Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 3660 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Brasserie Gérard, puis Blin
    Brasserie Gérard, puis Blin Margut - route d' Orval - en village - Cadastre : 1985 AB 460, 461
    Copyrights :
    (c) Région Grand Est - Inventaire général
    Historique :
    En 1883, la brasserie est exploitée par un certain Gérard. En 1900, elle est devenue brasserie devient le propriétaire en 1922. En 1930, les locaux sont transformés en beurrerie. Actuellement l'ancien
    Description :
    centrale. Le bâtiment de production avec sa touraille, surmontée du lanterneau caractéristique des activités de séchage, est prolongé en retour d'angle par des dépendances (actuellement maison) et par le
    Titre courant :
    Brasserie Gérard, puis Blin
    Appellations :
    Gérard, puis Blin
    Illustration :
    Le bâtiment de production actuellement IVR21_20090804118NUCA Le logis patronal durant l'occupation allemande (1914 - 1918) IVR21_20090804117NUCA Le lanterneau IVR21_20090804124NUCA Le bâtiment de production, et arrière-plan le logis patronal IVR21_20090804119NUCA Le bâtiment de production IVR21_20090804121NUCA Le bâtiment de production IVR21_20090804123NUCA
  • Statue : Saint Grégoire le Grand
    Statue : Saint Grégoire le Grand Troyes - rue Vauluisant - en ville
    Référence documentaire :
    Saint Grégoire le Grand, statue de l'église Saint-Pantaléon de Troyes. [195.] ?. 1 photogr. (A
    Représentations :
    saint Grégoire le Grand
    Titre courant :
    Statue : Saint Grégoire le Grand
    Illustration :
    Saint Grégoire le Grand, statue de l'église Saint-Pantaléon de Troyes. [195.] ?. 1 photogr. (A
  • Usine métallurgique Gérard, puis Hénon et Fils
    Usine métallurgique Gérard, puis Hénon et Fils Les Hautes-Rivières - 9 rue de l' Espérance - en village - Cadastre : 1982 AN 6, 276, 279, 282
    Historique :
    Gustave Gérard crée sa forge en 1905. Il l'agrandit en 1910 et construit la même année son logement
    Description :
    un peu plus grand. La toiture en ardoise est supportée par une charpente en bois apparente. Le
    Titre courant :
    Usine métallurgique Gérard, puis Hénon et Fils
    Appellations :
    Gérard, puis Hénon et Fils
    Illustration :
    Usine métallurgique Gérard, Les Hautes-Rivières : vue d'ensemble. [1er quart du 20e siècle]. 1 Etablissements Gérard de Les Hautes-Rivières : Gustave Gérard au centre est entouré de son fils à Vue aérienne depuis le nord (site en partie inférieure droite de la photo). IVR21_20090807753NUCA Vue depuis le deuxième atelier. IVR21_20090801485NUCA Le logement patronal situé à l'entrée de la rue de l'Espérance, près de l'usine. Il est construit
  • Grand lutrin
    Grand lutrin Reims - place du Chanoine Ladame - en ville - Cadastre : 2016 DM 69
    Copyrights :
    (c) Région Grand Est - Inventaire général
    Historique :
    Comme le maître-autel (IM51005807), le lutrin provient de la chapelle des Minimes. Il intègre la
    Référence documentaire :
    les monuments historiques et sur les sites dans le département de la Marne. Mise à jour le 04/01/2016
    Représentations :
    incurvé en partie inférieure. Le pyramidion supérieur est timbré d’une petite palme. Le pupitre présente
    Titre courant :
    Grand lutrin
    États conservations :
    Le pupitre a été refait.
