Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 5956 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chapelle Sainte-Marie, dite de la Vieille Ville
    Chapelle Sainte-Marie, dite de la Vieille Ville Saulces-Monclin - la Vieille Ville - cimetière - en village - Cadastre : 2013 AE 47
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    l'indique une date inscrite. La nef ne présente pas de caractères assez marqués pour pouvoir la dater avec certitude mais des indices laissent penser que certaines parties doivent être très anciennes : la base du flanc sud de la nef, qui comporte un appareillage en opus piscatum, ainsi que l'arc du portail armoiries des comtes de Rethel (trois retels), comme la tribune d'orgue par ailleurs.
    Référence documentaire :
    p. 294 Jacques Le Vasseur, chanoine de Reims au 16e et la tribune peinte de l´église d´Aire Reims au 16e et la tribune peinte de l´église d´Aire (Ardennes). Travaux de l´Académie de Reims, tome 93
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle est implantée dans la partie ouest du village. Elle présente un plan allongé. La nef à partie est occupée par une tribune en bois. Le choeur est de plan presque carré et la sacristie est accolée à son flanc sud. Le clocher de plan carré en charpente est campé au faîtage de la nef, sur son extrémité orientale. La nef est élévée en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille tandis que le choeur est en pierre de taille en petit appareil (une petite partie du flanc sud de la nef a été restaurée en brique). Le sol de la nef est couvert de carreaux formant des motifs géométriques et le choeur percés de baies en plein-cintre ou en arc brisé et le chevet d'un triplet. La nef est couverte par une ardoise. La nef est couverte par un toit à longs pans, le choeur et la sacristie par des toits à longs
    Localisation :
    Saulces-Monclin - la Vieille Ville - cimetière - en village - Cadastre : 2013 AE 47
    Titre courant :
    Chapelle Sainte-Marie, dite de la Vieille Ville
    Dates :
    1900 porte la date
    Appellations :
    de la Vieille Ville
    Illustration :
    Chapelle de la Vieille-Ville IVR21_20130854356NUC1A Saulces-Monclin (Ardennes) - Chapelle de la Vieille-Ville / A. Wilmet photographe. Rethel : A Côté droit du choeur et entrée de la sacristie IVR21_20130862350NUC2A
  • Présentation des objets mobiliers de la chapelle Saint-Berthauld de la commune de Chaumont-Porcien
    Présentation des objets mobiliers de la chapelle Saint-Berthauld de la commune de Chaumont-Porcien Chaumont-Porcien - en écart
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Le mobilier de la chapelle Saint-Berthauld est sommaire : un autel réalisé après la Première Guerre
    Localisation :
    Chaumont-Porcien - en écart
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de la chapelle Saint-Berthauld de la commune de Chaumont-Porcien
    Illustration :
    Vue générale intérieure de la chapelle IVR21_20130823093NUC2A
  • Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Sainte-Croix de la commune de Chaumont-Porcien
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Sainte-Croix de la commune de Chaumont-Porcien Chaumont-Porcien - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Le mobilier de l'église de Chaumont-Porcien est hétérogène. Une part importante du mobilier provient de l'ancienne église comme la cuve baptismale du 12e siècle, la statue de sainte Libérette ou la remarquable statue de sainte Marie-Madeleine. On peut noter du 17e siècle les statues de la Vierge et de sainte Olive. La campagne d'ameublement du milieu du 19e siècle compléta notamment la statuaire. Lors de la construction de la nouvelle église à la fin du 19e siècle, le mobilier s'enrichit entre autre
    Localisation :
    Chaumont-Porcien - en village
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Sainte-Croix de la commune de Chaumont
    Annexe :
    Liste supplémentaire : - fragment de dalle funéraire, pierre calcaire, 15e siècle (?), la = 20 (A quart 19e siècle, h = 300 (C) - fragment de cloche, bronze, 19e siècle, la = 14, 8 (D) - baiser de paix , métal argenté, 19e siècle, la = 16, 4 (E) - ciboire, métal doré, 2e moitié 20e siècle, h = 22, 5 (F Chaumont-Porcien en 1921 (O).
  • Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Amand de la commune de Tourcelles-Chaumont
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Amand de la commune de Tourcelles-Chaumont Tourcelles-Chaumont - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Amand patron de la paroisse et au sud la Vierge à l'Enfant. Du 18e siècle mais postérieurs on peut voir Conception en bois doré dans le retable du maître-autel, à la place qu'occupait autrefois une toile peinte
    Localisation :
    Tourcelles-Chaumont - en village
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Amand de la commune de Tourcelles -Chaumont
    Annexe :
    Liste supplémentaire : - cloche, baptisée en 1923, dédiée à saint Amand, elle chante la victoire et la paix, h = 73. (A) - chemin de croix chromolithographies en couleur, cadre rectangulaire vertical en bois ciré le nom de la station et le numéro est inscrit sur un cartel, début 20e siècle, h siècle. - luminaire d'applique, fer forgé, (à gauche du maître-autel), 19e siècle (?), la = 37. - croix
  • Présentation du mobilier de la Chapelle Sainte-Olive de Sainte-Olive, Chaumont-Porcien (Ardennes)
    Présentation du mobilier de la Chapelle Sainte-Olive de Sainte-Olive, Chaumont-Porcien (Ardennes) Chaumont-Porcien - Sainte-Olive - isolé
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    La chapelle Sainte-Olive, restaurée en 2006, est dotée d'une grande peinture murale réalisée un an
    Localisation :
    Chaumont-Porcien - Sainte-Olive - isolé
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de la Chapelle Sainte-Olive de Sainte-Olive, Chaumont-Porcien (Ardennes)
    Illustration :
    Vue générale intérieure de la chapelle IVR21_20130823090NUC2A
  • Présentation des objets mobiliers de la chapelle de la Vieille Ville de la commune de Saulces-Monclin
    Présentation des objets mobiliers de la chapelle de la Vieille Ville de la commune de Saulces-Monclin Saulces-Monclin - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Le mobilier de la chapelle de la Vieille Ville couvre une période très large allant du 13e au 20e siècle. Les Vierges à l'Enfant en calcaire polychrome du 13e siècle, la tribune du 15e, les éléments en bois doré d'un retable du 16e, et la Vierge à l'Enfant à la grappe de raisin du 17e siècle marquent la diversité chronologique. La statue de saint Roch daterait du 18e siècle mais semble plus récente ; la statue de saint Eloi date, elle, de la première moitié du 19e siècle. Enfin, l'édifice fit l'objet d'une campagne d'ameublement à la fin du 19e siècle et au début du 20e, qui concerna notamment les vitraux ; ceux
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de la chapelle de la Vieille Ville de la commune de Saulces
    Illustration :
    Vue générale intérieure de la chapelle IVR21_20130826393NUC2A
  • Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale de-la-Nativité-de-la-Vierge de la commune de Ville-sur-Lumes
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale de-la-Nativité-de-la-Vierge de la commune de Ville-sur-Lumes Ville-sur-Lumes - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'ameublement de l'église de la Nativité-de-la-Vierge de Ville-sur-Lumes est sobre et ne compte que ), saint Sixte, et saint Sinice tous deux de la première moitié du 19e siècle. Le mobilier majeur est et bois peint et doré ; ils datent de la première moitié du 19e siècle. La chaire mobile à panneaux
    Localisation :
    Ville-sur-Lumes - en village
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale de-la-Nativité-de-la-Vierge de la commune de Ville-sur-Lumes
    Annexe :
    remplace une cloche qui datait de 1848 enlevée lors de la Première Guerre mondiale, fondeur : Wauthy à Douai (Nord), h = 82. (A) - plaque commémorative de la Première Guerre mondiale, marbre blanc avec médailles et deux noeud rapportés et dorées, h = 116 ; la = 60. (B) - harmonium (n°1) électrique, aggloméré Italy, en état de jeu, deux claviers et une pédale, 2e moitié 20e siècle, h = 87,5 ; la = 99. (C état de jeu, 20e siècle h = 94 ; la = 122 ; pr = 52. - 4 chandeliers d'autel et croix, métal doré moulé = 20,4 ; la = 10,5. (E) - ampoules aux saintes huiles (O.I, O.S, S.C) dans un seul tube, métal galvanisé , milieu 19e siècle, h = 60 ; la = 33. (G) - croix de procession, laiton argenté et doré, éléments
  • Usine d'estampage dite S.A.R.L. H. Wichard et Cie, puis S.A. des Forges de la Ville
