Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 167 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 2 verrières allégoriques (nef) : Croix ; ancre
    Ensemble de 2 verrières allégoriques (nef) : Croix ; ancre Ossey-les-Trois-Maisons - en village
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - en village
  • Verrière allégorique (côté nord de la nef) : Eucharistie, Vierge et saint Joseph
    Verrière allégorique (côté nord de la nef) : Eucharistie, Vierge et saint Joseph Ossey-les-Trois-Maisons - en village
    Représentations :
    Symboles figurés dans trois médaillons quadrilobés ; décor géométrique losangé en complément
    Description :
    . Grisaille pour les modelés.
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - en village
    Illustration :
    Les trois médaillons IVR21_20161004422NUC2A
  • Ensemble de 2 verrières mixtes (chœur) : Sainte Bernadette ; sainte Thérèse de Lisieux
    Ensemble de 2 verrières mixtes (chœur) : Sainte Bernadette ; sainte Thérèse de Lisieux Ossey-les-Trois-Maisons - en village
    Représentations :
    Lisieux, les mains croisées sur une croix et une couronne de roses.
    Description :
    Baies en arc brisé. Verrières à verre coloré et peint, divisées en trois panneaux horizontaux . Grisaille pour les modelés et les traits.
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - en village
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Ossey-les-Trois-Maisons - en village
    Historique :
    Le fief d'Ossey relevait de Marigny. Église d'origine romane défigurée au 19e siècle.
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - en village
  • Usine de bonneterie Marchois
    Usine de bonneterie Marchois Ossey-les-Trois-Maisons - 34 rue Linard Hubert - en village
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - 34 rue Linard Hubert - en village
  • Usine de bonneterie Fourment
    Usine de bonneterie Fourment Ossey-les-Trois-Maisons - rue de Romilly - en village
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - rue de Romilly - en village
  • Usine de bonneterie Charton, actuellement maison
    Usine de bonneterie Charton, actuellement maison Ossey-les-Trois-Maisons - 30 rue Linard Hubert - en village - Cadastre : 1979 H 268
    Historique :
    activité vers 1960. En 1986 (enquête initiale), le site apparaît reconverti en maison. En 2013 (complément
    Référence documentaire :
    Matrices cadastrales. Ossey-les-Trois-Maisons, propriétés bâties. 1911-1945 AD Aube : 3P 2904 . Matrices cadastrales. Ossey-les-Trois-Maisons, propriétés bâties. 1911-1945.
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - 30 rue Linard Hubert - en village - Cadastre : 1979 H 268
    Titre courant :
    Usine de bonneterie Charton, actuellement maison
    Destinations :
    maison
  • Usine de bonneterie Meirhaegue, actuellement maison
    Usine de bonneterie Meirhaegue, actuellement maison Ossey-les-Trois-Maisons - 52, 54 rue Linard Hubert - en village - Cadastre : 1979 H 608, 609
    Historique :
    Usine de bonneterie dont les bâtiments semblent dater du début du 20e siècle, avec agrandissement
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - 52, 54 rue Linard Hubert - en village - Cadastre : 1979 H 608, 609
    Titre courant :
    Usine de bonneterie Meirhaegue, actuellement maison
    Destinations :
    maison
  • Affinerie, haut fourneau, puis scierie, puis usine de pâtes alimentaires dite S.A. des Pâtes Alimentaires les Trois Epis, puis laiterie industrielle Leloup, puis ferme, actuellement maisons d'habitation
    Affinerie, haut fourneau, puis scierie, puis usine de pâtes alimentaires dite S.A. des Pâtes Alimentaires les Trois Epis, puis laiterie industrielle Leloup, puis ferme, actuellement maisons d'habitation Brethenay - sous le Coteau de la Perrière - en écart - Cadastre : 1826 A 1062 1934 A 700, 701
    Historique :
    Marne (1882, 1884), les bâtiments abritent une scierie. En 1923, une fabrique de pâtes alimentaires apparaissant converti en ferme en 1989 (enquête initiale). En 2013 (complément d'enquête), tous les bâtiments , hormis l'ancienne pièce de stockage du charbon (F), se trouvent restaurés en maisons d'habitation
    Référence documentaire :
    Valeur locative des maisons et usines. 1838-1847 AD Haute-Marne : P 254. Valeur locative des maisons et usines. 1838-1847.