  • Église paroissiale Saint-Firmin d'Auménancourt-le-Grand
    Église paroissiale Saint-Firmin d'Auménancourt-le-Grand Auménancourt - Auménancourt-le-Grand - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 AB 01 204
    Référence documentaire :
    A Évêché Reims. Carton n°32. Auménancourt. Documentation sur le retable. (2014) A Évêché Reims . Carton n°32. Auménancourt. Documentation sur le retable. (2014). A Musée Hôtel Le Vergeur. Carton tourisme n°36a. (1918-2008) A Musée Hôtel Le Vergeur. Carton
    Représentations :
    feuillages, tous des copies de la restauration. Sur le mur nord, un élément en remploi est décoré d’un cœur daté 1786 ; au-dessus, un relief montre le profil du Christ dans une croix nimbée, signé du nom du
    Description :
    couverte d'une voûte d'ogives, le chœur d'une voûte sexpartite. Construit sur cette dernière, le clocher est accessible par un escalier aménagé dans le bras sud du transept. Le vaisseau central et les bas le pignon de la façade, une inscription sur une pierre est visible mais non lisible. Sur l'élévation
    Localisation :
    Auménancourt - Auménancourt-le-Grand - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 AB 01 204
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Firmin d'Auménancourt-le-Grand
    Texte libre :
    porte sur le côté nord donnant dans la dernière travée : la date est portée à l’extérieur de la porte , sur le cœur sculpté, utilisé en remploi ; il est possible que la destruction des bas-côtés date de et l’entrepreneur Nottin-Chopin, à la suite d'un effondrement (AD Marne, 2O 304). En 1901, le côté les plafonds, le bras nord du transept et la sacristie sont partiellement détruits. En 1922, les travaux de restauration débutent sous la direction de l’architecte Royer, de Reims, le mobilier est
    Illustration :
    Vue aérienne depuis le sud. IVR21_20165112105NUCA
  • Église paroissiale Saint-Gérard
    Église paroissiale Saint-Gérard Tremblois-lès-Carignan - en village - Cadastre : 1986 AB 178
    Historique :
    L'église Saint-Gérard a été incendiée par les allemands lors de la Première Guerre mondiale. Elle a été reconstruite immédiatement après le conflit d'après des plans établis le 23 octobre 1920 par les
    Référence documentaire :
    p. 20 Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : le pays de Carignan . L'automobilisme ardennaises : le pays de Carignan. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1955, n°105.
    Description :
    L'église Saint-Gérard est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente comportant la tribune d'orgue (à laquelle on accède par un escalier tournant) et le clocher qui repose dans la nef sur trois arcades. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est accolée au flanc sud, à cheval sur la nef et le choeur. L'édifice est élevé en moellon avec chaîne en pierre de taille de Bulson. Les murs intérieurs sont enduits et le sol est couvert par un dans la nef et de baies géminées en lancette dans le choeur. Les volumes intérieurs sont couverts par des voûtes en berceau brisé. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et le toit à longs pans et croupe et le clocher par un toit en bâtière.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Gérard
    Vocables :
    Saint-Gérard
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest IVR21_20130864414NUC2A Vue générale depuis le sud-ouest IVR21_20130864415NUC2A Le coq du clocher IVR21_20130864416NUC2A Vue générale depuis le chevet, côté sud IVR21_20130864418NUC2A Le clocher IVR21_20130864419NUC2A Le portail ocidental IVR21_20130864421NUC2A Le choeur IVR21_20130864424NUC2A La nef, vue depuis le choeur IVR21_20130864425NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Gérard
    Église paroissiale Saint-Gérard Sommerécourt - en village
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Gérard
    Vocables :
