Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 110776 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Barthélemy
    Église paroissiale Saint-Barthélemy La Genevroye - en écart
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Choeur de la fin du Moyen Age ; nef du 18e ou du 19e siècle.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    La Genevroye - en écart
  • Bas-relief : la Dormition de la Vierge
    Bas-relief : la Dormition de la Vierge Noirval - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Représentations :
    Mort de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Bas-relief : la Dormition de la Vierge
    Dimension :
    h = 35 ; la = 26, 5 ; pr = 9, 5.
    Illustration :
    [Bas-relief provenant d'un retable : Pâmoison de la Vierge]. [s.d.]. 1 photogr. : n. et b [Bas-relief : La Pâmoison de la Vierge, provenant d'un retable, bois peint]. [s.d.]. 1 photogr. : n
  • Ensemble de la chapelle de la Vierge
    Ensemble de la chapelle de la Vierge Sermiers - rue de l'église - en village - Cadastre : 2016 B 350
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Inscriptions & marques :
    Sur une plaque de marbre blanc, fixé à la base de l'autel par deux rivets métalliques, en lettres
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Représentations :
    La face de l'autel est décoré d'une arcature sous laquelle figure le monogramme de la Vierge AM couronné. de part et d'autre se déploient des gerbes de roses et de fleur de lys. La face de l'autel est décore le premier gradin, le second est décoré de gerbe végétale. La porte du tabernacle est timbée du Sacré-cœur de Marie. Sur le tympan sont sculptées des roses. Le mur du fond de la chapelle est décoré de tentures, surmonté d'une frise de zig-zig sur fond rouge. La partie cintrée du mur est peint en bleu, avec
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    maçonné avec colonnettes en marbre veiné noir. La face de l'autel est sculpté en bas relief. Le tabernacle repose sur un gradin, flanqué d'un deuxième niveau gradin, en escalier. La porte est en métald Le décor
    Titre courant :
    Ensemble de la chapelle de la Vierge
    Dimension :
    la 185.5 cm
    Appellations :
    autel secondaire de la Vierge
  • Ensemble de la chapelle de la Vierge
    Ensemble de la chapelle de la Vierge Trépail - rue Saint-Martin - en village - Cadastre : 2016 AB 360
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Représentations :
    Le tapis du degré est décoré de deux quadrilobes ornés d'ornements végétaux. La face de l'autel est décoré de rinceaux formant un cadre autour du monogramme de la Vierge. De part et d'autre de la niche
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Ensemble de la chapelle de la Vierge
    Dimension :
    la 177.0 cm
    Appellations :
    de la Vierge
  • Retable de la chapelle de la Vierge
    Retable de la chapelle de la Vierge Aix-en-Othe - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Retable de la chapelle de la Vierge
    Dimension :
    la 316.0 cm
    Appellations :
    de la chapelle de la Vierge
  • Autel de la Vierge
    Autel de la Vierge Chaumont - rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Haute-Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    La basilique Saint-Jean-Baptiste se compose d’une nef du XIIIe siècle et d’un chœur en gothique pourrait bien s’agir du Christ en croix surmontant la grille de clôture du chœur. Il s’ensuivit la réalisation du banc d’œuvre et de la chaire à prêcher en 1700 et 1701. Puis, un vaste projet de réaménagement du chœur fut entrepris. En 1706, les édiles et les chanoines décidèrent la transformation « à la romaine » du chœur- l’autel devant être placé entre le chœur et la nef - et la destruction du jubé. Mais sur le transept, stalles et habillage des piliers. La réalisation du nouveau retable architecturé se -Baptiste Bouchardon (1667-1742) qui œuvrait alors sur le chantier de réaménagement du chœur de la collégiale démarré en 1708. Il a remplacé l'autel dit de la Toussaint (dont un fragment est conservé au musée Puissant, lieutenant du maire de Chaumont et signataire du marché qui a peut-être souhaité la représentation de son saint patron, et Jean-Baptiste Bouchardon. Suite à la réalisation d'un nouvel autel pour
