Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulin à farine Charbonneau
    Moulin à farine Charbonneau Justine-Herbigny - Justine - rue du Moulin - en village - Cadastre : 1998 C 510, 636
    Historique :
    Moulin implanté au milieu du 19e siècle par M. Charbonneau et dont l'activité a subsisté jusque
    Observation :
    Moulin Charbonneau : M Charbonneau, 1857-66 ; remplacement du repère définitif, 1905 ; vérification
    Dénominations :
    moulin à farine
    Description :
    Le moulin et le logement patronal attenant à deux étages carrés sont construits en pan de bois avec des toits à longs pans à croupe et demi-croupe et charpente en bois apparente couverte d'ardoise. A gauche, dans la cour, un logement est bâti en brique avec un toit à deux pans à demi-croupe couvert d'ardoise et une écurie du même modèle excepté pour le toit à longs pans.
    Titre courant :
    Moulin à farine Charbonneau
    Illustration :
    Moulin à farine Charbonneau de Justine-Herbigny : vue depuis l'aval. [1er quart du 20e siècle]. 2 Moulin à farine Charbonneau de Justine-Herbigny : vue depuis l'amont. [1er quart du 20e siècle]. 2 Le vannage côté aval : à gauche la salle des turbines. IVR21_20090804816NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans toit à deux pans
  • Moulin à farine Baradel, puis féculerie de Nauge, actuellement maison
    Moulin à farine Baradel, puis féculerie de Nauge, actuellement maison Moiry - Nauge - en écart - Cadastre : 1985 ZC 2
    Historique :
    Le moulin à farine Baradel préexiste à la féculerie de Nauge. Il appartient à la famille Payer au 19e siècle et on sait que le droit d'eau remonte à Charles X. Une turbine hydraulique horizontale est production actuelle d'électricité à usage domestique. Elle a été installée en remplacement de la roue à aube verticale remontant à l'ancienne activité du moulin à farine. Les bacs de décantation se trouvaient autrefois dans l'actuelle habitation. La fécule produite par la suite servait à la fabrication des images
    Observation :
    Moulin de la Noche (appellation qui correspond à Nauge) sur ruisseau de Marche, M. Payer, 1829-53
    Dénominations :
    moulin à farine
    Description :
    tuiles mécaniques sur une toiture à longs pans et demi-croupe. Le logement patronal est toujours visible
    Titre courant :
    Moulin à farine Baradel, puis féculerie de Nauge, actuellement maison
    Illustration :
    La féculerie, à gauche le bâtiment d'eau IVR21_20090800808NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulins (hors moulins à foulon et moulins à couleur)
    Moulins (hors moulins à foulon et moulins à couleur)
    Historique :
    proche de Charleville-M., l'ancien moulin à couleurs de Prix-lès-Mézières, qui est inscrit MH en date du des machineries destinées à des activités diverses (moudre les grains, les écorces, les phosphates concerne que les sites ayant eu un lien fort avec le secteur agroalimentaire : soit des moulins liés à l'agriculture à leur création, soit des sites devenus durablement moulins dans le domaine alimentaire ou agricole. On y trouve des moulins à farine ou à blé (très majoritaires), des moulins à huile (3 en Haute -Marne : Chaumont, Esnouveaux et Foulain ; et 1 dans les Ardennes : This) et des moulins à tan (broyeurs d'écorce de chêne : à Givet dans les Ardennes et à Eclaron-Braucourt-Sainte-Livière en Haute-Marne). Les moulins à foulon (foulage des étoffes), qui sont liés à l'activité textile, ont été écartés de cette -alimentaires seront traités à part (dossier collectif : Minoteries) ; seules les minoteries ayant été moulins dans un premier temps apparaissent ici. La catégorie des moulins est de celles se trouvant à la limite
    Dénominations :
    moulin à blé moulin à farine moulin à huile moulin à tan
    Description :
    propres à l'activité : bâtiments d'assez grands volumes souvent, présence d'un bâtiment d'eau et d'une
