Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 64 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble des verrières côté sud et ouest (baies n°0, 2, 4, 6, 8 et 9)
    Ensemble des verrières côté sud et ouest (baies n°0, 2, 4, 6, 8 et 9) Pargny-lès-Reims - - en village - Cadastre : 2014 AB 39
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Inscriptions & marques :
    Baie n°0 : signature : A. DELLOUX. Baie n°2. Dédicace et date : A LA MÉMOIRE DE M(ONSIEU)R PAUL NOEL / CURÉ DE CETTE PAROISSE 1878. Baie n°4. Iconographie : S(AIN)T VICTOR P(RIEZ) P(OUR) N(OUS). Baie . Iconographie : S(AIN)TE MARTHE P(RIEZ) P(OUR) N(OUS). Baie n°9. Iconographie : S(AIN)T MARTIN P(RIEZ) P(OUR) N (OUS).Dédicace : EN SOUVENIR DE / POL ET EDMOND SORIAT.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Représentations :
    charité de saint Martin dais néo-gothique. En fin, la baie n°9 représente la charité de saint Martin. La baie d'axe et les baies de la nef sont composées de manière identiques : le saint personnage et chassant le dragon avec de l'eau bénite. La baie n°2 représentant saint Paul en médaillon est sur fond d'ornement végétal et une bordure de feuilles colorées. La baie n°4 représente saint Victor en pied, sous un Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacocque saint Paul saint Victor sainte Eléonore sainte Marthe
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    maintenu dans l'encadrement de la baie par des barlotières en fer. Le format est rectangulaire vertical, en
    États conservations :
    bonnes conditions de conservation
    Illustration :
    Baie n°3 : sainte Eleonora, blason et date de réalisation. IVR21_20175102709NUCA Baie n°5, saint Martin partageant son manteau, vue d'ensemble. IVR21_20175102712NUCA Baie n°1 : saint Paul, vue d'ensemble. IVR21_20175102705NUCA Baie n°1 : saint Paul, dédicace. IVR21_20175102706NUCA Baie n°2 : saint Victor, vue d'ensemble. IVR21_20175102707NUCA Baie n°3 : sainte Eleonora, vue d'ensemble. IVR21_20175102708NUCA Baie n°4 : sainte Marthe, vue d'ensemble. IVR21_20175102710NUCA Baie n°4 : sainte Marthe, blason. IVR21_20175102711NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Hilaire de Sainte-Gemme
    Eglise paroissiale Saint-Hilaire de Sainte-Gemme Sainte-Gemme - en village - Cadastre : 2014 AB 119
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    reprises au cours du 14e siècle dans le style gothique. Il était alors placé sous le vocable de Sainte -Gemme. Les archives relatives à cette église placée sous le vocable de Saint-Hilaire à une période qui , il aurait atteint son expansion maximale. Des ouvertures ainsi que le portail occidental attestent de nous reste inconnue, n'offrent qu'un aperçu très lacunaire de son histoire contemporaine. Vendue à la . Les travaux de réparation ont lieu de 1922 à 1923 sous la direction des architectes Laruelle et Félix
    Référence documentaire :
    AD Marne. 2 O 3726. Dossier de l'église (1814-1923) AD Marne. Série O : 2 O 3726. Sainte-Gemme Pelerinage de Sainte-Gemme, Marne. [Autel, source, bas-relief ancien, la sainte] / [s. n.], [s. d Pélerinage de Sainte-Gemme, l'église vue de la rue / [s. n.], [s. d.]. (BMR Carnégie. CXXIV-3830 ) Pélerinage de Sainte-Gemme, l'église vue de la rue / [s. n.], [s. d.]. 1 impress. photoméc. n. et b. (BMR Eglise du pèlerinage de Sainte-Gemme, XIIIe siècle / [s. n.], [s. d.]. 1 impress. photoméc. n. et b . (BMR Carnégie. CXXIV-3832) Eglise du pèlerinage de Sainte-Gemme, XIIIe siècle / [s. n.], [s. d.]. 1 HOURLIER, Jacques. Sainte-Gemme et le prieuré Sainte-Gemme dans le Tardenois. Mémoires de la -54 HOURLIER, Jacques. Sainte-Gemme et le prieuré Sainte-Gemme dans le Tardenois. Mémoires de la AD Marne. 7 J 25. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905 ) AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    Les sols de la nef et du chœur présentent des carreaux de ciment peints. Suite à la dépose de la , présentant une frise de rinceaux rouges sur un fond jaune et la représentation d’une paire de pieds humains évoquant la présence d’une fresque ancienne historiée sur le mur de fond du chœur. Les piliers soutenant l’arc du portail muré du bras sud du transept sont sculptés de motifs végétaux stylisés. Les culots soutenant la voûte d’ogives du bras nord du transept sont ornés de moulures sculptées. Les baies sont équipées de verrières polychromes présentant un décor géométrique stylisé. Les piliers nord de la nef présentent des impostes moulurées et des vestiges d’un décor de joints peints polychromes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille enduit partiel
    Description :
    Cette église en maçonnerie de pierre possède un plan basilical à transept composé d’un clocher du transept est couvert par un plancher haut lambrissé. Le chœur occupe la travée aveugle de la croisée du transept, séparée de la nef par une marche.
    Localisation :
    Sainte-Gemme - en village - Cadastre : 2014 AB 119
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Hilaire de Sainte-Gemme
    Vocables :
    Saint-Hilaire
    Texte libre :
    de ce prieuré par rapport à Saint-Martin n'est pas connue, et ce n'est qu'en 1151 qu'un document Présentation historique En 1096 Hugues de Soissons concède les autels de Sainte-Gemme et de La Noue (Aisne) au prieuré clunisois de Saint-Germain-des-Prés à Paris ; ce qui est confirmé par le pape Urbain II. Mais la documentation sur l'histoire du prieuré à Sainte-Gemme est maigre. La date de l'autonomie -Gemme. La date du changement du vocable en Saint-Hilaire n'est pas connue. Ainsi, les origines de . Le marché est remporté par Lucien Borinzet, entrepreneur de couverture à Sainte-Gemme, avec un rabais mentionne les moines installés à Sainte-Gemme, et cela n'est pas évoqué comme un évènement nouveau . Cependant, l'étude de ces quelques traces permettent de supposer qu'un monastère s'est implanté dans le II comprend une église, des terres et des maisons ; le vocable est alors celui du toponyme : Sainte l'église remontent au 11e siècle, ce que l'on peut confirmer par le volume général de l'église et les
    Illustration :
    Pélerinage de Sainte-Gemme, Marne. [Autel, source, bas-relief ancien, la sainte Eglise du pélerinage de Sainte-Gemme, XIIIe siècle IVR21_20165122606NUC Pélerinage de Sainte-Gemme, l'église vue de la rue IVR21_20165122626NUC Vaisseau central de la nef, en direction de l'est. IVR21_20165122638NUCA Vaisseau central de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20165122639NUCA Bas-côté nord, en direction de l'est. IVR21_20165122640NUCA Bas-côté nord, en direction de l'ouest. IVR21_20165122641NUCA Détail de l'enduit polychrome, bas-côté nord. IVR21_20165122642NUCA Bas-côté sud, en direction de l'est. IVR21_20165122643NUCA Bas-côté sud, en direction de l'ouest. IVR21_20165122646NUCA
  • Statue : Saint Martin
    Statue : Saint Martin Berru - place de l'église - en village - Cadastre : 2014 C 01 209
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Représentations :
    saint Martin Saint Martin porte sa tenue d'évêque avec une mitre, une croix pectorale peinte en or autour du cou , il tient la crosse (manquante) de la main droite, un livre de la main gauche. La statue est en bois peint en blanc avec rehaut en or sur la bordure du vêtement, de la mitre, du livre et du manteau. Il existe des traces de polychromie de rouge, de bleu, et de noir sur le manteau, le livre et le pied.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Statue en bois peint en blanc avec rehauts de doré. Sous la couche de blanc on aperçoit les
    Localisation :
    Berru - place de l'église - en village - Cadastre : 2014 C 01 209
    Titre courant :
    Statue : Saint Martin
    États conservations :
    bonnes conditions de conservation Sous la couche de peinture blanche on aperçoit les couleurs d'origine : bleu, rouge, noir.
