Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 217 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Saint-Luc
    église paroissiale Saint-Luc Guyonvelle - en village - Cadastre : 1983 B3 252
    Contributeur :
    de Massary Xavier
    Historique :
    Le chœur remonte sans doute au XVIe siècle : il est doté d'une piscine de style gothique tardif Départementales de la Haute-Marne : G 975, décisions du bureau eclésistique, 1770). C'est sans doute à cette Paul Péchiné (ADHM : 35 V 10, travaux à l'église, 1850). L'inscription sur le linteau de l'entrée indique que : ""cette église fut construite au moyen de dons pieux et par le concours volontaire de tous les paroissiens 1850"". Faute de moyens les chapiteaux à l'extérieur n'ont pas été sculptés, ils sont
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église, orientée à l'est, a un plan allongé. Le gros-oeuvre est construit en moellon de grès (avec joints beurrés), sauf la façade, le clocher et les contreforts qui sont en pierre de taille (grès ). Le choeur, de deux travées voûtées d'arêtes aplaties, est doté d'un chevet plat. La nef, voûtée d'ogives, compte cinq travées et n'a pas de fenêtres hautes. Elle est précédée d'un clocher-porche, qui
    Illustration :
    Vue de la nef et d'une partie du collatéral nord. IVR21_20035200481XA Vue d'ensemble de la nef et du choeur. IVR21_20035200483XA
  • Église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption Treix - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    au 16e et ouvertures 16e siècle. Clocher-porche et nef reconstruits de 1769 à 1771 sur les plans de l'architecte François Mauperrin pour un coût de 10790 l.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Couverture en tuile mécanique. Clocher couvert d'ardoise. Nef à vaisseau unique de deux travées , précédée d'un clocher porche. Choeur à terminaison droite, de deux travées de long. Edifice entièrement
    Titre courant :
    Église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption
    Vocables :
    Notre-Dame de l'Assomption
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Châteauvillain - - en village - Cadastre : AC 279
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    L'église Notre-Dame-en-son-Assomption est entièrement reconstruite à la fin du 18e siècle, de style néo-classique. De l'édifice primitif il ne reste que le clocher du 14e siècle, tout le reste a été vraisemblablement recommandé par le duc de Penthièvre, seigneur de Châteauvillain. Les travaux sont stoppés 1772 , après l'effondrement du clocher et le renvoi de l'architecte. Germain Soufflot, auteur de l'église à la naissance des voûtes. Cette seconde campagne de travaux est réceptionnée en 1e e78 et coûta 52 724 l . (On ignore le coût de la première tranche). L'ameublement de l'église est réalisé dans la Télémaque, originaire de Varennes. Décor voulu par Antoine Chaudron, curé de 1862 à 1907.
    Référence documentaire :
    culturel. Châteauvillain, petite cité de caractère. Réd. Xavier de Massary ; photogr. Patrice Thomas Devis des travaux pour achever l'église de Châteauvillain Devis par l'architecte Nicolas Lancret des travaux restant à réaliser pour achever la reconstruction de l'église Notre Dame de Châteauvillain réception des travaux à l'église de Châteauvillain Procès-verbal de réception des travaux exécutés par l'entrepreneur Antoine Brigonnet pour achever l'église Notre-Dame de Châteauvillain, 18 septembre p. 20-21, 34-37 Châteauvillain, petite cité de caractère FRANCE. Inventaire général du patrimoine ; cartog. Christophe Wissemberg. Châlons-en-Champagne : Région Champagne-Ardenne, Pays de Chaumon, réseau des Petites Cités de Caractère ; Lyon : Lieux Dits, 2014. 64 p. (Parcours du patrimoine ; 388).
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Plan allongé, nef et collatéraux de quatre travées, choeur qui se présente en réalité comme un pour la croisée du transept, qui elle est sur coupole. Piliers flanqués de pilastres et chapiteaux ioniques, hautes arcades en plein cintre surmontées de baies en partie haute. La totalité des murs de l'église est à décor peint. Importante tribune d'orgue au revers de la façade. Façade occidentale néo surmontés de guirlandes. L'entablement supporte au-dessus d'une balustrade une série de pots à feu. Clocher situé sur le flanc nord du choeur, haute tour carrée surmontée d'une flèche en ardoise flanquée de quatre autres plus petites. Le reste de l'édifice est couvert de tuiles plates.