    Usine d'estampage dite S.A.R.L. H. Wichard et Cie, puis S.A. des Forges de la Ville Nogent - 54 rue Malaingre - en ville - Cadastre : 1977 AC 528, 529
    Historique :
    Cie en 1947 ; création de la S.A. des Forges de la Ville en 1949 qui achète l'usine à la même date Usine édifiée vers 1913 par Chevry. Wichard l'achète en 1928 et constitue la S.A.R.L. H. Wichard et . En 2013 (complément d'enquête), le site de la rue Malaingre est trouvé rasé. Selon un témoignage oral , le site aurait été racheté par la commune vers 2009 pour créer un terrain de jeu et de sport. 1949
    Référence documentaire :
    Vol. 2138, art. 74 Archives du Service des hypothèques de Chaumont Archives du Service des hypothèques de Chaumont. Vol. 2138, art. 74.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Nogent - 54 rue Malaingre - en ville - Cadastre : 1977 AC 528, 529
    Titre courant :
    Usine d'estampage dite S.A.R.L. H. Wichard et Cie, puis S.A. des Forges de la Ville
    Appellations :
    dite usine d'estampage S.A.R.L. H. Wichard et Cie, puis S.A. des Forges de la Ville
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Chaumont-la-Ville - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Une pièce de bois, en remploi dans la charpente, est gravée : N. Morel charpentier 1779.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Chaumont-la-Ville - en village
  • Présentation du mobilier de l'Église paroissiale de l'Assomption de la Vierge de La Ville-aux-Bois (Aube)
    Présentation du mobilier de l'Église paroissiale de l'Assomption de la Vierge de La Ville-aux-Bois (Aube) La Ville-aux-Bois - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Localisation :
    La Ville-aux-Bois - en village
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'Église paroissiale de l'Assomption de la Vierge de La Ville-aux-Bois
    Annexe :
    ° 6 sont la propriété de la commune de La Ville-aux-Bois (canton de Soulaines-Dhuys). Les 2 statues de Calvaire (Vierge et saint Jean) n° 1 et la statue de la Vierge à l'Enfant assise n
  • Château seigneurial puis siège de la Société ardoisière du Moulin Sainte-Anne actuellement services administratifs de la ville et l'Etat
    Château seigneurial puis siège de la Société ardoisière du Moulin Sainte-Anne actuellement services administratifs de la ville et l'Etat Fumay - Le Rivage - rue du Château - en ville - Cadastre : 1970 AB 53
    Historique :
    biens de la société. Le propriétaire, Grouard de Tocqueville, le cède à la ville de Fumay en 1951. Le Devenue seigneur avoué des terres de Revin en 1689, la famille des comte de Bryas fait construire ce château entre la fin du 17ème siècle et le premier quart du 18ème siècle sur les ruines d'un château ancien. En 1827, le site devient la propriété de Charles et Louis Borgnet qui fondent une fabrique de céruse. Ayant fait faillite suite à un incendie, le château devient, en 1837, la propriété de la l'origine sur la route nationale.
    Représentations :
    fronton censé avoir porté armes de la famille des de Bryas
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Edifice de plan en U. Si le toit est à long pans avec croupe, la limite du corps central avec les ailes se matérialise au niveau de la couverture par deux dômes à galbe, prolongés d'une flèche l'adjonction en aile gauche d'un logement. En façade antérieure, la travée centrale se prolonge d'un fronton en
    Localisation :
    Fumay - Le Rivage - rue du Château - en ville - Cadastre : 1970 AB 53
    Titre courant :
    administratifs de la ville et l'Etat Château seigneurial puis siège de la Société ardoisière du Moulin Sainte-Anne actuellement services
  • Centrale électrique Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims, actuellement immeubles à logements
    Centrale électrique Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims, actuellement immeubles à logements Reims - 106 rue du Mont d'Arène - en ville - Cadastre : 1974 AR 232
    Historique :
    La compagnie du gaz de Reims est concessionnaire du réseau d'électricité de la ville à la fin du lors de la Première Guerre mondiale, cette centrale ferme ses portes vers 1960. En 1991, lors de , la centrale électrique contient 4 groupes électrogènes, dont un de 1200 ch et trois de 500 ch chacun . La distribution est à 3 fils et la tension de 220-240 volts.
