Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Calice
    Calice Auge - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de maître : losange vertical avec la lettre A à gauche et M à droite ; ce qui est
    Description :
    Pied et tige en métal argenté, à décor ciselé ; coupe en argent, dorée à l'intérieur. Pied circulaire ; tige à noeud ovoïde ; coupe tulipe.
    Auteur :
    [orfèvre] M. A.
  • Vallièvre : ancienne grange de l'Arrivour
    Vallièvre : ancienne grange de l'Arrivour Lusigny-sur-Barse - Larrivour - D 1 - isolé - Cadastre : 1992 F3 588-589-590 Logis : parcelle 590
    Historique :
    a pu jouer le rôle de grange abbatiale, les actes restant muets sur l'existence de cette dernière . Selon A. Roserot (Dict. hist. Champ. mérid., p. 1695, suivant curieusement sans critique le bien peu l'Arrivour car il la dit citée dès les années 1140. Or la mention du cartulaire à laquelle il se réfère , "Grangiam de Wallevra", renvoie à la bulle du pape Innocent III (acte I), soit des années 1208-1212 ! Les , vraisemblablement à l'endroit où devait se trouver le moulin qui est cité en 1327 (Roserot). Par ailleurs, il est à noter que le cartulaire ne comporte aucun chapitre consacré à cette grange, même partiellement, ce qui laisse à penser que Vallièvre n'est en fait qu'une grange de seconde génération, constitué vers la fin du trompeuse car elle ne reflète en réalité que sa proximité à l'abbaye : l'énumération n'obéit en effet qu'à et le Ruez, situées à une quarantaine de kilomètres (cf. la carte du temporel de l'Arrivour Beaumont et la Fontainerie, c'est-à-dire une exploitation où devait dominer la polyculture liée à l'élevage
    Description :
    jouxte à l'ouest (ill. IVR21_20151000209NUCA). C'est aussi le seul bâtiment encore localisable sur le cadastre de 1833 et que l'on peut faire remonter à l'Ancien Régime. Le caractère bourgeois de cette bâtisse lui a valu d'être appelée au début du XXe siècle (cartes postales) le château de Larrivour. Ce éclairé par deux lucarnes en façade principale (sud). Il est surmonté d'un toit de tuile plate à quatre fenêtres (dont 5 à l'étage) disposées symétriquement de part et d'autre de la porte (5 seulement à l'arrière). Les linteaux de brique à clef calcaire présentent un arc légèrement incurvé à la manière d'un
    Dimension :
    Maison de maître : 16 x 11 m.
    Texte libre :
    a pu jouer le rôle de grange abbatiale, les actes restant muets sur l'existence de cette dernière . Selon A. Roserot (Dict. hist. Champ. mérid., p. 1695, suivant curieusement sans critique le bien peu l'Arrivour car il la dit citée dès les années 1140. Or la mention du cartulaire à laquelle il se réfère , "Grangiam de Wallevra", renvoie à la bulle du pape Innocent III (acte I), soit des années 1208-1212 ! Les , vraisemblablement à l'endroit où devait se trouver le moulin qui est cité en 1327 (Roserot). Par ailleurs, il est à noter que le cartulaire ne comporte aucun chapitre consacré à cette grange, même partiellement, ce qui laisse à penser que Vallièvre n'est en fait qu'une grange de seconde génération, constitué vers la fin du trompeuse car elle ne reflète en réalité que sa proximité à l'abbaye : l'énumération n'obéit en effet qu'à et le Ruez, situées à une quarantaine de kilomètres (cf. la carte du temporel de l'Arrivour Beaumont et la Fontainerie, c'est-à-dire une exploitation où devait dominer la polyculture liée à l'élevage
    Couvertures :
    toit à longs pans croupe
  • Patène
    Patène Vouziers - Chestres - rue de Ballay - en ville
    Description :
    Patène isolée en argent à décor gravé.
    Auteur :
    [orfèvre] F. M. L.
  • Ciboire n° 2
    Ciboire n° 2 Buzancy - en village
    Description :
    Pied et tige en laiton argenté, coupe (dorée à l'intérieur) et couvercle en argent. Décor ciselé sur le pied, le noeud et le couvercle. Pied circulaire à décor martelé ; tige à noeud ovoïde, à décor
    Auteur :
    [orfèvre] J. M. V.