    Titre courant :
    Alimentaires les Trois Epis, puis laiterie industrielle Leloup, puis ferme, actuellement maisons d'habitation
    Appellations :
    dite usine de pâtes alimentaires S.A. des Pâtes Alimentaires les Trois Epis, puis laiterie
    Annexe :
    . 1918 : Roux vend la scierie. 1923 : Constitution de la ''S.A. des pâtes alimentaires les trois épis bâtiments. 1936 : Faillite de la société ''Les trois épis''. Vente aux enchères. Les machines vendues sont
    Destinations :
    maison
  • Usines de bonneterie
    Usines de bonneterie
    Historique :
    sites), Gélannes (3 sites), Ossey-les-Trois-Maisons, Orvilliers-Saint-Julien et Bagneux dans la Marne (2 ), avant de décroître rapidement dans les années 1940 (8 créations) et 1950 (9) ; les trois seules le département de l'Aube (204 sites). Les 13 autres étant majoritairement implantés dans le bordure de rivière.Dans le département de l'Aube, les usines de bonneterie (204 sites) représentent exceptionnelle qui tranche notamment avec les autres départements de la région Champagne-Ardenne. En effet, même si la métallurgie occupe une place de choix dans les départements des Ardennes et de la Haute-Marne pour la bonneterie auboise. Autre parallèle régional: les établissement vinicoles dans la Marne ne intégraient les mêmes sites ou s'implantaient dans la proximité immédiate des usines de production (cas n’auront alors de cesse de modifier les métiers rectilignes ou circulaires initiaux d'origine anglaise, ou 1850 au développement des grandes fabriques.Des maisons de fabrication de métiers ouvrent leurs portes
    Référence documentaire :
    p. 15-21 Les établissements de la bonneterie à Troyes (1870-1914). Un patrimoine industriel à sauvegarder, 1996 HUMBERT, Jean-Louis. Les établissements de la bonneterie à Troyes (1870-1914). Un patrimoine 400e anniversaire du métier à tricoter, 1589-1989 : Les constructeurs aubois. Exposition, Musée de métier à tricoter, 1589-1989 : Les constructeurs aubois. Exposition, Musée de la Bonneterie, Troyes (1er . de la Maison du Boulanger, 1994. 248 p. p. 42-43 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité, 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Les établissements de bonneterie à Troyes (1870-1914), 1995 HUMBERT, Jean-Louis. Les établissements p. 185-187 Les territoires de la laine. Histoire de l'industrie lainière en France au XIXe siècle , 2004 DAUMAS, Jean-Claude. Les territoires de la laine. Histoire de l'industrie lainière en France au
    Description :
    l’image de grosses maisons d’habitation pouvant s’élever sur deux ou trois étages, mais qui de cette dernière époque. Les centres de production de la bonneterie peuvent se diviser en deux types de bâtiments : les ateliers de façonniers, qui sont des petites unités de fabrication qui présentent d'autres, on pourra citer les établissements Jourdain/Delaunay à Villemaur-sur-Vanne, petite structure de bâtiment correspond aux plus grandes usines. Les constructions s'organisent autour d’une cour et du bâtiment accueillant la force motrice. Les ateliers sont souvent flanqués de hangars pour le bien discernable (on peut citer, parmi d'autres : à Troyes les usines Doué-Lamotte, Bronner et fils ou Prévost et Cie ; à Reims la Société rémoise de bonneterie/Timwear). Les bonneteries, comparées à d'autres industries, généralement ne comportent que peu d'étages d'élévation : dans 88 % des sites les bâtiments ne étages : à Troyes l'usine Vanarrien-Derrey, à Sainte-Savine les usines Boisseau (1923/1950) et de la
  • Etablissement de vins de champagne de Ayala
    Etablissement de vins de champagne de Ayala Ay - 2 boulevard du Nord - en village - Cadastre : 1980 C 1388
    Historique :
    maison Ayala, érigée en société anonyme depuis 1922. Les trois neveux d'Edmond, qui dirigent alors devient possesseur du château d'Ay et de vignobles à Ay et Mareuil. La maison de champagne De Ayala est établie sous le Second Empire : les locaux sont construits boulevard du Nord dans les années 1850 . L'établissement est agrandi vers 1870 par l'architecte Thiérot qui édifia également les établissements Louis 1913, par l'entreprise Demay (selon les renseignements donnés par le directeur en place en 1996, lors de l'enquête initiale), sur les plans de l'architecte local Cugnot qui travailla à la reconstruction repris par le champenois René Chayoux en 1937, qui avait acquis la maison Montebello (IA51000378) un an auparavant. Depuis 2005, la maison Ayala est la propriété de la société familiale Jacques Bollinger.