    Localisation :
    Reims - 106 rue du Mont d'Arène - en ville - Cadastre : 1974 AR 232
    Titre courant :
    Centrale électrique Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims
    Appellations :
    dite centrale électrique S.A. d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims
    Illustration :
    [Salle des machines vue depuis la rue du Mont d'Arène]. [vers 1920]. 1 photogr. : n. et b. (AD [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un générateur Niclausse]. [vers 1920]. 1 [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un groupe électrogène]. [vers 1920]. 1 photogr [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un groupe électrogène]. [vers 1920]. 1 photogr [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un groupe électrogène]. [vers 1920]. 1 photogr [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un groupe électrogène]. [vers 1920]. 1 photogr [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un groupe électrogène]. [vers 1920]. 1 photogr [Vue intérieure de la salle des machines : détail d'un groupe électrogène]. [vers 1920]. 1 photogr
  • Usine à gaz Compagnie Lyonnaise, puis Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims, puis bureaux, actuellement immeubles à logements
    Usine à gaz Compagnie Lyonnaise, puis Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims, puis bureaux, actuellement immeubles à logements Reims - 3 rue des Romains - en ville - Cadastre : 1974 AT 11 à 13
    Historique :
    raison sociale devient vers 1900 Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de Reims. La La Compagnie Lyonnaise établit une usine à gaz vers 1880 à proximité du chemin de fer, dont elle reçoit directement la houille. En 1881, elle abrite six gazomètres, des fours répartis dans deux salles , des appareils d'épuration, un service de plomberie et une salle d'expérience munie d'un photomètre. La cessation d'activité intervient dans la deuxième moitié du 20e siècle et en 1991 (lors de l'enquête initiale ), les locaux, totalement rénovés pour la plupart, servent de bureaux à EDF. En 2013 (complément
    Description :
    en regard de la rue Edouard Mignot.
    Localisation :
    Reims - 3 rue des Romains - en ville - Cadastre : 1974 AT 11 à 13
    Titre courant :
    Usine à gaz Compagnie Lyonnaise, puis Société d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville de
    Appellations :
    dite usine à gaz Compagnie Lyonnaise, puis S.A. d'éclairage et de chauffage par le gaz de la ville
  • Croix : Christ en croix
    Croix : Christ en croix La Ville-aux-Bois - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    La Ville-aux-Bois - en village
    Dimension :
    la 83.0 cm Hauteur totale (avec la croix) : h = 240.
    Déplacement :
    lieu de dépôt La Ville-aux-Bois
  • Autel secondaire
    Autel secondaire Remaucourt - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Cet autel proviendrait de l'abbaye de Chaumont-La Piscine.
    Matériaux :
    bois peint polychrome faux marbre décor dans la masse
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    h = 208 ; la = 244 ; pr = 215.
    Origine :
    lieu de provenance Champagne-Ardenne, 08, Remaucourt, abbaye de Chaumont-La Piscine
  • Ensemble de deux panneaux de retables
    Ensemble de deux panneaux de retables Remaucourt - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Ces éléments peints de retable proviendraient de l'abbaye de Chaumont-La Piscine.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    h = 100 ; la = 240. Dimensions approximatives.
    États conservations :
    altération de l'épaisseur de la matière
    Origine :
    lieu de provenance Champagne-Ardenne, 08, Remaucourt, abbaye de Chaumont-La Piscine
    Illustration :
    Détail de la scène figurée IVR21_20130823394NUC2A Détail de la scène figurée IVR21_20130823397NUC2A
  • Buffet d'orgue
    Buffet d'orgue Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    finalement cédé aux marguilliers de la cathédrale par son acquéreur, un entrepreneur de Bar-sur-Aube. Démonté puis entreposé en pièces détachées sous la tour Saint-Paul en attente d'un remontage, il n'est installé abbaye de Clairvaux, La Vie en Champagne, n° 436, nov. 1992, p. 19-20. Restauration par Maimponte, 1966
    Observation :
    des stalles de l'ancienne abbaye de Clairvaux, La Vie en Champagne, n° 436, nov. 1992, p. 19-20.