    Titre courant :
    Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Vocables :
    Notre-Dame-de-l'Assomption
    Illustration :
    Plan de l'édifice. IVR21_20065253607NUCA Plan de l'édifice. IVR21_20065252323NUCA Église Notre-Dame de l'Assomption de Châteauvillain : élévation pour la réfection des toitures des Église Notre-Dame-de-l'-Assomption de Châteauvillain : élévation et coupe pour le rétablissement de Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption de Châteauvillain : vue générale depuis le nord-ouest Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Châteauvillain, la nef. [19.. ?]. 1 reproduction Vue du chevet et du clocher depuis les toits des bâtiments situés au nord de l'église Angle sud ouest de la façade occidentale. IVR21_20065230379NUCA Vue rapprochée sur le portail sud de la façade occidentale. IVR21_20065230385NUCA Vue intérieure : les voûtes de la nef. IVR21_20065230399NUCA
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Sexfontaines - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    En 1782 les habitants de Sexfontaines décident de reconstruire leur église en la déplaçant dans le haut du village. Sur des plans de François Lancret, les travaux sont adjugés en novembre 1783 à
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice de plan allongé à nef de trois travées. Le choeur est flanqué de deux chapelles séparées plat de planches peintes en blanc. Sanctuaire à chevet plat, baie unique, sur voûte d'arêtes. Deux
    Titre courant :
    Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Vocables :
    Notre-Dame-de-l'Assomption
    Illustration :
    Vue de détail IVR21_20065217786NUCA Vue partielle (vue du plafond de la nef) IVR21_20065217793NUCA Vue de détail IVR21_20065217795NUCA Vue de détail IVR21_20065217796NUCA Vue de détail IVR21_20065217797NUCA Vue de détail (pavement de l'édifice) IVR21_20065217799NUCA
  • Église paroissiale Notre-Dame de l'Immaculée Conception
    Église paroissiale Notre-Dame de l'Immaculée Conception Rochefort-sur-la-Côte - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Redacteur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Edifice construit en 1788-1789 sur les plans de l'architecte François Nicolas Lancret, sur un devis de 12895 l.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Église paroissiale Notre-Dame de l'Immaculée Conception
    Vocables :
    Notre-Dame de l'Immaculée Conception
    Couvrements :
    lambris de couvrement
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Nativité
    Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Nativité Sarcey - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Eglise homogène reconstruite de 1770 à 1772 sur les plans de François Mauperrin, pour un montant de
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Eglise à plan en croix latine ; extérieur en pierre de taille et intérieur enduit ; intérieur formant transept au nord et au sud de la troisième travée de la nef ; choeur à une travée et chevet plat
    Titre courant :
    Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Nativité
    Vocables :
    Notre-Dame-de-la-Nativité
  • Église paroissiale de Lavilleneuve-au-Roi
    Église paroissiale de Lavilleneuve-au-Roi Autreville-sur-la-Renne - Lavilleneuve-au-Roi - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Redacteur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Le 23 octobre 1771, Ier devis d’Edme Joseph Aubert, architecte de l’abbaye de Clairvaux, pour un montant de 7090 l, dont 3478 pour l’église et 1560 pour la cloche. Mais le produit de la vente de la réserve des bois de la communauté, le 6 septembre 1773 ne rapporte que 4968 l. Il est donc nécessaire de
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Haute-Marne, maîtrise des eaux et forêts de Chaumont, B Chaumont 921 . Dossiers par communautés (coupes de bois, travaux, ...) dont Lavilleneuve au Roi.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Edifice à plan allongé de cinq travées sur piliers cylindriques. Nef percée de huit baies en plein cintre. Choeur en hémicycle et voûte en cul-de-four, percée elle-même d'une baie en demi cercle. Deux sacristies de part et d'autre du choeur, chevet plat. Entrées latérales entre les deuxièmes et troisièmes piliers. Clocher en façade occidentale flanqué de deux chapelles secondaires. L'accès aux cloches s'effectue par le nord. Couverture en ardoise pour le clocher, en tuile plate pour le reste de l'édifice.
    Titre courant :
    Église paroissiale de Lavilleneuve-au-Roi
    Illustration :
    Vue de détail (désordre) IVR21_20065216705NUCA Vue de détail IVR21_20065216707NUCA Vue de détail (pavement de l'édifice) IVR21_20065216710NUCA
  • Eglise paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption de Colombey
    Eglise paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption de Colombey Colombey-les-Deux-Églises - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Choeur 12e. Clocher roman carré. Abside voûtée d'ogives 16e. Chapelles de la Vierge et Saint 1775 autorise la reconstruction de la nef. Les plans et devis sont établis par l'architecte François restauration de l'église : il s'agissait de poser des voûtes d'arêtes dans la nef et les bas-côtés.