    Matériaux :
    chêne taillé doré à la feuille mouluré décor en relief décor dans la masse
    Référence documentaire :
    p. 390 Histoire de la ville de Chaumont (Haute-Marne) JOLIBOIS, Emile. Histoire de la ville de p. 25 La basilique Saint-Jean-Baptiste de Chaumont, guide LAMONTRE-DELERUE, Geneviève. La basilique p. 55 Saint-Jean-Baptiste de Chaumont, la paroisse, l'église METTRIER, Charles. Saint-Jean-Baptiste de Chaumont, la paroisse, l'église. Chaumont : impr. Andriot-Moissonnier, 1911. p. 71-80 L'aménagement de la nef et du choeur de l'ancienne collégiale Saint-Jean-Baptiste de Chaumont par Jean-Baptiste Bouchardon RONOT, Henry. L'aménagement de la nef et du choeur de l'ancienne collégiale Saint-Jean-Baptiste de Chaumont par Jean-Baptiste Bouchardon. Bulletin de la Société de l'Histoire p. 47 La basilique Saint-Jean-Baptiste de Chaumont FRANCE. Inventaire général du patrimoine culturel. La basilique Saint-Jean-Baptiste de Chaumont. Réd. Pierre Sesmat, Hélène Billat ; photogr
    Représentations :
    Les instruments de la Passion Sur l'autel, décor imitant les cuirs de Cordoue. Sur la porte du tabernacle figure l'Agneau sur le livre aux sept sceaux trônant devant la croix, la lance et l'éponge. Saint Jean Baptiste, patron de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    verticales répétées avec de légères variantes sur toute la largeur du panneau. Cette conception, à l’imitation du cuir de Cordoue, est originale par rapport à la production de Jean-Baptiste Bouchardon, et -être le résultat d’un réaménagement au moment du transfert de l’autel dans la chapelle axiale en 1780 malheureusement la contemplation de ce beau retable. Deux gradins, ornés pour le premier d’un décor de treillage , s’interrompent dans la partie centrale pour laisser place au tabernacle, qui s’inscrit dans le même plan. La porte est ornée de l’Agneau accompagné des instruments de la Passion. Il est flanqué de chaque côté de à l’ordonnance complexe délimitent trois travées où prennent place des statues. La Vierge, au centre sur le socle de la troisième statue permet de l’identifier à l’archevêque de Cantorbéry. Les colonnes d’angelots. La partie supérieure du retable présente deux anges agenouillés et deux médaillons (bustes de la dorure à la feuille. Jean-Baptiste Bouchardon prouve ainsi,dans la ville où il est venu s’établir, ses
    Emplacement dans l'édifice :
    chapelle axiale de la Vierge
    Titre courant :
    Autel de la Vierge
    Dimension :
    la 350.0 maître-autel la 38.0 statuettes
    États conservations :
    latéral remplacé (contreplaqué). Fissures au niveau des gradins et des stylobates. Modillons de la corniche et un lambrequin manquent. Quelques moulures et éléments de décor manquent. Usure de la dorure  : couche préparatoire visible. Cire sur les gradins. Statuettes : altération de l'épaisseur de la matière senestre de saint Jean Baptiste, doigts main droite de saint Edme. Visages de la Vierge et de l'enfant
    Appellations :
    de la Vierge
    Illustration :
    Dais couronnant la statue de la Vierge. IVR21_20045200049XA Le tabernacle surmonté de la statue de la Vierge. IVR21_20045200047XA Détail de la porte du tabernacle. IVR21_20085201890NUCA Détail : statue de la Vierge. IVR21_20055200011XA Détail : buste de la Vierge et de l'Enfant. IVR21_20055200012XA
  • Tableau : La Résurrection
    Tableau : La Résurrection Trigny - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 01 332
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    De même que La Nativité (IM51003505), cette toile forme un ensemble incluant La Descente de croix (IM51003504); il faisait partie du décor de chœur voulu par l'abbé Bonnette en 1786-1787. Il s'agit de la copie du tableau "La Résurrection" de Carl van Loo (cf Romigny, Vanault-les-Dames).
