Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 83 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côté nord) : Saint Vincent de Paul, saint François-Xavier ; Saint Loup, saint Savinien ; Sainte Germaine, sainte Matthie
    Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côté nord) : Saint Vincent de Paul, saint François-Xavier ; Saint Loup, saint Savinien ; Sainte Germaine, sainte Matthie Lusigny-sur-Barse - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution français peint sur l'oeuvre inscription concernant le donateur français peint sur l'oeuvre le donateur et date, dans le bas du panneau droit (b1). Baie 11 : Inscription concernant l'iconographie en français (panneaux a1 et b1). Inscription concernant l'auteur, le lieu et la date, dans le bas
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Ensemble de 3 verrières réalisées à la fin du 19e siècle par le peintre-verrier lorrain Champigneulle, actif à Bar-le-Duc (inscription sur la baie 5). Seule la baie 11 porte la date de 1884. Ces verrières ont été données par les habitants et l'abbé Laurent, curé doyen de Lusigny, dont le portrait photographique figure dans le registre inférieur de la baie 11.
    Représentations :
    saint François Xavier en pied Dieu le Père Baie 5 : Lancette gauche (a) : saint Vincent de Paul. Lancette droite (b) : saint François-Xavier . Tympan : Alpha et Omega dans le triangle divin encadré de rayons. Fonds damassés bleu canard. Portrait photographique de l'abbé Laurent dans le registre inférieur. Cadres architecturés néo-gothiques. Baie 9 : Lancette gauche (a) : saint Loup. Lancette droite (b) : saint Savinien. Tympan, soufflet : Dieu le Père
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Bar-le-Duc
    Titre courant :
    Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côté nord) : Saint Vincent de Paul, saint François
    États conservations :
    jamais avoir été restaurée. Baie 9 : Légère déformation de l'ensemble des panneaux. Trou dans le panneau restaurée. Baie 11 : Légère déformation de l'ensemble des panneaux. Plombs de casse dans le panneau
    Annexe :
    bleue 3mx2 : 60 fr. ; 1 vitrail plus petit rouge et bleu 2,50 x 0m80 : 40 fr. ; dans le bas-côté droit 5 vitraux nuance rouge et bleue dimensions 3mx2 représentant différents saints : 500 fr ; Dans le bas-côté 2 médaillons, le concile du Vatican. Dans le premier, saint Pierre est institué le chef de l’Eglise . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été ou du catéchisme. On remarque, sur la petite fenêtre occidentale de cette chapelle, le Sauveur au Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la , en commençant par le bas-côté nord et par la gauche de la verrière : 1e travée : Sainte Germaine, de droite ; (…). (p. 320) Dans les lobes, Dieu le Père, bénissant ».
    Illustration :
    Baie 5, vue générale : Saint Vincent de Paul ; saint François Xavier IVR21_20161002284NUC2A Baie 9 : le tympan IVR21_20161002292NUC2A Baie 11 : le tympan IVR21_20161002298NUC2A
  • Ensemble de 3 verrières à personnages (chœur) : Saint Augustin ; Saint Pierre ; Sainte Eugénie
    Ensemble de 3 verrières à personnages (chœur) : Saint Augustin ; Saint Pierre ; Sainte Eugénie Bailly-le-Franc - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre inscription concernant le destinataire peint sur l'oeuvre partiellement illisible / Jean Baptise / Demy maire de Bailly le franc / et Eugénie Demy sa fille. Les inscriptions sont parfois
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    , maire de Bailly-le-Franc et Eugénie Demy sa fille. Ces verrières ne sont ni signées, ni datées, mais ont
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Description :
    panneaux maintenus par une seule barlotière. Les montants de ces verrières sont en bois, dans le cadre
    Localisation :
    Bailly-le-Franc - en village
    États conservations :
    protection extérieure. Elles ont dans le passé déjà été restaurées (présence de plombs de casse et pièces matière). Les deux panneaux sont désolidarisés. Baie 2 : trou dans le panneau 2. Baie 3 : large pièce à repeint uniforme (beige) sur les 3/4 du visage de la sainte et sur le sommet de la colonnette droite (pièce violette), une petite pièce bleue dans le manteau à droite. Ces repeints sont grossiers.
