Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Plaque funéraire, bas-relief
    Plaque funéraire, bas-relief Troyes - rue Pithou - en ville
    Historique :
    colombes en bronze doré pour l'ancienne clôture du choeur). François Girardon né à Troyes le 16 mars 1628 l'Église (messes pour les parents de François Girardon, Nicolas et Anne Girardon, rente, crucifix et deux , décédé le 1er septembre 1715. Contrat de fondation rédigé en 1691. Girardon est inhumé à Paris.
    Observation :
    Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA.
    Auteur :
    [sculpteur] Girardon François
    États conservations :
    Plaques fixées au mur par 8 agrafes rouillées (migration ponctuelle de la rouille dans le marbre).
    Appellations :
    dit du testament de François Girardon
    Texte libre :
    ), réalisée sans doute en 1691, François Girardon rappelle sa donation du Christ et
 des deux colombes et évoque deux fondations qu’il a établies, l’une pour le repos de ses parents, enterrés dans cette église , suivant un acte passé le
5 juillet 1691, l’autre pour le sien et celui de son épouse après leur décès. Le encadrent cette allégorie de la Mort. Pour mieux faire ressortir le marbre blanc de la table et de la blanc pour la bordure chantournée qui délimite le tout.
    Illustration :
    Plaque commémorative des fondations funéraires de François Girardon, église paroissiale Saint-Remy Inscription relatant la fondation funéraire établie pour François Girardon et son épouse, encadré Inscription relatant la fondation funéraire établie par François Girardon pour ses parents
  • Croix (figurine) : Christ en croix
    Croix (figurine) : Christ en croix Troyes - rue Pithou - en ville
    Observation :
    Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA.
    Auteur :
    [sculpteur] Girardon François
    Texte libre :
    L'église paroissiale Saint-Remy La sculpture : les oeuvres de Girardon Le grand sculpteur de la cour de 
Louis XIV, François Girardon, n’oublia pas au sommet de sa gloire la ville de son enfance dota tout particulièrement sa paroisse familiale Saint-Remy. Le 31 décembre 1686
 il commandait une grille, dont il avait donné le dessin, au serrurier parisien Denis Caffin, peut-être de la même lignée que le Caffin qui réalisa en 1711 la grille d’entrée du chœur de Notre- Dame de Paris. Cette clôture , exécutée aux frais de la fabrique, fermait sur toute la largeur (6 m) le chœur liturgique de l’église qui doré, réalisés et offerts par le sculpteur. Il les installa lui-même le 30 mars 1690. Seul le Christ chaire. Vers 1860, on le monta sur une croix néogothique afin de l’assortir au style du nouveau maître - autel sur lequel il prit place.
 Le Christ (130 x 90 cm) est figuré au moment de sa mort. La tête, qui sculpture : légère inclinaison du torse ; flexion de la
 jambe droite. Le traitement élaboré de la
  • Autel, retable, tabernacle
    Autel, retable, tabernacle Troyes - rue Mignard - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire
    Historique :
    En 1691, la confrérie du Saint-Sacrement commande un nouvel autel du Saint-Ciboire à François hauts-reliefs. Le nouvel ensemble est monté en 1692 et consacré en janvier 1693. Il est transporté en Révolution, sont remontés à leur ancien emplacement en 1862 par le sculpteur Valtat. L'autel proprement dit
    Auteur :
    [sculpteur] Girardon François
    États conservations :
    Descellement du 2e degré d'autel. L'oxydation du cuivre a migré dans le marbre environnant (taches
    Illustration :
    Vue générale sans le degré (image accompagnée d'une prise de vue pour les parties claires Vue rapprochée sur le Christ lavant le pied d'un des apôtres. IVR21_20081001320NUCA
1