  • Usine métallurgique, puis usine de petite métallurgie des Haut Fourneau Forges et Fonderies Barrachin, actuellement usine liée au travail du bois OLFA
    Usine métallurgique, puis usine de petite métallurgie des Haut Fourneau Forges et Fonderies Barrachin, actuellement usine liée au travail du bois OLFA Signy-le-Petit - Le Fourneau - 5 rue du Fourneau - en écart - Cadastre : 1983 0F 05 602 à 604
    Historique :
    L'établissement du haut fourneau remonte à 1550 lorsque les Stavelle, seigneurs de Signy-le-Petit , louent un terrain à Nicolas Lecuyer pour y établir un fourneau et une forge. Il passe ensuite à la fin du siècle à la famille Martin, puis au siècle suivant aux Demeaux. Dès 1775, l'usine est exploitée par période le fourneau coule en poterie ou fait affiner à la forge voisine. Son petit-fils Augustin Barrachin l'exploite à partir de 1815, et jusqu'en 1870 environ. En 1883 l'usine fonctionne grâce à un cubilot ; elle fabrique des cocottes, des chaudrons à pieds, des plaques d'égouts et des réservoirs de chasse d'eau. Du siècle ou du début du 19e siècle, les ateliers de la seconde moitié du 19e siècle. A la fin du 18e siècle le haut fourneau produit 300 à 350 tonnes de fonte par an, 6 tonnes par jour vers 1850, et 10 tonnes dans les années 1930. Une roue hydraulique de 10 m de diamètre se trouvait sous l'ancien atelier d'usinage situé en retour d'angle à l'est ; elle a été démontée dans les années 1970. A la même époque
    Description :
    L'ensemble du bâti ancien est toujours en place ainsi qu'un bassin de retenue à proximité. Les , une halle à charbon et un haut fourneau. Ce dernier est à toiture basse ; il comporte des murs en brique à chaînage de pierre de taille calcaire, sa façade principale est percée d'oculi. Dans le  ; l'étage de l'aile est (ancien atelier d'usinage) repose sur des poteaux métalliques et le plancher est à voûtains en berceau segmentaire en brique et poutrelles métalliques. L'ensemble des toitures est à longs charpentes apparentes en bois sont à entraits retroussés, aisseliers et poinçons hauts. Les nouveaux bâtiments sont à essentage de tôle et couverts en métal. 20 logements ouvriers sont situés à l'extrémité du
    Localisation :
    Signy-le-Petit - Le Fourneau - 5 rue du Fourneau - en écart - Cadastre : 1983 0F 05 602 à 604
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Illustration :
    Le Fourneau de Signy-le-Petit avant la Première Guerre mondiale : à droite la salle des machines autour d'une cour à l'extrémité nord du site (avant 1914). [n.d.]. 1 carte postale. (Collection Vue générale. A gauche les ateliers de fabrication, au centre le haut fourneau La cour sur un plan en U délimité à l'ouest par le bâtiment qui accueillait la roue hydraulique Le bâtiment de la roue hydraulique à l'ouest de la cour centrale. La roue est démontée dans les Charpente apparente en chêne à l'intérieur du bâtiment du haut fourneau. IVR21_20090802432NUCA (articles sanitaires). A gauche en arrière plan une des bases de l'ancien haut fourneau Atelier de fabrication. Un faux plafond a été ajouté. IVR21_20090802438NUCA charpente est à voûtes segmentaires soutenue par des piliers en fonte. IVR21_20090802440NUCA Logements ouvriers désaffectés, à l'est du site. IVR21_20090802429NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans brisés toit à longs pans
  • Calice
    Calice Drosnay - Rue du château - en village
    Représentations :
    Noeud à feuilles d'acanthe et fines tiges de fleurs stylisées trois points. Piédouche à décor de feuilles longues et rayons, croix de Calvaire. Bordure du pied à rinceau fleuri en ondulation.
    Description :
    Calice à coupe nue en argent, pied, tige et nœud en métal argenté. Coupe tulipe, tige à nœud ovoïde
    Texte libre :
    Ce calice est déposé chez un particulier de la commune de Drosnay : M et Mme Vermeulen.
  • Ciboire n°1
    Ciboire n°1 Saint-Étienne-à-Arnes - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de maître : losange vertical, initiales F. M et L dans le bas ; animal à quatre pattes
    Représentations :
    ornement à forme végétale
    Description :
    Pied et tige en métal argenté, coupe (dorée à l'intérieur) et couvercle en argent. Décor ciselé sur le pied, le noeud et le couvercle. Coupe nue. Pied circulaire ; tige à noeud ovoïde.
    Localisation :
    Saint-Étienne-à-Arnes - en village
  • Ciboire
    Ciboire Banogne-Recouvrance - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon d'orfèvre non identifié : losange vertical M et ... puis étoile et D.
    Représentations :
    ornement à forme végétale
    Description :
    Pied et tige en métal argenté, coupe (dorée à l'intérieur) et couvercle en argent. Décor ciselé sur le pied, le noeud et le couvercle. Pied circulaire ; tige à noeud ovoïde.
  • Calice ; patène
    Calice ; patène Novion-Porcien - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon d'orfèvre non identifié : losange vertical lettres F M (?).
    Représentations :
    ornement à forme végétale
    Description :
    Pied et tige en métal argenté, à décor ciselé ; coupe en argent. Pied circulaire ; tige à noeud
  • Ciboire
    Ciboire Justine-Herbigny - Justine - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon d'orfèvre non identifié : losange vertical avec les lettres T M.
    Représentations :
    ornement à forme végétale
    Description :
    Pied et tige en métal argenté, coupe (dorée à l'intérieur) et couvercle en argent. Décor ciselé sur le couvercle. Pied circulaire ; tige à noeud piriforme.