    Annexe :
    Pierre ; n°8 – Six vitraux de 0,80 de haut sur 0,30 de large, représentant Ste Hélène, le Bon Pasteur, St Jean-Baptiste, la Descente de la Croix, Ste Thérèse et St François d'Assise. Estimation 192 fr. ».
  • Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côtés) : Sainte Marie-Madeleine ; Saint moine ; Sainte religieuse
    Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côtés) : Sainte Marie-Madeleine ; Saint moine ; Sainte religieuse Bailly-le-Franc - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre initiale
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Description :
    une seule barlotière. Les montants de ces verrières sont en bois, dans le cadre d'une architecture
    Localisation :
    Bailly-le-Franc - en village
    États conservations :
    protection extérieure. Elles ont dans le passé déjà été restaurées (présence de plombs de casse et pièces
    Annexe :
    Pierre ; n°8 – Six vitraux de 0,80 de haut sur 0,30 de large, représentant Ste Hélène, le Bon Pasteur, St Jean-Baptiste, la Descente de la Croix, Ste Thérèse et St François d'Assise. Estimation 192 fr. ».
  • Ensemble de 4 verrières mixtes (nef, murs nord et sud) : Saint Pierre ; saint François ; sainte Madeleine ; sainte Catherine
    Ensemble de 4 verrières mixtes (nef, murs nord et sud) : Saint Pierre ; saint François ; sainte Madeleine ; sainte Catherine Marolles-lès-Bailly - ruelle Saint-Remy - en village
    Inscriptions & marques :
    droit). Baie 8 : SAINT FRANCOIS PRIEZ POUR NOUS. FRANCOIS GILLIER / DECEDE A MAROLLES LE XXVII janvier inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre inscription concernant le destinataire peint sur l'oeuvre (banderoles dans le décor sous le médaillon du saint). VL ; M / DCCC / LXV (bordure du bas, angles gauche et 18.. / PIERRE GILLIER / CURE DE MAROLLES 186. (banderoles dans le décor sous le médaillon du saint VOUS / TOUS QUI ETES DANS / LA PEINE ET JE / VOUS SOULAGERAI (banderoles dans le décor sous le le sol aux pieds de la sainte). Baie 10 : CE VITRAIL A ETE DONNE / PAR DAME CATHERINE SAUVAGE / EPOUSE DE MR IOSH PERTHUISOST / MAIRE DE POLIGNY 1865 (banderoles dans le décor sous le médaillon de la
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrières réalisées par le maître-verrier Louis-Germain Vincent-Larcher en 1865 (baies 7, 9 et 10 , la 2e étant dédiée à son père François Gillier. La baie 10 a été offerte par Catherine Sauvage
    Représentations :
    saint François en pied : saint Pierre. Baie 8 : saint François. Baie 9 : sainte Madeleine. Baie 10 : sainte Catherine
    Titre courant :
    Ensemble de 4 verrières mixtes (nef, murs nord et sud) : Saint Pierre ; saint François ; sainte
  • Verrière hagiographique (bras sud du transept) : Episodes de la vie de la Vierge
    Verrière hagiographique (bras sud du transept) : Episodes de la vie de la Vierge Villemoiron-en-Othe - en village
    Inscriptions & marques :
    François Gaucher de Dinteville (lancette droite, panneau inférieur).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière réalisée vers 1530-1540. Elle fut offerte par François Gaucher de Dinteville, seigneur de du 19e siècle. Cette dernière a été exécutée vers 1845 par le peintre-verrier troyen Louis-Germain Vincent-Larcher sur le modèle de Saint-Martin-ès-Vignes de Troyes (10). [Données concernant le vitrail
    Référence documentaire :
    . [consulté le 13 juin 2016]. Accès Internet :
    Représentations :
    figures bibliques Dieu le Père tiare ange scène homme en donateur armure présentation saint François d' Assise armoiries Tympan : Dieu le Père coiffé de la tiare pontificale entouré d'anges musiciens. Tête de lancette droite) : Annonciation ; Visitation ; le donateur Gaucher de Dinteville en armure présenté par saint François d'Assise, écu armorié sur son prie-Dieu.
