Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 83 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 4 verrières à personnages (chœur) : Saints personnages et épisodes de la vie de saints
    Ensemble de 4 verrières à personnages (chœur) : Saints personnages et épisodes de la vie de saints Vitry-le-Croisé - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant peint sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Localisation :
    Vitry-le-Croisé - en village
    États conservations :
    inférieur droit, quelques pointes de décoloration dans le visage de saint Paul et dans le décor entre les deux scènes. Baie 4 : cassure en étoile dans le visage du saint.
  • Ensemble de 10 baies décoratives (transept, nef)
    Ensemble de 10 baies décoratives (transept, nef) Vitry-le-Croisé - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant peint sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Localisation :
    Vitry-le-Croisé - en village
  • Verrière à personnage : Saint Bénigne ; saint Louis faisant l'aumône
    Verrière à personnage : Saint Bénigne ; saint Louis faisant l'aumône Vitry-le-Croisé - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre inscription concernant le destinataire peint sur l'oeuvre VOUILLERMET (dans le soubassement de la scène historiée).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Localisation :
    Vitry-le-Croisé - en village
  • Ensemble de 2 verrières historiées (chœur) : Enfant Jésus et l'Ange gardien ; Immaculée Conception apparaissant à deux enfants
    Ensemble de 2 verrières historiées (chœur) : Enfant Jésus et l'Ange gardien ; Immaculée Conception apparaissant à deux enfants Vitry-le-Croisé - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant peint sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Localisation :
    Vitry-le-Croisé - en village
    Illustration :
    Baie 2 : inscription concernant le fabricant IVR21_20161007224NUC2A
  • Tableau : Jésus chez Marthe et Marie
    Tableau : Jésus chez Marthe et Marie Troyes - rue de la Madeleine - en ville
    Historique :
    Cette peinture provient du retable de l'autel de la communion, qui couvrait jadis toute le fenêtre
    Observation :
    Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA. Protection MH ? Lien possible avec un tableau de l'église de Ricey-Bas (cf François).
    États conservations :
    Écaillages avec craquelures partielles. Le vernis s'estompe.
  • Fontarce, ancienne grange de Clairvaux
    Fontarce, ancienne grange de Clairvaux Vitry-le-Croisé - Fontarce - isolé - Cadastre : 1989 F1 700 à 725
    Historique :
    En dehors de la grange abbatiale, Fontarce (10- com. Vitry-le-Croisé) est la plus ancienne grange nombreuses donations qui complétèrent et débordèrent le domaine initial de la haute vallée de l’Arce. Les cartulaire. La grange bénéficia pour ses troupeaux d’une zone de pâturages sur Vitry et la seigneurie de saisonniers employés aux multiples activités ponctuelles et récoltes durant l’année. Le cheptel se
    Localisation :
    Vitry-le-Croisé - Fontarce - isolé - Cadastre : 1989 F1 700 à 725
    Texte libre :
    En dehors de la grange abbatiale, Fontarce (10- com. Vitry-le-Croisé) est la plus ancienne grange nombreuses donations qui complétèrent et débordèrent le domaine initial de la haute vallée de l’Arce. Les cartulaire. La grange bénéficia pour ses troupeaux d’une zone de pâturages sur Vitry et la seigneurie de saisonniers employés aux multiples activités ponctuelles et récoltes durant l’année. Le cheptel se
    Illustration :
    Fontarce : vue générale du site de la grange à la source de l'Arce (vue vers le nord
  • Ancienne abbaye de Clairvaux
    Ancienne abbaye de Clairvaux Ville-sous-la-Ferté - Maison centrale de Clairvaux - - en écart - Cadastre : 1962 A2 275
    Historique :
    Clairvaux, dont le nom résonne comme l’une des plus prestigieuses abbayes de la Chrétienté mais aussi comme l’un des centres de détention les plus redoutés, a été fondée officiellement le 25 juin 1115 abbaye de Clairvaux. Un siècle plus tard, on en comptera le double. Une telle croissance dût se mesurer l’âge d’or cistercien, il reste peu de choses mais le bâtiment des convers —récemment restauré— témoigne ) (ill. IVR21_20151000564NUCA à IVR21_20151000566NUCA), le phénomène claravallien trouve sans doute plus de signification encore dans l’étendue du temporel, qu’il est quasiment impossible de rendre dans le cartulaire : La Borde (ou Borde-Han), Morins, Blinfey, Cornay, le Val-de-Rognon, Fenus pour les granges (ou dû ?) créer des centres de production satellites plus modestes, placés sous le contrôle de granges d'importance inégale ont vu le jour durant cette période : si la Maison-aux-Convers, la Borde-d'Ambre et Val-l'Ermite. De même, dès le milieu du XIIe siècle, plusieurs actes montrent les liens de Jurville et