    Référence documentaire :
    Maison Ayala, p. 20-23 Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne, 1991 CRESTIN-BILLET , Frédérique. Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne. [Grenoble] : Glénat, 1991. 159 pages. p. 97 Le champagne, trois siècles d'histoire, 1997 BLIN, Maurice (dir.), CLAUSE, Georges, GLATRE , Eric (rédac.). Le champagne, trois siècles d'histoire. Paris : Stock, 1997. 205 p.
    Description :
    site se fait boulevard du Nord. Les bâtiments sont organisés autour d'une cour au centre de laquelle se chacun des niveaux. La partie centrale en saillie de ce bâtiment, reconstruit sur les fondations du précédent, rappelle le cellier Mumm à Reims (IA51000299). Au nord du cuvage, les anciens bâtiments de la rincerie sont construits de la même manière que ce dernier. Au sud-ouest du cuvage, les bureaux comportent -cheval. A l'ouest, les anciens ateliers et l'ancienne chaufferie, en pierre meulière et encadrements de les nombreuses courbes des baies ou du muret précédant l'entrée du cuvage, adoucissent la structure
    Annexe :
    retrouve administrateur de la maison de champagne Albrecht le 9 août 1861 (AD Marne : 4E 25258). Par contre ). Le 31 mai 1870, Raphaël Edmond laisse la direction de la maison Ayala d'Albrecht, après accord du flanc de coteaux. Les plans des constructions ont été réalisés par l'architecte local Cugnot qui crise économique de 1934 provoque la chute de la société. Les frères Ayala sont contraints de vendre la Chayoux (1891-1969) qui venait d'acquérir la maison de champagne Montebello un an auparavant.
  • Etablissement de vins de champagne Deutz et Geldermann
    Etablissement de vins de champagne Deutz et Geldermann Ay - 4 boulevard du Nord 16 rue Jeanson - en village - Cadastre : 1980 C 549 à 551, 554, 558
    Historique :
    ), les installations sont toujours exploitées par la maison Deutz. installés en Champagne pour se lancer dans le négoce de vins, fondent la maison de champagne Deutz et bureaux et les appartements privés. Le jardin à l'anglaise est du à l'architecte-paysagiste Edouard Redon . A la fin du Second Empire, les fils des fondateurs, René Deutz et Alfred Geldermann, qui gèrent désormais la maison, édifient des locaux industriels et des caves à flanc de coteaux le long du boulevard du
    Référence documentaire :
    Maison Deutz, p. 44-47 Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne, 1991 CRESTIN-BILLET , Frédérique. Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne. [Grenoble] : Glénat, 1991. 159 pages. p. 97 Le champagne, trois siècles d'histoire, 1997 BLIN, Maurice (dir.), CLAUSE, Georges, GLATRE , Eric (rédac.). Le champagne, trois siècles d'histoire. Paris : Stock, 1997. 205 p.