  • 3 verrières de la chapelle : Vierge à l'Enfant entourés de saints
    3 verrières de la chapelle : Vierge à l'Enfant entourés de saints Reims - 2 rue Chanoine-Camus - en ville - Cadastre : 2016 DS 30
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Ville de Reims
    Inscriptions & marques :
    / ET TOUS LES SAINTS DE FRANCE / A PRIER AVEC MOI / POUR / LEUR PATRIE DE LA TERRE / EN DETRESSE." / (L Sur le panneau central : "CHAQUE VENDREDI / J'INVITAIS / AVEC NOTRE DAME / PATRONNE DE LA BASILIQUE . J. CARD. LUÇON / ARCH. DE REIMS 26 MAI 1927). Sur le panneau latéral gauche, signature et date : JAC
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Ces verrières sont issues de l'atelier rémois Jacques Simon, en 1935.
    Représentations :
    saint Martin en pied de trois-quarts saint Sixte en pied de trois-quarts saint Denis en pied de trois-quarts saint Nicaise en pied de trois-quarts saint Sinice en pied de trois-quarts sainte Jeanne d'Arc en pied de trois-quarts saint Louis en pied de trois-quarts sainte Geneviève en pied de trois-quarts sainte Clotilde en pied de trois-quarts La Vierge à l'Enfant apparait couronnée dans une mandorle. Les saints patrons de la France
    Description :
    Les trois verrières sont de format rectangulaire vertical.
    Titre courant :
    3 verrières de la chapelle : Vierge à l'Enfant entourés de saints
    États conservations :
    bonnes conditions de conservation
  • Église paroissiale Saint-Maurice
    Église paroissiale Saint-Maurice Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne (c) Ville de Reims
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La légende fait remonter la fondation de l'église Saint-Maurice à saint Martin de Tours lui-même , lors d'un de ses passages dans la ville vers 385. Dans son testament au 6e siècle, saint Remi lègue deux sols à l'église de Saint-Maurice. Vers 1120 l'archevêque Rodolphe fonde à proximité de l'église un prieuré pour les moines de Marmoutiers, forçant la cohabitation de ces derniers avec la paroisse : le collatéral nord et la nef sont à l'usage de la paroisse, le collatéral sud est à celui du prieuré. Les moines de Marmoutiers sont à l'origine de la chapelle sud en 1546. En 1615, les Jésuites ouvrent un collège cohabitation difficile se maintient jusqu'en 1761 avec la suppression de l'ordre des Jésuites en France . L'église est saisie lors de la Révolution, dépouillée et transformée en caserne, en magasin à foin puis en chargé à partir de 1867 de reconstruire la nef ainsi que la façade occidentale et son clocher heures. L'origine criminelle de cet incendie n'est pas encore élucidée. Les travaux de restitution
    Référence documentaire :
    AD Marne, Reims. 2 O 3523. Église Saint-Maurice (1817-1939) Archives Départementales de la Marne AMC Reims. FM2M8. Église Saint-Maurice. Réparation des combles de la chapelle à droite de l’église communautaires de Reims. FM2M8. Église Saint-Maurice. Réparation des combles de la chapelle à droite de l’église Brunette (1866-1868) Archives municipales et communautaires de Reims. FM2M9. Église Saint-Maurice Archives Evêché, Reims. DF. Boîte de photographies : l'incendie de l'église Saint-Maurice à Reims Plan général et détaillé de la seigneurie et mairie du prieuré de Saint-Maurice [...] / Pierre du prieuré de Saint-Maurice en la ville de Reims et appartenant au Collège des Bons Enfants de Plan, élévations et coupes de la reconstruction de l'église Saint-Maurice, validés par le préfet de l'église Saint-Maurice, validés par le préfet] / Narcisse Brunette. [1:100 ; 1:200]. Juillet [Façade et clocher de l'église Saint-Maurice de Reims] / Charles Givelet. 1846 (BMR. XXV-I-f-1
    Représentations :
    tiers de leur hauteur, flanquée de niches abritant les statues de saint Maurice et de saint Martin de saint Martin saint Maurice légèrement saillante avec un bossage au rez-de-chaussée et un portail surmonté d'un fronton cintré supporté par des colonnes corinthiennes. À l'étage, la baie est encadrée de pilastres cannelés sur les deux
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    un chevet plat flanqué de deux chapelles latérales, l'une de plan carré, l'autre de plan polygonal (au sud). La sacristie s'élève à l'est du chevet, en une vaste salle de double hauteur. Contre le bas -côté sud est accolée l'actuelle École Centrale de Reims, autrefois collège de Jésuites. L'imposant massif occidental supportait une tour de clocher. L'ensemble de l'édifice est couvert de voûtes à pierre de taille. Les baies sont occupées par des vitraux blanc ou figurés pour ceux ayant survécus aux dégâts de la guerre.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Maurice
    Vocables :
    Saint-Maurice
    Illustration :
    Plan du prieuré de Saint-Maurice en 1756. IVR21_20175107440NUCA Vue de l'église depuis la place, 1846. IVR21_20175110252NUC Chevet de l'église, fin 19e siècle. IVR21_20175110253NUC Élévation nord de la nef. IVR21_20175110260NUCA Élévation nord de la sacristie. IVR21_20175110261NUCA Vaisseau central de la nef en direction de l'entrée. IVR21_20175110269NUCA Vue de l'extrados des voûtes de la nef, avec charpente métallique. IVR21_20175110275NUCA Bas-côté nord de la nef, en direction de l'est. IVR21_20175110272NUCA Bas-côté nord de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20175110276NUCA Bas-côté sud de la nef, en direction de l'est. IVR21_20175110277NUCA
  • Verrières abstraites : Dragon de Saint Georges, Sainte Thérèse, les Grandes Voies (baies 17 à 19)
    Verrières abstraites : Dragon de Saint Georges, Sainte Thérèse, les Grandes Voies (baies 17 à 19) Courcy - - place de la mairie - en village - Cadastre : 2014 E 01 155
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Inscriptions & marques :
    Sur chaque baie : DON DE LA FAMILLE ZELLER ; M. DELORME 2010 / GODBILLON ECUEIL
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Vitraux des ateliers J.-C. Delorme datant de 2010, les dessins sont réalisés par l'artiste Lydie Godbillon. Ces vitraux sont le don de la famille Zeller de la paroisse de Courcy.
