Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maître-autel
    Maître-autel Glaire - Iges - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Représentations :
    charité de saint Martin aile sud du tabernacle : charité de saint Martin. Devant d'autel : la Cène. résurrection d'un mort par saint Martin Niche centrale aile nord du tabernacle : résurrection d'un mort par saint Martin. Niche centrale
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de blanc, de style néo-médiéval. Devant d'autel comprenant un haut-relief, en profondeur, au centre , et 2 arcatures aveugles en relief de chaque côté. Tabernacle sous forme d'édicule à 2 colonnettes dresse une exposition composée de 4 colonnettes soutenant une tour couronnée d'un dôme.
    Catégories :
    taille de pierre
  • Ensemble du maître-autel
    Ensemble du maître-autel Breuvannes-en-Bassigny - Colombey-lès-Choiseul
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    fabrique par Claude Collié. Ce prix avait été entendu entre Bouchardon et le curé Pierre Bonhon de Saint -André (curé de 1698 à 1701 puis chanoine de Noyon ; l'abbé Roussel le nomme Jean Borthon de Saint-André Martin, et il coûta 40 livres. L'abbé Salmon relate qu'à la suite de la commande du tabernacle, le nouveau curé, Matherot, commanda une Vierge et un saint Martin qui furent posés le 15 juin 1705 et attribué de façon certaine à Jean-Baptiste Bouchardon ; Jean Salmon a consulté un marché signé le 15 juin 1705. Il s’agit donc encore d’une œuvre de jeunesse. Toutes les caractéristiques stylistiques de cette période de l’artiste chaumontais se retrouvent ici, avec une profusion de décor et une qualité d’exécution autel de la paroisse un tabernacle doré qui lui fut payé 1000 livres, somme tirée des deniers de la et le place de 1680 à 1701 à Colombey). L'autel (ou devant d'autel, dans le texte ancien cité par Salmon) fut posé le 15 juin 1705 par Bouchardon, en même temps que la Vierge à l'Enfant et le saint
    Référence documentaire :
    p. 140 L'autel de l'église de Colombey-les-Choiseul L'autel de l'église de Colombey-les-Choiseul p.53-56 Inventaire général du patrimoine culturel. Les retables de Jean-Baptiste Bouchardon FRANCE . Inventaire général du patrimoine culturel. Les retables de Jean-Baptiste Bouchardon. Réd. Marie-Agnès Sonrier ; photogr. Yamina Sabki ; Jacques Philippot. Châlons-en-Champagne : Région Champagne-Ardenne, Département de
    Représentations :
    La porte du tabernacle inférieur est ornée de deux anges portant un médaillon un calice et la sainte hostie ; le devant d'autel représente l'Agneau mystique.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    - Vierge à l’Enfant, saint Martin en évêque, saint Pierre et saint Paul - ; le Bon Pasteur est représenté colonnes. Le retable de Colombey-lès-Choiseul appartient avec ceux de Saint-Urbain et de Mussey-sur-Marne à : saint Pierre, Vierge à l'enfant, Bon Pasteur, saint Martin et saint Paul et quatre anges adorateurs Jésus se présente comme un bébé joufflu et potelé, au regard grave. A droite, saint Martin en évêque L’autel-tombeau, un des rares conservés de l’œuvre de Bouchardon, est décoré d’un Agneau, encadré de rinceaux d’une grande finesse et élégance, selon une composition parfaitement symétrique. Il supporte un tabernacle à ailes comme à Saint-Urbain et à Mussey-sur-Marne, mais ici, l’abondance des exceptionnel. Reposant sur un socle élevé décoré de deux angelots tenant un médaillon dans lequel s’inscrit un ; il est surmonté, pour l’exposition du Saint-Sacrement, d’un second niveau terminé par une imposante coupole à nervures. Des faisceaux de colonnettes cannelées avec chapiteau corinthien scandent aux deux
    États conservations :
    Il manque quelques éléments du décor rapporté, de la dorure à chacun et le bras senestre à saint Pierre, le bras dexre à la Vierge à l'enfant, les deux mains à saint Martin et des ailes, des mains ou pieds aux anges ; trous de vers.
    Illustration :
    Vue générale de Saint Pierre. IVR21_20065244541NUCA Vue générale : Saint Martin. IVR21_20065244544NUCA Saint Martin. IVR21_20065244549NUCA Vue générale : Saint Pierre. IVR21_20065244545NUCA Vue du buste de la Vierge à l'Enfant. IVR21_20055200003XA
1