    États conservations :
    Ensemble très restauré. Le fragment de Vierge de Pitié de la tête de lancette centrale est un
  • Verrière hagiographique (chœur) : Épisodes de la vie de saint Joseph
    Verrière hagiographique (chœur) : Épisodes de la vie de saint Joseph Troyes - 13 rue de la reine Blanche - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre Lancette gauche : Du vertueux Joseph à la baguette fleurie / Lui assure le droite à la main de Marie (sous la scène du panneau inférieur) ; MARTIN / HK / PERE / & / FILS / PAR LES / SOINS DE / MR LE CURE / MORLOT / 1857 / TROYES (sur le livre que tient le grand-prêtre) ; Pour avoir de Jésus la vie a : [...] ange averti Hérode le poursuit / [...] (sous la scène du panneau inférieur) ; MARTIN HERMANOWSKA DE / [...] (sous la scène du panneau supérieur) ; Martin HK et FILS 1857 (sur le porte outils de l'atelier de saint
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière de 1857 composée par le peintre-verrier troyen Jean-François Martin-Hermanowska d'après des gravures du 18e siècle et exécutée par son fils. Elle a été offerte par l'abbé Claude-François
    Représentations :
    Dans les lancettes, saint Joseph en pied entouré de plusieurs épisodes de sa vie ; dans le tympan
    Auteur :
    [peintre-verrier] Martin-Hermanowska Jean-François
  • Ensemble de 3 verrières à personnages (fenêtres hautes du côté nord de la nef) : Saints Personnages
    Ensemble de 3 verrières à personnages (fenêtres hautes du côté nord de la nef) : Saints Personnages Troyes - rue Pithou - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire peint sur l'oeuvre latin inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre Baie 113 : Sta Francisca (lancette gauche, sous le personnage) ; Stus Carrolus Borr. (lancette centrale, sous le personnage) ; AD MEMORIAM DUORUM / BENEFACTORUM HUJUS ECCLESIA (lancette centrale , bordure inférieure) ; Stus Franciscus (lancette droite, sous le personnage) ; armoiries de monseigneur , ajour gauche). Baie 115 : Sta Germana (lancette gauche, sous le personnage) ; Stus Augustinus (lancette centrale, sous le personnage) ; OFFERT PAR JEAN-AUGUSTIN / MARIE 1895 (lancette centrale, sous le personnage) ; Stus Bernardus (lancette droite, sous le personnage) ; armoiries de France (tympan, ajour ). Baie 117 : Stus Thomas de Aqno (lancette gauche, sous le personnage) ; Stus Gregorius (lancette centrale, sous le personnage) ; Stus Ambrosius (lancette droite, sous le personnage) ; armoiries de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrières probablement réalisées par le peintre-verrier Jean-Prosper Florence des ateliers Lobin de
    Représentations :
    saint François d'Assise feuilles et fond damassé. Motifs végétaux et armoiries dans le tympan. Baie 113 : sainte Françoise Romaine et son ange gardien (lancette gauche) ; saint Charles Borromée (lancette centrale) ; saint François
    États conservations :
    Baie 113 : défaut de la maçonnerie dans le bas (problème d'étanchéité ?). Baie 115 : défaut de la maçonnerie dans le bas (problème d'étanchéité .). Obstruction au revers côté extérieur, nid d'oiseau entre le
  • Panneau peint : Cène ; cadre
    Panneau peint : Cène ; cadre Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Inscriptions & marques :
    ° (Souvenez-vous de vos fins dernières, et vous ne pècherez plus). Sur le mur de la pièce, à dextre (avec
    Observation :
    Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA.