    Description :
    portail portant les initiales WD. L'hôtel Deutz se compose de trois corps de logis entourant une cour A l'entrée du site, rue Jeanson, deux petits pavillons qui abritaient les écuries encadrent le pavillon logis se développe, côté jardin. A l'arrière, le jardin à l'anglaise, surmontant les caves, permet d'accéder au boulevard du nord où sont implantés les bâtiments industriels, dont la cuverie (partie la plus récente, élevée en meulière ; à l'intérieur, les poutrelles métalliques sont supportées par des colonnes
    Annexe :
    Deutz se compose de trois corps de bâtiments où sont installés les bureaux et les appartements privés Geldermann (né en 1810), tous les deux originaires de Prusse (Aix-la-Chapelle) décident de venir s'installer s'initiant au commerce du vin pendant plusieurs années auprès de la maison de Champagne Bollinger à Ay . Rapidement, il met à profit son expérience pour fonder avec son ami Pierre Geldermann la maison de Champagne d'apparat tendu de soieries rouges, d'une salle à manger Renaissance et d'une bibliothèque. Les fils des deux fondateurs, René Deutz et Alfred Geldermann, continuent ensemble la gestion de la maison. Ils , plus de dix années plus tard, ils étendent les bâtiments vers l'Est par la construction de locaux de . Transformée en société anonyme en 1927, la maison eut ensuite à sa tête Jean Lallier de 1938 à 1972, puis son
  • Etablissement de vins de champagne Krug
    Etablissement de vins de champagne Krug Reims - 5 rue Coquebert - en ville - Cadastre : 1974 BE 17, 18
    Historique :
    Paul Krug fait édifier une maison de champagne au 5 rue Coquebert sur les plans de l'architecte Thiérot en 1870. A la suite des destructions de 1914-1918, les bâtiments sont reconstruits à l'identique 1970. Krug a été pendant longtemps l'unique maison de champagne de confession protestante. En 2013
    Référence documentaire :
    Maison Krug, p. 64-69 Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne, 1991 CRESTIN-BILLET , Frédérique. Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne. [Grenoble] : Glénat, 1991. 159 pages. Fonds de la maison de champagne Krug AD Marne : 24J. Fonds de la maison de champagne Krug. p. 97 Le champagne, trois siècles d'histoire, 1997 BLIN, Maurice (dir.), CLAUSE, Georges, GLATRE , Eric (rédac.). Le champagne, trois siècles d'histoire. Paris : Stock, 1997. 205 p.
    Description :
    Les bâtiments de cet établissement, de taille modeste, dont le plus élevé a un étage carré et un
  • Etablissement de vins de champagne Joseph Perrier et Cie
    Etablissement de vins de champagne Joseph Perrier et Cie Châlons-en-Champagne - 67-69 avenue de Paris - en ville - Cadastre : 1986 BZ 12, 13, 128
    Historique :
    Joseph Perrier réutilise une ancienne maison du 18e siècle pour établir une maison de champagne à
    Référence documentaire :
    Maison Joseph Perrier, p. 102-105 Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne, 1991 CRESTIN -BILLET, Frédérique. Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne. [Grenoble] : Glénat, 1991. 159 Certificat d'origine de la maison Joseph Perrier Fils et Cie délivré par René Gandilhon , conservateur des archives, le 20 mars 1964. AD Marne. Certificat d'origine de la maison Joseph Perrier Fils p. 97 Le champagne, trois siècles d'histoire, 1997 BLIN, Maurice (dir.), CLAUSE, Georges, GLATRE , Eric (rédac.). Le champagne, trois siècles d'histoire. Paris : Stock, 1997. 205 p.
