Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Sainte-Marguerite de Thil
    Église paroissiale Sainte-Marguerite de Thil Thil - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 02 28
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication
    Historique :
    L'église actuelle, construite en 1926 par les architectes Lesage et Miltgen, de l’agence « La Restauration régionale », et l’entrepreneur Bodier, remplace un édifice construit sous la direction de l’architecte Pierre Louis Gosset entre 1865 et 1869 ; cet édifice remplaçait lui-même une chapelle dont les
    Référence documentaire :
    photographies / Phot. Inv. J. Philippot. [s.d.]. 2 photogr. pos. : n. et b. (Service régional de l'inventaire cartes postales, communes de la Marne / Impr. photoméca. : n. et b. (BM Reims. BMR 71. Boites : CX-CXI postales de l'église de Thil / Impr. photoméca. : n. et b. (AP Eric Millet-Govin Boites, sans cote).
    Description :
    s’élève au-dessus du porche d’entrée. La sacristie s'appuie contre les murs du chevet et le bras sud du d'angle, les encadrements d'ouvertures et le soubassement ; les murs sont en moellons équarris disposés en
    Auteur :
    [architecte] LESAGE et MILTGEN
    Texte libre :
    projette une construction nouvelle. En 1923, le projet proposé par les architectes Lesage et Miltgen, de est sans fonts ni tabernacle (AD Marne, G257, 1669) et on y célèbre une messe quatre à cinq fois par Marne, G257, 1774) et les murs sont composés de « carreaux de terre végétale » (AD Marne, 2 O 4425). En exécutés : la refonte d’une cloche, l’élévation d’un beffroi et des réparations à la couverture. En 1863 couverture est brisée et la « charpente est pourrie ». Entre 1865 et 1869, la nouvelle église est construite doubleaux reposant sur des pilastres et des chapiteaux (Travaux de l’Académie de Reims, Répertoire archéologique de l’Arrondissement de Reims). Ruinée lors de la guerre de 1914-1918, l'église est démolie et l'on l’agence « La Restauration régionale », et l’entrepreneur Bodier est modifié par le comité technique sur , la sacristie doit être plus vaste et le devis doit tenir compte des murs du cimetière et du mobilier des travaux de réparation effectués à l’église. Analyse architecturale et description L'église se
    Illustration :
    Vue aérienne : ensemble chevet et façade sud. IVR21_20165112444NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Nicolas de Chenay
    Eglise paroissiale Saint-Nicolas de Chenay Chenay - rue du général Leclerc - en village - Cadastre : 2014 AB 169
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication
    Historique :
    de Reconstruction de Reims, représentée par les architectes Lesage & Miltgen, propose un devis pour du 17e siècle pour la nef (1680), et de la seconde moitié du 19e siècle pour le transept et le chevet , dont les travaux démarrent en 1854 et ne s'achèvent qu'en 1900 par les décors peints et le dallage . L'abside, les chapelles et les croisillons du transept sont des constructions entreprises sous la direction pas l'église, détruisant les couvertures et affaiblissant le clocher. En 1923 la Société Coopérative
    Référence documentaire :
    Léon, 1922. 2 négatifs noir et blanc ; support verre ; gélatino-bromure (MAP. MH0062207 / MH0062208).