    Description :
    visibles sur les côtés). Exécutée sur panneau enduit d'une couche de craie à la colle. Le cadre (...) est
    Texte libre :
    . L’attitude des douze apôtres est exactement la même, seul le regard du Christ et le décor diffèrent. Il s’agit du panneau central d’un triptyque monumental dont les deux volets ont disparu. Dans le registre Louis XII puis de François 1er, évêque de Troyes entre 1518 et 1527 et commanditaire de cette peinture perspective.L’ornementation du cadre sculpté présente des médaillons à l’antique, figurant au centre, en bas et en haut, le ses détails ornementaux rappelant la composition de La Cène peinte par Le Pérugin (1448-1523) à alors en vogue sous François 1er. Il n’est d’ailleurs pas exclu de penser que cette peinture, d’une
  • Verrière historiée (bras nord du transept) : Saint Pierre bâtisseur
    Verrière historiée (bras nord du transept) : Saint Pierre bâtisseur Montaulin - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution Transcription : Conception Alain Izabel / Don de François Gossiaux / Réalisation Atelier Au Vitrail
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière réalisée en 2009 par le peintre-verrier Aurore Duport de l'atelier Au Vitrail. Conception
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Représentations :
    photographies de monuments et ouvrages d'art : l'église de Montaulin (à gauche), le château de Brienne-le -Château (au centre), un pont à haubans (à droite). Dans le tympan : instruments de bâtisseurs, une main , le visage d'un homme. Une arche de style néo-gothique traverse les trois lancettes et encadrent les
    Illustration :
    Vue rapprochée : le Tympan IVR21_20161002223NUC2A
  • Usine de blanchiment Rozon et Cie, puis Millerey, puis usine de teinturerie Fra-For, actuellement logements et magasin de commerce
    Usine de blanchiment Rozon et Cie, puis Millerey, puis usine de teinturerie Fra-For, actuellement logements et magasin de commerce Troyes - 10 ter rue des Bas-Trévois - en ville - Cadastre : 1983 CH 23, 24
    Historique :
    commerce occupe le rez-de-chaussée de l'ancien bureau.
    Description :
    Le logement patronal, couvert d'un toit en pavillon en ardoise, a un étage carré. La conciergerie bois. Atelier de fabrication d'origine, en briques et pan de bois, dans le prolongement de cette conciergerie ; il abrite en 1986 (enquête initiale) le calandrage et le séchage. Salle des machines et qui porte la date 1883 et les initiales de François Millerey. Bureaux à un étage carré en briques et
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud-est IVR21_20141004378NUCA Vue partielle depuis le nord-est IVR21_20141004380NUCA Cheminée d'usine et bureau vus depuis le sud-est IVR21_20141004382NUCA
  • Groupe sculpté : Baptême de saint Augustin par saint Ambroise
    Groupe sculpté : Baptême de saint Augustin par saint Ambroise Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Historique :
    cathédrale en 1811 comme le constate l'inscription peinte sur le mur au-dessus. Ce groupe sculpté comprenait jadis huit personnages, dont deux ont disparu (Koechlin). Restauré en 1811. D'après le Guide du
    Représentations :
    le même jour ; à dextre sainte Monique, mère de saint Augustin).
    Texte libre :
    Pâques 387 dans la cathédrale de Milan. Priant, agenouillé au pied de la vasque, le torse dénudé, Saint « renaître en Dieu avec lui » évoqué dans les Confessions ; saint Amboise, debout, en habit épiscopal le un acolyte de l’archevêque. Le thème est un cas unique en sculpture. Il fait sans doute référence à l’identité de l’auteur, les noms prestigieux de Dominique Florentin et François Gentil que citent les sources
  • Verrière hagiographique (baie circulaire) : Vie de la Vierge
    Verrière hagiographique (baie circulaire) : Vie de la Vierge Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Baie percée au 19e siècle dans une chapelle construite au 17e siècle sous le ministère de Mgr François Malier. La verrière illustre sept épisodes de la Vie de la Vierge.
    États conservations :
    Verre brisé en étoile dans le médaillon de la Visitation et de l'écoinçon marial figurant la Porte
  • Église paroissiale Saint-Nicolas
    Église paroissiale Saint-Nicolas Troyes - rue Marie-Pascale-Ragueneau - en ville
    Historique :
    un édifice plus vaste. Le maître maçon Gérard Faulchot en présentait les plans en janvier 1526 et la première pierre fut posée le 23 avril. En 1535, les parties basses du chœur étaient achevées. De 1535 à 1552, l’effort porta sur la partie occidentale de l’église, appelée le « Mont de Calvaire ». Puis, Jean Faulchot, fils de Gérard, édifia les chapelles de la nef : le côté sud de 1551 à 1553, dont le portail sud (marché passé en 1551) probablement sur les plans de Dominique Florentin, le côté nord de 1553 à 1566 travée). Le passage public sous la chapelle du Calvaire est supprimé dans le courant du 18e siècle et en l'église était accolée au rempart par l'intermédiaire d'un jardin suspendu évoquant le jardin des Oliviers . En 1859, à la suite de la démolition du rempart, le terre-plein de ce jardin est supprimé et la façade ouest est créée par Fléchey : la pièce partiellement enterrée qui existait entre le terre-plein du , à l'extérieur, le premier niveau du chœur est remplacée par une fenêtre.
