Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 107 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Canton de Bourbonne-les-Bains
    Canton de Bourbonne-les-Bains
    Historique :
    chapelles et le musée de Bourbonne-les-Bains) 476 objets ont été retenus.
    Titre courant :
    Canton de Bourbonne-les-Bains
  • Usine de meubles (chaises), actuellement salle des fêtes, bureaux communaux (équipement, eau), caserne de sapeurs pompiers, parking
    Usine de meubles (chaises), actuellement salle des fêtes, bureaux communaux (équipement, eau), caserne de sapeurs pompiers, parking Bourbonne-les-Bains - avenue du Lieutenant Gouby - en ville - Cadastre : 1980 AD 143
    Historique :
    d'enquête), le site est propriété de la commune et les locaux sont utilisés comme salle des fêtes, bureau de
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - avenue du Lieutenant Gouby - en ville - Cadastre : 1980 AD 143
    Aires d'études :
    Bourbonne-les-Bains
  • Usine à gaz
    Usine à gaz Bourbonne-les-Bains - avenue du Lieutenant Gouby - en ville - Cadastre : 1980 AD 162
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - avenue du Lieutenant Gouby - en ville - Cadastre : 1980 AD 162
    Aires d'études :
    Bourbonne-les-Bains
  • Moulin de Melay, puis usine de matériel d'équipement industriel Mougeotte
    Moulin de Melay, puis usine de matériel d'équipement industriel Mougeotte Melay - ruelle du Moulin - en village - Cadastre : 1988 AC 203 à 206
    Historique :
    Mougeotte utilise en tant qu'usine de matériel d'équipement industriel à partir de 1872 les locaux pignon d'un des sheds, les initiales du patron de l'époque. Mougeotte patron et propriétaire de père en les bâtiments sont cependant encore visibles. Mougeotte est l'inventeur d'une machine à bois dite
    Référence documentaire :
    d'apprentissage. Livrets d'ouvriers. Tissage et bobinage. Accidents survenus dans les établissements industriels . Accidents survenus dans les établissements industriels. Grèves et coalitions. 1848-1883 [1890].
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Annexe :
    cette merveilleuse machine ; paternité du reste rendue indiscutable non seulement par les brevets de l'époque, mais surtout par une reconnaissance loyale de tous les constructeurs de machines à bois. Les génération et cela sans qu'une seule soit revenue à l'Usine pour être révisée. Les preuves les plus formelles été autant et à juste titre des collaborateurs éclairés, elle tient ici à les en remercier sincèrement clientèle. Il est évident qu'avec les années, un semblable retentissement de succès ne pouvait passer inaperçu, aussi les fabricants de machines combinées sont devenus nombreux surtout en ces dernières années revendiquer cet ultime honneur et cela de par les encouragements élogieux qu'elle en reçoit sans cesse. Tous pratique à sa clientèle. C'est un devoir qu'elle croit remplir pour les intérêts les plus chers de cette sans démontage, n'est que superficiel. Les démontages en principe sont certes à réduire au minimum tour de force est obtenu simplement par les outils. Aussi leur combinée fait tenonneuse, mortaiseuse
    Aires d'études :
    Bourbonne-les-Bains
  • Usine d'extraction de dolomies calcaires et magnésites dite carrière de Voisey ou carrière Roullier Timac, puis usine d'engrais
    Usine d'extraction de dolomies calcaires et magnésites dite carrière de Voisey ou carrière Roullier Timac, puis usine d'engrais Voisey - la Dolomie - route de Bourbonne - isolé - Cadastre : 1987 A 1010
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    Site industriel desservi par embranchement ferroviaire. La voie ferrée ''Vitrey-Vernois à Bourbonne
    Localisation :
    Voisey - la Dolomie - route de Bourbonne - isolé - Cadastre : 1987 A 1010
    Aires d'études :
    Bourbonne-les-Bains
  • Ancienne abbaye de Morimond
    Ancienne abbaye de Morimond Parnoy-en-Bassigny - Morimond - isolé - Cadastre : 1985 209A1 36, 39, 303 à 305, 351, 353, 361-362 ancien carré monastique : parcelles 36, 39, 303 à 305, 351-353 porterie : 361-362