    Représentations :
    Le chevet, les chapelles latérales et les croisillons du transept ont été refaits dans la 2e moitié
    Description :
    , un transept non saillant et un chevet polygonal flanqué de deux chapelles latérales. Celle au sud clocher de plan carré. La sacristie s'appuie le long du mur nord du transept et du chevet. Les murs maçonnés, en moellons variant du petit appareil au grand pour les murs latéraux et chevet, et pierre de
    Auteur :
    [maître d'oeuvre, architecte] LESAGE et MILTGEN
    Texte libre :
    sous la direction des architectes Lesage & Miltgen qu'auraient été réalisés les travaux des rénovation situation de 1905 (op. cit.) mentionne dans les travaux d'agrandissement les trois vaisseaux de la nef, et en brique et le pavage de la nef est achevé (1862), les décors peints des murs et le pavage du chœur , des bras du transept et des chapelles de la Vierge et de Saint-Nicolas sont réalisés respectivement en 1880, 1866 et 1900. Le village de Chenay est fortement touché par la guerre de 1914-1918, et l'église
    Illustration :
    Bras nord du transept et chapelle nord, vers l'est. IVR21_20165124014NUCA Avant-chœur et chœur. IVR21_20165124025NUCA
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Ardeuil-et-Montfauxelles - en village - Cadastre : 1934 A 291
    Historique :
    L'église Notre-Dame fut reconstruite en 1925 par les architectes Lesage et Miltgen. Au Moyen Age
    Référence documentaire :
    p. 139 Les ornements, dates, inscriptions et sentences liminaires dans l´arrondissement de Vouziers . Revue historique ardennaise, 1914, tome XXI GUELLIOT, Octave. Les ornements, dates, inscriptions et
    Description :
    L'église Saint-Laurent est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle murs sont élevés avec des moellons et des pierres de taille calcaire mélangées mais certaines parties orientales sont en meulière calcaire, la façade occidentale est enduite et le clocher est en brique. Les faces intérieures des murs sont enduites et les sols sont couverts de carreaux de céramique blanc. Les murs sont percés de baies en plein-cintre (groupées en triplet au chevet) et la façade occidentale par un portail à linteau droit et imposte en demi-lune. La nef et le choeur sont couverts de plafonds à trois pans. La couverture de l'édifice est en ardoise. L'édifice est couvert de toits à longs pans et la
    Auteur :
    [architecte] Lesage
    Localisation :
    Ardeuil-et-Montfauxelles - en village - Cadastre : 1934 A 291
  • Calice et patène
    Calice et patène Brévilly - en village
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de maître : Edmond Lesage. Poinçons sur la coupe, le pied et la patène. Inscription sur la poinçon garantie et titre argent après 1838
    Historique :
    Calice réalisé par l'orfèvre parisien Edmond Lesage dont le poinçon de maître est insculpé à partir
    Représentations :
    Alpha et Oméga Blé, vigne et feuillage sur le calice. Agneau portant une croix avec Alpha et Oméga au centre de la
    Description :
    Calice et patène en argent doré, à décor ciselé. Fausses pierres en verre coloré. Pied polylobé
    Auteur :
    [orfèvre] Lesage Edmond
    Titre courant :
    Calice et patène
  • Biscuiterie Rogeron, puis usine de produits chimiques, actuellement maison et immeubles à logements
    Biscuiterie Rogeron, puis usine de produits chimiques, actuellement maison et immeubles à logements Reims - 78 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AY 172, 173
    Historique :
    La biscuiterie Rogeron, fondée à Reims en 1791, construit un établissement rue Lesage en 1902. Les bâtiments sont endommagés pendant la Première Guerre mondiale, puis reconstruits et agrandis peu après 1920 . La fabrication de biscuits a cessé dans les années 1960 et une entreprise de produits chimiques
    Référence documentaire :
    Logements insalubres, établissements insalubres, dangereux ou incommodes. Reims. Pinteaux et ou incommodes. Reims. Pinteaux et Honquat (gazogène, 1923).
    Description :
    -de-chaussée et couvert de sheds date de 1902, alors que celui qui lui est contigu, également en rez logement patronal, à deux étages carrés et un étage de comble, est situé en vis-à-vis de la conciergerie.
    Localisation :
    Reims - 78 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AY 172, 173
    Titre courant :
    Biscuiterie Rogeron, puis usine de produits chimiques, actuellement maison et immeubles à logements
  • Tissage de flanelle dit tissage Bouchez, puis Masson, puis usine textile Eau et Feu, actuellement immeubles à logements
    Tissage de flanelle dit tissage Bouchez, puis Masson, puis usine textile Eau et Feu, actuellement immeubles à logements Reims - 113 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AY 241
    Historique :
    Masson entre les deux guerres. Depuis 1955, la société Eau et Feu y fabrique des tuyaux destinés aux pompiers, à partir de coton et matières synthétiques. Cette nouvelle activité n'a pas transformé la
    Référence documentaire :
    Chambre de Commerce et d'Industrie de Reims. Dossier "Eau" et "Feu". Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1892 -1893 Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, des départements de la Marne, de l'Aisne et Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Reims : Matot-Braine, 1923-1924. p. 33-34 et p. 73 Regard sur un siècle de vie économique à Reims (1855-1955), 1991 HUBERT, Michel
    Description :
    conciergerie à un étage de comble et couverture en ardoise.