    Observation :
    Eglise et entretenue quotidiennement. Sacristie saine. Le portail nord, jusque là invisible, est en
    Référence documentaire :
    . Extrait de : "Voyage archéologique et pittoresque dans le département de l'Aube" / A.-F. Arnaud, 1837. [Vue intérieure de l'église Saint-Nicolas de Troyes vers la chapelle du Calvaire avec le curé Gigot chapelle du Calvaire avec le curé Gigot au premier plan] / Charles Fichot. 1852. 1 dess. (Médiathèque de , vers le chœur - la nef, vue depuis la chapelle du Calvaire - la chapelle du calvaire vue depuis la l'ouest - élévation nord - le chevet - portail sud - élévation occidentale - voûtes de la nef - la nef, en direction de la chapelle du Calvaire - la chapelle du Calvaire - la nef depuis le bas -côté nord - nef et chapelle du Calvaire depuis le bas-côté nord - bas-côté nord, détail de
    Représentations :
    Le décor de l'église est flamboyant dans le chœur, Renaissance dans la nef et le massif occidental . Le portail nord est traité en gothique flamboyant comprenant un haut tympan ajouré très élaboré, une voussure et un gâble abondamment ornés. Le portail sud, très classique, présente deux ordres de pilastres
    Description :
    Le massif ouest est précédé d'un porche encadré de deux réduits latéraux, surmontés d'une chapelle secondaire flanquées de deux loggias. Le corps principal du massif, couvert d'un toit à deux versants et sud et au nord, ainsi que par le campanile sur le toit. L'église est entièrement construite en pierre ) et de la partie avant du massif occidental (dalles de pierre). Le haut vaisseau est couvert d'un toit travée de la nef. A l'intérieur le haut vaisseau et la plupart des chapelles sont couverts de voûtes
    Texte libre :
    un édifice plus vaste. Le maître maçon Gérard Faulchot en présentait les plans en janvier 1526 et la première pierre fut posée le 23 avril. En 1535, les parties basses du chœur étaient achevées. De 1535 à 1552, l’effort porta sur la partie occidentale de l’église, appelée le « Mont de Calvaire ». Puis, Jean Faulchot, fils de Gérard, édifia les chapelles de la nef : le côté sud de 1551 à 1553, le côté nord de 1553 quatrième travée). En 1544, le marchand Christoffe Belier donna le terrain pour la tour de clocher. Il fut rebâti en 1613 et quatre nouvelles cloches furent bénies en 1766. Le parti dérive de celui des églises . L’élévation est proche des deux églises ayant servi de modèles, le tout dans le sillage des œuvres de Martin d’une toiture à deux pentes sur les chapelles ; piliers ondulés ; manière spécifique de traiter le décor primitivement les niches et les statuettes qui agrémentaient les clefs pendantes avaient été réalisées par le campagnes de construction se marquent dans les détails : dans le premier niveau du chœur, arcs brisés, dais
    Illustration :
    Vue intérieure de la nef depuis le chœur avec le curé Gigot au premier plan, par Charles Fichot Le massif occidental de l'église avec les restes de l'ancien jardin des Oliviers, photographie Église paroissiale Saint-Nicolas de Troyes : la nef, vers le choeur, carte postale début 20e siècle Église paroissiale Saint-Nicolas de Troyes : le chevet, photogr. vers 1950-1960 (A Evêché Troyes Église paroissiale Saint-Nicolas de Troyes : la nef depuis le bas-côté nord, photogr. vers 1950 Église paroissiale Saint-Nicolas de Troyes : nef et chapelle du Calavaire depuis le bas-côté nord Elévation occidentale depuis le sud-ouest. IVR21_20141000635NUCA Elévation occidentale depuis le nord-ouest. IVR21_20141000636NUCA Le chevet. IVR21_20031007568NUCA Vue générale, vers le chœur. IVR21_20141000622NUCA