    Historique :
    avant la fondation de Preuilly, 5e fille de Cîteaux (1118). Les débuts de Morimond ont été assez difficiles, en témoigne la fameuse "affaire" (selon les mots de st Bernard) du groupe de moines fugitifs en -Bettnach (57-com. Saint-Hubert), avant de devenir l'évêque de Troyes qui aura si souvent favorisé les -com. Bourdons-sur-Rognon) fondées respectivement en 1120 et 1121, toutes les nouvelles abbayes (filles les ordres militaires ibériques, agents de la Reconquista, Calatrava, Alcantara, Avis, Christ, et Flambart. Relèvent de cet espace Vaudainvilliers (52-com. Colombey-lès-Choiseul), première grange de l’abbaye, Grignoncourt (52-com. Parnoy-en-Bassigny), les Gouttes [-Basses] (52-com. Breuvannes-en-Bassigny Fraucourt (52-com. Breuvannes-en-Bassigny) puis Levécourt (52), comblant les interstices. La consolidation total à 11 granges (sans tenir compte de Fouillot). À cette date, l’inventaire n’est pas complet car les -com. Breuvannes-en-Bassigny), véritable cellier, et à Serqueux (52) et Bourbonne (52), dont
    Description :
    bibliothèque et la base de l’étage sont encore visibles avec leurs 7 travées matérialisées par les baies en très légère avancée encadrée de chaînages maçonnés, dont les baies aux piédroits moulurés avaient été dotées de clefs ouvragées à volutes. À proximité, apparaissent encore les terrasses des anciens jardins (au chevet de l’église) et les anciens canaux plus ou moins comblés et envahis de roselières. Au reste , c’est encore à la porterie que les vestiges sont les plus signifiants (ill. IVR21_20155200402NUCA et ne faut pas oublier enfin les étangs aménagés dès l’origine de l’implantation monastique (ill
    Annexe :
    MARTINEZ, Carlos de, "Les commanderies des ordres militaires en Castille et Léon au Moyen Âge. Étapes d'une . 75-90 BARBIER, A., "Droit d'usage dans la forêt des Gouttes", Les Cahiers Haut-Marnais, n°23, 1950, p (A.-L.) et ROUZEAU (Benoît), "Les moulins cisterciens en Champagne : les cas des abbayes de Morimond médiévale, 1996), Paris, 1998, p. 58-65 BOUTON, Jean de la Croix, "L'abbaye Notre-Dame de Belfays", Les siècle : Belfays, Chézoy et Beaucharmoy", Les Cahiers Haut-Marnais, n°196-199, 1994 ("Morimond et son , abbaye cistercienne féminine dans l'orbite de Morimond (vers 1130 ?-1393)", Les Cahiers Haut-Marnais, n )", Les Cahiers Haut-Marnais, n°196-199, 1994 ("Morimond et son Empire", actes des journées haut-marnaises XIIe siècle, entre hauts de Meuse et rives du Léman", Cîteaux et les femmes (BARRIÈRE, Bernadette et de Freising", Les Cahiers Haut-Marnais, n°54-55 (VIIIe centenaire de la mort d'Othon de Freising , 1962 COLLECTIF, "Morimond et son Empire", Les Cahiers Haut-Marnais, n°196-199, 1994 (actes des journées
    Aires d'études :
    Bourbonne-les-Bains
    Texte libre :
    avant la fondation de Preuilly, 5e fille de Cîteaux (1118). Les débuts de Morimond ont été assez difficiles, en témoigne la fameuse "affaire" (selon les mots de st Bernard) du groupe de moines fugitifs en -Bettnach (57-com. Saint-Hubert), avant de devenir l'évêque de Troyes qui aura si souvent favorisé les -com. Bourdons-sur-Rognon) fondées respectivement en 1120 et 1121, toutes les nouvelles abbayes (filles les ordres militaires ibériques, agents de la Reconquista, Calatrava, Alcantara, Avis, Christ, et Flambart. Relèvent de cet espace Vaudainvilliers (52-com. Colombey-lès-Choiseul), première grange de l’abbaye, Grignoncourt (52-com. Parnoy-en-Bassigny), les Gouttes [-Basses] (52-com. Breuvannes-en-Bassigny Fraucourt (52-com. Breuvannes-en-Bassigny) puis Levécourt (52), comblant les interstices. La consolidation total à 11 granges (sans tenir compte de Fouillot). À cette date, l’inventaire n’est pas complet car les -com. Breuvannes-en-Bassigny), véritable cellier, et à Serqueux (52) et Bourbonne (52), dont
  • Grignoncourt, ancienne grange de Morimond
    Grignoncourt, ancienne grange de Morimond Parnoy-en-Bassigny - Grignoncourt - D 139 - isolé - Cadastre : 1985 209A2 383
