Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble des verrières figurées et ornementales du chœur, du bas-côté nord, de la façade occidentale, des fenêtres hautes de la nef (baies n° 1 et 2, 3 à 17, 19 et 24, 101 à 117)
    Ensemble des verrières figurées et ornementales du chœur, du bas-côté nord, de la façade occidentale, des fenêtres hautes de la nef (baies n° 1 et 2, 3 à 17, 19 et 24, 101 à 117) Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Inscriptions & marques :
    CHARBONNEAUX. Baie n° 13 : DON DE / M(ONSIEU)R BARBIER LARATTE. Baie n° 15 : DONNE PAR LA FAMILLE / GERARD LARATTE. Baie n° 17 : DONNE PAR M(ADA)ME / TOURNEUR-CHOISY. Baie n° 24 : DONNE PAR G(USTA)VE BOURGEOIS
    Référence documentaire :
    Essais historiques sur l'église & la paroisse de Saint-Maurice de Reims LACATTE-JOLTROIS, M. Essais
    Précision dénomination :
    verrière à personnage
    Représentations :
    ornement à forme végétale Justes à gauche, les Damnés à droite. Baie n° 5 : panneau central : Vierge rédemptrice sauvant les âmes l'Agneau mystique, entouré à droite de Noé et le roi David, à gauche de sainte Barbe et saint Jean-Baptiste Jean l'Évangéliste, entouré de divers symboles liés à son écriture : le candélabre au 7 chandelles
    Description :
    Baies du chœur : trois lancettes rectangulaires surmontée d'un tympan à 7 ajours ; baies du côté sud et fenêtres hautes de la nef : trois lancettes rectangulaires surmontée d'un tympan à 5 ajours
    Titre courant :
    occidentale, des fenêtres hautes de la nef (baies n° 1 et 2, 3 à 17, 19 et 24, 101 à 117)
  • Église paroissiale Saint-Didier
    Église paroissiale Saint-Didier Asfeld - en village - Cadastre : 1985 AC 246
    Historique :
    Reimbeau, architecte à Reims puis sous la direction de M. Ronsin, architecte à Rethel, et opérés par un s´engagea, en juin 1675, à la reconstruire sur une place voisine. Le 18 juin 1680 intervint une date de 1683 est inscrite sur la coupole, à l'ouest. D'après les sources, les plans furent donnés par de passer plusieurs années à Rome et qui, après son retour en France, fut adjoint à François Mansart pour la construction du Pont Royal à Paris). Un doute subsiste cependant car les autres édifices mis en relation avec celui d'un disciple de Borromini, l'italien Guarino Guarini, qui était à Paris en 1662 pour construire l'église baroque Sainte-Anne-la-Royale à Paris (détruite) et à rapprocher l'édifice. Des réparations eurent lieu de 1865 à 1868 grâce à abbé Lamorlette et les conseils d'Auguste maçon du pays, M. Goussiez. Une campagne d'embellissements intérieurs intervint en 1890 : décoration intérieure due à la maison Durieux, de Reims, vitraux par les ateliers Bourgeois, de Paris, et grilles d
    Référence documentaire :
    p. 84 POQUET, A. La vallée de l´Aisne. Almanach Matot-Braine, année 1876. pp. 264-266 Excursion dans la vallée de l´Aisne. De Vouziers à Asfeld. Almanach Matot-Braine, année 1902 BAUDON, Albert. Excursion dans la vallée de l´Aisne. De Vouziers à Asfeld. Almanach Matot-Braine
    Représentations :
    A l'intérieur, le niveau d'entablement est décoré des noms et quatre évangélistes et de rinceaux
    Description :
    curviligne terminé par une rotonde qui ressemble à une basse de viole. La partie trapézoïdale se compose de différents éléments agencés de la sorte (d'ouest en est) : un vaste porche ovale à colonnade protège un surmonté d'un imposant clocher puis d'un espace de circulation trapézoïdale menant à l'espace liturgique de dalles calcaire et celui du choeur par un damier de marbre noir et de carreaux de céramique à chapelles de la rotonde. A l'intérieur, à partir de la base du clocher, deux escaliers muraux courbes permettent d'accéder aux tribunes qui débutent à l'étage de l'espace de circulation trapézoïdale et une vaste coupole et les chapelles par des culs-de-four. A l'extérieur, la partie trapézoïdale est ceinturée par un péristyle à colonnes en brique ; le clocher passe d'un plan carré à la base, à un plan octogonal dont quatre angles sont occupés par des colonnes géminées et des pots à feu. Les volumes entablement à courbes concaves supporté par des pilastres. La couverture de l'édifice est en ardoise. Le
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Illustration :
    ) / A. Wilmet photographe. Rethel : A. Wilmet édit., [ca 1900]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n Vallée de l'Aisne. Asfeld-le-Ville (Ardennes) - Intérieur de l'Eglise / A. Wilmet photographe . Rethel : A. Wilmet édit., [ca 1900]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AD Ardennes : 8 Fi 1 des parties à restaurer IVR21_20130868776ZZ
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Verrière de la chapelle sud (baie n° 12)
    Verrière de la chapelle sud (baie n° 12) Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Historique :
    été la suite de la baie n° 10. Ce serait une œuvre de Gustave Bourgeois, en 1860. Cette verrière a du
    Référence documentaire :
    Essais historiques sur l'église & la paroisse de Saint-Maurice de Reims LACATTE-JOLTROIS, M. Essais
1