    Description :
    Les bureaux à deux étages carrés, édifiés en moellons de calcaire recouverts d'enduit, ont
    Annexe :
    HISTORIQUE Notre maison a été fondée à la fin du XVIIIe siècle par Alexandre Perrier, sous le nom prendre à la Maison une expansion importante qui permettait à un journaliste de L´Illustration d´écrire le 1888 à Monsieur Paul Pithois la Maison Joseph Perrier. La famille Pithois était déjà depuis plusieurs générations dans le commerce des vins. Cette maison reste toujours la propriété de cette même famille et ses , arrière petit-fils. A CUMIERES, En plein coeur de la Champagne délimitée, la Maison Joseph Perrier , principalement sur les territoires d´Hautvillers, Cumières et Damery. Cette récolte importante, assemblée avec les achats recueillis chaque année chez de nombreux vignerons, livreurs scrupuleux, répartis dans de qualité. Sitôt la vendange terminée et les raisins pressés sur place, le vin nouveau est transforme en Champagne. Dans ces galeries, d´une température toujours aussi fraîche et constante, la Maison . La Maison de Champagne Joseph Perrier Fils & Cie (fondée en 1825) est aujourd´hui bien connue dans le
  • Présentation du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Présentation du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Texte libre :
    presbytères, cinq maisons, trois musées, trois remises, trois établissements administratifs, trois hôtels lieu à l'ouverture que de deux ou trois fiches. À titre indicatif, toutes les communes possédant de Les résultats statistiques de l'enquête Les résultats de l'enquête systématique menée sur le prospectées, soit un peu moins que les 453 communes et hameaux que compte le département, certains ne -Seine (173), Chaource (171), Ervy-le-Châtel (136), Sainte-Savine (122), Mussy-sur-Seine (121), enfin Les Riceys (300 œuvres réparties entre trois églises et la mairie). Un total de 32 545 photographies ayant été retenues, cela revient à dire que chaque objet est en moyenne illustré par deux ou trois images. Comparaison entre les œuvres protégées et recensées Œuvres classées (3 500 unités après
  • maison
    maison Fumay
    Historique :
    centre ancien, modifications concernant le plus souvent les maison appareillées en moellon de schiste Les traces les plus anciennes du bâti relevées ne sont pas antérieures au 17ème siècle. La seconde
    Dénominations :
    maison
    Description :
    Le repérage porte sur 712 maison. La majorité d'entre elles sont de plan rectangulaire, à quelques (soit 18 constructions). 62,5% des maison repérées présentent un corps à faible encombrement sur la rue maison présentent un corps plus large que long, en plus de plafonds plus bas que la moyenne et présentant , ou de constructions de remises. Les matériaux de gros ouvre que sont schiste, quartzite, arkose associations et mises en ouvre, lesquelles orientent la datation du corpus. Les toitures, en ardoise, sont le
    Titre courant :
    maison
    Illustration :
    Vue de trois-quart droit de la façade antérieure d'une maison en ardoise de la rue du Bel-Air Maisons, vue de trois-quart droit, appartenant à la famille architecturale 2 situées rue des Cave formant les soubassements de maisons de la rue Lambert Malcotte. IVR21_20030800310ZA Maisons, vue de trois-quart droit, appartenant à la famille architecturale 2 situées rue des Vue de trois-quart droit de la façade antérieure d'une maison en ardoise de la rue du Bel-Air Vue de trois-quart droit des façades antérieures des maisons situées 32, 34, 36 quai des Carmélites Vue d'ensemble de maisons du 18e siècle de la rue du Dr Bourgeois. IVR21_20040800495NUCA Vue d'ensemble d'une maison appartenant à la famille architecturale 4 située rue du Bel-Air Série de maisons quai du Port-au-Blé. IVR21_20040800456NUCA Alignement de maisons rue Lambert-Malcotte. IVR21_20030800311ZA
