Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 48 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cloche
    Cloche Champlat-et-Boujacourt - - - en village - Cadastre : 2014 B 105
    Inscriptions & marques :
    MARRAINE ALLICE DIDIER / JE ME NOMME LUCIE ALICE / PAINTANDRÉ FRÈRES FONDEURS À VITRY LE FRANÇOIS MARNE inscription concernant le donateur sur l'oeuvre français d'origine inscription concernant le fabricant sur l'oeuvre français d'origine
    Historique :
    . Paintandre, fondeur de cloches à Vitry-le-François, pour la refonte et un crédit est demandé par la commune
  • Ensemble de cloches
    Ensemble de cloches Rilly-la-Montagne - rue de Reims - en village - Cadastre : 2016 D 328
    Inscriptions & marques :
    . Cloche n°2 : Marie Joséphine Joseph, fondue par Paintandré Père et Fils à Vitry-le-François, bénie le 15
  • Présentation de l'aire d'étude de faisabilité des canaux et voies navigables en Champagne-Ardenne : Saint Dizier, Attigny
    Présentation de l'aire d'étude de faisabilité des canaux et voies navigables en Champagne-Ardenne : Saint Dizier, Attigny
    Texte libre :
    transport terrestre des marchandises en fer et fonte (plaques, tubes) jusqu'à Vitry-le-François d'où elles règlement pour la police de la navigation est mis en place entre Saint-Dizier et Vitry-le-François ; il graviers et bas-fonds dans le département de la Marne, au-dessus de Vitry-le-François. Selon ce même toute autre situation : depuis l´ouverture d´un canal latéral à la Marne en aval de Vitry-le-François pas très rapide puisqu'il fallait compter 8 à 10 jours, voire 15 jours, pour gagner Vitry-le-François marchandises par voie terrestre jusqu'à Vitry-le-François lorsque la hauteur d'eau ne permet plus de naviguer -Dizier à Vitry-le-François afin d'améliorer la navigation encore importante à cette époque sur ce cours de Saint-Dizier à Vitry-le-François. Un mémoire sur la navigation de la Marne daté de 1836 et signé , un projet de canal de la Marne au Rhin avec comme point de départ Vitry-le-François voit le jour et rend inutile le projet d'un canal de Saint-Dizier à Vitry-le-François. En réaction, la ville par
  • Présentation des objets mobiliers de l'église Saint-Martin de Trépail
    Présentation des objets mobiliers de l'église Saint-Martin de Trépail Trépail - rue Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AB 360
    Historique :
    L'église est très fournie en mobilier. Les objets sont datés entre le 16e siècle et le 19e siècle ces autels, réalisés en bois peint. Un retable des fonts baptismaux s'élève dans la chapelle et le (IM51002809) ; - le tabernacle de la Vierge (IM51004177) - le buste reliquaire de saint Hubert (IM51002334
    Référence documentaire :
    GANDILHON, René. Les objets d'art conservés dans le département de la Marne. 1972 GANDILHON, René . Les objets d'art conservés dans le département de la Marne. Memoires de la SACSAM, t. LXXXVII, 1972, p
    Annexe :
    en 1848 ; fondeur : Paintandré à Vitry-le-François ; d = 95,5. Cloche n°2 : bronze ; bénie en 1848 ; fondeur : Paintandré à Vitry-le-François ; d = 105,5. Cloche n°3 : bronze ; bénie en 1833 ; nommé Louise Amélie ; fondeur : Cauchois le Jeune à Champigneulles ; d = 117. SACRISTIE Ciboire n°1 (tabernacle maître stations complètes ; plâtre peint ; d'après le modèle de Chanterel ; 1ère moitié 20e siècle ; h = 64,5 ; la
    Illustration :
    Lcohe, détail sur le tampon du fondeur. IVR21_20175103251NUCA
  • Double-écluse et pont de La Noue
    Double-écluse et pont de La Noue Saint-Dizier - rue Alfred de Musset - en ville - Cadastre : 2012 BH