    Historique :
    direction de Colombey-lès-Choiseul. D’après l’Atlas Naudin (AD52, 8H73, pl. 5 et 6), Grignoncourt exploitait en 1784-87 quelque 135 ha de terres, confinées entre les murs de l’abbaye, le bois de France et le finage de Fresnoy. Immédiatement à l’ouest, de l’autre côté de la route, commençaient les terres
    Description :
    charretière, dont l’arc en plein cintre a conservé en guise de clef un relief sculpté figurant les armes de les nombreux bâtiments qui ont été construits tout autour, mais les remaniements et modernisations ont
    Aires d'études :
    Bourbonne-les-Bains
    Texte libre :
    direction de Colombey-lès-Choiseul. D’après l’Atlas Naudin (AD52, 8H73, pl. 5 et 6), Grignoncourt exploitait en 1784-87 quelque 135 ha de terres, confinées entre les murs de l’abbaye, le bois de France et le finage de Fresnoy. Immédiatement à l’ouest, de l’autre côté de la route, commençaient les terres , dont l’arc en plein cintre a conservé en guise de clef un relief sculpté figurant les armes de l’abbaye (XII-XIIIe s.) provenant de l’abbaye. La disposition générale de la ferme n’a pas changé malgré les nombreux bâtiments qui ont été construits tout autour, mais les remaniements et modernisations ont
  • Église paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption Bourbonne-les-Bains - en village
    Historique :
    , influencé par la grande abbaye voisine de Morimond (fondée en 1115), où se mêlent les influences guerre de Trente Ans par les Suédois. Elle le fut une seconde fois en 1717, dans un sinistre qui dévasta les cloches et endommagea les voûtes de la nef. Pendant la Révolution, l'église devint Temple de la Historiques Boeswilwald, les travaux commencèrent aussitôt. On ajoute une travée à l'ouest sur toute la lithographies. Les travaux durent de 1875 à 1879, ils sont effectués par l'architecte Anatole de Baudot, élève
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    , communiquant avec le choeur par une arcade assez basse en tiers-point. Les deux travées barlongues du choeur retombe sur un pilastre adossé au pilier. Le sanctuaire, ainsi que les dernières travées de la nef est voûtée sur croisée d'ogives. Les piliers sont de plan cruciforme : plan carré flanqué de pilastres , et huit colonnes engagées pour les premières travées de la nef. Ornementation très sobre : crochets
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - en village
    Illustration :
    Vue partielle (les baies du chevet) IVR21_20065234107NUCA Vue partielle (les voûtes de la nef) IVR21_20065234117NUCA Vue partielle (les chapiteaux du mur nord de la nef) IVR21_20065234119NUCA Vue de détail (nef, partie haute, les chapiteaux des pilastres engagés) IVR21_20065234120NUCA Vue partielle (les voûtes de la nef, depuis le choeur) IVR21_20065234128NUCA
  • Musée
    Musée Bourbonne-les-Bains - en village
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - en village
  • Chapelle Notre-Dame-de-Pitié
    Chapelle Notre-Dame-de-Pitié Bourbonne-les-Bains - Villars-Saint-Marcellin - isolé
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    travée. Choeur à pans coupés prolongé d'une sacristie encadrant les murs, voûtes d'ogives sur toute la chapelle. Murs en pierre de taille à grand appareil visible sur la façade occidentale et les contreforts l'intérieur, murs enduits de blanc laissant apparaître la pierre taillée sur les colonnes et les chapiteaux
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - Villars-Saint-Marcellin - isolé
    Illustration :
    Vue partielle (les voûtes du choeur) IVR21_20065234072NUCA
  • Église paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption Bourbonne-les-Bains - Genrupt - en village
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - Genrupt - en village
  • Église paroissiale Saint-Marcellin
    Église paroissiale Saint-Marcellin Bourbonne-les-Bains - Villars-Saint-Marcellin - en village
    Historique :
    d'ardoise dur le clocher roman. Voûtes d'ogives les plus anciennes de l'Est de la France.