  • Le Cellier de Bar, ancien cellier de Clairvaux
    Le Cellier de Bar, ancien cellier de Clairvaux Bar-sur-Aube - 13B rue Général Vouillemont - en ville - Cadastre : 2016 AK 284 + 476
    Historique :
    alors de la Champagne le centre de l’économie-monde (F. Braudel). Les fonctions de cette maison, située flux ininterrompu de transactions. Dans ce cadre, la maison de Bar cumula les fonctions de relais XIIe siècle (cf. carte du temporel ill. IVR21_20151000530NUCA). Alors que la maison de Dijon, Chapitre future maison-refuge de Bar ne transparaît qu’à travers la formule vague de ”possessiones quas habebis ex (Guilbert, 1990). Cette acquisition s’inscrit dans un cadre plus large d’implantation dans les villes à des aussi signalées des maisons à Neufchâteau, Châlons, Provins et Troyes. Si la première est un bel exemple de relais stratégique sur la route des salines lorraines (Marsal), les deux dernières, comme Bar , sont clairement à mettre en relation avec les foires de Champagne qui sont en plein essor et qui font contexte commercial suivant lequel deux foires se tenaient dans chacune des trois villes, occasionnant un investissements ultérieurs de l’abbaye firent d’elle un gros propriétaire foncier : d’une maison avec chapelle, le
    Description :
    conservé son cellier datable de la fin du XIIe siècle (en tant qu’ancienne bâtisse de la Maison-Dieu) ou du IVR21_20151000552NUCA). Cette salle de deux vaisseaux pour trois travées reste un bel exemple d’austérité architecturale , que confèrent notamment les massives ogives de section carrée retombant sur des piliers octogonaux
    Destinations :
    maison
    Texte libre :
    alors de la Champagne le centre de l’économie-monde (F. Braudel). Les fonctions de cette maison, située flux ininterrompu de transactions. Dans ce cadre, la maison de Bar cumula les fonctions de relais vaisseaux pour trois travées reste un bel exemple d’austérité architecturale, que confèrent notamment les XIIe siècle (cf. carte du temporel ill. IVR21_20151000530NUCA). Alors que la maison de Dijon, Chapitre future maison-refuge de Bar ne transparaît qu’à travers la formule vague de ”possessiones quas habebis ex (Guilbert, 1990). Cette acquisition s’inscrit dans un cadre plus large d’implantation dans les villes à des aussi signalées des maisons à Neufchâteau, Châlons, Provins et Troyes. Si la première est un bel exemple de relais stratégique sur la route des salines lorraines (Marsal), les deux dernières, comme Bar , sont clairement à mettre en relation avec les foires de Champagne qui sont en plein essor et qui font contexte commercial suivant lequel deux foires se tenaient dans chacune des trois villes, occasionnant un
    Illustration :
    Le Cellier de Bar : enceinte de la maison urbaine, ancien portail sud médiéval (angle des rues Le
  • Verrière à personnages (caveau de dégustation) : La maison de champagne Morize Père et Fils
    Verrière à personnages (caveau de dégustation) : La maison de champagne Morize Père et Fils Les Riceys - Ricey-Haut - 122 rue du Général de Gaulle - en village
    Canton :
    Riceys (Les)
    Représentations :
    1991) et Alain (frère de Guy, décédé en 2006). Au premier plan, les trois saisons de la vigne (été maison , automne, hiver). En bas, la maison Morize. En haut à gauche l'église de Ricey-Haut et à droite l'église de
    Description :
    . Vitrerie à verre coloré et peint. Grisaille pour les modelés et les traits des personnages, les paysages et les architectures.
