Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maître-autel : autel, baldaquin, retable, tabernacle, dais d'autel
    Maître-autel : autel, baldaquin, retable, tabernacle, dais d'autel Braux-le-Châtel - en village
    Historique :
    1834 et 1839, aurait été transféré à Braux-le-Châtel. Cette hypothèse, intéressante, est en -le-Chatel. Les délibérations du conseil municipal du 4 novembre 1837 et du 18 mars 1838 évoquent bien XVIe siècle, l’autel de forme tombeau porte en son centre un médaillon en relief représentant le contradiction avec les saints représentés sur le retable, qui correspondent à la dédicace de l’église de Braux
    Représentations :
    Sur le retable : Saint Antoine et Saint Sulpice.
    Description :
    grand soin. Le retable architecturé de Braux-le-Châtel reprend la composition et les thèmes décoratifs , sous le baldaquin, d’une paire d’angelots dont la position des bras laisse supposer qu’ils devaient la règle de l’ordre des Antonins et à son attribut habituel : le cochon (le lard du cochon était considéré comme un remède contre le feu de Saint-Antoine) ; l’autre statuette figure saint Sulpice, évêque de celui de l’hôpital de Chaumont. Cependant, Jean-Baptiste Bouchardon introduit une variante dans le
    Localisation :
    Braux-le-Châtel - en village
    États conservations :
    Le surpeint et la dorure moderne de l'autel tombeau ont été exécutés par un habitant de Braux, aidé
  • Église paroissiale Saint-Antoine
    Église paroissiale Saint-Antoine Braux-le-Châtel - en village
    Historique :
    les voûtes. Nef reconstruite dans le 3e quart du 18e siècle sur le devis de l'architecte François Mauperrin (12 126 l.), clocher du 19e siècle. L'église de Braux était le siège d'une cure à la collation des chapelles formant transept car elle présente d'autres périodes de construction. Le chœur à chevet plat et triplet d'influence cistercienne, l’avant-chœur et le clocher datent de la seconde moitié du 12e siècle ou
    Référence documentaire :
    p.61-62 Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique ROUSSEL (abbé). Le Diocèse de Langres
    Localisation :
    Braux-le-Châtel - en village
    Illustration :
    Vue partielle (nef depuis le choeur) IVR21_20065229890NUCA
  • Maître-autel
    Maître-autel Froncles - Buxières-lès-Froncles - en village
    Historique :
    que les formes adoptées, notamment celles du tabernacle. Comme pour le retable de Braux-le-Châtel architecturé ne fait cependant aucun doute : le vocabulaire décoratif cher à cet artiste y est présent,ainsi , mentionné par Alphonse Roserot et connu par le marché signé le 12 février 1740, le retable aurait été
    Description :
    bien dans la manière élégante du sculpteur, supporte le tabernacle, lequel interrompt le second gradin
  • Haut fourneau, puis fonderie dite S.A.R.L. H. Viry, puis S.A.R.L. Fonderies du Vallage
    Haut fourneau, puis fonderie dite S.A.R.L. H. Viry, puis S.A.R.L. Fonderies du Vallage Chevillon - le Fourneau - isolé - Cadastre : 1846 F 452 à 457 1986 AE 37
    Historique :
    de forges à Bayard, est propriétaire de l'usine vers 1880 ; location à Châtel en 1884. Viry est en 1841 ; un contrat de location de 1884 note que le haut fourneau porte au sommet, sous le cordon
    Localisation :
    Chevillon - le Fourneau - isolé - Cadastre : 1846 F 452 à 457 1986 AE 37
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le nord-est IVR21_19895201275Z Ateliers de fabrication vus depuis le nord-est IVR21_19895201276Z Logement patronal vu depuis le nord IVR21_19895201274Z
  • Haut fourneau, fonderie (fonderie d'ornement) Barbezat et Cie, puis S.A. des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de Mécanique
    Haut fourneau, fonderie (fonderie d'ornement) Barbezat et Cie, puis S.A. des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, puis S.A. des Ets Métallurgiques A. Durenne et du Val d'Osne, puis Générale d'Hydraulique et de Mécanique Osne-le-Val - Val-d'Osne - isolé - Cadastre : 1846 A 2623 à 2654 1988 AB 14, 20, 26, 30, 32 à 89, 95
    Historique :
    sablerie. En 1878, la Société anonyme des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne remporte le
    Référence documentaire :
    Osne-le-Val. Moulins et usines AD Haute-Marne : 130S 163. Osne-le-Val. Moulins et usines. Osne-le-Val. Moulins et usines AD Haute-Marne : 130S 169. Osne-le-Val. Moulins et usines. p. 255-266 Notices sur Osnes le Val et le prieuré du Val d'Osne. Mémoires de la Société des -1912 MARECHA, Hubert (abbé). Notices sur Osnes le Val et le prieuré du Val d'Osne. Mémoires de la p. 99 Pour un musée des modèles. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL DE CHAMPAGNE-ARDENNE un musée des modèles. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL DE CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE
    Localisation :
    Osne-le-Val - Val-d'Osne - isolé - Cadastre : 1846 A 2623 à 2654 1988 AB 14, 20, 26, 30, 32 à 89
    Annexe :
    Notice sur le Val d'Osne vers 1975 (source : G.H.M., Wassy) G.H.M. - USINE DU VAL D'OSNE Directeur importantes : -le matériel hydraulique avec réalisation de robinets-vannes, ventouses de dégazage, bouches de HISTORIQUE 1700 : Le prieuré du Val d'Osne prend le chemin de Charenton. Les bénédictines abandonnent un site qu'elles occupaient depuis 560 ans. 1791 : Achat du prieuré par Louis Reynault le Jeune , René Guillemin, Claude Demogeot, Cyriaque Chutin et Joseph Chutin. 1800 : Le curé d'Osnes, Le Gendre , cède le couvent à J.-B. Cyriaque Martin. 1834 : Le 11 octobre, Jean-Pierre-Victor André acquiert le prieuré de Madame Pioult, veuve de Martin. La chapelle, le couvent, les cellules et le réfectoire pressoirs, les moulins et viviers. Le 20 octobre, J.-P.-V. André demande l'autorisation d'établir un haut fonderie du Val d'Osnes", sous la raison sociale "Barbezat et Cie" l'usine du Val d'Osne ainsi que le bocard de Chatonrupt, le bocard à mines de Maizières et un tiers du bocard de Thonnance-les-Joinville
    Illustration :
    [Extrait du plan cadastral d'] Osne-le-Val. Section A10 dite du Chênoy. 1 : 1000. 1846. 1 plan : en Osne-le-Val - Le Barrage du Moulin / Atelier Dumas-Vorzet éditeur, [1er quart 20e siècle]. 1 impr Osne-le-Val - Entrée des Usines du Val-d'Osne / Atelier Dumas-Vorzet éditeur, [1er quart 20e siècle Entrée de l'usine, vue depuis le nord-ouest IVR21_19925200003X Entrée de l'usine, vue depuis le nord-ouest. Chapelle au premier plan et logements d'ouvriers Ateliers de fabrication vus depuis le nord-est IVR21_19895200442Z Vue extérieure de logements d'ouvriers et anciens magasins à sable, depuis le nord-est Vue extérieure de logements d'ouvriers et du contremaître depuis le nord-est IVR21_19925200014X La cité Barbezat vue depuis le sud-ouest. Au premier plan, WC IVR21_19895200384Z Logements d'ouvriers édifiés en 1866 vus depuis le sud IVR21_19895200451Z
1