    Représentations :
    de Saint Georges, le manteau de Saint Martin, la croix de la Chrétienté et la cape du pape Jean-Paul Baie 17 : Roses de Sainte Thérèse avec en fond les "Grandes Voies". Baie 18 : Dragon avec la lance II. Baie 19 : Blé, voile et colombe de la paix.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Courcy - - place de la mairie - en village - Cadastre : 2014 E 01 155
    Titre courant :
    Verrières abstraites : Dragon de Saint Georges, Sainte Thérèse, les Grandes Voies (baies 17 à 19)
    Illustration :
    Baie 17-19-18 : Dragon de saint Georges - Blé et voile - Sainte Thérèse - les Grandes Voies Plan schématique de localisation des verrières. IVR21_20165114941NUCA
  • Eglise paroissiale Sainte-Macre de Fismes
    Eglise paroissiale Sainte-Macre de Fismes Fismes - place de l'église - en ville - Cadastre : 2014 AK 124
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'église de Sainte-Macre remonte au 11e siècle : base du clocher et piles de la croisée, chevet Sainte-Macre en ruines. Les travaux sous la direction de B. Haubold ont lieu dans les années 1940 et plat cistercien. Les voûtes de la nef sont des reprises du 13e siècle. Au 16e siècle les collatéraux de la nef sont élargis, les voûtes sont couvertes de toitures à longs pans perpendiculaires au vaisseau central. La chapelle faisant office de sacristie est construite en 1615. C'est au 18e siècle que sont construits la couverture terminée par un lanterneau du clocher et le porche de plan rectangulaire au-devant de la façade ouest. Ce porche est modifié au 19e siècle pour un style néo-flamboyant, avec un toit terrasse. Au même moment, le pendant de la sacristie servant de chaufferie est ajouté au nord du chevet . Les bombardements de 1918 endommagent considérablement l'édifice. Les travaux de remise en état sont exécutés de 1920 à 1925 sans la reconstruction du porche, totalement dévasté. C'est au cours de cette
    Référence documentaire :
    Eglise paroissiale Saint-Macre. Ensemble vu de l'est en 1937 / Henri Deneux. (MAP. DNX-2322 ). Eglise paroissiale Saint-Macre. Ensemble vu de l'est en 1937 / Henri Deneux. 1937. 1 photogr. pos. : n DELPY, Jacqueline. L'église Sainte-Macre de Fismes. DELPY, Jacqueline. L'église Sainte-Macre de AD Marne. G 257. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Fismes. (1587-1790) AD Marne . Série G : G 257. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Fismes. (1587-1790). AD Marne. 7 J 25. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905 ) AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905). AD Marne. 7 J 133. Histoire des villages du diocèse (Verzenay, Taissy, district de Ville-en -Tardenois, Courville). (1788-1933) Archives Départemantales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 133. Histoire
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Représentations :
    Extérieure Le pignon découvert de la façade ouest est surmonté d'une croix faîtière ; ses rampants sont bordés de pseudo bandes lombardes. Le portail sud, en anse de panier orné de feuillage, est surmonté d'un gable en accolade et flanqué de deux pinacles à crochets. Les voussures retombent sur des portail central est en anse de panier, surmonté d'une arcature à trois voussures en plein cintre retombant bandes lombardes reposant sur des modillons court le long de la partie supérieure du mur est. Le mur nord partie supérieure nord et sud d'une frise de modillons moulurés. Le clocher est surmonté d’une croix et d’un coq en fer forgé. Intérieure La nef : la croisée d’ogives de la 4ème travée repose sur des culots à motif de tête humaine. Le bas-côté nord : la clef de voûte de la 1ère et la 2ème travée sont à motif floral, celle de la 3ème travée à têtes humaines et fleur, et celle de la 4ème travée est ronde . La croisée du transept : la clef de voûte de sa croisée d’ogives est ronde, et les ogives reposent
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de sacristie, l'autre de chaufferie. La construction est en pierre de Courville, les toitures couvertes de tuiles plates et d'ardoise pour le clocher.
    Localisation :
    Fismes - place de l'église - en ville - Cadastre : 2014 AK 124
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Sainte-Macre de Fismes
    Vocables :
    Sainte-Macre
    Texte libre :
    l'ancienne église Saint-Martin, située "au bas de la ville" (abbé Valentin, 1866). Cette église est pillée reliques de sainte Macre sont alors transférées dans un oratoire qui s'élevait à côté du château, à Synthèse historique La martyre sainte Macre, mise à mort au 3e siècle, fut honorée dès ce moment en l'emplacement actuel de l'église. Sous l'impulsion d'un certain Dangulphe (abbé Valentin, 1866), l'oratoire est agrandi pour recevoir le 2e concile provincial en 935 tenu par Artaud, archevêque de Reims. Une dévotion et des pèlerinages de plus en plus importants entraînent la construction d'une église plus grande au 11e siècle. De cette époque subsistent les quatre piliers de la croisée, et la dernière travée de la nef, décorés de chapiteaux dont les motifs remontent à l'époque carolingienne. Le chevet plat percé à l'est de 5 ouvertures est également un témoin de cette époque. La nef et les bras du transept sont voutés d'ogives au 13e siècle. Mais l'église doit se relever de trois incendies successifs, en 1220, en
    Illustration :
    Plan masse, extrait du cadastre de 1815, section G. IVR21_20165124723NUCA Elevation du portail et de l'abside. IVR21_19945100958X Plan au niveau du comble de la grande nef, détail de la partie haute de la grande nef, coupe (1876 Détails des corniches, de l'abside et du transept, 1876. IVR21_20165124703NUCA Vue d'ensemble de l'église. IVR21_20165124705NUC Vue intérieure de la nef endommagée. IVR21_19945100969X Couverture du chœur et de la sacristie. IVR21_20165124717NUC Ensemble vu de l'est en 1937. IVR21_20165124716NUC Vue aérienne de l'église en 1960-1961. IVR21_20165124719NUC Intérieur de l'église, en direction de l'est, avant 1914. IVR21_20165124721NUC
  • Ensemble des verrières de l'église (baies n° 1 à 14)
    Ensemble des verrières de l'église (baies n° 1 à 14) Vaudesincourt - en village - Cadastre : 2014 AA 16
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    1930. Ils ont été restaurés en 2003, restauration qui aurait fait disparaître la signature de Lardeur.