  • Martinet, puis usine de quincaillerie dite pointerie de Saint Georges, puis forge anglaise, puis cimenterie, puis usine de noir pour fonderie dite S.A. des produits pyroligneux de Bologne
    Martinet, puis usine de quincaillerie dite pointerie de Saint Georges, puis forge anglaise, puis cimenterie, puis usine de noir pour fonderie dite S.A. des produits pyroligneux de Bologne Donjeux - chemin de la Fenderie - en village - Cadastre : 1860 G 457, 458 1986 AB 256, 257, 431, 432
    Historique :
    , deux roues et est chauffé à la houille ; la pointerie utilise 15 métiers ; la forge anglaise utilise deux machines à vapeur à partir de 1865 et Bonnor Jeune est spécialisé dans les petits fers plats, dits feuillards ; en 1989, présence d'une turbine hydraulique, d'un séchoir à charbon et d'un broyeur. En 1839 et
    Référence documentaire :
    Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Fours à ciment. 1853-1892 AD Haute-Marne  : 145M 29. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Fours à ciment. 1853-1892.
    Description :
    ) en rez-de-chaussée, soubassement en ciment, pignon en bois : ajouté à l'époque de la cimenterie , ainsi que les hangars (D et E) en rez-de-chaussée. En 2013 (complément d'enquête), le bâtiment d'eau (A
    Annexe :
    à la société des forges de Champagne. 1888 : M. Henry installe une fabrique de ciment à la place de nombre d'années'' et est situé à côté du moulin de Donjeux. 1817 : Le martinet consiste en un foyer de chaufferie, un marteau, deux roues. Il est alimenté à la houille. 1839 : Capitain Delarbre : exploitation d'une manufacture de pointes et fil de fer. Une roue à eau est utilisée ainsi que 15 métiers. 13 hommes de 16 ans. Il y a 15 métiers et la matière première utilisée est du fil de fer provenant de train de petits cylindres marchands destinés à fabriquer des fers fins, tels que cercles, rubans , vitrages, ronds de tréfilerie, trois fours à puddler, un four à réchauffer, un tour à tourner les cylindres . 19 janvier 1860 : L'usine est mise en activité. Elle est composée de deux fours à puddler, un four à fer marchand puis coupé à la cisaille de 0,25 de long et plus. Ces bouts sont remis au four à réchauffer et passés au petit train de laminoir et ensuite à l'espatard. Toutes les houilles viennent du
    Illustration :
    Atelier de fabrication (B) et bâtiment d'eau (A), vue sud IVR21_20145202022NUCA Turbine bâtiment d'eau (A) IVR21_20145202025NUCA Vue intérieure de l'atelier de fabrication : détail du séchoir à charbon IVR21_19895200355Z
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ciboire n°1
    Ciboire n°1 Jandun - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de maître : losange vertical avec les lettres A et M au centre. Poinçons sur la coupe et le
    Représentations :
    ornement à forme végétale
    Description :
    Pied et tige en métal doré, coupe et couvercle en argent, doré à l'intérieur. Décor ciselé sur le pied, le nœud et le couvercle. Pied circulaire ; tige à nœud ovoïde.
  • Croix d'autel
    Croix d'autel Fraillicourt - en village
    Inscriptions & marques :
    Dusseldorf pendant / les guerres du 1er Empire et offert à M. le curé de Fraillicourt / pour son église. / En travail, a été recueilli par / des mains pieuses à la suite d'un pillage / d'église aux environs de juin 1897, il fut replacé sur la croix actuelle par / les soins de M. l'abbé Mouchené / Le 12 juillet suivant le cardinal Langénieux / le bénit et y attacha une indulgence de 100j / à gagner par tout fidèle
    Historique :
    Dusseldorf lors des guerres du Premier Empire. Ce Christ a été offert au curé de Fraillicourt ; puis fut
    Description :
    en ivoire en plusieurs éléments. Une plaque métallique portant une inscription est fixée à l'arrière
  • Calice
    Calice Inaumont - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon d'orfèvre non identifié : losange vertical avec animal et trois lettres (? M L).
    Description :
    Pied et tige en métal doré ; coupe en argent doré. Pied circulaire ; tige à noeud plat ; coupe
  • Calice et patène
    Calice et patène Noyers-Pont-Maugis - Chaumont-Saint-Quentin - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur la patène : I H S. Poinçon de maître : J F M avec un cep de vigne dans un losange
    Historique :
    poinçon d'orfèvre est insculpé à partir de 1798.
    Description :
    Pied et tige en laiton argenté, à décor ciselé ; coupe en argent, dorée à l'intérieur. Patène en argent doré. Pied circulaire ; tige à noeud ovoïde ; coupe tulipe.
  • Ciboire
    Ciboire Escombres-et-le-Chesnois - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de maître non identifié : losange vertical avec les lettre NR au centre, M dans la pointe
    Description :
    Ciboire en argent (coupe, doré à l'intérieur) et argent doré à décor estampé et ciselé. Pied circulaire ; tige à noeud piriforme.
1