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Localisation :
    Bourbonne-les-Bains - Villars-Saint-Marcellin - en village
  • Maître-autel
    Maître-autel Fresnes-sur-Apance - en village
    Référence documentaire :
    p.58-61 Inventaire général du patrimoine culturel. Les retables de Jean-Baptiste Bouchardon FRANCE . Inventaire général du patrimoine culturel. Les retables de Jean-Baptiste Bouchardon. Réd. Marie-Agnès Sonrier
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    variante en vis-à-vis les deux colonnes plus écartées permettent de loger entre elles une statue de saint Paul. Les colonnes au chapiteau corinthien supportent un entablement qui s’incurve dans la partie
  • Coutellerie S.A.R.L. Louis Marot et Cie, actuellement chaudronnerie industrielle Is Inox
    Coutellerie S.A.R.L. Louis Marot et Cie, actuellement chaudronnerie industrielle Is Inox Sarrey - 27 rue Foncemene R.D. 107 - en village - Cadastre : 1979 ZE 239, 240
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    États conservations :
    inégal suivant les parties
  • Maître-autel
    Maître-autel Clefmont
    Historique :
    fait aucun doute ; les éléments caractéristiques de la production de cet artiste s’y retrouvent : les
    Référence documentaire :
    p.52-53 Inventaire général du patrimoine culturel. Les retables de Jean-Baptiste Bouchardon FRANCE . Inventaire général du patrimoine culturel. Les retables de Jean-Baptiste Bouchardon. Réd. Marie-Agnès Sonrier
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    parfaitement à l’espace, sans obstruer les baies qui l’éclairent. Cette composition est peu usuelle chez le sculpteur, sans être cependant un cas unique puisqu’elle fut aussi utilisée à l’église de Buxières-les -Froncles. Les statuettes situées aux extrémités du retable ont disparu, tout comme la croix d’origine qui
  • Église paroissiale Saint-Thibaut
    Église paroissiale Saint-Thibaut Clefmont - en village
    Historique :
    que pour les prieurés de Vignory et Serqueux) par un long procès qui se termina en 1129 par (certainement d'arêtes) en engageant des colonnes dans les piliers de la fin du 11e. Plus tard dans ce même siècle des voûtes d'ogives furent montées sur les trois premières travées de la nef et les deux dernières du 15e siècle car sa clé de voûte porte les armes de Pierre d'Aigremont et de Raoline de Choiseul
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Représentations :
    vie de Saint-Thibaut sur le portail. Les chapiteaux de la nef sont ornés de crochets et l'un présente
    Description :
    . Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique. La chapelle funéraire de la famille sous les troisième et quatrième travées et deux clés de voûtes armoiriées). Le choeur à deux travées
  • Église paroissiale Saint-Julien
    Église paroissiale Saint-Julien Fresnes-sur-Apance - en village
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    , arcades surmontées en partie haute de baies en plein cintre. Les bas-côtés sont étroits, terminés au pots à feu, portail à fronton triangulaire. Les contreforts sont échancrés à la jointure des flancs de l'église, reprenant ainsi l'allure de la façade principale. Les tourelles latérales sont en constrution demi-hors-oeuvre et munies d'ouvertures en meurtrières. A l'intérieur, les murs sont enduits de blanc
  • Église paroissiale Saint-Symphorien
    Église paroissiale Saint-Symphorien Larivière-Arnoncourt - Arnoncourt-sur-Apance - en village
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
    Description :
    l'exception des soubassements. Eglise orientée Ouest-Nord-Ouest. Absence de grilles sur les verrières.
  • Église paroissiale
    Église paroissiale Frécourt - en village
    Historique :
    Deux inscriptions sur les piédroits de la porte d'entrée indiquent que l'édifice a été bâti en 1893
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
  • Église paroissiale Saint-Blaise
    Église paroissiale Saint-Blaise Serqueux - en village - Cadastre : E 195
    Historique :
    . Les voûtes de la nef et des collatéraux sont probablement remontées à la fin du 14e siècle ou au début
    Canton :
    Bourbonne-les-Bains
1 2 3 4 6 Suivant