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tableau : La Résurrection
    Dimension :
    La toile est accrochée en hauteur ; les dimensions n'ont pas été prises.
  • Port de La Noue
    Port de La Noue Saint-Dizier - rue de la Batellerie - en ville - Cadastre : 2012 BE 34-39 97; 223 225 2012 ZK 3 68-73
    Historique :
    Saint-Dizier semble avoir été le point le plus haut sur le cours de la Marne concernant la ont descendu la rivière depuis Joinville. D'après une source juridique, la navigation paraît remonter au 14e siècle mais le flottage des bois (ou brellage) ne commença qu'au 17e siècle du fait de la ) ou finis approvisionnaient également la capitale. Il y avait plusieurs ports à Saint-Dizier, quoique rudimentaires, ce qui atteste de l'importance économique de la Marne : on trouvait ainsi le port au bois (troncs ou planches assemblés en brelles pour être flottés), au Jard sur le canal des Moulins ; le port de la Folie ou de la Madeleine, à la place de l'Hôpital civil ; le port aux Fers (fer en barre, de la fonte en gueuse, de la clouterie et des seaux produits à Saint-Dizier et dans les environs), en Prinvault ; près de la Ferme des Pénissières, le Port au Vin. Le port de la Noue (faubourg ouest de Saint-Dizier ) accueillait des chantiers de construction des bâteaux appelés marnois surtout sur la rive gauche. Cette
    Hydrographies :
    la Marne
    Référence documentaire :
    Archives de la ville de Saint-Dizier, Registres de délibérations du Conseil Municipal. p. 3 MONNIER, J.P.Les mariniers de La Noue.Folklore de Champagne, n° 79, 3e trimestre 1982. p. 3-21.
    Description :
    Il ne subsiste aucune trace matérielle du port de La Noue. A partir de la fin du 19e siècle les
    Localisation :
    Saint-Dizier - rue de la Batellerie - en ville - Cadastre : 2012 BE 34-39 97; 223 225 2012
    Titre courant :
    Port de La Noue
    Appellations :
    de La Noue
    Annexe :
    Archives municipales de la ville de Saint-Dizier, Registres de délibérations du Conseil Municipal pour les travaux du quai de la rive droite de la Marne en 1865, le Conseil avait décidé que les lavoirs seraient conservés. Considérant que pendant l´été les lavoirs dits de la fontaine La Sotte et de la fontaine des morts existant dans le faubourg de La Noue sont à sec et qu´il est indispensable de permettre aux habitants de La Noue de laver leur linge, vote un crédit supplémentaire pour leur réalisation.. Archives municipales de la ville de Saint-Dizier, Registres de délibérations du Conseil Municipal : - 31 décembre 1863, Conseil Municipal de St-Dizier : Ports du Château Renard ; écluses. La création à Saint-Dizier sur la rive gauche de la Marne, de ports au Château Renard, et la construction sur la rive droite, en face de ces ports, de deux écluses destinées à relier la rivière au canal présentent, au point le retard de leur exécution serait profondément regrettable. 1°) Intérêt pour le commerce de la Haute
    Illustration :
    Aménagement de la rive droite en aval immédiat du pont de Vergy IVR21_20115201552NUCA Chemin d'accès au quai depuis le quartier de La Noue (l'église est à droite) IVR21_20115201556NUCA
  • Tableau : La Femme adultère
    Tableau : La Femme adultère Marfaux - - en village - Cadastre : 2014 AB 4
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    ). Une copie ancienne (18e siècle ?) de la même œuvre est conservée à la cathédrale de Saint-Claude (39
    Représentations :
    La femme adultère scène biblique
    Statut :
    propriété de la commune
    Emplacement dans l'édifice :
    vaisseau central de la nef
    Titre courant :
    Tableau : La Femme adultère
    Dimension :
    la 175.0 cm
    États conservations :
    Le tableau a été restauré en 1974. En 1986, il est constaté des moisissures provoquées par la colle
  • Église paroissiale La Nativité
    Église paroissiale La Nativité Remaucourt - en village - Cadastre : 1984 AC 176
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'église de La Nativité a été édifiée vers 1880-90.