    Référence documentaire :
    mensuel des paroisses de Bétheniville – Dontrien – Heutrégiville – Pontfaverger – Saint-Hilaire-le-Petit Saint-Masmes – Saint-Martin-l’Heureux – Selles – Vaudesincourt (AD Marne. Delta 9/1-1). DUCOURET, Bernard. L'église de Vaudesincourt (Marne), un bel ensemble Art déco "rustique", 2017 DUCOURET, Bernard. L'église de Vaudesincourt (Marne), un bel ensemble Art déco "rustique". Le Point Riche . Bulletin de l'association "Les Amis de Louis Mazetier" et de l'art sacré du XXe siècle, juin 2017, n° 15, p
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Représentations :
    saint Louis figure à mi-corps sainte Jeanne d'Arc figure à mi-corps saint Eloi figure en pied saint Joseph et l'Enfant Jésus figure biblique en pied saint Jacques le Majeur en pied baptême de Clovis Baie 1 : saint Louis. Baie 2 : saint Jeanne d'Arc. Baie 4 : saint Remi bénit Clovis. Baie 6 : saint Eloi. Baie 8 : saint Joseph et l'Enfant Jésus. Baie 10 : saint Jacques. Baie 12 : séraphin portant une colombe. Baies 3, 5 et 14 : baptême de Clovis en présence de la reine Clotilde.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baies simples en plein cintre, jumelées en triplet en façade et sur la travée centrale de la nef
    Titre courant :
    Ensemble des verrières de l'église (baies n° 1 à 14)
    Illustration :
    Baie 4, Bénédiction de Clovis par saint Remi. IVR21_20175100024NUCA Plan schématique de localisation des verrières. IVR21_20165113569NUCA Baie 1, Saint Louis. IVR21_20175100023NUCA Baie 2, Sainte Jeanne d'Arc. IVR21_20175100022NUCA Baies 6, 8 et 10, Saint Eloi, saint Joseph et l'Enfant Jésus, saint Jacques. IVR21_20175100025NUCA Baies 3, 5 et 14, Baptême de Clovis. IVR21_20175100026NUCA
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Vaudesincourt - en village - Cadastre : 2014 AA 16
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Inscriptions & marques :
    Auteur et lieu d'exécution, en lettres capital, sur le pourtour de l'anneau inférieur : M. DECRION
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Le chemin de croix, béni le 5 octobre 1930, a été dessiné par l'architecte de l'église, Fernand
    Référence documentaire :
    mensuel des paroisses de Bétheniville – Dontrien – Heutrégiville – Pontfaverger – Saint-Hilaire-le-Petit Saint-Masmes – Saint-Martin-l’Heureux – Selles – Vaudesincourt (AD Marne. Delta 9/1-1). DUCOURET, Bernard. L'église de Vaudesincourt (Marne), un bel ensemble Art déco "rustique", 2017 DUCOURET, Bernard. L'église de Vaudesincourt (Marne), un bel ensemble Art déco "rustique". Le Point Riche . Bulletin de l'association "Les Amis de Louis Mazetier" et de l'art sacré du XXe siècle, juin 2017, n° 15, p
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Dénominations :
    chemin de croix
    Représentations :
    chemin de croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Chemin de croix
    États conservations :
    bonnes conditions de conservation
    Illustration :
    Sation VI : Sainte Véronique essuie le visage de Jésus. IVR21_20165123086NUCA Station II : Jésus est chargé de la croix. IVR21_20175100033NUCA Station III : Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix. IVR21_20165123083NUCA Sation V : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix. IVR21_20165123085NUCA Station VIII : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent. IVR21_20165123088NUCA Station X : Jésus est dépouillé de ses vêtements. IVR21_20165123090NUCA Station XIII : Le corps de Jésus, détaché de la croix, est remis à sa mère. IVR21_20175100032NUCA
  • Ensemble des décors peints de l'église
    Ensemble des décors peints de l'église Vaudesincourt - en village - Cadastre : 2014 AA 16
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Inscriptions & marques :
    de voute : IHS. CHAPELLE de la Vierge : AM.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Le décor peint de l'église est réalisé probablement en 1928, année de l'achèvement de l'église, par
    Référence documentaire :
    mensuel des paroisses de Bétheniville – Dontrien – Heutrégiville – Pontfaverger – Saint-Hilaire-le-Petit Saint-Masmes – Saint-Martin-l’Heureux – Selles – Vaudesincourt (AD Marne. Delta 9/1-1). DUCOURET, Bernard. L'église de Vaudesincourt (Marne), un bel ensemble Art déco "rustique", 2017 DUCOURET, Bernard. L'église de Vaudesincourt (Marne), un bel ensemble Art déco "rustique". Le Point Riche . Bulletin de l'association "Les Amis de Louis Mazetier" et de l'art sacré du XXe siècle, juin 2017, n° 15, p
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Représentations :
    "SANCTUS MARCUS" ; sud : Jérusalem céleste et Saint Matthieu "SANCTUS MATTHEUS" ; clé de voute : IHS dans saint Marc figure biblique saint Matthieu figure biblique saint Jean figure biblique saint Luc figure biblique Rinceaux feuillagés et fleuris. NEF, TRAVÉE 1 : nord : Colombe "REGINA PACIS" et Saint Marc une croix rayonnante. NEF, TRAVÉE 2 : nord et sud : monogramme IHS ; clé de voute : agneau mystique . NEF, TRAVÉE 3 : nord : Saint Jean SANCTUS JOHANNES ; sud : Pélican "CARITAS" et Saint Luc "SANCTUS LUCAS" ; clé de voute : IHS dans une croix rayonnante. CHOEUR : clé de voute : IHS dans une croix rayonnante ; arc triomphal : nord : colombe du Saint-Esprit ; sud : couronne d'épine ; murs sud et nord
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le décor se déploie ponctuellement sur les les murs de la nef et des fonts baptismaux et revêt entièrement le chœur et la chapelle de la Vierge. Il souligne les voûtes. La peinture est appliquée au pochoir (frises de la voûte, frise de l'arc triomphal). Le papier peint marouflé est utilisé pour les médaillons des murs et des voûtes, pour les murs du chœur et de la chapelle de la Vierge, avec un complément de peinture murale, pour la frise de la chapelle des fonts baptismaux.
    Titre courant :
    Ensemble des décors peints de l'église
    États conservations :
    Le décor du mur de fond du chœur a été supprimé et remplacé par un badigeon blanc. Quelques papiers
    Illustration :
    Nef, voûte de la première travée, médaillon figurant saint Marc. IVR21_20165123114NUCA Vue générale des décors de la nef. IVR21_20175100043NUCA Vue d'ensemble des décors de la nef, vers le sud-est. IVR21_20165113571NUCA Nef, décor de la voûte de la première travée. IVR21_20165123107NUCA Nef, voûte de la première travée, médaillon central. IVR21_20165123105NUCA Nef, première travée, retombée de l'arc doubleau. IVR21_20165123111NUCA Nef, décor de la voûte de la travée centrale. IVR21_20175100021NUCA Nef, Voûte de la travée centrale, détail de la frise. IVR21_20165123110NUCA Nef, Voûte de la travée centrale, médaillon central. IVR21_20165113574NUCA Décor de l'arc triomphale, côté gauche. IVR21_20165123108NUCA
  • Église paroissiale Saint-Laurent-de-Beine de Dontrien
    Église paroissiale Saint-Laurent-de-Beine de Dontrien Dontrien - Cadastre : 2014 B02 199
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    cours du 19e siècle. L’édifice est détruit lors de la première guerre mondiale. La nouvelle église est (1883-1952), dont les noms sont gravés sur la façade occidentale, aux côtés de ceux de l'entrepreneur
    Référence documentaire :