  • Hôtel de Marisy, actuellement agence territoriale de Troyes Chaumont (Région Grand Est)
    Hôtel de Marisy, actuellement agence territoriale de Troyes Chaumont (Région Grand Est) Troyes - 9 rue Charbonnet rue des Quinze-Vingt - en ville - Cadastre : 2018 BV 184 1838 F 948, 949
    Historique :
    de 1522 à 1528, et son épouse, Michelle Mollé. Par la suite, avant le plan général levé par Legendre primitif et édification d'un nouveau grand escalier dans le corps de la galerie ; établissement de couloirs au rez-de-chaussée et au premier étage du corps principal. Dans le milieu du 19e siècle, leur petite fille, Marie-Eugènie Vernier, et son époux, Alphonse Aucoc, notaire, font reprendre le décor intérieur , l'élévation sur la rue Charbonnet est fragilisée par des travaux de voiries. Frappé d'alignement par le plan
    Représentations :
    : rampe en fonte formée de volutes combinées à des ornements végétaux. La niche dans le haut de l'escalier
    Description :
    Le corps de bâtiment principal longe la rue des Quinze-Vingt. Il est construit en pierre de taille pignon découvert, le pan sur la rue étant agrémenté de tuiles plombifères dessinant des losanges. Son d'ardoise. La tourelle des lieux d'aisance le jouxtant est couverte en dalles de pierre. L'aile gauche cuivre. Elle abrite le passage cocher, le vestibule et, à l'étage, une galerie de liaison fermée. Le massé couvert en appentis de tuile plate. Le bâtiment des anciennes écuries est partiellement construit
    Texte libre :
    . Le fils de François, Claude de Marisy, écuyer, seigneur de Cervet, grenetier au grenier à sel de HISTORIQUE En 1486, François de Marisy et son épouse, Ysabeau de Louvemont, achète une propriété constituée d’un grand corps de bâtiment, avec sous-sol, le long de la rue Coullaverdey (actuelle rue des mitoyenne rue des Quinze-Vingt. Le grand incendie de Troyes en 1524 détruit vraisemblablement ces maisons l’indique le plan levé de 1754 à 1769 par Legendre et Bocher de Coluel (Médiathèque Troyes, ms 2418). En étroite et dès l’époque du plan de 1754-1769, les projets d’alignement frappent l’hôtel de Marisy. Le plan s’ensuit. Le 10 octobre 1868, Évrard est débouté par le conseil de préfecture. Il se pourvoie devant le Conseil d’État qui, le 13 juillet 1870, lui donne gain de cause et condamne la Ville à lui verser 8 640 F de dommages et intérêts. En juillet 1871, le ministre des Beaux-Arts propose à Évrard de confier la délègue la réalisation des travaux à son neveu, Paul Naples (MAP, 81/10/111). Le 15 septembre 1871, le
    Illustration :
    Plan d'alignements de la rue Charbonnet avec le nouvel alignement proposé pour l'hôtel de Marisy Toiture de la remise vue depuis le jardin. IVR21_20181000714NUCA Corps de logis principal, chambre à l'extrémité nord du premier étage, porte donnant sur le couloir
  • Ensemble de deux maisons jumelles
    Ensemble de deux maisons jumelles Troyes - en ville
    Historique :
    La première maison, à gauche, fut construite sur la parcelle achetée par Monsieur François Bouthenot, employé à la Compagnie des chemins de fer de l'Est, le 16 mai 1893. Une lucarne rampante semble par Monsieur Victor Émile Petiot, représentant de commerce, le 7 septembre 1893.