    Description :
    L’histoire architecturale de Clairvaux est généralement divisée en 5 périodes : Clairvaux I, le (1708-1790) Clairvaux V, le centre pénitentiaire Clairvaux I, le monasterium vetus des débuts fut l’abbaye de saint Bernard. Tous les bâtiments, dont le plan et l’élévation figurent sur les représentations carré. Un peu à l’image de la chapelle primitive (la Porziuncola) de saint François à Assise dans la vraisemblablement un chevet plat, bien que le plan n’en soit pas connu. Des autres bâtiments conventuels contemporains et postérieurs a subsisté le bâtiment des convers qui vient d’être restauré, après plus de 30 ans croisées d’ogives sur deux niveaux : le rez-de-chaussée est partagé entre le réfectoire des convers (côté sud) et le cellier (nord), séparés par un passage. Le dortoir quant à lui voûté d’arêtes, prévu pour : mortier dans le réfectoire (avec dallage ?) et au dortoir, terre battue dans le cellier, pavés au passage l’originalité du bâtiment (ill. IVR21_20151000333NUCA). Le bâtiment des convers de l’abbaye de Vauclair (02
    Annexe :
    Révolution", Mémoires - Société des sciences et arts de Vitry-le-François, t. 32, 1927-34, p. 62-79 VERNA , Jean-François, Clairvaux le génie d'un lieu, Cirey-sur-Blaise, 2012, 59 p. MAILLET, Chloé, "Bernard de sur le XVIIIe siècle : le voyage de l’abbé Lebœuf à Clairvaux, Paris, 1898, 60 p. AUBERGER, Jean d'après le cas des monastères cisterciens de Bourgogne, Champagne et Franche-Comté", L'innovation . 58-65 BIANCHI, Virginie, LEROUX-DHUYS, Jean-François et STRITT, Pascal, Clairvaux, Langres, 2011, 191 . 143-177 CHAUVIN, Benoît, "Le plan bernardin : réalités et problèmes", Bernard de Clairvaux. Histoire nouveau sur le ”Cellier” de Clairvaux (…1190-1230…)”, Mémoires de la Commission des Antiquités du département de la Côte-d’Or, t. XLI, 2005-11, p. 79-160. CHAUVIN, Benoît, ”Le cellier de Clairvaux à Colombé -le-Sec (Aube) : nouvelle documentation (…1190-1230…), nouvelle datation”, Annales de l’Est, n , Patrick, "Le cellier de Colombé-le-Sec vu par les dessinateurs aubois du XIXe siècle", La Vie en Champagne
    Texte libre :
    Clairvaux, dont le nom résonne comme l’une des plus prestigieuses abbayes de la Chrétienté mais aussi comme l’un des centres de détention les plus redoutés, a été fondée officiellement le 25 juin 1115 abbaye de Clairvaux. Un siècle plus tard, on en comptera le double. Une telle croissance dût se mesurer l’âge d’or cistercien, il reste peu de choses mais le bâtiment des convers —récemment restauré— témoigne ) (ill. IVR21_20151000564NUCA à IVR21_20151000566NUCA), le phénomène claravallien trouve sans doute plus de signification encore dans l’étendue du temporel, qu’il est quasiment impossible de rendre dans le cartulaire : La Borde (ou Borde-Han), Morins, Blinfey, Cornay, le Val-de-Rognon, Fenus pour les granges (ou dû ?) créer des centres de production satellites plus modestes, placés sous le contrôle de granges d'importance inégale ont vu le jour durant cette période : si la Maison-aux-Convers, la Borde-d'Ambre et Val-l'Ermite. De même, dès le milieu du XIIe siècle, plusieurs actes montrent les liens de Jurville et
    Illustration :
    Clairvaux : du 1er au 3e plan, le quartier des hôtes, le bâtiment des convers, l'abbaye du XVIIIe s Clairvaux : l'abbaye du XVIIIe siècle (vue vers le nord) IVR21_20151000002NUCA
  • Verrière hagiographique (côté nord de la nef) : Miracle de saint François-Xavier ; Résurrection de Lazare
    Verrière hagiographique (côté nord de la nef) : Miracle de saint François-Xavier ; Résurrection de Lazare Piney - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'iconographie (dans le panneau 3) : LAZARE VENI FORTIS.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière représentant une Guérison de saint François-Xavier et la Résurrection de Lazare, réalisée entre 1882 et 1886 par le peintre-verrier troyen Claude Lavergne, dit Claudius, ou en compagnie de ses
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Représentations :
    François-Xavier en Inde). Panneau central (2) : Résurrection de Lazare. Panneau supérieur (3) : Le phénix saint François Xavier miracles de saint François Xavier en Inde Panneau inférieur (1) : Résurrection d'un mort par saint François-Xavier (miracles de saint