    Historique :
    La Noue. Il s'agissait de deux écluses accolées qui permettaient de rattraper le dénivelé important entre le canal et le port de La Noue (IA52000021) situé sur la Marne. Cet aménagement fut supprimé à la
    Description :
    vannage à trois crémaillères. Le tronçon entre ces deux aménagements est maintenant occupé car un canal deux écluses. La partie amont de ce pont est noyée dans les déblais qui ont comblé l'écluse amont. Le
    Annexe :
    ´ouverture d´un canal latéral à la Marne en aval de Vitry-le-François, depuis la création du canal de la Marne et le canal de la Haute-Marne. La Marne entre Saint-Dizier et Vitry-le-François n'étant plus le retard de leur exécution serait profondément regrettable. 1°) Intérêt pour le commerce de la Haute embarquées à St-Dizier. Recevoir les cokes et les houilles. Réduire le parcours sur essieux de 1.000 m en gagnant la gare par la rue de Vergy et le pont que la ville fait établir sur la Marne au Château Renard , ou bien de 3.700 m en suivant la route départementale n° 2 pour atteindre le port des Lachats. Cette grande importance pour le commerce, car ces transports sont de 100.000 tonnes. Les ports et les écluses bateaux. En vain va-t-on établir en aval de St-Dizier entre cette ville et le village de Sapignicourt les subsistaient toujours entre Sapignicourt et Vitry, l´insuffisance des eaux de la Marne pendant la majeure partie de l´année, ont forcé les constructeurs de bateaux à émigrer, et le commerce à breller ses bois à
    Illustration :
    Le pont IVR21_20115201510NUCA Le parapet en fer IVR21_20115201511NUCA Le bâtiment implanté sur les remblais qui comblent l'écluse amont et le vannage Le vannage amont de l'aqueduc de décharge IVR21_20115201513NUCA
  • Présentation des objets mobiliers de l'église Saint-Simon-et-Saint-Jude de Sermiers
    Présentation des objets mobiliers de l'église Saint-Simon-et-Saint-Jude de Sermiers Sermiers - rue de l'église - en village - Cadastre : 2016 B 350
    Historique :
    Christ aux liens, un retable sculpté dans le bras sud et une Pieta (voir en annexe). Le Christ aux liens du 12e siècle, qui présente un modèle déjà croisé dans la région (IM51003355), et le lutrin en forme d'aigle (IM51003356). Après l'incendie partiel de 1901, du nouveau mobilier est acheté : le maître-autel
    Référence documentaire :
    GANDILHON, René. Les objets d'art conservés dans le département de la Marne. 1972 GANDILHON, René . Les objets d'art conservés dans le département de la Marne. Memoires de la SACSAM, t. LXXXVII, 1972, p
    Annexe :
    ; fondeur : Paintandré Père et Fils à Vitry-le-François ; bénites en 1902 : cloche n°1 : Alice, d = 75,5 coupe ; instruments de la Passion et vertus théologales sur le pied, portrait de la Sainte Famille sur Mr Gandilhon, le 2 septembre 1959 (AD Marne. 1338 W 26) : "L'église possédait en outre une Descente ) : "Pour la piéta, Monsieur le maire m'a fait savoir qu'elle n'existait plus et qu'après avoir été brisée , L'église de Sermiers, sa valeur archéologique, son incendie partiel, sa restauration, 1902 : "Dans le
  • Barrage à aiguilles de la Noue dit de la Vallotte
    Barrage à aiguilles de la Noue dit de la Vallotte Saint-Dizier - en ville - Cadastre : 2012 CT 380 2012 BD 174
    Historique :