    Représentations :
    Rambarde de la tribune avec lettres stylisées en fer forgé : M A R I E.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église de La Nativité est implantée dans la partie est du village et est orientée au nord-est . Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique de deux travées est précédée par un première travée droite aussi large que la nef puis une seconde plus étroite prolongée par une abside à trois pans. La sacristie est située dans l'angle du bras sud et de la première travée droite du choeur . Le sol de la nef est couvert de tomettes et celui du choeur de carreaux de céramique à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef comportent des baies géminées de hautes et étroites baies en plein-cintre. La façade occidentale présente un portail à linteau et archivolte en plein-cintre surmontée par une grande baie éclairant la tribune d'orgue. La nef et le transept ardoise. La nef, le transept et les travées droites du choeur sont couverts de toits à longs pans terminés polygonale, les tourelles d'escalier par un toit polygonal et la sacristie par un toit en appentis.
    Titre courant :
    Église paroissiale La Nativité
    Vocables :
    La Nativité
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade occidentale IVR21_20130867444NUC2A Vue intérieure depuis la tribune IVR21_20130867450NUC2A
  • Chapelle de la Trinité
    Chapelle de la Trinité Châteauvillain - rue de Bar-sur-Aube - en ville - Cadastre : AC 4 1
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    La chapelle de la Trinité a été fondée par le chanoine Joachim Forgemont, qui devint principal du
    Référence documentaire :
    n° 4 PALASI, Philippe. Armorial historique et monumental de la Haute-Marne, XIIIe-XIXe siècle PALASI, Philippe. Armorial historique et monumental de la Haute-Marne, XIIIe-XIXe siècle. Le Pythagore 115-19 ; 115-20 Archives départementales de la Haute-Marne Archives départementales de la Haute
    Précisions sur la protection :
    Chapelle de la Trinité (cad. AC 441) : inscription par arrêté du 17 mai 1974.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Edifice de plan centré à vaisseau unique couvert de lauze en calcaire. La façade occidentale
    Titre courant :
    Chapelle de la Trinité
    Dates :
    1604 porte la date
    Illustration :
    Dessin représentant l'Hermitage de la Trinité de Châteauvillain. 1813. 1 dessin. (Musée de Chaumont Vue de la façade occidentale depuis l'ouest. IVR21_20135200428NUCA Vue rapprochée sur la façade occidentale depuis l'ouest. IVR21_20135200431NUCA Vue intérieure : détail de la verrière. IVR21_20135200424NUCA Vue intérieure : détail de la voûte sur croisée d'ogive. IVR21_20135200410NUCA Vue intérieure, voûte : détail d'un ange portant la Croix. IVR21_20135200415NUCA Vue intérieure, voûte : détail d'un ange portant la colonne. IVR21_20135200416NUCA
  • Tableau : la Cène
    Tableau : la Cène Chaumuzy - rue du Capitaine Chesnay - en village - Cadastre : 2016 F04 296
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Datation principale :
    2e quart 19e siècle porte la date
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tableau : la Cène
    Dimension :
    la 92.5 cm
    États conservations :
    La toile se déchire, la peinture s'écaille, elle est encrassée.