    Titre courant :
    Verrière hagiographique (côté nord de la nef) : Miracle de saint François-Xavier ; Résurrection de
    Annexe :
    , en entrant, est représentée l’Impression des stigmates de saint François d’Assise et la mort de saint Joseph. Dans celle de gauche, la Résurrection d’un mort par saint François-Xavier. (…) L’abside à 3 pans est éclairée sur les côtés par 2 fenêtres garnies de verrières modernes représentant, à droite, le Purgatoire, le Sacrifice de la Messe et le couronnement de la Vierge. A gauche, l’Annonciation, la Descentede croix et le Couronnement de la Vierge (sic). On lit cette inscription : A NOTRE-DAME DES ORMES verrier à Paris, décédé le 31 décembre 1887. »
    Illustration :
    Panneau inférieur (1) : Guérison de saint François-Xavier IVR21_20161001996NUC2A
  • Ensemble de 3 verrières hagiographiques (chœur, chapelle 4S) : Vie de saint François ; vie de saint Appolinaire
    Ensemble de 3 verrières hagiographiques (chœur, chapelle 4S) : Vie de saint François ; vie de saint Appolinaire Troyes - place Saint-Pierre - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Représentations :
    : Saint François avec saint Dominique et un troisième saint. Registre 3 : Saint François et le miracle du bâton fleuri. Registre 4 : Saint François en discussion avec le sultan Al-Kamel. Registre 5 : Saint François faisant jaillir une source. Registre 6 : Saint François converse avec le Christ. Registre 7 saint François en médaillon : Registre 1 : Naissance de saint François. Registres 2 et 3 : Charité de saint François. Registre 4 : Saint François en prière. Registre 5 : Prêche de saint François. Registre 6 : Songe d'Innocent III. Registre 7 : Innocent III approuvant la règle de saint François. Registre 8 : Saint François en prière. Baie 22 : Anges thuriféraires. Baie 24 : Registre 1 : Saint François sauve une personne des eaux. Registres 2 : Saint François se dépouille de ses vêtements. Registre 8 : Les stigmates de saint François et Grégoire
    Titre courant :
    Ensemble de 3 verrières hagiographiques (chœur, chapelle 4S) : Vie de saint François ; vie de saint
  • Verrière à personnage (collatéral nord) : Saints personnages
    Verrière à personnage (collatéral nord) : Saints personnages Sainte-Savine - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    François, sainte Julie), sans date ni signature. Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles
    Représentations :
    figures saint Louis Saint-Etienne saint François sainte Julie de style renaissance. Lancette gauche, de bas en haut : saint Louis, saint François, saint Georges . Sujet : saint Louis, saint Etienne, saint François et sainte Julie datent du 19e siècle.
    Description :
    verres gravés dans le saint Georges (registre supérieur de la lancette gauche).
    États conservations :
    La figure de saint Vincent est restaurée ; le panneau de sainte Catherine est un remploi ; datent du 19e siècle : saint Louis, saint Etienne, saint François et sainte Julie. Effacement dans la
  • Ensemble de 2 verrières à personnages (fenêtres hautes de la nef) : Bon Pasteur ; Saint Jean-Baptiste
    Ensemble de 2 verrières à personnages (fenêtres hautes de la nef) : Bon Pasteur ; Saint Jean-Baptiste Bailly-le-Franc - en village
    Inscriptions & marques :
    Baie 101 (dans le cartouche et le phylactère, en lettres gothiques) : donné par François Vautrain inscription concernant le donateur français peint sur l'oeuvre curé de Bailly-le-Franc. Baie 102 (dans le cartouche et le phylactère, en lettres gothiques) : donné
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Ensemble de 2 verrières à personnages représentant dans la nef au nord, en partie haute, le Bon Pasteur (baie 101), et au sud saint Jean-Baptiste (baie 102). La première a été donnée par François Vautrain curé de Bailly-le-Franc, la seconde par Pierre-Jacques Guyot curé de Bagneux, Baptiste Pathiot et
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Description :
    panneaux maintenus par une seule barlotière. Les montants de ces verrières sont en bois, dans le cadre
    Localisation :
    Bailly-le-Franc - en village
    Annexe :
    Pierre ; n°8 – Six vitraux de 0,80 de haut sur 0,30 de large, représentant Ste Hélène, le Bon Pasteur, St Jean-Baptiste, la Descente de la Croix, Ste Thérèse et St François d'Assise. Estimation 192 fr. ».
  • Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Saint Vincent ; saint Bernard
    Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Saint Vincent ; saint Bernard Meurville - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant peint sur l'oeuvre Transcription : L. FRANCOIS / 2007 (en bas à droite de chaque baie).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrières signées L. François réalisées en 2007.
    Auteur :
    [peintre-verrier] François L.
  • Ensemble de 8 verrières allégoriques et historiées (chœur, nef) : Les âmes dansantes ; La manne ; La communion ; Saint François d'Assise ; Un ermite
    Ensemble de 8 verrières allégoriques et historiées (chœur, nef) : Les âmes dansantes ; La manne ; La communion ; Saint François d'Assise ; Un ermite Plancy-l'Abbaye - Viâpres-le-Grand - - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Représentations :
    saint François d'Assise et le loup de Gubbio 10 : pluie de manne. Baie 11 : la communion. Baie 12 : saint François d'Assise et le loup de Gubbio
    Localisation :
    Plancy-l'Abbaye - Viâpres-le-Grand - - en village
    Titre courant :
    ; La communion ; Saint François d'Assise ; Un ermite
    États conservations :
    Baies 1 et 4 : Le verre semble en bon état mais la verrière est menacée par une maçonnerie en
  • Buffet d'orgue
    Buffet d'orgue Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Historique :
    Jean-François Béchamp, sculpteur, actif au 18e siècle en Champagne et Lorraine. Style rocaille . Livré en 1736, il est relevé et augmenté en 1788 par François-Henri Cliquot. Vendu en 1793, il est Geoffroy (1806-1907). D'après : Vilain (Gilles), Le sculpteur du grand orgue et des stalles de l'ancienne
    Observation :
    Existence attestée de photographie ancienne. Cf. Vilain (Gilles), Le sculpteur du grand orgue et
    Représentations :
    Partie sommitale : David tenant sa harpe, encadré de 2 anges musiciens. Soutenant le corps
    Auteur :
    [sculpteur] Béchamp Jean-François
    Texte libre :
    à 52 en 1788 par le célèbre facteur parisien, François-Henri Clicquot (1732-1790), y ajoutant en Clairvaux le revers de la façade ouest). Il est l’œuvre du menuisier Piccard et du sculpteur Jean-François La cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul Le mobilier Un orgue existait dans la cathédrale à la fin du arcade de gauche. De 1419 à 1421, la tribune et le buffet furent refaits et en 1693 un positif de dos y de la paroisse Saint-Pierre, substitués aux anciens chanoines, en réclamèrent le prestigieux grand orgue, exposant le 10 août 1792 que l’instrument de leur église, « placé mesquinement entre deux piliers façade ouest par l’architecte Jean-Baptiste Vaudé, le facteur d’orgue René Cochu étant chargé de l’instrument. C’est le grand père de ce dernier, le châlonnais Jacques Cochu (1693-1765), qui l’avait construit particulier un bourdon de 32 pieds au manuel. Ayant traversé le XIXe siècle sans trop de dommage, il fut vaisseau de la cathédrale a permis de remonter le buffet dans son intégralité (il occupait aussi à
    Illustration :
    Détail d'un atlante soutenant le grand orgue. IVR21_20031007989NUCA Détail d'un atlante soutenant le grand orgue. IVR21_20141000058NUCA Détail d'un atlante soutenant le grand orgue. IVR21_20141000057NUCA Détail d'un atlante soutenant le grand orgue. IVR21_20141000231NUCA Détail d'un atlante soutenant le grand orgue. IVR21_20141000232NUCA
  • Verrière hagiographique (chœur) : Vie du Christ
    Verrière hagiographique (chœur) : Vie du Christ Plaines-Saint-Lange - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre partiellement illisible Lancette a : Don de Jean François OLIVIER / CURE de la PAROISSE 1875. Lancette b : Don (...) de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière donnée en 1875 par le couple de Bantel et en 1877 par le curé Jean-François Olivier. M. de
    États conservations :
    la lancette b. Lacunes en partie inférieure de la lancette a et sur le Christ du Sacré-Cœur de la
  • Ensemble de 3 verrières à personnages (chœur) : Sacré-Cœur de la Vierge, Sacré-Cœur de Jésus ; Saint François de Sales, sainte Justine ; Saint Louis, saint Martin