    Saint-Gérard
    Illustration :
    Vue intérieure : vers le choeur IVR21_20065209910NUCA Vue intérieure : depuis le choeur IVR21_20065209911NUCA
  • Verrière historiée : Les Béatitudes : baie n°3
    Verrière historiée : Les Béatitudes : baie n°3 Troyes - rue Marie-Pascale-Ragueneau - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Armoiries de la famille Le Tartier (tête de lancette centrale). Inscriptions concernant
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière des Béatitudes exécutée par Jean Soudain en 1534 d'après un dessin du peintre Gérard Le Grand. Elle est apparentée à Lhuître. Les panneaux d'origine du registre supérieur auraient été détruits 1530. La verrière a été offerte par la famille des Le Tartier. L'ensemble à été très restauré en 1905 , probablement par le peintre-verrier parisien Félix Gaudin, notamment le panneau de l'histoire de Joseph Etienne et saint Laurent (panneau c1), la moitié supérieure de la Vocation des apôtres (panneau a2), le reposée en 1969 par l'atelier Vinum de Troyes. [Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles
    Représentations :
    figures bibliques Dieu le Père Christ en buste rayons lumineux colombe Lancettes divisées en trois registres ; éléments de décor dans le tympan. Registre inférieur : Bienheureux les pauvres en esprit : vocation des apôtres (lancette gauche) ; Bienheureux ceux qui ont le coeur droite et gauche). Tympan : l'âme de saint Roch est présentée par des anges à Dieu le Père ; colombe du
    Auteur :
    [d'après] Le Grand Gérard
  • Usine de bonneterie Gérard Fortier, puis S.A. Gérard Fortier
    Usine de bonneterie Gérard Fortier, puis S.A. Gérard Fortier Arcis-sur-Aube - le Chalet - 44 rue de Troyes - en écart - Cadastre : 1970 AC 35, 94, 162
    Historique :
    Au début du 20e siècle, Gérard Fortier établit un magasin pour stocker les produits fournis par les un atelier de fabrication qu'il exploite à la fin des années 1920 sous la raison sociale S.A. Gérard ). Cessation d'activité à une date inconnue. En 2013 (complément d'enquête), le site apparaît totalement
    Référence documentaire :
    Historique de l'entreprise. 1987 Archives privées S.A. Gérard Fortier. Historique de l'entreprise
    Localisation :
    Arcis-sur-Aube - le Chalet - 44 rue de Troyes - en écart - Cadastre : 1970 AC 35, 94, 162
    Titre courant :
    Usine de bonneterie Gérard Fortier, puis S.A. Gérard Fortier
    Appellations :
    dite usine de bonneterie Gérard Fortier, puis S.A. Gérard Fortier
    Illustration :
    Usine Fortier après destruction, vue depuis le sud-est IVR21_20141003534NUCA Bureaux,conciergerie et atelier vus depuis le nord-est IVR21_19861000844Z Atelier de fabrication vu depuis le nord IVR21_19861000845Z Atelier de fabrication et salle des machines vus depuis le nord IVR21_19861000848Z Salle des machines vue depuis le nord IVR21_19861000849Z
  • Dalle funéraire de Gérard Metoyer
    Dalle funéraire de Gérard Metoyer Château-Porcien - en village
    Inscriptions & marques :
    Transcription de l'épitaphe : ... ICI REPOSE Mr GERARD METOYER / PRETRE NATIF DE REIMS / CURE DE JOURS, / TERMINA SA CARRIERE LE 21 AVRIL 1773, A L'AGE DE 75 ANS. ... Claude Lalondrelle prêtre de Reims
    Historique :
    Dalle funéraire de Gérard Metoyer, datée de 1773.
    Description :
    Dalle en marbre noir de plan rectangulaire cintré ; épitaphe dans le champ, décor dans le champ . Tombe relevée encastrée dans le mur.
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Gérard Metoyer
    Appellations :
    de Gérard Metoyer
  • Dalle funéraire de Gérard Pire
    Dalle funéraire de Gérard Pire Vireux-Molhain - Molhain - en village
    Historique :
    Dalle funéraire de Gérard Pire, datée de 1652.
    Description :
    Dalle en pierre bleue de plan rectangulaire ; épitaphe dans le champ, décor dans le champ. Tombe encastrée dans le sol.