    d'eau pour faciliter le commerce par flottage et la batellerie depuis de port de La Noue. Le conseil septembre 1841, un projet d´établissement de deux barrages sur la Marne voit le jour. En vue de la construction du barrage au lieu-dit la Vallotte, le sieur Claude Augustin Sampigne, de Saint-Dizier, cède deux -Renard, rive gauche la Marne. Dans le courrier à ce sujet, Saupigne mentionne les travaux du barrage de la Noue. Le projet de construction fut approuvé le 28 août 1845 et les travaux sont adjugés le 10 le 31 décembre1844. Le 13 novembre 1846, le contrôleur de la division de Wassy donna son avis sur Valotte. Les marchés d'acquisition des 8 parcelles furent jugés acceptables (4317,58 francs). Le procès -verbal de réception définitive avec descriptifs des travaux exécutés fut établi en 1848. Le 21 septembre d'eau de Chateau-Renard, supprimée le 1er septembre1864, a été descendue au barrage de la Valotte, où profit de l'Etat, selon une estimation de 134 francs. Le 3 novembre 1898, un courrier du conseiller
    Annexe :
    Marne et le canal de la Haute Marne. "La Marne entre Saint-Dizier et Vitry-le-François n'étant plus le flot et d´arriver avec lui à Vitry. Mais ils y arrivent rarement et restent à sec sur quelques d'eau de Chateau-Renard, supprimé le 1/09/1864, a été descendue au barrage de la Valotte, où elle sera appelle un flot. Ces flots se donnent le dimanche : on lèvre pendant une heure ou deux les vannes de et les mariniers se mettent en route aussitôt et marchent le plus vite qu´ils peuvent, afin de suivre  : - 6 mai 1840, Copies de lettres expédiées par le Conseil municipal de Saint-Dizier : Le Maire écrit au ´établissement de deux barrages sur la Marne. - 21 décembre 1841, Copies de lettres expédiées par le Conseil municipal de Saint-Dizier : Le Maire à M. de Beaufort, député. Depuis longtemps le Commerce des bois et le Conseil de Saint-Dizier se plaignent de la situation précaire de la navigation de la Marne entre Vitry et sont obligés de demander des flots pour faire écouler leurs brêles ou leurs bateaux. Le Gouvernement
  • Port de La Noue
    Port de La Noue Saint-Dizier - rue de la Batellerie - en ville - Cadastre : 2012 BE 34-39 97; 223 225 2012 ZK 3 68-73
    Historique :
    Saint-Dizier semble avoir été le point le plus haut sur le cours de la Marne concernant la navigation et le flottage des bois bien que des documents anciens citent le cas de bateaux ou de bachots qui au 14e siècle mais le flottage des bois (ou brellage) ne commença qu'au 17e siècle du fait de la rudimentaires, ce qui atteste de l'importance économique de la Marne : on trouvait ainsi le port au bois (troncs ou planches assemblés en brelles pour être flottés), au Jard sur le canal des Moulins ; le port de la Folie ou de la Madeleine, à la place de l'Hôpital civil ; le port aux Fers (fer en barre, de la fonte en de la Ferme des Pénissières, le Port au Vin. Le port de la Noue (faubourg ouest de Saint-Dizier dévaluait fortement le prix des bateaux. En 1860, 40 000 t. de fonte ouvrée ou fer en barre, 9 000 000 m3 de sciage et 8 000 000 de stères de bois de charpente transitèrent par le port de La Noue sur brêles ; il y siècle car les propriétaires de forges de la région convertirent de plus en plus le taillis des forêts
    Annexe :
    ´ouverture d´un canal latéral à la Marne en aval de Vitry-le-François, depuis la création du canal de la ´amélioration de la Marne entre St-Dizier et Vitry qui n´exige qu´une très faible dépense. Le Gouvernement ne , le prix du flottage des trains coûte autant de St-Dizier à Vitry que de Vitry à Paris. Ainsi un basses, les mariniers sont obligés de faire transporter par terre leurs marchandises à Vitry. Le prix de reste donc qu marinier que 114 f pour le transport de Vitry à Paris. Ces 8 francs sont en pure perte le consommateur. On conduit annuellement par terre de St-Dizier à Vitry, pour les charges sur trains .            Le mauvais état de la rivière est la seule cause qui force à conduire ainsi à Vitry par terre environ par terre à Vitry = 80.000 f. Au total, le mauvais état  de la rivière occasionne une perte de 130.000 : - 4 février 1868, Conseil Municipal de St-Dizier : Le président rappelle qu´en votant une subvention pour les travaux du quai de la rive droite de la Marne en 1865, le Conseil avait décidé que les lavoirs