    AD Marne. G 283. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Betheniville. (1534-1788) AD Marne. Série G : G 283. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Bétheniville. (1534-1788). : restauration (1853) ; restauration du clocher (1874) ; de l’église (1888) ; construction d’une tribune (1895 ) ; travaux de sculpture (1935) ; pose de vitraux (1935) ; achat de mobilier (1935). (1853-1936). AD Marne. 10 R 2811. Dommages de guerre. (1922) AD Marne. Série R : 10 R 2811. Dommages de guerre L'église de Dontrien, plan et coupe / Édouard Thierot. [Echelle non déterminée]. [1897] (BM Carnegie, Reims. CXV-2375-2376) L'église de Dontrien, plan et coupe / Édouard Thierot. [Echelle non Eglise de Dontrien. Arrondissement de Reims (Marne). [Plan] / C. Genuys, Jacques Philippot (reproduction). 1 : 200. 1910 (SRI. Classeur vert). Eglise de Dontrien. Arrondissement de Reims (Marne). [Plan par cliché photographique noir et blanc (Service régional de l'inventaire de Champagne-Ardenne
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Représentations :
    Un groupe de sculptures monumentales, représentant saint Laurent, saint Eloi et saint Martin, se saint Laurent saint Eloi saint Martin situe sur la face occidentale du clocher, précédé d'une chaire à cuve polygonale. Les chapiteaux de l’arc du porche sont décorés de figures d’animaux dans le style roman : perroquet, bœuf faisan, aigle , loup, chouette, ours, singe. Un bas-relief orne son tympan. Les piliers de la nef sont ornés de chapiteaux végétaux. Le bas-relief est situé dans le tympan en plein-cintre au-dessus de la porte principale . Représentation de Christ bénissant de sa main droite et tenant le globe de sa main gauche. Des rayons de soleil émergent de son auréole. Le tout est encadré d'une mer de nuages.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    extrémités nord et sud, d’un chevet plat flanqué de sacristie et d'une annexe de plan carré. La nef est surmontée au-dessus de sa première travée d'une tribune et est voûté d'un berceau en plein-cintre, rythmée le chœur sont voûtés de la même manière. Seuls les bas-côtés et les chapelles du transept sont , construite en pierre. Le niveau de la chambre des cloches est percé sur les 4 faces de triplet. Au sommet s'élève un clocheton. La construction est en pierre de taille et en moellon aux assises irrégulières. Les toits sont revêtus de tuiles plates. Certaines constructions semblent en béton, comme la tour-clocher et
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Laurent-de-Beine de Dontrien
    Annexe :
    , mentionne déjà la paroisse de Dontrien dépendante de Saint-Nicaise à Reims. Le vocable Saint-Laurent y est académiques, p. 135). La tour du 13e siècle avait pour particularité d’être ornée d’une statuette de Saint manière provisoire comme l’indique une inscription « Ce clocher a été réparé par Buiron Paulin, de Saint L'église des origines L’édifice actuel est construit sur l’emplacement de l'ancienne église entièrement détruite lors de la première guerre mondiale. Le chevet, l’abside, le transept et la tour de . Les arcades en plein-cintre furent bouchées au moment de la suppression des bas-côtés (Travaux datant du 15e siècle était visible sur le clocher de l’ancienne église d’Aubérive (Travaux académiques, p . 137-138). (Cf. Dossier IA51001240 Église paroissiale Saint-Pierre d’Aubérive). La façade occidentale , largeur trois mètres), flanquée de deux petits pilastres amortis par des clochetons gothiques surmontés de particulièrement richement doté d’inscriptions de toutes époques confondues indiquant des modifications entreprises
    Vocables :
    Saint-Laurent-de-Beine
    Couvrements :
    cul-de-four à lunettes
    Illustration :
    Plan-masse, extrait du cadastre de 1836, section B1. IVR21_20165113821NUCA Plan de l'église, fin 19e siècle. IVR21_20165123072NUC Plan de l'ancienne église, 1910. IVR21_19945100809X Vue de l'ancienne église, 1907. IVR21_19955100480X Vue de l'ancien porche, 1907. IVR21_19955100481X Vue intérieure de l'ancienne église, avant 1914. IVR21_20165113823NUC Vue intérieure de la nef, côté nord, avant 1919. IVR21_20165113824NUC Vue d'ensemble de la façade nord-ouest, 2000. IVR21_20005100065X Vaisseau central de la nef, en direction du chœur. IVR21_20165113833NUCA Nef et transept, en direction de l'ouest. IVR21_20165113834NUCA
  • Ensemble des verrières de l'église (baies n°1 à 4 ; baies n°15 et 16)
    Ensemble des verrières de l'église (baies n°1 à 4 ; baies n°15 et 16) Chaumuzy - rue du Capitaine Chesnay - en village - Cadastre : 2016 F04 296
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne
    Inscriptions & marques :
    Baies n°1 et 2. Donateur : DON DE LA FAMILLE AUTIER WOIRIN. Auteur, date et lieu d'exécution : L . DE TROEYER & M(ESDEMOIS)ELLES REIMS 1928. Baie n°3. Donateur, dédicace : DON DE MADAME BERTAUX EN SOUVENIR DE LA FAMILL CONTANT. Auteur, date et lieu d'exécution : L. DE TROEYER & M(ESDEMOIS)ELLES REIMS 1928. Baie n°4. Donateur : DON DE PLUSIEURS PAROISSIENS. Auteur, date et lieu d'exécution : L. DE TROEYER & M(ESDEMOIS)ELLES REIMS 1928. Baie n°15. Dédicace : EN SOUVENIR DE TRENTE ANS DE MINISTÈRE PASTORAL / ACHAUMUSY 1901 - 1931. Auteur, date et lieu d'exécution : V(EU)VE L. DE TROEYER & M(ESDEMOIS 5 colonnes d'une liste de prénom - nom en lettres capitales manuscrites sur 6 lignes. Auteur, date et lieu d'exécution : V(EU)VE L. DE TROEYER & M(ESDEMOIS)ELLES / REIMS 1931.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Mesdemoiselles de Troeyer de Reims en sont les auteures.
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Représentations :
    premier plan, saint Martin à gauche partage son manteau avec un pauvre. A droite saint Louis protège de saint Martin Résurrection du Christ. Baie n°4 : le jardin des Oliviers. Baie n°15 : baptême de Clovis par saint Remi, devant son épée et de son bouclier un soldat blessé à terre, dont le visage se tend vers le saint. Au centre Sainte Famille baptême de Clovis saint Louis Les baies du chœur représentent des scènes bibliques de la vie du Christ sous un dais néo-gothique . Baie n°1 : le souper avec les pèlerins d'Emmaüs. Baie n°2 : la Sainte Famille. Baie n°3 : la la cathédrale de Reims. Baie n°16 : c'est un hommage aux morts de la première guerre mondiale. Au
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de panneaux vitrés, réalisés en verre translucide coloré et peint, assemblé par un réseau en plomb, maintenus dans l'encadrement de la baie par des barlotières en fer.
    Auteur :
    [peintre-verrier] De Troeyer (atelier)
    Titre courant :
    Ensemble des verrières de l'église (baies n°1 à 4 ; baies n°15 et 16)
    États conservations :
    bonnes conditions de conservation
    Illustration :
    Baie n°15 : le baptême de Clovis par saint Remi. IVR21_20175102952NUCA Plan schématique de localisation des verrières. IVR21_20175103394NUD
  • Verrières côté nord (baies n°3 et 5)
    Verrières côté nord (baies n°3 et 5) Lagery - - en village - Cadastre : 2014 AA 48
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    campagnes de travaux sous la direction d'Haubold.
    Référence documentaire :
    MAP. 0081/051/78/147. Restauration de l'église de Lagéry. 1922-1968 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/051/78/147. Restauration d'édifice de la Marne : Lagery, église : correspondance, dommages de guerre, éclairage électrique. 1922-1968.