    Dates :
    1832 porte la date
  • Groupe sculpté : La Nativité
    Groupe sculpté : La Nativité Reims - avenue de la Marne - en ville - Cadastre : 2016 CH 489
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne
    Inscriptions & marques :
    Sur la façade de la base, en bas à gauche : ROGER DE VILLIERS
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Localisation :
    Reims - avenue de la Marne - en ville - Cadastre : 2016 CH 489
    Titre courant :
    Groupe sculpté : La Nativité
    Dimension :
    la 225.0 cm
    Illustration :
    Vue de trois-quarts vers la Vierge. IVR21_20185113573NUCA La Vierge, revers. IVR21_20185113574NUCA
  • Tableau : La Transfiguration
    Tableau : La Transfiguration Pourcy - - en village - Cadastre : 2014 AA 25
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Il s'agit d'une copie de la partie supérieure de l'œuvre de Raphaël peinte vers 1520, actuellement conservée à la Pinacothèque de la Cité du Vatican. C'est peut-être une copie du 17e siècle.
    Représentations :
    de la Loi (à droite) et d'Élie tenant le livre des ses prophéties (à gauche). Au sommet du mont regarder la Transfiguration ; c'est lui qui la raconte en personne aux fidèles (Actes des Apôtres, rédigés
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tableau : La Transfiguration
    Illustration :
    Tableau : La Transfiguration, vue d'ensemble. IVR21_20165117443NUCA
  • Tableau : La Crucifixion
    Tableau : La Crucifixion Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Référence documentaire :
    p. 136 Histoire de l'église et de la paroisse Saint-Maurice de Reims JACQUINET, André. Histoire de l'église et de la paroisse Saint-Maurice de Reims (385-1972). Imprimerie Coulon, Reims. 1972.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tableau : La Crucifixion
    Dimension :
    la 90.0 cm
    États conservations :
    La jonction des deux panneaux constitutifs est visible sur la face.
  • Tableau : La Crucifixion
    Tableau : La Crucifixion Courville - rue de l'église - en village - Cadastre : 2016 AA 25
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'abbé Galland (1933) attribue cette œuvre, par analyse stylistique, à un des membres de la
    Référence documentaire :
    -Tardenois, Courville). (1788-1933) Archives Départemantales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 133. Histoire
    Représentations :
    Les couleurs sont posées sur une fine couche de préparation blanche et la touche enlevée de chaque côté, les deux larrons. Les trois personnages, à la position très déhanchée, attachés à une croix , surplombent la foule. Les deux larrons regardent vers leur gauche, tandis que le Christ regarde vers sa droite à terre, en regardant vers le Christ. La Vierge se tient debout derrière elle, les mains jointes. A
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tableau : La Crucifixion
    Dimension :
    la 74.0 cm toile
  • Retable de la Nativité
    Retable de la Nativité Saint-Étienne-sur-Suippe - en village - Cadastre : 2014 B02 122
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Le retable et la prédelle, du 16e siècle, ont été retrouvés dans les décombres de l'ancienne église . L'écusson central sur la prédelle est celui de la famille NOEL, seigneurs de Saint-Étienne-sur-Suippe en
    Représentations :
    , dont la finesse de la sculpture crée un décor ajouré. Trois écussons distincts sont visibles sur la prédelle : l'écusson central appartient à la famille seigneuriale NOEL. Il est devenu le blason de la senestre, la Vierge lui faisant face appuyée sur un prie-Dieu (ou un lutrin). Le registre supérieur est occupé par des anges orants, au centre Dieu le Père en buste apparait dans des rayons. Au centre : la Nativité : Joseph s'agenouille à senestre tourné vers l'Enfant Jésus. La Vierge est à dextre. Derrière eux , un âne et un bœuf se penchent sur le lit. Des personnages observent la scène, derrière une palissade s'approchent de la Vierge, qui leur présente son fils. Joseph est en retrait, à dextre. On aperçoit à l'arrière -plan la toiture de la crèche, sur laquelle repose l'étoile qui a guidé les savants jusqu'à Bethléem. Le retable étant incomplet, il semble que sous la scène centrale soit sculptée l'amorce de la tête d'un
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Retable de la Nativité
    Dimension :
    la 158.0 cm
    Appellations :
    de la Nativité
    Illustration :
    Retable, scène centrale : la Nativité. IVR21_20165115454NUCA
  • Autel de la Vierge
    Autel de la Vierge Chamery - - - en village - Cadastre : 2014 AA 267
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    également de la même époque. Les gradins d'autel, le tabernacle et la statue relèvent d'un aménagement moderne, survenu soit au cours du 19e siècle, soit à l'issue de la première guerre mondiale.