    Illustration :
    Vue générale depuis le pont de Vergy IVR21_20115201550NUCA Rive droite depuis l'aval (le pont de Vergy est au fond) IVR21_20115201553NUCA Chemin d'accès au quai depuis le quartier de La Noue (l'église est à droite) IVR21_20115201556NUCA
  • Ensemble de 2 plaques commémoratives des marquis de Thuisy
    Ensemble de 2 plaques commémoratives des marquis de Thuisy Val-de-Vesle - Courmelois - rue Jeanne d'Arc - en village - Cadastre : 2016 D 195
    Inscriptions & marques :
    BRINSLINGTON EN ANGLETERRE LE 20 AOÛT 1824 / CHARGÉ D'AFFAIRES DE SON ORDRE PRÈS DE LA COUR BRITANNIQUE CHARLES / CHEVALIER HONORAIRE DE L'ORDRE DE SAINT JEAN DE JERUSALEM / DÉCÉDÉ À PARIS LE 15 MAI 1829 ET ENTERRÉ À PICPUS / ET EUGÈNE FRANÇOIS SIXTE DE GOUJON DE THUISY / CHEVALIER DE L'ORDRE DE SAINT JEAN DE JERUSALEM SON FRERE / DÉCÉDÉ À CADIX LE 11 MARS 1809. / ALEXANDRINE FRANÇOISE VICTORINE DE GALARD DE BEARN -BRASSAC / MARQUISE DE THUISY NÉE LE 16 OCTOBRE 1801 / DÉCÉDÉE À 35 ANS LE 4 JUIN 1836. / ET ANNE MARIE FRANÇOISE LE VAVASSEUR MARQUISE DE BERULLE / DÉCÉDÉE À PARIS LE 28 JUILLET 1832 / ET TANTE DES TROIS NOMMÉS JOURS DE LEUR DÉCÈS / DE PROFUNDIS. Plaque n°2 : DANS LE CIMETIERE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE / OU LE 3 MADAME LA MARQUISE DE THUISY SA FEMME NÉE DE BÉRULLE AUSSI DÉCÉDÉE À SAINT GERMAIN / LE 14 NOVEMBRE 1833 PREMIÈRE / LE 3 MAI LA SECONDE LE 14 NOVEMBRE DANS L'ÉGLISE DE THUISY PAR MR LE DURÉ DE WEZ ET ANNONCÉES AU PRÔNE LE DIMANCHE PRÉCÉDENT. / DEPUIS 1172 LE TITRE DE SÉNÉCHAL HÉRÉDITAIRE DE RHEIMS EST / CONNU POUR
    Historique :
    Thuisy, marquis de Thuisy mort en 1824, le patriarche Jean-Baptiste Charles de Goujon de Thuisy mort en Thuisy, comte de Thuisy mort en 1829, et son frère Eugène François Sixte de Goujon de Thuisy, mort en tante du côté maternel Anne Marie Françoise Le Vavasseur marquise de Bérulle décédée en 1836.
    Auteur :
    [] de Goujon de Thuisy Eugène François Sixte [] Le Vavasseur Anne Marie Françoise
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Prouilly - rue de Pévy - en village - Cadastre : 2016 D 1755
    Historique :
    Ensemble réalisé par le peintre François-Clovis Hécart (1813-1882) donné par les paroissiens en
    Auteur :
    [peintre] Hécart-Gaillot François-Clovis
    Illustration :
    Station III : Jésus tombe sous le poids de sa croix. IVR21_20165125246NUCA Station V : Simon le cyrénéen aide Jésus à porter sa croix. IVR21_20165125248NUCA
  • Tableau : Saint Julien de Brioude
    Tableau : Saint Julien de Brioude Baslieux-lès-Fismes - rue d'Embeau - en village - Cadastre : 2016 A 1194
    Historique :
    Tableau réalisé par le peintre rémois François-Clovis Hécart-Gaillot (1813-1882) en 1838.
    Référence documentaire :
    les monuments historiques et sur les sites dans le département de la Marne. Mise à jour le 04/01/2016
    Représentations :
    Le saint est en armure et à cheval.
    Description :
    Huile sur toile, dans un cadre en bois doré, intégré dans le retable de l'autel du bras sud du
    Auteur :
    [peintre] Hécart-Gaillot François-Clovis
    États conservations :
    Le tableau a fait l'objet d'une restauration récente.