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Gérard Pire
    Appellations :
    de Gérard Pire
  • Grand séminaire Sainte-Croix
    Grand séminaire Sainte-Croix Châlons-en-Champagne - 5 rue de Jéricho - en ville - Cadastre : 2018 BI 334
    Copyrights :
    (c) Région Grand Est - Inventaire général
    Historique :
    depuis 1829 par le grand séminaire, étaient devenus vétustes, malsains et trop étroits. Aussi, Mgr Latty partie de l’aile principale restèrent affectées à l’évêché et au grand séminaire. L’hôpital fut évacué le séminaire de Saint-Memmie et le bâtiment redevient grand séminaire. En septembre 1965, la Maison Sainte projet. George remit ses plans le 26 octobre et l’affaire resta sans suite immédiate. Le 4 juillet 1897 , Mgr Latty confia les plans de George pour avis à l’architecte Édouard Deperthes. Le lendemain , Deperthes acceptait de prendre en charge le projet et obtenait de George d’être l’architecte d’exécution . Le 29 août, les dispositions principales du nouveau projet étaient arrêtées et le 1er octobre , l’architecte donnait les plans, les élévations et le cahier des charges afin que l’entrepreneur, le châlonnais Gérasime Bellois, puisse commencer à travailler. A la mort d’Édouard Deperthes, le 23 juillet 1898, son fils Jules, architecte également, se chargea de reprendre la conduite des travaux. Le gros-œuvre de
    Référence documentaire :
    Ensemble de boîtes non cotées sur la construction du grand séminaire de Châlons-en-Champagne A Evêché Châlons-en-Champagne. Ensemble de boîtes non cotées sur la construction du grand séminaire de Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Vue de la cour côté porte Sainte-Croix, ca 1913 [Grand Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Cour près de la porte Sainte-Croix, ca 1913 [Grand Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Vue prise boulevard Hippolyte-Faure, début 20e siècle Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Vue prise boulevard Hippolyte-Faure. [début 20e siècle]. 1 Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Jardin potager du séminaire, début 20e siècle [Grand Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Bibliothèque, 1900-1950 Grand séminaire de Châlons-en Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Vierge au lys, première moitié du 20e siècle [Grand Grand séminaire de Châlons-en-Champagne. Aile de la chapelle en cours de construction, 1899 [Grand
    Précision dénomination :
    grand séminaire
    Représentations :
    Armoiries de Mgr Latty Armoiries du grand séminaire de Châlons
    Description :
    monumental est d’une grande sobriété, le principal élément de décor étant constitué par les jouées ajourées L’ancien grand séminaire est composé de trois corps dessinant un H en plan, d’une grande régularité surface strié au ciseau grain d’orge contraste avec les blocs de plus grand calibre des encadrements au , achevée par une corniche portée par des modillons. Le troisième niveau est animé par les fenêtres des pignons comme à l’ouest, que rompt une large lucarne en pierre de taille. Le pignon de celle-ci dont les baies décalées affirme la présence d’un grand escalier. Un clocher arcade couronne cette , desservent le rez-de-chaussée des ailes alors qu’au centre de simples fenêtres en plein cintre les remplacent directe sur la cour depuis le rez-de-chaussée. La chapelle est de structure romano-byzantine : nef à trois caractère plus précieux, donné par l’emploi de colonnes monolithes en Napoléon grand mélange, de chapiteaux centre de croix, calligraphiées comme des enluminures romanes, figurent les litanies de la Vierge, le
    Titre courant :
    Grand séminaire Sainte-Croix
    Texte libre :
    -Dame, occupés depuis 1829 par le grand séminaire, étaient devenus vétustes, malsains et trop étroits officiellement sa décision de construire un nouveau grand séminaire et lança une souscription pour le financer . Le 3 juillet, George remit ses plans inspirés, selon ses propos, du grand séminaire de Dijon est (Cour Notre-Dame), œuvres en marbre du sculpteur Paul Roussel, grand prix de Rome en 1895. Le 1er séminaires et les palais épiscopaux furent confisqués. L’inventaire du grand séminaire de Châlons eut lieu le construire un nouveau sur un terrain qui dépendait du grand séminaire, dénommé le « jardin Tisset », pour lequel George avait dessiné son premier projet de grand séminaire. Le terrain, encore sous séquestre, fut petit un lycée privé mixte, qui prit le nom de Charles Péguy, rassemblant les grandes classes des la deuxième solution en acquérant l’ancien grand séminaire le 11 octobre 1985. Un concours avait été Mgr Latty lors de l’inauguration du grand séminaire, c’est le fils de l’architecte qui a réglé tous
    Illustration :
    Vue aérienne du Grand séminaire depuis le sud IVR21_19865100508_ Vue aérienne du Grand séminaire depuis le nord IVR21_19865100469_ Vue aérienne du Grand séminaire depuis le nord-est IVR21_20165100237NUCA Vue aérienne du Grand séminaire depuis le sud-est IVR21_20165100243NUCA Vue aérienne du Grand séminaire depuis le sud-ouest IVR21_20165100248NUCA Vue aérienne du Grand séminaire depuis l'ouest IVR21_19865100466_ Vue aérienne du Grand séminaire. Façade côté allée Paul Doumer IVR21_20165100245NUCA
  • Grand orgue de tribune
    Grand orgue de tribune Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    Graffiti sur le côté gauche du buffet : AUGUSTE MAIRAUX.