    Titre courant :
    Moulins (hors moulins à foulon et moulins à couleur)
  • Filature en laine peignée, puis filature de coton Raguet fils et R. Vignes, puis filature de l'Enclos, puis usine de bonneterie Valton, puis maison
    Filature en laine peignée, puis filature de coton Raguet fils et R. Vignes, puis filature de l'Enclos, puis usine de bonneterie Valton, puis maison Virey-sous-Bar - l' Enclos - 22, 24, 26 rue Jean Monet - en écart - Cadastre : 1980 A 627, 628, 657 à 663
    Historique :
    Le moulin à farine présent sur le site de l'Enclos est modernisé pour y installer une filature de laine peignée au cours du 2e quart du 19e siècle. A la suite de la faillite de l'entreprise en 1885 , Paul Raguet en devient propriétaire et agrandit l'usine en y installant une machine à vapeur de 150 ch 1970. De 1980 à 1986 au moins (enquête initiale), la bonneterie Valton occupe les bâtiments, à d'enquête). Machine à vapeur de 150 ch en 1895, puis machine à vapeur de 450 ch au début du 20e siècle. 80
    Référence documentaire :
    Statistique industrielle et commerciale. 1890-1896 AD Aube : M 2338. Statistique industrielle et
    Dénominations :
    moulin à farine
    Description :
    Moulin à deux étages carrés, élevé en pisé et structure en bois, recouvert d'un enduit, avec toit à . A l'exception du moulin, l'ensemble des bâtiments est construit en moellons de calcaire, avec brique en encadrement de baie et en chaine d'angle. La cheminée d'usine a été détruite. Le moulin a été en
    Localisation :
    Virey-sous-Bar - l' Enclos - 22, 24, 26 rue Jean Monet - en écart - Cadastre : 1980 A 627, 628, 657 à 663
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin à farine dit du Roland, puis filature de laine, puis tannerie, puis maisons
    Moulin à farine dit du Roland, puis filature de laine, puis tannerie, puis maisons Fismes - isolé - Cadastre : 1988 AH 213
    Historique :
    En 1848, M. Prioux Pasquier exploite un moulin à farine, qui laisse la place à une filature de laine sous le Second Empire. A la fin du 19e siècle, une tannerie de peaux de lapin s'installe dans ces . Lors de l'enquête initiale, en 1991, l'usine n'a plus de fonction industrielle. Lors du complément modification de l'ensemble. A la fin du 19e siècle, une machine à vapeur de 25 ch complète la force hydraulique
    Référence documentaire :
    AD Marne : 186M 11. Enquête, par commune, sur le nombre des manufactures, usines ou ateliers à moteur mécanique (hydraulique ou à vapeur) et à feu continu, et sur le nombre des fabriques occupant
    Dénominations :
    moulin à farine
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Titre courant :
    Moulin à farine dit du Roland, puis filature de laine, puis tannerie, puis maisons
    Annexe :
    ). Le Roland était un ancien moulin appartenant dès 1147 à l'abbaye de Chartreuve. Incendié et rebâti en place à Fismes depuis 1147. Transformé en usine de peaux de lapins en 1893 par la société Lafrique, il fabrique identique à Crocq dans la Creuse et une autre à Brooklyn, en plein New-York. Revue de Champagne touchant le trécens que l'abbaye de Chartreuve devait à l'abbé de Mouzon sur le Moulin Roland et sur le cours de la rivière de Vesle ; ladite charte rongée de tous côtés. p. 330 : ... de Baudement à l'abbaye Roland jusqu'à Fismes. p. 334 : 1272 Copie faite par Varlet et Lemoine, notaires à Braisne, de la confirma ces donations, mais il y ajouta des marais à Breuil et à Bazoches, et le cours de la Vesle depuis le moulin Roland jusqu'à ... Revue historique ardennaise. Paul Laurent. 1896. p. 191 : ... devait à Richer, M. Parent. 1983. 432 pages. p. 156 : Les villages de Court et Villette près de Fismes avec le . Notice Historique et Descriptive des Monuments Civils et Religieux du Canton de Fismes par M. l'abbé
