Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Autel, retable avec Vierge à l'Enfant
    Autel, retable avec Vierge à l'Enfant Troyes - rue de la Reine-Blanche - en ville
    Historique :
    Modèles pris à l'église de St André-les-Vergers, St Pantaléon et jubé de Villemaur.
    Représentations :
    Statue : Vierge à l'Enfant couronnée. Ornementation Renaissance.
    Titre courant :
    Autel, retable avec Vierge à l'Enfant
    Dimension :
    h = 535 ; la = 225 ; pr = 164,5, Dimensions avec degrés. Statue de la Vierge à l'Enfant : h = 100 m  ; la = 38 cm.. h = 535 ; la = 225 ; pr = 164,5, Dimensions avec degrés. Statue de la Vierge à l'Enfant  : h = 100 m ; la = 38 cm.
    Appellations :
    de la Vierge à l'Enfant
    Texte libre :
    travailla beaucoup à l’ameublement des églises troyennes. Entièrement en chêne, le retable est une synthèse originale de trois chefs-d’œuvre locaux de la Renaissance : le retable de la chapelle Saint-Jacques à Saint évidées en candélabre et niche à statuette ; le retable de la Vierge de Saint-André-les-Vergers pour le
    Illustration :
    Niche du retable : Vierge à l'Enfant sur un croissant de lune. IVR21_20031006815NUCA
  • Autel, tabernacle, retable
    Autel, tabernacle, retable Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Représentations :
    Autel : feuilles de lierre stylisées, médaillons à feuilles trilobées, frises végétales en
    Description :
    Autel : marbre blanc uni (marbre de Carrare), à décor gravé. Tabernacle : marbre uni blanc ; porte  : colonnes torses indépendantes (marbre uni blanc, base circulaire, plateau hexagonal). Retable à 2 pans obliques encadrés de pinacles (2). Devant d'autel : 6 colonnettes engagées à chapiteaux corinthiens.
    Texte libre :
    en la matière. A Troyes, c’est par son ami Pierre-Charles Simart, qui avait été chargé en 1838 d’une statue de la Vierge à l’Enfant pour la cathédrale, que l’architecte obtint en 1841 la commande de l’autel conseil de fabrique ni par celui des Bâtiments civils. Il dut donc revoir son projet à deux reprises pour le rendre plus conforme à l’architecture de la chapelle d’axe de la cathédrale. L’ensemble est réalisé de 1843 à 1845, en marbre blanc de Carrare, à l’exception du tabernacle ajouté en 1853. L’œuvre ne souvenirs italiens. La statue de Simart, également en marbre de Carrare et mesurant 1,60 m de haut, est sculptée dans un seul bloc à l'exception de la tête de l'Enfant, qui dût être faite dans une autre pièce de marbre à cause de la découverte d’un défaut à cet endroit. La Vierge mère présente son Fils bénissant debout devant elle, le protégeant tout en l'accompagnant. Cette œuvre est empreinte à la fois d'une douce l'Antiquité la plus classique. Les chanoines avaient laissé toute latitude à Simart pour la statue. Ce dernier
    Illustration :
    Vue rapprochée sur la statue de la Vierge à l'enfant, en couronnement. IVR21_20141000059NUCA
  • Autel, retable, bas-relief de sainte Beline
    Autel, retable, bas-relief de sainte Beline Landreville - en village
    Historique :
    Une importante commande fut passée à Jean-Baptiste Bouchardon par le curé de la paroisse Joseph par une copie conservée par M. Jean Mercier ; il fait une description de la demande : iconographie les travaux. A cela, s’ajoutent les quittances des règlements de 1716, 1717 et 1718.
    Description :
    Le retable architecturé de sainte Beline a été exécuté selon le dessin daté de1735 et signé de répondre à ses avances. On ne connaît rien de plus sur cette sainte légendaire, si ce n’est qu’une contraignit vraisemblablement Bouchardon à tout inventer pour la scène de son martyre, en l’absence de , quant à elle très riche, d’Abraham et Isaac, sans que l’on puisse faire référence à un artiste précis jeunesse interrompue par la mort. Une note de réalisme est apportée par les deux vaches à droite du panneau sculptée en bas-relief sur bois, polychrome, s’inscrit entre deux colonnes cannelées à chapiteau corinthien de fleurs ne figurent pas sur le projet, mais sont ajoutés dans le marché alors que les pots à feu et
  • Autel ; retable ; tabernacle (bas-relief) : l'Institution du Rosaire
    Autel ; retable ; tabernacle (bas-relief) : l'Institution du Rosaire Landreville - en village
    Historique :
    Une importante commande fut passée à Jean-Baptiste Bouchardon par le curé de la paroisse Joseph par une copie conservée par M. Jean Mercier ; il fait une description de la demande : iconographie les travaux. A cela, s’ajoutent les quittances des règlements de 1716, 1717 et 1718.
    Description :
    Le retable du Rosaire se présente de façon similaire à celui de sainte Beline : la scène en bas -relief reprend, à la différence de la précédente, une iconographie extrêmement répandue, les confréries fils tendent un rosaire à sainte Catherine et à saint Dominique qui lèvent un bras pour le recevoir. En dessous, se trouve un autel conforme à la commande : l’Annonciation dans un médaillon est entourée de fins
  • Ensemble du maître-autel
    Ensemble du maître-autel Landreville - en village
    Historique :
    Une importante commande fut passée à Jean-Baptiste Bouchardon par le curé de la paroisse Joseph par une copie conservée par M. Jean Mercier ; il fait une description de la demande : iconographie les travaux. A cela, s’ajoutent les quittances des règlements de 1716, 1717 et 1718.
    Description :
    Le marché de 1716 mentionne des boiseries dans le chœur et Alphonse Roserot a vu un dessin de
1