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    saint Martin personnage saint agenouillé. Un vêtement laissé à terre laisse supposer qu'il s'agit de la vocation de saint Martin après avoir partagé son manteau avec un mendiant. Le médaillon est un fond ornemental bleuté de Dans un médaillon ovale au centre de la baie n°5 représente un scène d'apparition du Christ à un quadrilobe ornés de feuilles stylisées. Un bandeau décoré de feuilles de chêne sur fond rouge longe les pourtour de la baie. La baie n° 3 présente un bandeau orné d'une frise de feuilles vertes et jaune sur fond bleu. Le fond de la baie est rouge, avec résille jaune en losange, quadrilobes bleu. Les lancettes et le tympan de la baie n°7 sont bordés d'un bandeau rouge jaune t vert, au centre des médaillons et de quadrilobes de couleurs froides.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de la baie par des barlotières et cintres en fer. La baie n°7 est composée de deux lancette trilobée
    États conservations :
    mauvaises conditions de conservation
  • Peinture monumentale : ensemble des décors de la coupole
    Peinture monumentale : ensemble des décors de la coupole Reims - 8 rue de Louvois place Sainte-Clotilde - en ville - Cadastre : 2016 DL 124
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne (c) Ville de Reims
    Inscriptions & marques :
    De part et d'autre du Christ, en latin : EGO SUM VIA ET VERITAS ET VITA (je suis le Chemin, la Vérité et la Vie). Sur le phylactère de l'ange de gauche : DOMINUS DOMINANTUM ; le phylactère de l'ange de droite : REX REGUM. Chaque personnage est désigné par son nom en latin, dans le sens vertical.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La première version du Christ Pantocrator était une œuvre de Décote, un peintre lyonnais, détruite peu de temps après a construction. Les décors actuels de la coupole sont une réalisation des années 1930, réalisée par Gaston et Edmond Chauvet, d'après les dessins de Gosset. Le décor original imaginé
    Référence documentaire :
    Basilique Sainte Clotilde de Reims. Reliquaire des Saints et Saintes de France. 2001 FAYE, Michel . VARENNE, Françoise. Basilique Sainte Clotilde de Reims. Reliquaire des Saints et Saintes de France. Rethel écoles, presbytères, patronages. Eglise Sainte-Clotilde. Plans et dessins originaux de Gosset, beau-père . Basilique Sainte-Clotilde... 1910 Christ bénissant l'assemblée au sommet de la coupole. Peinture de Décote Basilique Sainte-Clotilde. Monument du centenaire 496-1896, 1910 GOSSET, Alphonse. Basilique Sainte AD Marne, Reims. Série J : 19 J 12. Fonds Sainsaulieu. Plans seuls... Eglise Sainte-Clotilde. Plans et dessins originaux de Gosset, beau-père de Sainsaulieu (1898-1902) Archives départementales de la de Sainsaulieu (1898-1902). Christ bénissant l'assemblée au sommet de la coupole / F. Rothier. extrait de GOSSET, Alphonse . Don fait pour l'inauguration / François Rothier. Phototypie noir et blanc, extrait de GOSSET, Alphonse
    Représentations :
    saint Martin de Tours en pied saint François de Sales en pied saint Bernard de Clairvaux en pied saint Nicaise de Reims en pied saint Hilaire de Poitiers en pied saint Denis de Paris en pied saint Jean-Baptiste de la Salle en pied saint Vincent de Paul en pied saint Pierre Fourier en pied saint Louis roi en pied
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Reims - 8 rue de Louvois place Sainte-Clotilde - en ville - Cadastre : 2016 DL 124
    Titre courant :
    Peinture monumentale : ensemble des décors de la coupole
    États conservations :
    mauvaises conditions de conservation Fixées à l'aide de clous, les toiles portent des marques de rouilles.
    Illustration :
    Patron du Christ Pantocrator de Décote, vers 1900. IVR21_20175110393NUCA Coupe longitudinale, avec le projet de décor, vers 1896. IVR21_20175110394NUCA Coupe transversale, avec le projet de décor, vers 1896. IVR21_20175110395NUCA
  • Église paroissiale Saint-Remi de Poilly
    Église paroissiale Saint-Remi de Poilly Poilly - en village - Cadastre : 2014 A1 387
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La première mention de l'église de Poilly est notifiée dans le polyptique de Saint-Remi de Reims vers 850, puis dans le pouillé de 1346. L'église présente une nef à grandes arcades en plein-cintre caractéristiques de la première moitié du 12e siècle. La croisée est également du 12e siècle, mais la voûte . Fortement affaiblie structurellement, elle est ruinée par les bombardements de la première guerre mondiale : chevet, clocher et bras du transept ainsi que leurs chapelles orientales sont réduits à l'état de à sa restauration ; les travaux démarrent sous la direction de l'architecte des monuments historiques Bernard Haubold (MAP 81/51/97/186), avec le déblaiement méthodique des parties effondrées de des portes en menuiseries des entrées de l'édifice et de la grille de communion, charpente et peinture (MAP 81/51/97/186). Après une remise en état d'urgence des toitures en 1949 sous la direction de l'architecte des monuments historiques Paul Pillet (MAP 81/51/97/186), il est chargé de la consolidation de la
    Référence documentaire :
    . Restauration de la toiture (1885) ; réparations aux vitraux (1899). 1885-1934. MAP. 81/51/0097/186. Dommages de guerre, reconstruction, restauration, consolidation. 1921-1955 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 81/51/0097/186. Restauration d'édifice de la Marne : Poilly , église. Correspondance, réparation des dommages de guerre, restauration, consolidation et entretien de MAP. 1993/07/71. Restauration. 1955-1972 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/07/71 MAP. 1993/007/0066. J.P. Jouve. Rapport de tournée églises district de Ville-en- Tardenois. (1990 ) Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/00066. Restauration sur les édifices du département de la Marne (51) : Rapport de tournée de l'ACMH J.P. Jouve relatif aux églises du district de Ville °37a. Dossiers de photographies, coupures de presse, brochures. Classement par communes. (1996). Église de Poilly : plan, élévations, coupe. ca. 1960 (UDAP Marne. Classeur travaux) Église de
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    Extérieur : Une corniche de billettes dessine l'archivolte des ouvertures en plein-cintre des bras du transept côté est, et orne le mur est du chevet. Une frise de modillon sont sculpté sous les traits de personnages humains sous les débord de toiture du chevet, côté sud. Intérieur : Les chapiteaux de la croisée sont sculptés de volutes et d'ornements végétaux : feuilles, palmettes. Les ogives de la croisée retombes sur des petits chapiteaux représentant des visages d'angelots, des rinceaux de feuilles et la clé de voûte représente des branches de fleur de lys stylisés en sautoir, inscrit dans un médaillon en cordelette. Le chapiteau de l'angle nord-est présente du côté sud un personnage féminin nu
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église Saint-Martin de Poilly s'inscrit dans un plan en croix latine comprenant une nef à 3 berceau plein-cintre. Le chœur se termine par un mur plat, voûté d'un berceau en arc-brisé. Le clocher de plan carré s'élève au-dessus de la croisée, percé sur ses trois faces de baies géminées. L'ensemble de la construction est en moellon équarris, la pierre de taille est réservée aux encadrements de
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Remi de Poilly
    Vocables :
    Saint-Remi
    Illustration :
    Extrait du plan-masse de 1838, section A. IVR21_20175102715NUCA Détail de modillons. IVR21_20175102732NUCA Détail, chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102740NUCA Détail, chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102741NUCA Chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102742NUCA Détail, chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102743NUCA Détail, retombée des arcs de bas-côtés. IVR21_20175102744NUCA Détail, retombée des arcs de bas-côtés. IVR21_20175102745NUCA Détail, retombée des arcs de bas-côtés. IVR21_20175102746NUCA Clef de la croisée du transept. IVR21_20175102755NUCA
  • Peintures monumentales de la nef
    Peintures monumentales de la nef Lagery - - en village - Cadastre : 2014 AA 48
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    en 1905, on peut supposer que les enduits n'ont été découverts qua'au de la première du 20e siècle.