    Référence documentaire :
    général du patrimoine culturel. Colombey-les-Deux-Eglises et la mémoire du général de Gaulle. Réd. Xavier de Massary ; Alexandre Morat ; photogr. Patrice Thomas ; cartog. Christophe Wissemberg. Châlons-en p. 26-27-28-29-30 Colombey-les-Deux-Eglises et la mémoire du général de Gaulle FRANCE. Inventaire -Champagne : Région Champagne-Ardenne, Département de la Haute-Marne, Mémorial Charles de Gaulle ; Lyon p. 142 Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique ROUSSEL (abbé). Le Diocèse de Langres p. 167 Guide du patrimoine en Champagne-Ardenne PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Guide du
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Edifice de plan allongé à nef de quatre travées et deux bas-côtés. Choeur en hémicycle, percé de
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption de Colombey
    Illustration :
    Flanc sud, vue générale depuis la tombe du génétal de Gaulle. IVR21_20135200325NUCA Vue de l'église et de l'entrée du cimetière depuis le sud-ouest. IVR21_20135200327NUCA Vue intérieure : le couvrement de la nef. IVR21_20065216880NUCA Vue intérieure : pavement de la nef. IVR21_20065216882NUCA Vue latérale de l'abside. IVR21_20135200349NUCA Vue intérieure : détail de la base d'un pilier du choeur, au nord. IVR21_20065216874NUCA Vue intérieure : clés pendantes de la croisée d'ogives du transept nord. IVR21_20135200256NUCA Vue intérieure : détail de la partie supérieure d'une arcade. IVR21_20135200258NUCA Statue de Jeanne d'Arc. IVR21_20135200042NUCA
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Viéville - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Redacteur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    L'église de Viéville est reconstruite de 1762 à 1766 sur un nouveau site, plus central que l'ancienne : une clef de voûte du choeur porte la date de 1764. L'évêque de Langres n'accepta le déplacement
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    travées voûtées d'ogives et chevet plat ; clocher (couvert d'ardoise) en façade accolé au mur nord de la
    Annexe :
     : - Ciboire, coupe en argent, 1819-1838, h = 20,5. - 1 bannière de procession, brocart, Vierge de l'Immaculée Conception, h = 140. - 1 bannière de procession, brocart, Saint Nicolas, h = 135. surmontant un ciboire (fig 2). - 1 reliquaire de saint Florian en forme de baiser de paix, métal 19e siècle , repéré par Ronot (fig 3). - 2 croix de procession, métal argenté, 19e siècle, repérées par Ronot (fig 4
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Vue de détail : choeur, voûte IVR21_20065238397NUCA Vue de détail : voûte du choeur, 1764 IVR21_20065238159NUCA
  • Église paroissiale Sainte-Madeleine
    Église paroissiale Sainte-Madeleine Laferté-sur-Aube - en village - Cadastre : C 774
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Redacteur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    L'église Sainte-Madeleine est un édifice homogène, construit qur les plans de François Nicolas Lancret, fils du peintre Nicolas Lancret, qui est également l'auteur du château de La Motte-Tilly dans l'Aube, des hôtels-de-ville de Châteauvillain et de Chaumont. Les travaux sont adjugés à l'entrepreneur cause de problèmes de stabilité apparus en cours de chantier. La date de 1779, est gravée sur le fronton
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Haute-Marne, maîtrise des eaux et forêts de Chaumont, B Chaumont 918 . Dossiers par communautés (coupes de bois, travaux, ...) dont Laferté sur Aube. Archives départementales de la Haute-Marne, Archives de la généralité, C 225 (plans datés 1770 d'Edme Joseph Aubert pour la reconstruction de l'église).
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice de plan allongé à nef et collatéraux de trois travées, transept non saillant dans le tuiles plates pour la totalité de l'église. Clocher en ardoise. Façade occidentale néo-classique présentant trois portails, le portail principal au centre est précédé de deux grosses colonnes cylindriques à triglyphes et métopes est encadré au sommet de deux pots à feu.