    Ensemble de 3 verrières à personnages (chœur) : Sacré-Cœur de la Vierge, Sacré-Cœur de Jésus ; Saint François de Sales, sainte Justine ; Saint Louis, saint Martin Piney - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    -Cœur de la Vierge et le Sacré-Cœur de Jésus (baie 0), saint François de Sales et sainte Justine (baie 1 Ensemble homogène de 3 grandes verrières à personnages situées dans le chœur, représentant le Sacré ), Saint Louis et Saint Martin (baie 2). Elles ont été réalisées par le peintre-verrier troyen Louis
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Représentations :
    Dieu le Père à mi-corps Baie 0 : Sacré-Cœur de Marie (lancette a) ; Sacré-Cœur de Jésus (lancette b). Dieu le Père (soufflet). Fonds damassés rouges. Dais et soubassement architecturés. Baie 1 : Saint François de Sales
    Description :
    . Elles représentent le Sacré-Cœur de la Vierge et le Sacré-Cœur de Jésus (baie 0), saint François de des panneaux a4 et b4 de chaque baie ne sont pas rectilignes mais reprennent le contour des crânes des
    Titre courant :
    ; Saint François de Sales, sainte Justine ; Saint Louis, saint Martin
    États conservations :
    Baie 0 : fissures, trou dans le manteau de la Vierge avec fissures en étoile ; la dégradation a été reprise au recto par une petite pièce de verre ou de plexiglas incolore encollée grossièrement. Le panneau la lancette droite, panneau b2 (pièce brune dans le soubassement), et dans le panneau a4, dans le . Dans la lancette droite, trous dans les panneaux b1 et b3, grossièrement colmatés. Le panneau inférieur
    Annexe :
    Piney (18 janvier 1906) - Eglise : « n°1 - (…) le choeur est éclairé par 5 grandes fenêtres, les 3 vitraux du fond représentent, l'un le Sacré-Coeur de Jésus et le Sacré-Coeur de Marie, le 2e St Martin et St Louis et le 3e St Nicolas et Ste Justine, quant aux 2 autres, couleur grisaille, l'un représente grandes figures représentées sous des pinacles et personnifiant : dans la fenêtre centrale, le Sacré-Cœur fenêtre de gauche, saint François de Sales et sainte Justine, toutes figures d’un dessin indécis et d’une
    Illustration :
    Baie 1 (vue générale) : Saint François de Sales ; sainte Justine IVR21_20161001979NUC2A
  • Verrière hagiographique (côté sud de la nef) : Saint François d'Assise recevant les stigmates du Christ ; Mort de saint Joseph
    Verrière hagiographique (côté sud de la nef) : Saint François d'Assise recevant les stigmates du Christ ; Mort de saint Joseph Piney - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    Verrière représentant Saint François d'Assise recevant les stigmates du Christ et la Mort de saint Joseph, réalisée entre 1882 et 1886 par le peintre-verrier troyen Claude Lavergne, dit Claudius, ou en
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Représentations :
    saint François d'Assise Panneau inférieur (1) : Saint François recevant les stigmates. Panneau central (2) : Mort de saint
    Titre courant :
    Verrière hagiographique (côté sud de la nef) : Saint François d'Assise recevant les stigmates du
    Annexe :
    , en entrant, est représentée l’Impression des stigmates de saint François d’Assise et la mort de saint Joseph. Dans celle de gauche, la Résurrection d’un mort par saint François-Xavier. (…) L’abside à 3 pans est éclairée sur les côtés par 2 fenêtres garnies de verrières modernes représentant, à droite, le Purgatoire, le Sacrifice de la Messe et le couronnement de la Vierge. A gauche, l’Annonciation, la Descentede croix et le Couronnement de la Vierge (sic). On lit cette inscription : A NOTRE-DAME DES ORMES verrier à Paris, décédé le 31 décembre 1887. »
    Illustration :
    Panneau inférieur (1) : Saint François recevant les stigmates IVR21_20161002000NUC2A
  • Verrière historiée : Histoire de la Genèse et Rédemption (baie n°1)
    Verrière historiée : Histoire de la Genèse et Rédemption (baie n°1) Troyes - rue de la Madeleine - en ville
    Inscriptions & marques :
    personnages de Caïn, Abel, saint François et saint Claude ; dans un phylactère du sacrifice d'Abraham ; dans des phylactères dans le tympan.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale inventaire des vitraux des 19e, 20e et 21e siècles dans le
    Historique :
    19e siècle ainsi que le troisième registre (scènes du sacrifice d'Abraham, de Joseph et la citerne et de Moïse avec le serpent d'airain presque entièrement du 19e siècle). La scène du déluge est très restaurée. La verrière a été restaurée par le peintre-verrier troyen Louis-Germain Vincent-Larcher à la fin concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à jour en 2015-2016.]