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin à farine dit moulin d'Harcy, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Hodin-Périn, actuellement maison
    Moulin à farine dit moulin d'Harcy, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Hodin-Périn, actuellement maison Lonny - Moulin d'Harcy - route de Rimogne - en écart - Cadastre : 1982 OA 97
    Historique :
    L'ancien moulin à farine dit Moulin d'Harcy appartient à Hennecourt- Boucaumont dans la seconde moitié du 19e siècle. En 1881, Hennecourt fait installer une machine à vapeur. Le moulin est converti en moulin à couleurs par Paul Hodin et son épouse Rose Périn en 1888. Les bâtiments connaissent deux
    Précision dénomination :
    moulin à couleurs
    Dénominations :
    moulin à farine
    Description :
    roue à augets d'un diamètre de 7,50 m était alimentée par un bief aujourd'hui disparu. Quatre bâtiments sont accolés, avec toiture à longs pans à charpente en bois couverte d'ardoise et fibrociment. Les murs sont en moellon calcaire de Dom-le-Mesnil, à l'exception d'un mur pignon en brique. Une
    Titre courant :
    Moulin à farine dit moulin d'Harcy, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs
    Appellations :
    moulin à farine dit moulin d'Harcy, puis usine de préparation de produit minéral Hodin-Périn
    Illustration :
    Ancien moulin de Lonny : a gauche, le logement du meunier, au centre le bâtiment de meules, à Façade ouest. A droite se trouvait la roue à aubes de 7,50 mètres de diamètres
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin à farine, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Colin
    Moulin à farine, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Colin Prix-lès-Mézières - 40, 57 rue du Moulin - en ville - Cadastre : 2008 AC 24, 29-32, 34
    Historique :
    Un moulin à farine, construit sur ce site par le prieuré du lieu dépendant de l'abbaye de Saint est ensuite reprise par des marchands parisiens, Schuermans et Van Liesmal. A partir de 1702, le moulin est loué à la Manufacture d'armes de Charleville et parallèlement, un moulin à tan (le moulin d'En -Haut) est établi à proximité. Bien National à la Révolution, le moulin du Milieu et le moulin du Bas transforme en moulin à couleurs. Le Grand Moulin cesse de moudre à la Première Guerre mondiale et le moulin du Milieu, acheté en 1920 par M. Villemot, s'arrête en 1955. Un plan nous renseigne sur la composition de l'ensemble : les calcinateurs et séchoirs étaient situés à l'arrière du moulin du Milieu et un magasin était accolé sur sa partie gauche. En 1702, le moulin est doté de deux batteries à trois marteaux par une roue de 6m de diamètre. Neuf ouvriers travaillent au moulin à couleurs en 1883.
    Référence documentaire :
    p. 16-24 COISTIA. M. Les moulins à couleur des Ardennes, collection Terres ardennaises, 1991.
    Précisions sur la protection :
    (cad. AC 34) ; ancien sytème hydraulique (cad. AC 22, 23, 25 à 27, 32) : inscription par arrêté du 26
    Précision dénomination :
    moulin à couleurs
    Dénominations :
    moulin à farine
    Description :
    visibles depuis la rue et en moellon de même nature pour les autres côtés, toit en pavillon à charpente modèle mais avec un toit à longs pans brisés (la partie de droite a été refaite récemment) couvert de
    Titre courant :
    Moulin à farine, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Colin
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Illustration :
    Arrière du Grand Moulin, canal de fuite à l'intérieur duquel était implanté la roue de 6 m de Le Grand moulin, à droite, et le moulin du Milieu, à gauche. IVR21_20090804833NUCA Intérieur du Grand Moulin : ancienne arrivée du canal ; à droite une conduite forcée conduisait une Moulin du Milieu : à gauche les supports des trois paires de meules. IVR21_20090804839NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans brisés
1