  • Groupe sculpté : La mise au tombeau
    Groupe sculpté : La mise au tombeau Reims - place du Chanoine Ladame - en ville - Cadastre : 2016 DM 69
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur le bord du sépulcre : FRÈRE FRANÇOIS SARRASIN COMMANDEUR CÉANS A FAIT FAIRE CE inscription concernant le commanditaire sur l'oeuvre d'origine gravé français
    Historique :
    Faite sur commande du commandeur du Temple de Reims, François Sarrasin, en 1531, cette œuvre se trouvait encore dans le Temple désaffecté lorsqu'elle a été vendue au moment de la Révolution. M. Lemoine
    Référence documentaire :
    les monuments historiques et sur les sites dans le département de la Marne. Mise à jour le 04/01/2016
    Représentations :
    Mise au tombeau scène biblique en pied de face couché sur le dos Christ mort couché sur le dos d'Arimathie (de gauche à droite) entourent le corps du Christ gisant sur une table d'embaumement. Devant saint Jean, la Vierge se penche légèrement vers le Christ. Marie-Madeleine lève vigoureusement ses bras en
    Auteur :
    [commanditaire] Sarrasin François
  • Verrières figurées : la Genèse, saint François d'Assise (baies n°2 et 4, 6 et 8)
    Verrières figurées : la Genèse, saint François d'Assise (baies n°2 et 4, 6 et 8) Witry-lès-Reims - place de l'église
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur l'oeuvre peint français d'origine
    Représentations :
    saint François d'Assise et le loup de Gubbio et le ciel, sur fond du tumulte de la création du monde. Baies 6 et 8 : Saint François d'Assise saint François d'Assise Les scènes s'étendent sur deux lancettes. Baies 2 et 4 : Dieu le Père sépare de ses mains la terre , patron des animaux marche dans une forêt et parle avec eux. A ses pieds le loup de Gubio et tout autour
    Titre courant :
    Verrières figurées : la Genèse, saint François d'Assise (baies n°2 et 4, 6 et 8)
    Illustration :
    Saint François d'Assise (baies 2 et 4). IVR21_20165115399NUCA
  • Buste de François Nicolas Aubert
    Buste de François Nicolas Aubert Reims - place du Chanoine Ladame - en ville - Cadastre : 2016 DM 69
    Inscriptions & marques :
    Sur la plaque présentée en-dessous du buste : FRANÇOIS NICOLAS AUBERT / CURÉ DE ST REMI DE 1839 À
    Représentations :
    François Nicolas Aubert est représenté dans la force de l'âge, vêtu de son habit de prélat, le col
    Auteur :
    [modèle] Aubert François Nicolas
    Titre courant :
    Buste de François Nicolas Aubert
  • Chapelle (calice, patène, burettes, plateau, boîte)
    Chapelle (calice, patène, burettes, plateau, boîte) Witry-lès-Reims - - place de l'église - en village - Cadastre : 2014 AB 01 135
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur gravé anglais rose (ou trèfle ?) et au centre une étoile filante. Identification : François-Hubert Martin. REVERANT
    Historique :
    Le poinçon du maître François-Hubert Martin, orfèvre à Paris entre 1830 et 1852, est insculpé sur le plateau des burettes. Cet ensemble est une donation du Révérend Colaneri (Nebraska, États-Unis
    Représentations :
    Cet ensemble dʼorfèvrerie présente un décor végétal et floral en relief. Le calice présente
    Description :
    lʼensemble de cette vaisselle de cérémonie est réalisée en bois et est équipée dʼune serrure. Le capitonnage
    Auteur :
    [orfèvre] Martin François-Hubert
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution atelier François-Hubert Martin Paris - 23 rue de Harlay
  • Litre
    Litre Lagery - - en village - Cadastre : 2014 AA 48
    Historique :
    -François de Courtin, survenu le 6 juin 1781.
    Représentations :
    Blason d’azur à 3 croissants d’or sous couronne comtale : famille de Courtin. Le blason est flanqué de deux sangliers, dressés sur le pattes arrières.
    Auteur :
    [destinataire] François-Louis de Courtin
  • Église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul de Chamery
    Église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul de Chamery Chamery - en village - Cadastre : 2014 AA 267
    Historique :
    d'une cathédrale, p. 698). L'église actuelle a été construite à la limite des 12e-13e siècles : le 1999 affaiblit considérablement l'édifice, amenant la commune à étayer notamment le plancher haut du
    Référence documentaire :
    Étude préalable à la restauration de l’église Saint-Pierre-et-Paul de Chamery CHATILLON François / François Châtillon, 14 juin 2007. 3 plans numériques. 1 :100 ; 1 :150. Tiré de : CHATILLON François. Étude Extérieur, clocher vu du nord ouest, état le 26 juillet 1936 / Henri Deneux. (MAP. DNX-03355-V ) Extérieur, clocher vu du nord ouest, état le 26 juillet 1936 / Henri Deneux. 26 juillet 1936. 1 photogr. nég Eglise de Chamery. Vues extérieures. (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims Carton Ca-Cha . (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims, carton Ca-Cha). SCHERPEREEL, Jean-François. L'archevêque de Reims vient inaugurer l'église restaurée. SCHERPEREEL , Jean-François. L'archevêque de Reims vient inaugurer l'église restaurée. L'Union, 23 octobre 1999. PARDESSUS, Antoine. Patrimoine rural : il faut sauver le clocher de Chamery ! PARDESSUS, Antoine . Patrimoine rural : il faut sauver le clocher de Chamery ! L'Union, 20 juin 2005.