    Localisation :
    Reims - 113 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AY 241
    Titre courant :
    Tissage de flanelle dit tissage Bouchez, puis Masson, puis usine textile Eau et Feu, actuellement
    Appellations :
    dit tissage Bouchez, puis Masson, puis usine textile Eau et Feu
  • Calice, patène (oeuvre disparue)
    Calice, patène (oeuvre disparue) Saint-Dizier - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication
    Inscriptions & marques :
    poinçon garantie et titre argent depuis 1838
    Auteur :
    [orfèvre] Lesage Père
  • Église paroissiale Saint-Sébastien de Merfy
    Église paroissiale Saint-Sébastien de Merfy Merfy - place de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 03 338
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication
    Historique :
    aménagements, de réparations et des travaux d'ameublement et d'embellissements se succèdent au 19e siècle , particulièrement en 1836, 1863, 1877 et 1893. Peu endommagée pendant la première guerre mondiale (verrières soufflées, couverture endommagée, une partie du mobilier détruit), elle est régulièrement entretenue et
    Référence documentaire :
    . Série J : 7 J 21. Visites canoniques et pastorales. Visites canoniques pour les doyennés classés par . Série O : 2 O 2672. Réparations à la couverture et au beffroi (1836) ; restauration (1865) ; projet de MAP. 1999/008/0072. Objets et édifices dans la région Champagne-Ardenne. (1988) MAP. Série 1999/008 : 1999/008/0072. Objets et édifices dans le régions Pays de la Loire, Nord-Pas-de-Calais, Champagne UDAP, Marne. Dossiers d'études et travaux sur édifices non protégés. (1995) UDAP, Marne. Sans cote . Dossiers d'études et travaux sur édifices non protégés. (1995). : ensemble de 4 photographies / Auteur inconnu. [19..]. 4 photogr. pos. : n. et b. (A Musée Hôtel Le Vergeur cartes postales, communes de la Marne / Impr. photoméca. : n. et b. (BM Reims. BMR 71. Boites : CX-CXI PÉCHENARD, P. L. Vie et office de Saint Sébastien martyr [...]. 1891. PÉCHENARD, Pierre-Louis. Vie et office de Saint Sébastien martyr, avec des prières à l’usage des pèlerins qui viennent honorer ses
    Représentations :
    , autour des baies 1 à 4 et de la niche axiale, qui se prolonge dans cette dernière en maçonnerie et stuc -côté sud et les niches drapées peintes à l'arrière des statues de l'Enfant Jésus de Prague dans le bas -côté nord et de Saint Antoine de Padoue qui lui fait face dans le bas-côté sud. Les sols sont particulièrement soignés devant les autels et dans le chœur : des pavements de carreaux de ciment peints à ornement verrières toutes posées entre 1925 et 1946 ; les verrières figuratives sont concentrées dans le chœur et le transept (baies 1 à 8) ; les verrières des bas-côtés, et de la façade ouest sont à devises tirées des
    Description :
    l'est le transept et sa croisée.
    Texte libre :
    Reims. Plusieurs projets ont été soumis : un présenté par les architectes Lesage et Miltgen, l’autre par 1789 par l'ajout des bas-côtés et un prolongement de la nef vers l'ouest ; l'ensemble de l'édifice est l'église et du beffroi se délabre rapidement, si bien que la commune demande une autorisation de lever un Frs sont financés par souscription et aide publique ; le projet est approuvé par le préfet le 8 aménageant en toiture des puits de lumière dans le chœur et la chapelle nord. Le décor du chœur est peint à l’huile sur 1,50 m de hauteur, puis l'enduit appliqué à la cire reproduit un faux appareil sur les murs et , 1886, 1893 et 1894, financées par des dons de particuliers, notamment de la famille Benoist. En 1877 -autel en bois par un autel maçonné et sculpté, l'introduction de la lumière par la création d'un puits dans la toiture au niveau de la baie axiale et en conséquence la modification de la toiture de la besoins du culte ; mais le maire estimant que la sacristie est totalement adaptée et loin de menacer ruine
    Illustration :
    Épi de faîtage : croix et coq. IVR21_20165114994NUCA
  • Usine de matériel agricole Brunot, puis Veuve Turquin, puis Fontaine, puis Perrotte, actuellement garages
    Usine de matériel agricole Brunot, puis Veuve Turquin, puis Fontaine, puis Perrotte, actuellement garages Reims - 13 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AW 326
    Historique :
    1900, par Fontaine vers 1935 et enfin par Perrotte. En 1991, lors de l'enquête initiale, la cessation
    Référence documentaire :
    Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1911 -1912 Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1922 -1923 Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1935 -1936 Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes
    Localisation :