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    penche en avant. Peut-être une scène de la vie de saint Martin à qui est dédiée l'église ? Nef élévation saint Martin fleurdelisée de consécration, inscrite dans un médaillon. Nef, élévation nord, quatrième travée : saint Thomas -dessus de sa tête : l'acte du Saint-Esprit ? Nef élévation sud, deuxième travée : un saint homme barbu se saint Thomas Mur occidental de la nef, côté nord : deux par deux des personnages conversent vivement. Les cabinet au sol pavé de dalles noires et blanches, sur fond uni clair avec semis de croix. Sa tête nimbée est légèrement inclinée, elle tient contre elle un livre fermé. Des mèches de ses cheveux ondulés sortent de son voile. son manteau est ramené devant elle, formant d'amples plis. Un main apparait au
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Peintures monumentales de la nef
    États conservations :
    mauvaises conditions de conservation
  • Présentation du mobilier de l'église Saint-Remi d'Isles-sur-Suippe
    Présentation du mobilier de l'église Saint-Remi d'Isles-sur-Suippe Isles-sur-Suippe - - 6 route de Rethel - en village - Cadastre : 2014 C 02 291
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La majorité des objets mobiliers de l’église Saint-Remi sont contemporains des travaux de Saint Nicolas (IM51002563), mais uniquement de statues en plâtre de la Vierge, Saint Remi, Saint Éloi et Saint Joseph. Le mécanisme de l’ancienne horloge du clocher de l’entreprise Prêtre Père et fils est ensemble cohérent, notamment les quatre autels en pierre de l’église (IM51002561). Au lendemain de la première guerre mondiale, l’inventaire de 1919 (AD Marne, 7 J 19) signale la perte de l’ensemble du mobilier et des vases sacrés, ainsi qu'un tableau représentant le baptême de Clovis qui apparaît dans les inventaires du 19e siècle et de 1906. Dans ces inventaires, il n’est pas fait mention de la statue en bois de
    Référence documentaire :
    AD Marne. 2 O 2270. Dossier de travaux. Église Saint-Rémi d'Isles-sur-Suippe. (1847-1932) AD Marne AD Marne Reims. 7 J 19. Diocèse de Reims. Pouillé par Mgr Pechenard. (1877-1897) Archives départementales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 19. Fonds de l'Archevêché de Reims. Visites pastorales. Pouillé rédigé par Mgr Pechenard lors des visites pastorales de Mgr Langénieux (1877-1897). AD Marne. 7 J 126. Inventaire du mobilier des églises de Reims et du diocèse. (1904-1955) AD Marne . Série J : 7 J 126. Inventaire du mobilier des églises de Reims (1904-1909) ; inventaire des objets cloches (1914) ; achat d’une horloge monumentale (1922) ; restauration (1923) ; achat de trois cloches (1923) ; achat de mobilier (1930). (1847-1932). AD Marne. V 166. Liste des biens cultuels. (1908). Archives départementales de la Marne, Châlons-en AD Marne. 47 V 1. Inventaire des mobiliers des fabriques. (1800-1940) Archives Départementales de
    Auteur :
    [fabricant de statues, marchand] L'Art Religieux, Toulouse [fondeur de cloches] Blanchet Armand
    Localisation :
    Isles-sur-Suippe - - 6 route de Rethel - en village - Cadastre : 2014 C 02 291
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'église Saint-Remi d'Isles-sur-Suippe
    Annexe :
    Armand Blanchet, Ingénieur des Arts et manufactures, demeurant à Paris 237 rue Saint-Martin. Fourniture cuivreux ; lettre M ; INSC à l'intérieur : OFFRANDE À SAINT-JOSEPH / EN RECONNAISSANCE / DU MARIAGE / DE badigeonné blanc ; dimensions = celles de Saint Joseph ; couronne métallique alliage cuivreux JE SUIS L'IMMACULÉE CONCEPTION, déposée à l'arrière de la statue ; 20e siècle. Statuette : Sainte Bernadette ; h = 46 ; h = 18,5 ; la = 15 ; pr = 15 ; 20e siècle Chevet travée 1 sud Autel de Saint-Remi Croix d'autel ; Saint Antoine de Padoue, Jeanne d'Arc ; 20e siècle. Plaque commémorative : pierre : noire ; lettres luminaire central ; 1 lustre ; bras de lumière ; dimensions non prises ; 20e siècle. 2. Débarras intérieur (sacristie) 3 croix de procession, 1 bénitier ; dimensions non prises ; 20e siècle. Clocher 3 cloches ; dimensions non prises ; Acquisition de nouvelles cloches par marché public le 23 octobre 1923, pour la somme de 26.900 Frs. Marché de gré à gré pour fournitures de cloches, entre le maire de Isles-sur-Suippe et
    Illustration :
    Statue : Saint Antoine de Padoue. IVR21_20165125680NUCA Statue : Saint Joseph à l'Enfant. IVR21_20165125661NUCA Cœur de dévotion. IVR21_20165125662NUCA Statue : Vierge de l'Immaculée Conception. IVR21_20165125663NUCA Statuette : Sainte Bernadette. IVR21_20165125664NUCA Croix de procession. IVR21_20165125666NUCA Statue : Sainte Bernadette. IVR21_20165125667NUCA Clôture de chapelle, chevet travée 1 nord. IVR21_20165125669NUCA Clôture de chapelle, chœur. IVR21_20165125670NUCA Pavillon de ciboire. IVR21_20165125676NUCA
  • Présentation des objets mobiliers de la basilique Saint-Remi
    Présentation des objets mobiliers de la basilique Saint-Remi Reims - place du Chanoine Ladame - en ville - Cadastre : 2016 DM 69
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne (c) Ville de Reims
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    funéraire attribuée à saint Remi (IM51005810), datée du 6e siècle. De la période médiévale nous sont parvenus des pavements du 13e siècle, provenant de l'ancienne église Saint-Nicaise (IM51005809), présentés armoiries des prieurs de Saint-Remi de Reims : ornement or complet (IM51005771), ostensoir monumental La quantité et la qualité des objets mobiliers reflètent le prestige attaché à la basilique Saint -Remi. Les objets illustrent les différentes étapes de la vie du site, à commencer par une dalle sculptures de Christ de pitié (IM51005789, IM51005790), les portes de sacristie sculptées d'une Annonciation ouest du bras sud du transept. De l'Ancien régime subsistent entre autres chandeliers d'autel et la paroisse après le Concordat. Les grands travaux qui présidèrent à l'édification du tombeau de saint Remi (IM51004610) dans le chœur sont complétés par le renouvellement des ornements liturgiques (IM51005760). La grande couronne de lumières (IM51005783) est rétablie en 1882 dans l'esprit de celles qui
    Parties constituantes non étudiées :
    coussin de prie-Dieu meuble de sacristie plateau de communion coffret aux saintes huiles plateau de présentation ampoule aux saintes huiles porte-cierge de procession chandelier de choeur clôture de chapelle fauteuil de célébrant
    Référence documentaire :
    Le langage des vitraux à la basilique Saint-Remi de Reims, 2009 DIBLICK, Jean. Le langage des vitraux à la basilique Saint-Remi de Reims. Reims : Alliances partenaires graphiques, 2009. : Chapelle du Cimetière du Nord (1927-1944), Église Saint-Maurice (1907-1966), Église Saint-Jacques (1844 -1959), Église Saint-André (1843-1933), Basilique Saint-Remi (1959). (1843-1966). AD Marne, Reims. 1551 W 482. Église Saint-Remi. Restauration des vitraux : Memoires, devis , marchés, correspondances. (1988-1990) Archives Départementales de la Marne, Reims. Série W : 1551 W 482 . Église Saint-Remi. Restauration des vitraux : Memoires, devis, marchés, correspondances. (1988-1990). MAP, 2009/013/0111. Verrières de la façade occidentale. Dossier de restauration. Atelier Simon Marq ; Atelier Patrick Mazingue ; Atelier Léon Noël. (2014) Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, 2009 /013/0111. Verrières de la façade occidentale. Dossier de restauration. Atelier Simon Marq ; Atelier
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de la basilique Saint-Remi
    Annexe :