    Représentations :
    de l'élévation du chœur présentent chacune un modillon décoré d’un visage humain. Le clocher présente clé de voûte du chœur présente un ornement feuillagé. Le bras sud du transept présente un décor de
    Description :
    et le transept et le chœur sont voûtés d’ogives. Les bras du transept, le chœur et la nef sont flèche du clocher est en ardoise, le passage du plan carré de la tour à la forme polygonale étant marqué
    Texte libre :
    le paysage. Elle est entourée par un jardin public aménagé en remplacement de l’ancien cimetière. Les inférieure du clocher, élevé au-dessus - remontent à la limite du 12e et du 13e siècle. Le transept est achevé au 13e siècle. Le vaisseau central et les collatéraux de la nef, le bras nord du transept et le portail sud sont repris au 15e siècle ; le tympan occidental se rattache à ce siècle (Hollande, Sur les routes de Champagne). Au milieu du 16e siècle, le chœur est refait, ainsi que l'étage supérieur du . Il faut également changer le paratonnerre (AD Marne. 10 R 3209). Mais l’édifice présentant un intérêt architectural remarquable, il est classé monument historique le 10 décembre 1919, et les travaux de restauration sont conduits par le service de l’État : de 1922 à 1943 par Bernard Haubold, de 1942 à 1943 par A.L . Détruit dans les années 1940, le système de protection contre la foudre est totalement repensé par A.L du transept, le pilier portant les arcs ouest et nord du passage sont endommagés, l’escalier reste
    Illustration :
    Le chevet lors des travaux de reconstruction de la chapelle nord, 1951. IVR21_20175101118NUCA Vue aérienne depuis le nord-est. IVR21_20165108745NUCA Vue aérienne depuis le nord-ouest. IVR21_20165108750NUCA Élévation sud ; le bas-côté de la nef. IVR21_20175101127NUCA Vue lointaine depuis le nord ; la flèche du clocher. IVR21_20175101129NUCA Vue lointaine depuis le sud ; la flèche du clocher. IVR21_20175101130NUCA Le clocher de croisée ; vue nord-ouest. IVR21_20175101131NUCA Le clocher de croisée ; vue nord-est. IVR21_20175101132NUCA Vue de la nef depuis le chœur. IVR21_20175101133NUCA Vue de la nef vers le chœur. IVR21_20175101136NUCA
  • Verrière tableau (baie 5) : Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacoque
    Verrière tableau (baie 5) : Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacoque Vouziers - rue Désiré Guelliot - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant inscription concernant le lieu d'exécution
    Représentations :
    saint François de Sales Colombière ; saint Mechtilde ; le cardinal de Bérulle.
  • Ensemble de 8 verrières abstraites (baies 0 à 8)
    Ensemble de 8 verrières abstraites (baies 0 à 8) La Besace - en village
    Référence documentaire :
    p. 164 Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon, 1987 BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois p. 12 Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves : La Besace, Stonne. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1959, n°124 MANCEAU, Henri. Sur le front de la bataille de 1940, églises neuves , et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987. donnée le 11 octobre 2004 à l´OPAC de Charleville-Mézières, 2004 ABRILLE, Raphaël. Reconstruire, entre Tradition et Modernité. Les églises du XXe siècle dans les Ardennes. Conférence donnée le 11 octobre 2004 à
    États conservations :
    Les vitraux ont été restaurés en 2003-2004 par le maître-verrier Pascal Jérôme de Verre et Lumière
  • Paire de plaques commémoratives
    Paire de plaques commémoratives Reims - place Museux - en ville - Cadastre : 2016 CZ 360
    Inscriptions & marques :
    François Brulart, fils de Pierre, président des enquêtes au Parlement de Paris, frère de Nnicolas paix. La valleroy le choisit pour abbé ; ce collège l'eut comme fondateur. Il dédaigna l'honneur et le plus généreux. Il vécut quatre-vingt deux ans. Il mourut le 12 des calendes de novembre 1630.
    Historique :
    François Brulart était abbé de la Valroy, abbaye cistercienne (Saint-Quentin-le-Petit, Ardennes en 1856, restaurée, cette plaque est placée sur le mur sud du chœur au cours de la même année.
    Référence documentaire :
    Monument commémoratif de François Brulart, abbé de la Valroy, 1630 Monument commémoratif de François Brulart, abbé de la Valroy, 1630. / E. Auger. 1 est., n. et b. (A MHLV. Dossier église 8a).
    Description :
    Chaque plaque est placée au-dessus des portes nord et sud ouvrant sur le chœur.
1 2 3 Suivant