    Reims - 13 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AW 326
  • Présentation du mobilier de l'Église paroissiale Saint-Nizier de Troyes (Aube)
    Présentation du mobilier de l'Église paroissiale Saint-Nizier de Troyes (Aube) Troyes - en ville
    Historique :
    stallles sont réalisées par les menuisiers Lesage et Simart . Lesage réalise d'autres ouvrages en 1770-1771 Les verrières Vitraux des 19e, 20e et 21e siècles. Toutes les verrières anciennes ont été restaurées au cours des 19e et 20e siècles, notamment la verrière de la Religion (baie 110) par Etienne Virot et Martin-Hermanowska et celle du Jugement dernier (baie 116) par Gaudin en 1896-1899. Plusieurs et Aventin, a été dessinée par Henri Charlier en 1929 et réalisée par le peintre-verrier troyen : marbre du sol et des murs ; décor des grandes arcades (FICHOT, vol. 3, p. 517-518). En 1769-1770, les maître-autel entre 1819 et 1822. La gloire, qui complète les décors subsistants du 18e siècle, a probablement été refaite à cette époque. La chaire, le banc d'oeuvre et les autels secondaires ont été réalisés avancée du chœur litugique sur le transept a été supprimée, entraînant le déplacement de stalles et des
    Référence documentaire :
    Comptes de la fabrique de Saint-Nizier, réalisation de stalles et de divers travaux de menuiserie et dorure, 1769-1772 AD Aube. 18 G 219 à 222. Comptes de la fabrique de Saint-Nizier, réalisation de stalles et de divers travaux de menuiserie et dorure, 1769-1772.
    Auteur :
    [menuisier] Lesage
    Annexe :
    Tableau provenant de l'église Saint-Nizier de Troyes et conservé au musée des Beaux-Arts de la même Joyerot en 1975, et restauré par Amoore en 1976. Publié dans le catalogue JACQUES DE LETIN, TROYES, 1976 , n° 34 ; et dans la Gaz. des Beaux-Arts, mars 1977, n° 22. Actuellement présenté dans la salle du 17e Tableau provenant de l'église Saint-Nizier et conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes Tableau provenant de l'église Saint-Nizier et conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes procession de St Nizier, cousue sur tissu et encadrée, 19e. - Bénitier, marbre brun veiné, 18e ou 19e . - Croix de procession, métal doré, sans poinçon, 19e. - 1 banc et 2 tabourets de célébrant, 19e. - 3 statues de type Vendeuvre : Vierge ; St Antoine de Padoue ; Vierge de Miséricorde ; St Joseph et l'Enfant  : "Visitation", d'après Mignard, "Nativité et Assomption", d'après Maratti (?), "Présentation", d'après Jouvenet petits de même métal et période. - 2 bâton de procession, bois peint, doré sans leurs statuettes, 19e
    Illustration :
    Vue générale (St Joseph et l'Enfant Jésus, bois peint, doré, copie d'une oeuvre 16e siècle
  • Usine de construction mécanique, puis usine de produits pharmaceutiques, puis Filatures champenoises, puis usine de construction mécanique Jantes Rigida, puis salle de concert, actuellement immeubles à logements
    Usine de construction mécanique, puis usine de produits pharmaceutiques, puis Filatures champenoises, puis usine de construction mécanique Jantes Rigida, puis salle de concert, actuellement immeubles à logements Reims - 115 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AY 267
    Historique :
    Une usine de construction mécanique est signalée rue Lesage à Reims dans le dernier quart du 19e
    Référence documentaire :
    Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1892 -1893 Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1911 -1912 Annuaire Matot-Braine des 500 000 adresses de Reims, de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes
    Description :
    de sheds et possèdait une charpente métallique à treillis.
    Localisation :
    Reims - 115 rue Lesage - en ville - Cadastre : 1983 AY 267
  • Maître-autel ; degré d'autel
    Maître-autel ; degré d'autel Troyes - rue de la Reine-Blanche - en ville
    Référence documentaire :
    p. 113 Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales DUCOURET, Bernard , BOUDON-MACHUEL, Marion, MINOIS, Danielle et al. Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises
    Texte libre :
    maître-autel de Sainte-Madeleine, mais aussi en plan et par l’assortiment raffiné des marbres brun et gris provenant du Hainaut. Il fut complété en 1758 par un tabernacle, des chandeliers et deux anges adorateurs, le tout en bois doré et réalisé par le sculpteur troyen Herluison. Des grilles, posées par le serrurier Hermey en 1757 entre les arcades, et une gloire, supprimée en 1865 et dont la date de pose est Révolution. En 1899, le tabernacle et les six chandeliers furent remplacés par des œuvres en bronze doré, le premier, à la ciselure soignée, sortant de l’atelier parisien Lesage.