    Représentations :
    Le devant d'autel est compartimenté en trois parties par des gables montant de la plinthe. Au centre, le panneau est timbré d'une figure d'applique représentant la Vierge debout sur un croissant de gradins d'autels sont ornés chacun de 2 médaillons illustrant des litanies de la Vierge.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    laquelle sont placés deux gradins d'autel à la façade sculptée chacun de 2 panneaux. Ils flanquent un
    Titre courant :
    Autel de la Vierge
    Dimension :
    la 129.0 cm 2 fragments de frise sculptée, dont 1 brisé ; n°1 : h = 9 ; la = 42 ; pr = 25 ; n°2 : h = 9 ; la
    Appellations :
    de la Vierge
    Illustration :
    Autel de la Vierge, vue d'ensemble. IVR21_20175101229NUCA
  • Port de la Noue
    Port de la Noue Saint-Dizier - rue Berthelot - en ville - Cadastre : 2012 AO 237-238 241- 245
    Historique :
    Le port de la Noue était l'un des deux principaux ports avec celui de Saint-Dizier (IA52000003 canal de la Haute-Marne car un plan daté du 24 mars 1868 nous donne une vue des treize parcelles à louer ainsi que du port public en bout. Mais sa réalisation avait été demandée par la ville dès 1863 afin d'augmenter la capacité du port de Saint-Dizier situé en amont. En 1892, le lot 5 occupé par des marchands de latéral bordant le port fût remis à la ville en 1908. Ce port très important pour la ville a fonctionné jusqu'après la seconde Guerre mondiale comme le confirme une vue aérienne.
    Hydrographies :
    canal de Marne à la Saône
    Référence documentaire :
    Archives de la ville de Saint-Dizier, Registres de délibérations du Conseil Municipal.
    Titre courant :
    Port de la Noue
    Appellations :
    dit de la Noue
    Annexe :
    ADHM, 135 S 10 (canal de la Haute-Marne, 1907-1911) : Remise à la ville de St Dizier des chemins ADHM, 135 S 10 (canal de la Haute-Marne, 1907-1911) : Un Extrait du registre des délibérations du Archives municipales de la ville de Saint-Dizier, Registres de délibérations du Conseil Municipal doit être placé le port de transbordement ? La situation la plus convenable serait au midi de la gare , c´est d´ailleurs ce qu´avaient proposé les ingénieurs de la navigation d´une manière très heureuse . Mais l´Administration propose un autre projet : à l´Est de la route de Bar le Duc, entre cette route et l´Ornel, limité au sud par le canal, au nord par le chemin de fer. Dans cette configuration la la gare au lieu de 100. Il faudra continuellement obstruer la route de Bar le Duc. En plus ces près de la gare, des écluses du château Renard, du Pont. Si le second projet de port de transbordement était cependant retenu, la commission pense qu´il faudrait agrandir le port à l´Ouest de la route de Bar
  • Oratoire de la Vierge
    Oratoire de la Vierge Lançon - Le Verger - route d'Autry - isolé
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'oratoire de la Vierge a été édifié en 1952. Des chapiteaux du 16e siècle ont été remployés lors de sa construction : ils proviennent de l'ancienne église de Lançon détruite lors de la Première
    Représentations :
    Les chapiteaux qui supportent la structure en pan de bois sont décorés de lions.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Oratoire de la Vierge
    Vocables :
    de la Vierge