Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Saint-Roch de Belval-sous-Chatillon
    Eglise paroissiale Saint-Roch de Belval-sous-Chatillon Belval-sous-Châtillon - en village - Cadastre : 2014 AI 135
    Historique :
    prieuré, situé en contrebas. Le passage, ainsi que l'ensemble du chœur et l'accès à la sacristie, sont Société Industrielle de Construction en 1922. Elle est à nouveau abîmée par les bombardements de 1940 . Bien qu'elle fasse l'objet d'entretien régulier, notamment sur sa couverture à la fin du 20e siècle
    Référence documentaire :
    section D3 avec église ; section C, 2e feuille. / M. Mortas, géomètre du cadastre. Terminé le 7 décembre
    Représentations :
    chapiteaux à motifs ioniques. En partie sud et à mi-hauteur de cette façade est incluse une niche qui devait accueillir une statue. Cette niche est composée d’un socle orné d’un petit cartouche à cuir découpé, gravé semi circulaire à deux niveaux, sculpté, et gravé en sous-face d’un motif de coquille. La baie axiale composé de deux mouchettes et d'un soufflet. A l’angle de la façade et de l'élévation sud, à mi hauteur , se trouve aussi un cartouche à cuir découpé, en pierre, gravé de formes pratiquement effacées et d’un texte lui-aussi illisible. Un visage est gravé sur une pierre, à mi-hauteur de la face nord, dans sa d’un coq. Une console de pierre, située au dessus du portail latéral sud, est à motif géométrique.
    Description :
    L’église est à nef unique, au chevet droit, tous deux revêtus d’un plafond plat en bois. Un
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler à étudier
    Texte libre :
    L'église était celle d'un ancien prieuré établit au 13e siècle qui s'élevait à proximité et dont certains bâtiments voisins gardent la trace. Les arcades prises dans le mur sud, associées à la porte en arc à pans brisés sur le même côté, ainsi que le chevet semblent remonter à cette époque. De nombreux remaniements marquent l'édifice. Les grandes arcades plein cintre, leurs colonnes à chapiteau et leurs piliers (notamment celui proche du chœur) devaient séparer - à l'origine ? - le vaisseau central d'un bas-côté à linteau est cantonnée de deux pilastres cannelés à chapiteau ionique, supportant un entablement à décor de billettes. Un peu plus à l'ouest et légèrement en hauteur, une niche à demi encastrée dans la d'un cuir contenant une inscription, difficile à déchiffrer. Une fenêtre en arc brisé à remplage flamboyant surmonte le portail et correspond à une époque antérieure ou à la permanence de l'utilisation du est restaurée entre 1885 et 1889, date de réception des travaux. Ceux-ci, conduits par M. Gillet
    Illustration :
    Élévation nord : nef (à droite) et chœur (à gauche). IVR21_20165116188NUCA Façade : angle sud-ouest, cartouche à cuir découpé avec inscription. IVR21_20165116201NUCA Façade : portail, pilastre à chapiteau ionique. IVR21_20165116202NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Verrière hagiographique (chœur) : Vie glorieuse du Christ
    Verrière hagiographique (chœur) : Vie glorieuse du Christ Chappes - en village
    Historique :
    siècle. [Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à jour en 2015-2016.]
    Description :
    . Tympan à trois ajours et écoinçons. Vitrerie en grisaille rehaussée de jaune d'argent et de sanguine
    États conservations :
    Les 1er et 3e registres (saintes femmes au tombeau et Déposition) ont été très restaurés à la fin
    Annexe :
    , 1870, 1896) > Délibérations de CM: Jean Comparini, vitrier à Fouchères pour réparation aux vitraux de verres de couleur grisaille et jaune, tant pour les raccordements de la croisée que ceux des panneaux à remplacer par ceux de la sacristie. 10,60 m de réparation, scellement compris ainsi que la pose des panneaux
1