  • Ensemble de 9 verrières à personnages de l'église (baies 0 à 8) : Vierge ; Pentecôte ; saint Sulpice ; sainte Jeanne d'Arc entendant les voix ; Sacré-Coeur ; sainte Thérèse de Lisieux ; saint Paul ; saint Eloi ; saint Henri
    Ensemble de 9 verrières à personnages de l'église (baies 0 à 8) : Vierge ; Pentecôte ; saint Sulpice ; sainte Jeanne d'Arc entendant les voix ; Sacré-Coeur ; sainte Thérèse de Lisieux ; saint Paul ; saint Eloi ; saint Henri Liry - en village
    Inscriptions & marques :
    LA FAMILLE / SOUDANT. Inscription baie 4 : DON / DE LA FAMILLE / GILLE-LESAGE // E. MAURET / HEILTZ baie 8 : ST HENRI / DON DE MME / VVE BONHOMME / ET GATINOIS / BONHOMME // E. MAURET / HEILTZ-LE-MAURUPT
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Vitrerie à verre coloré et peint.
    Dimension :
    Dimensions de la baie 0 : h = 300 ; la = 65. Dimensions des baies 1 et 2 : h = 270 ; la = 65
    Illustration :
    Baies 0, 1 et 2 IVR21_20130851077NUC2A
  • Usine de produits alimentaires des Etablissements économiques, actuellement bureaux
    Usine de produits alimentaires des Etablissements économiques, actuellement bureaux Reims - 76 rue du Docteur Lemoine - en ville - Cadastre : 1983 AZ 66, 67
    Historique :
    . Des produits y sont donc entreposés et fabriqués (alcool, pain, chocolat). Elle semble avoir été . L'usine ferme vers 1980 et les locaux sont réutilisés par des petites entreprises. En 2013 (complément modestes, Lesage, son fondateur, favorisait la naissance du capitalisme populaire.
    Description :
    Le bâtiment principal, à trois étages carrés, regroupe les activités de fabrication et de stockage
    Illustration :
    Entrée et bureaux vus depuis l'ouest IVR21_19885101077Z
  • Moulin à farine dit du Roland, puis filature de laine, puis tannerie, puis maisons
    Moulin à farine dit du Roland, puis filature de laine, puis tannerie, puis maisons Fismes - isolé - Cadastre : 1988 AH 213
    Référence documentaire :
    moteur mécanique (hydraulique ou à vapeur) et à feu continu, et sur le nombre des fabriques occupant LETE, Lucien. Les moulins de Fismes et de sa région au XIXe siècle. Châlons-sur-Marne, 1982
    Annexe :
    Département de la Marne, t. I et t. II. G. Lesage. Vouziers - Paris, 1839. p. 516 : En 1651, les ennemis de la du Roland et le Moulin Neuf Le Moulin du Roland. Dictionnaire Topographique du Département de la ). Le Roland était un ancien moulin appartenant dès 1147 à l'abbaye de Chartreuve. Incendié et rebâti en une usine pour l'apprêt et le lustrage des peaux de lapins. Géographie Historique et Statistique du France, commandés par l'archiduc Léopold, vinrent camper près de Fismes, et brûlèrent le moulin dit fabrique identique à Crocq dans la Creuse et une autre à Brooklyn, en plein New-York. Revue de Champagne et de Brie : Histoire, biographie, archéologie, documents. Georges Hérelle. 1894. ... du droit de pêche sur la rivière de Vesle, entre le moulin Roland et le vivier ... p. 329 : (vers 1145) Charte touchant le trécens que l'abbaye de Chartreuve devait à l'abbé de Mouzon sur le Moulin Roland et sur le Roland jusqu'à Fismes. p. 334 : 1272 Copie faite par Varlet et Lemoine, notaires à Braisne, de la
    Illustration :
    ) : n. et b. (AD Marne : Fi Fismes) IVR21_19925100479X Atelier de fabrication et logement vus depuis le sud IVR21_19915100953Z
1