    Historique :
    L'orgue provient de l'ancienne église remplacée par l'édifice actuel. Le buffet d'orgue fut réalisé par Jacques Fonder, ébéniste de Couvin, en 1780, dans le style Louis XV. Les 23 jeux furent installés . L'orgue fut replacé dans la nouvelle église en 1874. Puis il fut restauré en 1893 par le facteur d'orgue en avril 1918. En 1925, Pol Renault, facteur d'orgue de Signy-le-Petit, réinstalla 14 des 23 jeux et
    Référence documentaire :
    page A Presque deux fois centenaire, le grand orgue de l'église Saint-Georges a connu un passé mouvementé. Journal L'ardennais, 21 janvier 1975 MAUCOURS, Jean. Presque deux fois centenaire, le grand . Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914 . 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275 Les Renault facteurs d'orgues à Signy-le-Petit. Au Pays des Rièzes et des Sarts, 2e trimestre 1994 , n°134 BRICHOT, Fernand. Les Renault facteurs d'orgues à Signy-le-Petit. Au Pays des Rièzes et des
    Précision dénomination :
    grand orgue
    Description :
    Grand orgue de tribune, à console en fenêtre, comprenant 23 jeux répartis sur 2 claviers, 1 pédalier, à transmission mécanique. Le buffet d'orgue en chêne foncé est structuré en deux corps : le buffet de grand orgue, composé de 5 tourelles (dont la centrale plus petite) entre lesquelles 4 plates -faces font intermédiaires, est complété, sur le devant de la tribune, par un positif comprenant 3 végétaux et floraux. Si le décor du positif est réalisé en totalité dans la masse, celui du buffet d'orgue
    Titre courant :
    Grand orgue de tribune
    Illustration :
    et les tuyaux de bois postés sur le côté du buffet IVR21_20130821047NUC2A
  • Grand orgue de tribune
    Grand orgue de tribune Gespunsart - place de l' Eglise - en village
    Historique :
    fabrication vers 1847. En 1924 le facteur rémois Sequies procède à une restauration partielle. En trois phases , 1986-1997-2004 le facteur ardennais Jacques PETIT FALAISE réalise une rénovation totale de l'instrument
    Observation :
    permet d'aborder le répertoire d'orgue au sens large, et complète, avec le buffet, l'ensemble baroque de
    Précision dénomination :
    grand orgue à positif
    Description :
    Grand orgue de tribune, à console en fenêtre de 2 claviers de 32 notes, pédalier de 27 notes, pour composé de 3 tourelles et de 2 plates-faces, avec décorations supérieures et inférieures ; et un grand
    Titre courant :
    Grand orgue de tribune
    Illustration :
    Vue de la console montrant le pédalier, les claviers et les tirants de registre
  • Grand orgue de tribune
    Grand orgue de tribune Charleville-Mézières - place de la Basilique - en ville
    Historique :
    Il s'agit du cinquième orgue depuis le début de la construction de l'église en 1499. Il remplace un
    Référence documentaire :
    Le grand orgue de la basilique Notre-Dame d'Espérance. Dépliant réalisé par la Ville de Charleville -Mézières, juin 2012 Le grand orgue de la basilique Notre-Dame d'Espérance. Dépliant réalisé par la Ville
    Représentations :
    Le buffet est orné de feuilles ajourées et le haut de l'instrument occupé par des pots à feu.
    Description :
    Il s'agit d'un grand orgue mécanique comportant 40 registres sur trois claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes. Instrument neuf construit dans le style franco-allemand baroque. L'orgue comprend deux buffets en chêne massif : un petite buffet dans le dos de l'organiste, le positif de dos et un grand buffet de face. A l'intérieur, il y a 2873 tuyaux sur 5 sommiers, deux soufflets cunéiformes. Les
    Titre courant :
    Grand orgue de tribune
  • Grand orgue de choeur
    Grand orgue de choeur Sedan - Torcy - place Notre-Dame - en ville
    Description :
    Imposant grand orgue posé au sol, console en fenêtre comprenant 3 clavier et 1 pédalier.