    Référence documentaire :
    la Genèse. [en ligne]. Troyes : Archives de l'Aube. [consulté le 10 novembre 2016]. Accès Internet
    Représentations :
    Joseph jeté dans le puits par ses frères Moïse et le serpent d'airain saint François . Registre inférieur (de gauche à droite) : Dieu crée le ciel ; la terre ; les eaux ; les astres. Deuxième ; meurtre d'Abel par Caïn ; le déluge. Registre supérieur (de gauche à droite) : rencontre de Melchisédech et d'Abraham ; sacrifice d'Isaac ; Joseph mis dans la citerne ; Moïse et le serpent d'airain. Têtes Portement de croix (à gauche) et de la Déploration sur le corps du Christ (à droite) ; donateur et donatrice (soufflet inférieur) présentés par saint François et saint Claude (écoinçons).
    États conservations :
    , de Joseph et la citerne et de Moïse avec le serpent d'airain presque entièrement du 19e siècle
    Illustration :
    Histoire de la Genèse : Dieu crée le ciel. Vue d'ensemble. IVR21_19931000068X Histoire de la Genèse : Dieu crée le ciel. Vue d'ensemble. IVR21_19931000069XA Vue partielle en 2016 : le déluge IVR21_20161005464NUC2A Vue partielle en 2016 : Moïse et le serpent d'airain IVR21_20161005465NUC2A
  • Statue : Christ ressuscitant
    Statue : Christ ressuscitant Troyes - 11 rue Huguier Truelle - en ville
    Historique :
    Attribué à François Gentil. Tenait dans sa main dextre l'étendard de la Résurrection. Placé sous
    Observation :
    Liste C.A.O.A. Mgr Marsat, 1980 : attribution très douteuse. Pas de photographie ancienne dans le
    Auteur :
    [sculpteur] Gentil François
    États conservations :
    Manquent 2 doigts de la main dextre. Trace de consolidation au plâtre sur le bras dextre (qui
    Texte libre :
    maniériste. Comme le Christ à la colonne, l’œuvre a été donnée à François Gentil ou à Dominique Florentin Avec le Christ de Germain Pilon du musée du Louvre et le Christ à la colonne de la chapelle du Calvaire de Saint- Nicolas (IM10004040), le Christ ressuscitant est un des exemples notoires de la maîtrise d’origine ; le Christ bénit de la main droite (il a perdu deux doigts) et tenait autrefois la croix de la et tournée pour installer les orgues, a perdu en visibilité : on ne l’aperçoit que si on regarde le sépulcre par le petit côté et ses jambes sont désormais coupées jusqu’au tibia par le parapet. Marion
  • Stalles (88)
    Stalles (88) Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Historique :
    Jean-François Béchamp, sculpteur, actif au 18e siècle en Champagne et Lorraine. Style rocaille . Vendues le 13 janvier 1794. Achetées par la cathédrale en 1797, avec leur plancher, elles sont sont démontées et entreposées dans le magasin d'un particulier. Elles ne seront réinstallées qu'en mai
    Observation :
    Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA. Cf. supplémentaire : Vilain (Gilles), Le sculpeur
    Description :
    81 dans le choeur (46 au nord ; 48 au sud) + 28 tabourets rivés au plancher (15 au nord ; 13 au sud
    Auteur :
    [sculpteur] Béchamp Jean-François
    Texte libre :
    l’admiration leur décor sculpté par le vosgien Jean-François Bechant, ou Béchamp. La cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul Le mobilier Les anciennes stalles – réalisées de 1525 à 1532 incompatible avec le style de la cathédrale. Déplacée en 1850, elle fut finalement vendue à un particulier
1 2 3 4 5 Suivant