans le registre supérieur de la lancette
    Localisation :
    Ervy-le-Châtel - rue Saint-Pierre - en village
    États conservations :
    Ensemble assez restauré et complété. Erreur dans la restauration de l'inscription sous le panneau
  • Usine de bonneterie Lille Fimbert, puis les fils de Lucien Lille, puis maison, actuellement logements Aube Immobilier
    Usine de bonneterie Lille Fimbert, puis les fils de Lucien Lille, puis maison, actuellement logements Aube Immobilier Marigny-le-Châtel - 2 ruelle des Usines - en village - Cadastre : 1980 AC 169 à 171 AD 206, 207, 345
    Historique :
    (enquête initiale), les logements d'ouvriers sont toujours occupés mais le site de production est
    Référence documentaire :
    Matrices cadastrales. Marigny-le-Châtel, propriétés bâties. 1881-1911 AD Aube : 3P 2482. Matrices cadastrales. Marigny-le-Châtel, propriétés bâties. 1881-1911. Matrices cadastrales. Marigny-le-Châtel, propriétés bâties. 1911-1960 AD Aube : 3P 2483. Matrices cadastrales. Marigny-le-Châtel, propriétés bâties. 1911-1960. Marigny-le-Châtel, mon village, 1989 LILL, Jacques. Marigny-le-Châtel, mon village. M.J.C. de Marigny-le-Châtel, 1989. 157 pages.
    Description :
    de l'atelier de fabrication subsistent. Le reste du site a été détruit pour laisser place à des
    Localisation :
    Marigny-le-Châtel - 2 ruelle des Usines - en village - Cadastre : 1980 AC 169 à 171 AD 206, 207
    Illustration :
    Atelier de fabrication vu depuis le nord IVR21_20141003598NUCA Bureau vu depuis le sud IVR21_20141003599NUCA Atelier de fabrication vu depuis le sud IVR21_20141003601NUCA Atelier de fabrication vu depuis le nord-est IVR21_19861000991Z Bureau vu depuis le nord IVR21_19861000993Z Atelier de fabrication vu depuis le nord IVR21_19861000994Z Atelier de fabrication vu depuis le nord IVR21_19861000995Z Logement d'ouvriers vu depuis le sud-ouest IVR21_19981000353Z
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Coursan-en-Othe - en village
    Historique :
    Avant la Révolution, Coursan était une cure importante du diocèse de Sens. Le fief de Coursan relevait d'Ervy. Au 14e siècle, il passa à la famille de Vaucemain, dont Louis, évêque de Chartres en 1349
  • Haut fourneau, fonderie (fonderie d'ornement) Barbezat et Cie, puis S.A. des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de Mécanique
    Haut fourneau, fonderie (fonderie d'ornement) Barbezat et Cie, puis S.A. des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de Mécanique Osne-le-Val - Val-d'Osne - isolé - Cadastre : 1846 A 2623 à 2654 1988 AB 14, 20, 26, 30, 32 à 89, 95
    Historique :
    sablerie. En 1878, la Société anonyme des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne remporte le
    Référence documentaire :
    Osne-le-Val. Moulins et usines AD Haute-Marne : 130S 163. Osne-le-Val. Moulins et usines. Osne-le-Val. Moulins et usines AD Haute-Marne : 130S 169. Osne-le-Val. Moulins et usines. p. 255-266 Notices sur Osnes le Val et le prieuré du Val d'Osne. Mémoires de la Société des -1912 MARECHA, Hubert (abbé). Notices sur Osnes le Val et le prieuré du Val d'Osne. Mémoires de la p. 99 Pour un musée des modèles. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL DE CHAMPAGNE-ARDENNE un musée des modèles. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL DE CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE
    Localisation :
    Osne-le-Val - Val-d'Osne - isolé - Cadastre : 1846 A 2623 à 2654 1988 AB 14, 20, 26, 30, 32 à 89
    Annexe :
    Notice sur le Val d'Osne vers 1975 (source : G.H.M., Wassy) G.H.M. - USINE DU VAL D'OSNE Directeur importantes : -le matériel hydraulique avec réalisation de robinets-vannes, ventouses de dégazage, bouches de HISTORIQUE 1700 : Le prieuré du Val d'Osne prend le chemin de Charenton. Les bénédictines abandonnent un site qu'elles occupaient depuis 560 ans. 1791 : Achat du prieuré par Louis Reynault le Jeune , René Guillemin, Claude Demogeot, Cyriaque Chutin et Joseph Chutin. 1800 : Le curé d'Osnes, Le Gendre , cède le couvent à J.-B. Cyriaque Martin. 1834 : Le 11 octobre, Jean-Pierre-Victor André acquiert le prieuré de Madame Pioult, veuve de Martin. La chapelle, le couvent, les cellules et le réfectoire pressoirs, les moulins et viviers. Le 20 octobre, J.-P.-V. André demande l'autorisation d'établir un haut fonderie du Val d'Osnes", sous la raison sociale "Barbezat et Cie" l'usine du Val d'Osne ainsi que le bocard de Chatonrupt, le bocard à mines de Maizières et un tiers du bocard de Thonnance-les-Joinville
    Illustration :
    [Extrait du plan cadastral d'] Osne-le-Val. Section A10 dite du Chênoy. 1 : 1000. 1846. 1 plan : en Osne-le-Val - Le Barrage du Moulin / Atelier Dumas-Vorzet éditeur, [1er quart 20e siècle]. 1 impr Osne-le-Val - Entrée des Usines du Val-d'Osne / Atelier Dumas-Vorzet éditeur, [1er quart 20e siècle Entrée de l'usine, vue depuis le nord-ouest IVR21_19925200003X Entrée de l'usine, vue depuis le nord-ouest. Chapelle au premier plan et logements d'ouvriers Ateliers de fabrication vus depuis le nord-est IVR21_19895200442Z Vue extérieure de logements d'ouvriers et anciens magasins à sable, depuis le nord-est Vue extérieure de logements d'ouvriers et du contremaître depuis le nord-est IVR21_19925200014X La cité Barbezat vue depuis le sud-ouest. Au premier plan, WC IVR21_19895200384Z Logements d'ouvriers édifiés en 1866 vus depuis le sud IVR21_19895200451Z
1