    Titre courant :
    Grand orgue de choeur
    Illustration :
    Vue rapprochée : statue centrale ornant le buffet et tuyaux de façade IVR21_20130870870NUC2A
  • Grand orgue de tribune
    Grand orgue de tribune Charleville-Mézières - rue de l' Eglise - en ville
    Historique :
    lieu les 3 et 4 juillet 1873 par Louis Letrange qui en fut le titulaire jusqu'à sa mort en 1906, par Jules Grison, organiste de la métropole de Reims, par Armand Tridemy, titulaire des grandes orgues de la
    Description :
    Magnifique grand orgue de tribune de 40 jeux, à console séparée comprenant 3 claviers, 1 pédalier
    Titre courant :
    Grand orgue de tribune
    États conservations :
    restauré à l'identique pour revenir à la composition Schyven, après le massacre de Loridan.
  • Statue (demi-nature) : saint Gérard de Brogne
    Statue (demi-nature) : saint Gérard de Brogne Fumay - place de l'église - en ville
    Historique :
    Saint Gérard de Brogne, canonisé en 1131, fonda l'abbaye belge qui porte son nom en 919. Il lui fit sur la commune d'une représentation de Saint Gérard. La statue se trouvait, avant une série de vols
    Représentations :
    saint Gérard Saint Gérard porte dans sa main gauche une crosse, dans sa main droite la représentation d'un
    Titre courant :
    Statue (demi-nature) : saint Gérard de Brogne
    Dimension :
    h = 78 ; la = 28 ; pr = 17 Hauteur sans le socle : 78 cm.
  • Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Gérard de la commune de Tremblois-lès-Carignan
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Gérard de la commune de Tremblois-lès-Carignan Tremblois-lès-Carignan - en village
    Historique :
    L'église Saint-Gérard de Tremblois-les-Carignan présente un mobilier homogène, entièrement contemporain de sa reconstruction en 1924. Le vitrail, signé du peintre-verrier nancéien G. Gross en est l'ornement le plus remarquable.
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Gérard de la commune de Tremblois
    Annexe :
    , décor végétal, sans lunule, perles en métal autour du boîtier, grande croix sommitale, 1ère moitié 20e
  • Grand orgue monumental de tribune
    Grand orgue monumental de tribune Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Historique :
    Le facteur d'orgue Christophe Moucherel avait été appelé à terminer l’orgue de Stenay, dont le buffet avait été réalisé par le facteur Jean Boizard de Sedan, avant sa mort accidentelle. La réception définitive de l’instrument, le 13 mars 1719, lui fait rencontrer dom Amand Vincent, père organiste de l’abbaye de Mouzon, qui figure parmi les experts. Celui-ci, au vu du travail réalisé à Stenay, le et se termine en 1725. L'orgue fut payé par le père prieur Dom Pierre Laurent le 22 novembre 1724 Le décor est réalisé par le sculpteur Jacques Lemaire, dont une Vierge à l'Enfant coiffant la tourelle centrale du grand buffet, aidé d'un menuisier de Stenay, Henri Baillard. Orgue sauvé à la Révolution par l'organiste nommé Raulin qui joua avec entrain la Carmagnole, le Chant du départ et la Marseillaise. Deux inscriptions étaient visibles sur le tuyau du milieu du buffet de l´orgue indiquant la date à laquelle fut établi l´instrument : POSE PAR LE R[EVEREN]d / PERE PRIEUR DOM / PIERRE LAURENT / LE 22 NOVEMBRE / 1724
    Référence documentaire :
    p. 28 Le mobilier monastique des Ardennes. Etudes ardennaises, 1968, n°52 COLLIN, Hubert. Le
    Représentations :
    Le positif présente trois anges musiciens ; le buffet est soutenu par deux atlantes et le sommet
    Description :
    ; Doublette; Fourniture; Cymbale; Nazard; Quarte; Tierce; Larigot; Trompette; Cromorne; II Grand Orgue (17 ; Quarte; Tierce; Grand-Cornet; 1re Trompette; 2e Trompette; Clairon; Voix humaine III Récit (3 jeux le vent; Tremblant fort à vent perdu; Rossignol; « Gueulard » ou « Tête de Maure »; Angelot chef
    Titre courant :
    Grand orgue monumental de tribune