    Localisation :
    Les Riceys - Ricey-Haut - 122 rue du Général de Gaulle - en village
    Titre courant :
    Verrière à personnages (caveau de dégustation) : La maison de champagne Morize Père et Fils
    Illustration :
    Vue partielle : la maison Morize IVR21_20161005480NUC2A
  • Etablissement de vins de champagne Lanson Père et Fils, actuellement logements et agence immobilière
    Etablissement de vins de champagne Lanson Père et Fils, actuellement logements et agence immobilière Reims - 10, 12 boulevard Lundy 1, 4 Impasse Lundy 7 rue Camille Lenoir - en ville - Cadastre : 1974 BH 308, 464, 465
    Historique :
    Les établissements Lanson sont installés boulevard Lundy sous le Second Empire. Ils sont agrandis . Détruits pendant la Première Guerre mondiale, les bâtiments sont reconstruits vers 1920 et abritent toujours, en 1988 (enquête initiale), la maison de champagne Lanson, qui possède d'autres unités rue de immobilière s'est installée dans les bureaux subsistants et le cellier a été converti en plusieurs logements
    Référence documentaire :
    Maison Lanson, p. 70-73 Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne, 1991 CRESTIN-BILLET , Frédérique. Vins de Champagne. Les grandes maisons de Champagne. [Grenoble] : Glénat, 1991. 159 pages. p. 95 Le champagne, trois siècles d'histoire, 1997 BLIN, Maurice (dir.), CLAUSE, Georges, GLATRE , Eric (rédac.). Le champagne, trois siècles d'histoire. Paris : Stock, 1997. 205 p. Histoire d'une maison de commerce en vins de champagne rémoise. La maison Lanson Père et Fils, 1982 MASSIOT, C. Histoire d'une maison de commerce en vins de champagne rémoise. La maison Lanson Père et Fils
    Description :
    Le cellier, édifié par Abel Robert, comporte un étage de soubassement, trois étages carrés et est
  • Etablissement de vins de champagne Piper Heidsieck, puis de Venoge, actuellement Moët et Chandon
    Etablissement de vins de champagne Piper Heidsieck, puis de Venoge, actuellement Moët et Chandon Épernay - 30 avenue de Champagne - en ville - Cadastre : 1987 BH 158
    Historique :
    de Mun, gendre du petit-fils du fondateur de la maison de Venoge, achète les bâtiments à Mme Plé installée sur le site ; au début des années 2010, les bâtiments appartiennent à la maison Moët et Chandon. , des celliers, des caves, un vendangeoir de commerce et des dépendances. La maison de champagne Piper -Piper, l'héritière de la maison Piper-Heidsieck. Fondée en 1837, la maison de Venoge installée d'abord à , sans beaucoup modifier celle-ci. A la suite des bombardements de la Première Guerre mondiale, les
    Référence documentaire :
    Maison De Venoge, p. 144-147 CRESTIN-BILLET, Frédérique. Vins de Champagne. Les grandes maisons de p. 97 BLIN, Maurice (dir.), CLAUSE, Georges, GLATRE, Eric (rédac.). Le champagne, trois siècles
    Description :
    forgé. Les trois corps de bâtiments sont composés d'un sous-sol et d'un rez-de-chaussée surmonté d'un Côté avenue de Champagne, trois ailes formant U entourent une cour pavée fermée d'une grille en fer salle d'accueil et de réception avec un escalier symétrique à deux volées opposées et trois grands Armand-Rose Emy. Les façades sur cour en maçonnerie de brique rouge sont rehaussées par des éléments
    Annexe :
    Epernay. Les immeubles rue Lochet se composaient de cinq bâtiments en façade et d´une vaste maison ). Les matrices cadastrales mentionnent plusieurs jardins, un terrain planté et une maison (magasin les deux marques qui vont asseoir la notoriété de la Maison, le Cordon Bleu et le Vin des Princes, qui Hypothèque du 23 juillet 1825. Vente d´une maison à Epernay moyennant 45000 F par Marie Catherine , devant maître Delachapelle, notaire à Epernay (AD Marne : 4Q 6120) : Vente de ''la maison qui lui glace, pressoir, caves, ..., caveaux, pierres à puits qui se trouvent dans la dite maison''. , demeurant à Epernay, à Monsieur H. Guillaume Piper, négociant demeurant à Reims, d'une grande maison sise à d'une ''grande maison sise à Epernay faubourg du commerce, consistant en un principal corps de logis en les pressoirs et une grande chaudière. Il demeure convenu que le soupirail se trouvant au bout du Vaud, se lance dans le commerce des vins mousseux de Champagne. 1837 : Il fonde sa propre Maison à
    Illustration :
    Maison privée à Epernay, ancien bâtiment de bureaux et de logements de l'établissement Venoge Maison privée à Epernay, ancien bâtiment de bureaux et de logement de l'établissement de Venoge
1 2 3 4 9 Suivant