    ), l’autre de l’église Saint-Martin ; MH 1959/01/06 ; PM51001697. Lutrin, bois, partie supérieure ancienne forgé ; 18e siècle ; h = 158 ; la = 73 ; pr = 45 ; l’un provient de l’église Saint-Nicaise (détruite Liste supplémentaire des objets mobiliers de la basilique Saint-Remi Les dimensions sont indiquées chandeliers d’autel n° 2 ; alliage cuivreux ; pied triangulaire orné des bustes des membres de la sainte ; limite 19e siècle 20e siècle. Dans le tombeau de saint Remi Armoire contenant des reliquaires : bois et . Ensemble de 2 fragments : ange musicien ; dimensions non prises. Ensemble de 2 statues : sainte Barbe Liste supplémentaire des ornements de la basilique Saint-Remi Les dimensions sont exprimées en : Vierge de Pitié ; 16e siècle ; pierre, taillé ; h = 114 ; la = 80 ; pr = 26 (saillie) ; CMH 1974/10/10 , taillé ; h = 55 ; la = 119 ; pr = 19 ; CMH 1974/10/10 (à vérifier). Bas-relief : personnage et son saint ; la = 85 ; pr = 10 ; MH 1974/10/10 ; PM51000866. Trois tabourets de chantre ; 18e siècle ; bois ; h
    Illustration :
    Armoiries des religieux de Saint-Remi de Reims, vue d'ensemble. IVR21_20175110134NUCA Tableau commémoratif des morts : personnages illustres inhumés près du tombeau de saint Remi Statue : saint Antoine de Padoue. IVR21_20185113335NUCA Coussin de prie-Dieu. IVR21_20175110139NUCA Coussin de prie-Dieu. IVR21_20175110140NUCA Armoire de sacristie. IVR21_20175110142NUCA Plateau de communion n° 1. IVR21_20175110144NUCA Plateaux de communion n° 2 et 3. IVR21_20175110145NUCA Coffret aux saintes huiles. IVR21_20175110150NUCA Ampoules aux saintes huiles. IVR21_20175110151NUCA
  • Présentation des objets mobiliers de l’église Sainte-Marie-Madeleine de Heutrégiville
    Présentation des objets mobiliers de l’église Sainte-Marie-Madeleine de Heutrégiville Heutrégiville - en village - Cadastre : 2014 C02 396
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Une partie des objets mobiliers de l’église Saint-Marie-Madeleine est contemporaine des travaux de reconstruction de 1926. Certains éléments précieux de l’ancienne église comme les fonts baptismaux du 12e siècle remarquables ont disparu avant la guerre de 1914-1918 comme la pietà du 16e siècle (PM51001506), ou ont été (IM51002633) a été réalisée par De Troyer, les autres vitraux sont de la fabrique de Jacques Simon (IM51002634
    Référence documentaire :
    . (1919-1984). Archives départementales de la Marne, Reims. Série W : 1338 W 6. Monuments historiques Série de plans pour mobilier de l'église d'Heutrégiville. Berger et Buet, mars-avril 1926 (AD Marne . 2 O 2231) Série de plans pour mobilier de l'église d'Heutrégiville / Berger et Buet, mars-avril 1926 (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. 51/197). p. 13-33 GIVELET, Charles. Répertoire archéologique de l'arrondissement de Reims. Vol. 146. 1931 -1932. GIVELET, Charles. Répertoire archéologique de l'arrondissement de Reims. Vol. 146. L. Michaud
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Wauthy C. [fabricant de statues] La statue religieuse de Paris
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de l’église Sainte-Marie-Madeleine de Heutrégiville
    Annexe :
    transformé en lampe de saint sacrement ; croix d'autel : alliage cuivreux ; h = 14,5 ; d = 18. Croix d'autel , sur console avec blason ; Saint Paul ; Saint Martin en soldat romain ou Saint Maurice d'Agaune siècle ; plâtre polychrome ; Saint Éloi, Saint Antoine de Padoue, Saint Roch, Sainte Marie Madeleine , Sainte Thérèse de Lisieux ; sur consoles en plâtre peintes en blanc ; dimensions non prises. Ex-voto : Sainte Thérèse de Lisieux : toile (support) : huile sur toile ; bois (cadre) : doré ; rectangulaire vertical ; h = 148 ; la = 98 ; pr = 6 ; Portrait en buste de trois-quart de sainte Thérèse de Lisieux (1873 cathédrale Saint-Pierre d'Annecy. Archives départementales de la Haute-Savoie, Conservation des antiquités et Liste du mobilier datant de la construction de l'église Marché supplémentaire pour fourniture et ) « Confessionnal : tout en chêne, grillage en fil de laiton carré, ondulé : 2.500 Frs Bancs et prie -Dieu, pour la nef avec agenouilloirs : chêne apparent, suivant dessin n°164 du 4 avril 26 lignes de
    Illustration :
    Tableau : Sainte Thérèse de Lisieux : signé en bas à droite A. VALIÈRE (sacristie sud Plaque funéraire, dessin de l'Abbé Chevallier, 19e siècle. IVR21_19955100619X Bancs pour enfants de chœur, fauteuil de célébrant, crédences, armoires de sacristie. Berger et Bancs de la nef. Berger et Buet, architectes, 20 avril 1926. IVR21_20165114398NUCA Chemin de croix. IVR21_20165115832NUCA Fauteuil de célébrant (chœur). IVR21_20165115833NUCA Clôture de chapelle dite table de communion (fonts baptismaux). IVR21_20165115834NUCA Tableau : Sacré-Coeur de Jésus (sacristie nord). IVR21_20165115823NUCA Pavillon de ciboire n°1. IVR21_20165115856NUCA Pavillon de ciboire n°2. IVR21_20165115857NUCA
  • Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne
    Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne Coulommes-la-Montagne - en village - Cadastre : 2014 AB 185
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Selon Tourtebatte, la paroisse est citée en 850 dans le cartulaire de Saint-Remi de Reims, elle est sous la dépendance des religieux de l'abbaye Saint-Remi, seigneurs et décimateurs. En 1104, elle opus spicatum, comme à Saint-Remi de Reims, remonte au 11e siècle. À la fin du 12e siècle, au début de 1781, la chapelle Saint-Martin est refaite : le mur nord est démoli, deux piliers sont refaits à neuf bénéficie du don d'un autel, de Manassès II (1096-1106). La nef, aux maçonneries supérieures construites en au 15e siècle. Le chœur et les bras du transept sont l'objet d'un devis de réparation en 1743. En . La croisée de la sacristie doit être refaite, la clef de voûte renforcée, les brèches bouchées . L'église subit des dommages au cours de la guerre de 1914-1918. Les travaux de remise en état sont conduits par Bernard Haubold de 1919 à 1938. La partie orientale, chœur, transept et clocher, est la plus couverture de la nef - vaisseau central et bas-côté - est refaite sous la direction de Jean Rocard. Ce
    Référence documentaire :
    -la-Montagne – Église (1844-1932) : réparations (1835) ; au clocher (1844) ; fonte de cloches (1861 AD Marne. 48 V 1. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabriques. (1905 ) Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série V : 48 V 1. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabriques (1905). ) Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série W : 1338 W 17. Antiquités et objets d'art MAP. Restauration, entretien, réparation dommages de guerre. 1921-1981 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/051/0055/95. Restauration, entretien, réparation des dommages de guerre , pose de 17 verrières. 1921-1981. Travaux de réfection de la couverture de la nef, pose de 17 verrières. 1951-1981 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/0069. Travaux de réfection de la couverture de la nef, pose de 17
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Représentations :
    forgé ornée de motifs géométriques et floraux. L’arc triomphal est décoré de chapiteaux ornés de longues arcades de la nef portent les vestiges d’un décor peint en rouge qui se répète, composé d’un cercle avec une croix au centre,il s’agit de croix de consécration.A plusieurs endroits des bas-côtés, du transept et de l’abside, on peut voir des traces de polychromie dessinant des appareillages ou des motifs de la croisée du transept et de l’abside.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est de plan allongé. Elle se compose d'une nef à trois vaisseaux de quatre travées, d'un trois baies hautes. Un accès est aménagé sur le mur nord, percé de deux baies cintrées étroites. Le mur du chevet est percé d'une baie cintrée. Le vaisseau central de la nef est couvert d'un toit à longs est séparé des bas-côtés par de grandes arcades en plein cintre reposant sur des piliers carrés à
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne
    Vocables :
    Saint-Remi
    Illustration :
    Nef, vaisseau central, croix de consécration. IVR21_20175106765NUCA Croisée du transept, clé de voute. IVR21_20175106769NUCA