    Localisation :
    Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Dimension :
    la = 533, Dimensions approximatives. Hauteur impossible à mesurer.. la = 533, Dimensions
    Origine :
    lieu de provenance 10, Ville-sous-la-Ferté, Clairvaux, ancienne abbaye cistercienne
    Texte libre :
    des orgues des églises de la ville. Aussi, lorsque l’abbaye de Clairvaux fut fermée, les marguilliers La cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul Le mobilier Un orgue existait dans la cathédrale à la fin du XIIIe siècle. Il était placé en encorbellement dans la première travée du chœur, au-dessus de la grande arcade de gauche. De 1419 à 1421, la tribune et le buffet furent refaits et en 1693 un positif de dos y fut ajouté. En 1784, cet instrument comportait 33 jeux, soit une dimension équivalente à la plupart de la paroisse Saint-Pierre, substitués aux anciens chanoines, en réclamèrent le prestigieux grand du chœur, ne répondait pas à la beauté du vaisseau ». Ils obtinrent gain de cause l’année suivante auprès de l’administration révolutionnaire qui annula à leur profit la vente du 12 mars 1793. La Terreur retarda son remontage, qui eut lieu de 1805 à 1808, sur une tribune bâtie spécialement au revers de la vaisseau de la cathédrale a permis de remonter le buffet dans son intégralité (il occupait aussi à
    Illustration :
    Détail de deux putti sur la travée centrale du grand orgue. IVR21_20141000234NUCA
  • Tuilerie ; four à pain
    Tuilerie ; four à pain La Ville-aux-Bois - en village
    Observation :
    Pas de notice propre ; Cf sous-dossier numérisation : Vendeuvre-sur-Barse-Ville-sous-la-Ferte / 3 -Vendeuvre-sur-barse-Ville-sous-la-Ferte-Tuilerie-IA10000177.
    Localisation :
    La Ville-aux-Bois - en village
    Illustration :
    Vue de la cheminée IVR21_19981000087Z
  • Chapelle de l'ancien collège des Jésuites
    Chapelle de l'ancien collège des Jésuites Chaumont - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    En 1618, les Jésuites s'installent à Chaumont et prennent la direction de l'école municipale mais son projet n'est pas retenu lors de la pose de la première pierre en 1629. Le nom de l'architecte qui a donné le plan de la chapelle n'est pas connu mais le chantier est dirigé par les frères Jean de la consécration. La sculpture a été réalisée par Claude Collignon, sculpteur à Nancy, et par le retable ainsi que celui de la façade originelle qui a été refaite en 1817 par l'architecte Mangot. Ce dernier a également remplacé le dôme de la croisée (qui remplaçait depuis 1740 un clocher) par l'actuel clocheton. La tribune antérieure a pu être ajoutée après la fin du chantier de même que la corniche intermédiaire qui parcourt la nef ce qui aurait obligé a rabaisser les arcades basses et à les faire supporter
    Observation :
    Figure sur la liste du 18 ; 04 ; 1914 (J.O.).
    Canton :
    Chaumont
    Représentations :
    La corniche sculptée porte des têtes d'anges et la voûte du choeur des clés de voûtes figurées
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    étage de part et d'autre de l'abside ; clocheton couvert d'ardoise sur la croisée du transept.
    Localisation :
    Chaumont - en ville
  • Eglise paroissiale Saint-Martin de Brottes
    Eglise paroissiale Saint-Martin de Brottes Chaumont - Brottes - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Portail du 12e siècle. Le choeur et la nef datent de la 1ère moitié du 13e siècle ; la chapelle des fonts a été ajoutée au 16e siècle et le clocher dans la 1ère moitié du 19e siècle (une cloche date de (corbeau figuré). La nef a été très remaniée au 19e siècle : agrandissement des fenêtres et fausse-voûtes en bois dans la nef.
    Canton :
    Chaumont
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Edifice à plan allongé ; nef à vaisseau unique à 4 travées (tribune sur la première) couvertes de fausse-voûtes en bois ; chapelle des fonts voûtée d'ogives à la 3e travée du mur nord ; choeur à chevet
    Localisation :
    Chaumont - Brottes - en ville
    États conservations :
    délitement de la pierre
    Illustration :
    Nef, depuis la tribune IVR21_20065251462NUCA Nef : porte et fenêtre de la chapelle des fonts IVR21_20065251465NUCA