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Clacheleux
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Perrusse - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Les deux travées du choeur datent du 13e siècle mais la voûte de la première travée a été refaite sans doute au 18e siècle ; la nef et le clocher ont été élevés en 1784-1785 sur les plans de François Nicolas Lancret pour un montant de 16300 l.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice à plan allongé ; extérieur en moellons excepté le clocher et les contreforts en pierre de d'arêtes et la seconde d'ogives) et chevet plat ; la nef et le choeur sont couverts de toits à longs pans
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Sacristie, mur sud : oculus de tabernacle mural IVR21_20065245030NUCA
  • Église paroissiale Saint-Vallier
    Église paroissiale Saint-Vallier Vitry-lès-Nogent - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Eglise homogène reconstruite en 1785-1786 par l'entrepreneur Joseph Valter sur des plans de François Nicolas Lancret et pour un montant de 19249 l.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Eglise à plan allongé ; façade en pierre de taille, le reste de l'édifice en moellon et l'intérieur (la première est voûtée en berceau et la seconde en cul-de-four) et chevet hémicirculaire à
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Choeur, cul-de-four IVR21_20065224877NUCA
  • Église paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption Reynel - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    L'ancienne église, construite prés du château, fut interdite en 1776 en raison de sa vétusté. Un premier devis de reconstruction est établi en 1774 par François Mauperrin, architecte à Chaumont mais c'est François Nicolas Lancret qui établit en 1778 les plans définitifs de la nouvelle église, édifiée de 1779 à 1781 sur l'emplacement des anciennes halles. La construction coûta 28210 l.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    la croisée est voûtée d'une coupole à trompes ; choeur hémicirculaire voûté d'un cul-de-four ; tour d'ardoise. Le devis de 1778 prévoyait que la pierre de taille pour les piliers provienne des carrières de Rimaucourt ou de Chalvraine, et de Reynel pour les voûtes.
    Couvrements :
    cul-de-four
  • Église paroissiale Notre-Dame-en-sa-Nativité
    Église paroissiale Notre-Dame-en-sa-Nativité Roches-Bettaincourt - Bettaincourt - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Redacteur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Le 26 juillet 1785, un arrêt du conseil du roi autorise la vente de la réserve des bois de la communauté de Bettaincourt pour financer la reconstruction de la nef. Le 13 février 1786, l'architecte Didier peu après, les habitants acceptant de prendre à leur charge la reconstruction du choeur, normalement à l'entrepreneur Nicolas Lavenarde, pour un montant de 56 285 l. Ils sont réceptionnés le 24 juillet 1789.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice à plan allongé ; extérieur en pierre de taille excepté la partie supérieure du choeur en hémicirculaire voûté par une fausse voûte en cul-de-four ; nef à 3 vaisseaux à 4 travées couverte d'un toit à
    Couvrements :
    fausse voûte en cul-de-four lambris de couvrement
  • Église paroissiale Saint-Rémi
    Église paroissiale Saint-Rémi Mertrud - rue petite rue - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil départemental de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Redacteur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    réserve de bois afin de "rétablir leur clocher et leur église qui sont en très mauvais état et de moitié trop petite". La coupe de bois et les travaux sont autorisés par un arrêt du conseil du roi du 10 architecte", vraisemblablement Nicolas Durand, architecte de l'hôtel de ville de Châlons. Début 1784, les , mais occasionne un doublement du devis, qui passe de 41 400 l à 80 732 l. Les travaux sont adjugés à , qui écrase le portique de la façade, ne soit pas celui prévu par Durand.