  • Verrière à personnages (chœur, chapelle nord) : Saint Joseph, Sainte Famille
    Verrière à personnages (chœur, chapelle nord) : Saint Joseph, Sainte Famille Essoyes - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur (?) inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre inscription concernant le titre étoiles en chef et d'une en pointe, le tout d'or (blason à gauche) ; d'azur au chevron d'argent accompagné
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière réalisée en 1871 par Antoine François Lusson de Paris. Une inscription à la base reste assez énigmatique car elle comporte, dans des cartouches, le nom de famille de Chacenay ainsi que le
    Auteur :
    [peintre-verrier] Lusson Antoine François
  • Ensemble de 4 verrières mixtes (chœur) : Apparitions du Christ et de la Vierge ; scènes hagiographiques
    Ensemble de 4 verrières mixtes (chœur) : Apparitions du Christ et de la Vierge ; scènes hagiographiques Prunay-Belleville - Prunay - rue de la Craise - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre dans le décor de chaque scène. Médaillon supérieur sur les pierres : E. Babouot / 1903 / Paris / 18 R . Montbrun. Médaillon inférieur sur le sol : E. Babouot pinxt 1903 / Paris / 18 R. Montbrun. Baie 4
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrières réalisées par le peintre-verrier parisien E. Babouot en 1900 et 1903, grâce aux dons des
    Représentations :
    stigmatisation de saint François d'Assise 3 : miracles de saint Germain d'Auxerre (le saint ressuscite un âne mort à Ravenne). Baie 4 : saint François recevant les stigmates ; sainte Claire repoussant les Sarrasins du haut des remparts d'Assise.
  • Ensemble de 2 verrières mixtes (transept) : Apparitions de la Vierge ; Apparitions du Christ
    Ensemble de 2 verrières mixtes (transept) : Apparitions de la Vierge ; Apparitions du Christ Marigny-le-Châtel - rue Georges-Clemenceau - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Représentations :
    stigmatisation de saint François d'Assise en médaillon droite : Institution du Rosaire (Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique). Baie 9 Alacoque. Baie 10, lancette droite : Stigmatisation de saint François d'Assise. Baie 10, tympan : Cœur
    Localisation :
    Marigny-le-Châtel - rue Georges-Clemenceau - en village
  • Verrière hagiographique (chœur) : Scènes de la Passion
    Verrière hagiographique (chœur) : Scènes de la Passion Villemoiron-en-Othe - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire peint sur l'oeuvre partiellement illisible
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Polisy et bailli de Troyes, accompagna Charles VIII à Naples et fut le premier maître d'hôtel de François Verrière réalisée, d'après le Corpus vitrearum, en 1846 par le peintre-verrier troyen Louis-Germain concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à jour en 2015-2016.]
    Référence documentaire :
    . [consulté le 13 juin 2016]. Accès Internet : t. 5, p. 600 AUBERT DE LA CHESNAYE-DESBOIS, François-Alexandre. Dictionnaire de la noblesse [...], 1772 AUBERT DE LA CHESNAYE-DESBOIS, François-Alexandre. Dictionnaire de la noblesse, contenant les
    États conservations :
    Le vitrail date du 19e siècle excepté les armoiries des ajours qui sont du 16e siècle. En 2016
    Annexe :
    1905, le 1er mars 1906 AD Aube. V 504. Séparation des Eglises et de l'Etat - Inventaires des biens du confessionnal et le premier à gauche du maître-autel. Le premier à droite du maître-autel ne présentent les particularités suivantes ; celui qui est situé derrière le maître-autel et au-dessus représente le crucifiement, celui de gauche la passion, celui de droite la descente de la croix, la
  • Usine de bonneterie Duval, puis François, actuellement maisons
    Usine de bonneterie Duval, puis François, actuellement maisons Romilly-sur-Seine - 1, 3 rue Edgar Quinet 66 rue Gornet Boivin - en ville - Cadastre : 1985 AS 136, 365
    Historique :
    François à partir de 1955 environ. Cessation d'activité une vingtaine d'années plus tard. En 1986 (enquête initiale), cette usine est transformée en maison d'habitation. En 2013 (complément d'enquête), le site sert
    Titre courant :
    Usine de bonneterie Duval, puis François, actuellement maisons
    Appellations :
    dite usine de bonneterie Duval, puis François
    Illustration :
    Atelier de fabrication vu depuis le nord IVR21_20141003891NUCA Atelier de fabrication, vue partielle depuis le nord IVR21_20141003892NUCA Vue d'ensemble depuis le sud IVR21_19861001058Z