    Référence documentaire :
    maîtrise des eaux et forêts de Joinville Archives départementales de la Haute-Marne, B Chaumont 859 . Maîtrise des eaux et forêts de Joinville, 18e siècle, dossiers par communautés (coupes de bois, travaux sur
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [architecte de la province] Durand Nicolas
    Illustration :
    Vue intérieure, depuis le choeur : alignement des piles côté sud de la nef IVR21_20065201334NUCA
  • Église Saint-Pierre
    Église Saint-Pierre Sommevoire - en village - Cadastre : E 578
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Alors que l'église est interdite au culte depuis 1763 par l'évêque de Troyes, un arrêt du conseil du roi du 20 juillet 1773 autorise la ventes de la réserve des bois des habitants afin de Forêts de la grande maîtrise de Champagne. Les travaux ne sont adjugés que le 2 novembre 1779 à Nicolas n'échappe à la destruction que grâce à la mobilisation d'une association "Les compagnons de Saint-Pierre
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Haute-Marne, B Chaumont 891. Maîtrise des eaux et forêts de Joinville, 18e siècle, dossiers par communautés (coupes de bois, travaux sur les bâtiments, ...) dont
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Edifice de plan allongé à nef et collatéraux de cinq travées éclairés par de grandes baies en plein cintre. L'ensemble de l'édifice est voûté d'arêtes retombant sur des piliers de section carrée. Le un haut clocheton est assez proche de celle de Montier-en-Der. Le reste de l'édifice est couvert en -classique comporte une double élévation se terminant par un haut fronton découpé, encadré de deux pots à feu . La pierre de taille provient des carrières de Nully et de Chevillon. A l'intérieur, les murs ont été enduits de badigeon blanc, à l'exception du choeur et des première travées. Choeur avec murs concave et chevet plat, trois baies de mêmes dimensions que dans la nef. Pavement de larges dalles calcaires.
  • Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens
    Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens Clinchamp - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    La partie orientale de l'édifice (abside, murs des autels latéraux) est de style flamboyant (fin du .) de l'architecte François Mauperrin (réception des travaux le 9 mars 1775).
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Haute-Marne, B Chaumont 859. Maîtrise des eaux et forêts de Chaumont , 18e siècle, dossiers par communautés (coupes de bois, travaux sur les bâtiments, ...) dont Clinchamp.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    collatéraux sur 4 travées, ensemble couvert de voûte d'ogives et précédé d'un clocher-porche. Abside à 5 pans.
    Illustration :
    Détail de la corniche de l'abside IVR21_20065210410NUCA Chapiteau de la nef IVR21_20065210416NUCA Retombée de la voûte du choeur IVR21_20065210423NUCA
  • Église paroissiale Saint-Gengoulph
    Église paroissiale Saint-Gengoulph Millières - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Le choeur doit dater de la seconde moitié du 12e siècle mais ses voûtes ont été refaites en 1722 (la clé de la première travée porte cette date) ; la nef a été élevée de 1778 à 1781 sur les plans de l'architecte François Mauperrin, pour un coût de 16059 l. La date de construction du clocher est plus difficile
    Référence documentaire :
    Devis par Mauperrin de reconstruction de la nef et de surélévation du clocher de l'église de
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice à plan allongé ; façade occidentale et nef en pierre de taille ; choeur en moellon et
    Illustration :
    Choeur, 1ère travée, clef de voûte datée IVR21_20065245203NUCA
  • Eglise paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption
    Eglise paroissiale Notre-Dame-en-son-Assomption Riaucourt - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    en bâtiments des biens de mainmorte, dresse un devis pour rebâtir l'église et le presbytère. Elle est
    Statut :
    propriété de la commune
    États conservations :
    délitement de la pierre
    Couvrements :
    lambris de couvrement
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Bologne - Roôcourt-la-Côte - en village
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Contributeur :
    Contributeur de Massary Xavier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    Le choeur, la sacristie, le clocher et les 3 dernières travées de la nef datent de la seconde moitié du 12e siècle. La nef a été reconstruite en 1770-1771 sur les plans de François Mauperrin. Des inscriptions en gothique sont présentes sur les tailloirs des chapiteaux de l'entrée du choeur.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    voûtes sont d'ogives sauf les deux travées est du bas-côtés sud voûtées de type complexe ; sacristie
    Annexe :
    croix de procession en laiton, 2e tiers 19e siècle, repérées par Ronot. - 2 encensoirs, h = 29,5 et h = 26,5, métal argenté, 2e tiers 19e siècle, repérés par Ronot. - 1 baiser de paix, laiton, d = 14,5, 19e siècle, repéré par Ronot. - 1 reliquaire en forme de baiser de paix, d = 16,6, laiton, 19e siècle, repéré
    Couvrements :
    voûte de type complexe
    Illustration :
    Vue partielle : bas-côté sud, voûte de la travée médiane IVR21_20065238083NUCA Vue partielle : bas-côté sud, voûte de la travée ouest IVR21_20065238084NUCA Vue de détail : choeur, chapiteaux d'entrée sud IVR21_20065238086NUCA Vue de détail : choeur, chapiteau d'entrée sud, inscriptions IVR21_20065238087NUCA Vue de détail : choeur, chapiteaux d'entrée nord IVR21_20065238088NUCA
1 2 3 4 11 Suivant